Mainzac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mainzac
Mainzac
Mairie de Mainzac.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Charente
Arrondissement Angoulême
Canton Val de Tardoire
Intercommunalité Communauté de communes La Rochefoucauld - Porte du Périgord
Maire
Mandat
Patrice Dominici
2014-2020
Code postal 16380
Code commune 16203
Démographie
Gentilé Mainzacois
Population
municipale
110 hab. (2017 en augmentation de 14,58 % par rapport à 2012)
Densité 9,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 33′ 10″ nord, 0° 29′ 11″ est
Altitude Min. 119 m
Max. 192 m
Superficie 11,29 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Charente
Voir sur la carte administrative de la Charente
City locator 14.svg
Mainzac
Géolocalisation sur la carte : Charente
Voir sur la carte topographique de la Charente
City locator 14.svg
Mainzac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mainzac
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mainzac
Liens
Site web www.mainzac16.com

Mainzac est une commune du Sud-Ouest de la France, située dans le département de la Charente (région Nouvelle-Aquitaine).

Ses habitants sont les Mainzacois et les Mainzacoises[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et accès[modifier | modifier le code]

Mainzac est une commune du sud-est de la Charente limitrophe du département de la Dordogne, située à 28 km au sud-est d'Angoulême.

Appartenant au canton de Montbron, le bourg de Mainzac est à 13 km au sud de Montbron. Il est aussi à 7 km au sud-est de Marthon, 14 km à l'ouest de Nontron, 18 km au nord-est de Villebois-Lavalette et 45 km de Périgueux[2].

À l'écart des routes importantes, la commune de Mainzac est à 5 km au sud de la D 4 (D 75 en Dordogne), route d'Angoulême à Nontron, qui passe à Marthon et Javerlhac, et à 6 km au sud-est de la D 16, route de Montmoreau à Confolens par Villebois et Montbron. Le bourg est au croisement de la D 93, D 65 et D 111[3].

Hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

La commune compte quelques fermes et petits hameaux : Faurias, Puymasson, le Maine au Clair, la Ferrière, Ferdinas et Labadias en limite de département, le Rocher, la Breuille plus près du bourg, etc.[3].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Mainzac est limitrophe de six autres communes, dont la moitié dans le département de la Dordogne.

Communes limitrophes de Mainzac
Feuillade Souffrignac Javerlhac-et-la-Chapelle-Saint-Robert
(Dordogne)
Mainzac
Charras Mareuil en Périgord
(Dordogne)
Hautefaye
(Dordogne)

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Le terrain est calcaire et date du Jurassique moyen (Bajocien au nord et au centre de la commune, Callovien ailleurs). Les collines, souvent boisées, sont recouvertes par endroits de terrain détritique d'origine tertiaire (argile et galets), en particulier aux bois du Lac et de Faurias[4],[5],[6].

Le relief de la commune est celui d'un plateau d'une altitude moyenne de 160 m. De nombreuses vallées sèches ou combes parcourent ce plateau. Quelques hauteurs occupent le nord-est de la commune. Le point culminant est à une altitude de 192 m, situé à l'est du bourg au bois du Lac. Le point le plus bas est à 119 m, situé en limite nord-est près du Maine au Clair. Le bourg est à 160 m d'altitude[3].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune étant située sur un plateau karstique, aucun cours d'eau ne parcourt la commune[3].

Climat[modifier | modifier le code]

Comme dans les trois quarts sud et ouest du département, le climat est océanique aquitain.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Les formes anciennes sont Minziaco en 1272, Minzac, Minzaco, Minzacum au XIVe siècle[7].

L'origine du nom de Mainzac remonterait à un nom de personne gallo-romain Mintius ou Magentius auquel est apposé le suffixe -acum, ce qui correspondrait à Mintiacum, « domaine de Mintius »[8],[Note 1].

Langues[modifier | modifier le code]

La commune est dans la partie occitane de la Charente qui en occupe le tiers oriental, et le dialecte est limousin[9]. Elle se nomme Minzac en occitan[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les registres de l'état civil remontent à 1682.

