Trixi Worrack

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trixi Worrack
Image illustrative de l'article Trixi Worrack
Au Tour de Thuringe 2014 (à gauche)
Informations
Nom Trixi Worrack
Date de naissance (33 ans)
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Équipe actuelle Specialized-Lululemon
Équipes professionnelles
2000-2001
2003-2009
2010
2011
2012-
Red Bull Frankfurt
Nürnberger Versicherung
Noris Cycling
AA-Drink-Leontien.nl
Specialized-Lululemon
Principales victoires
médaille d'or, monde Championne du monde du contre-la-montre par équipes 2012, 2013 et 2014
Drapeau : Allemagne Championne d'Allemagne sur route 2003, 2013 et 2015
Drapeau : Allemagne Championne d'Allemagne du contre-la-montre 2009
Drapeau : Allemagne Championne d'Allemagne de cyclo-cross 2012-2013
Primavera Rosa 2005
Tour de l'Aude 2004

Trixi Worrack (née le à Cottbus) est une coureuse cycliste allemande, membre de l'équipe Specialized-Lululemon. Elle a notamment remporté la Primavera Rosa en 2005 et le Tour de l'Aude en 2004, ainsi que les titres de championne d'Allemagne sur l'épreuve sur route, trois fois, du contre-la-montre et de cyclo-cross.

Carrière[modifier | modifier le code]

2004[modifier | modifier le code]

Trixi Worrack au Women's Challenge 2001

En mai, sur le Tour de l'Aude, après un contre-la-montre individuel où elle n'est pas dans les vingt premières[1], Trixi Worrack s'empare du maillot de leader grâce à une échappée solitaire sur la troisième étape. Elle finit avec plus de deux minutes d'avance sur le peloton[2] . Sur le contre-la-montre de la quatrième étape, Trixi Worrack perd son maillot au profit de Deidre Barry et devient troisième du classement général[3]. Trixi Worrack gagne l'étape 8b, puis finit septième de la neuvième étape où Deidre Barry perd quatre minutes. Elle est de nouveau leader du Tour et le gagne définitivement le lendemain[4],[5].

2006[modifier | modifier le code]

En 2006, elle est troisième de la Flèche wallonne, deuxième du Tour du Grand Montréal et du Holland Ladies Tour. Elle est troisième du Tour de l'Aude. Elle termine deuxième du championnat du monde sur route derrière Marianne Vos.

2007[modifier | modifier le code]

Au Tour de l'Aude, après que son équipe ait terminé troisième du contre-la-montre par équipe[6], Trixi Worrak finit cinquième de la cinquième étape, cela lui permet de se replacer à la troisième place du classement général[7]. Elle est quatrième de la septième étape. Puis, sur l'étape 8a, elle suit Susanne Ljungskog dans une échappée avec Judith Arndt également. Trixi termine troisième. Cependant sur l'étape 8b, elle s'échappe de nouveau avec la Suédoise et s'impose cette fois. Elle parvient cependant pas à suivre la Suédoise et Worrack sur l'étape 8b, la première prenant le maillot de leader. Elle termine finalement le tour à la deuxième place[8].

2008[modifier | modifier le code]

Au Tour de Nouvelle-Zélande, elle se classe sixième de la deuxième étape, puis septième de l'étape suivante. Elle est cinquième du contre-la-montre de la cinquième étape et finit l'épreuve à la même place au classement général[9].

Au Tour de l'Aude cycliste féminin, dans la première étape Susanne Ljungskog attaque dans la pente à deux kilomètres. Trixi Worrack parvient à la suivre avec Judith Arndt et Nicole Cooke. Elle termine deuxième derrière la Galloise. Le contre-la-montre par équipe du lendemain lui permet de remonter à la deuxième place du classement général derrière Arndt. Sur l'étape reine, elle perd cependant plus de quatre minutes sur la nouvelle leader Susanne Ljungskog et rétrograde à la troisième place du classement général. Sur la septième étape, Irene van den Broeck lui ravie la troisième place au classement général grâce à une longue échappée. Lors de la dernière étape, elle fait partie de l'échappée royale avec Ljungskog, Arndt et Cooke. Elle est quatrième de l'étape et termine troisième du Tour de l'Aude[10],[11].