L'ancien château, situé près de l'église et dont il reste quelques vestiges, était le siège d'une seigneurie qui relevait de l'évêché d'Angoulême et dont les possesseurs sont connus depuis le XIIe siècle. Au XVe siècle, le mariage d'Agnès de Beaulieu, dame de Mainzac, avec Jean de Villars porta la seigneurie de Mainzac dans cette dernière famille qui la conserva jusqu'au milieu du XVIIe siècle. En 1639, Marie de Villars épousa Jean de Fornel et lui porta en dot la terre de Mainzac.

Le château de Remondias était le siège d'une autre seigneurie, dépendant aussi de l'évêché d'Angoulême. Au XVe siècle, cette seigneurie était partagée entre la famille Vigier de la Motte et la famille de Villars. En 1588 elle est passée à la famille Chapiteau, qui l'a conservée jusqu'au XXe siècle.

Sous l'Ancien Régime, la paroisse de Mainzac était riche en minerai de fer, qui était ramassé à même le sol, et qui approvisionnait les forges alentour, notamment entre Feuillade et Javerlhac, puis la fonderie de Ruelle un certain temps.

Au début du XXe siècle, l'élevage des moutons et des porcs dans des prairies artificielles (par manque d'eau) était une principale source de revenus dans la commune[11].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
depuis 2001 En cours Patrice Dominici[12] SE Enseignant

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[14].

En 2017, la commune comptait 110 habitants[Note 2], en augmentation de 14,58 % par rapport à 2012 (Charente : -0,37 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
402431437418445438448443417
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
405387363327353318324283274
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
265308252272238223196198177
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2017
15712111012110211011196110
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Mainzac en 2007 en pourcentage[17].
HommesClasse d’âgeFemmes
3,9 
90  ans ou +
5,0 
19,6 
75 à 89 ans
25,0 
9,8 
60 à 74 ans
8,3 
27,5 
45 à 59 ans
23,3 
17,6 
30 à 44 ans
13,3 
13,7 
15 à 29 ans
11,7 
7,8 
0 à 14 ans
13,3 
Pyramide des âges du département de la Charente en 2007 en pourcentage[18].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,5 
90  ans ou +
1,6 
8,2 
75 à 89 ans
11,8 
15,2 
60 à 74 ans
15,8 
22,3 
45 à 59 ans
21,5 
20,0 
30 à 44 ans
19,2 
16,7 
15 à 29 ans
14,7 
17,1 
0 à 14 ans
15,4 

Économie[modifier | modifier le code]

Équipements, services et vie locale[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le vieux château de Remondias.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Minzac (Dordogne) et Moissat (Puy-de-Dôme) ont la même étymologie (réf: Dauzat).
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site habitants.fr, « Les gentilés de Charente », (consulté le 25 janvier 2015)
  2. Distances orthodromiques prises sous ACME Mapper
  3. a b c et d Carte IGN sous Géoportail
  4. Visualisateur Infoterre, site du BRGM
  5. Carte du BRGM sous Géoportail
  6. [PDF] BRGM, « Notice de la feuille de Montbron », sur Infoterre, (consulté le 12 novembre 2011)
  7. Jean Nanglard, Livre des fiefs de Guillaume de Blaye, évêque d'Angoulême [« Liber feodorum »], t. 5, Société archéologique et historique de la Charente, (1re éd. 1273), 404 p. (lire en ligne), p. 173,174,182,183
  8. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 424.
  9. Jean-Hippolyte Michon, Statistique monumentale de la Charente, Paris, Derache (réimprimé en 1980 par Bruno Sépulchre, Paris), , 334 p. (lire en ligne), p. 55
  10. (oc) Jean Urroz, « Les noms des communes en Charente occitane », (consulté le 24 janvier 2015)
  11. Jules Martin-Buchey, Géographie historique et communale de la Charente, édité par l'auteur, Châteauneuf, 1914-1917 (réimpr. Bruno Sépulchre, Paris, 1984), 422 p., p. 227,228.
  12. http://montbron.blogs.charentelibre.fr/archive/2014/02/27/mainzac-patrice-dominici-maire-sortant-presente-sa-liste-180592.html
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  17. « Evolution et structure de la population à Mainzac en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  18. « Résultats du recensement de la population de la Charente en 2007 » [archive du ], sur le site de l'Insee (consulté le 31 juillet 2010)
  19. Site de la commune

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]