Elle est sélectionnée les Jeux olympiques[12]. Sur la course en ligne, elle aide Judith Arndt pour revenir sur les échappées mais sans succès. Elle est finalement vingtième[13].

Le Tour de Thuringe fait figure en 2008 d'ultime préparation pour les jeux olympiques. Sur la quatrième étape, Trixi Worrack s'échappe avec Judith Arndt et Grete Treier pour revenir puis dépassée une autre échappée. Elle prend la troisième place du sprint et du classement général[14]. Le lendemain, elle est quatrième du contre-la-montre, ce qui lui permet de remonter à la deuxième place du classement général[15]. Sur la dernière étape, Trixi Worrack joue son va-tout pour gagner le classement général et bat au sprint Judith Arndt. Cela ne suffit cependant pas à la détrôner, Judith Arndt remporte donc le Tour de Thuringe pour la deuxième année consécutive[16].

Aux championnats du monde, elle suit l'attaque de Marianne Vos et se trouve dans un groupe composé également de sa compatriote Judith Arndt, de Susanne Ljungskog, Nicole Cooke et Emma Johansson. Après de nombreux démarrages de la Néerlandaise, le titre se dispute au sprint. Trixi Worrack termine cinquième légèrement décrochée[17].

2009[modifier | modifier le code]

En 2009, Trixi Worrack gagne le championnat d'Allemagne du contre-la-montre.

2012[modifier | modifier le code]

Trixi Worrack termine seconde du Tour de Thuringe

En 2012, elle rejoint l'équipe Specialized-Lululemon[18]. Elle débute la saison début février au Tour du Qatar et s'impose en solitaire lors de la seconde étape[19].

En mars, lors du Het Nieuwsblad, Trixi Worrack règle le sprint du groupe qui suit les deux échappées : Loes Gunnewijk et Ellen van Dijk, elle est donc troisième. Elle juge que la stratégie de l'équipe a été bonne malgré les places de deuxième et troisième pour Ellen et elle[20]. Quatre jours plus tard, Le Samyn des Dames se termine au sprint, elle termine troisième[21]. Lors du Tour de Drenthe, Trixi Worrack finit cinquième[22]. Au Trofeo Alfredo Binda, elle est troisième[23].

Aux championnats allemands, Worrack est deuxième de l'épreuve contre-la-montre remportée une nouvelle fois par Judith Arndt. Sur l'épreuve en ligne, Worrack est troisième à plus de douze minutes de la même vainqueur[24].

Au Tour de Thuringe, Trixi Worrack remporte la troisième étape puis le contre-la-montre individuel avec moins d'une seconde d'avance sur Judith Arndt. Cette dernière parvient cependant à maintenir son avance au général jusqu'à la fin, Worrack est deuxième à neuf secondes de retard[25].

Elle participe ensuite aux jeux olympiques. Elle est neuvième de l'épreuve contre-la-montre[26],[27].

Lors de la manche de coupe du monde en Suède, la Specialized-Lululemon remporte le contre-la-montre par équipe. Trixi fait partie de la composition suivante[28],[29]. Lors de la course en ligne, Trixi Worrack prend la cinquième place[30]. Deux semaines avant le championnat du monde, l'équipe gagne le contre-la-montre par équipe du Holland Ladies Tour. Trixi a également gagné une étape sur le même tour quelques jours avant[31].

Trixi Worrack au contre-la-montre des jeux olympiques de Londres

L'équipe conclut la saison en gagnant le championnat du monde par équipe contre-la-montre avec 24 secondes d'avance sur l'équipe Green Edge. Une nouvelle fois, Trixi Worrack fait partie de la composition au départ[32]. Sur les épreuves individuelles, Worrack est huitième du contre-la-montre[33]. Trixi Worrack est également quatrième de la coupe du monde et huitième coureuse mondiale au classement UCI[34].

2013[modifier | modifier le code]

Début janvier, Trixi Worrack s'impose lors des championnats d'Allemagne de cyclo-cross[35]. Lors du Energiewacht Tour, elle victime d'une chute du samedi et se casse la clavicule. Elle est indisponible deux mois[36],[37]. En juin, elle est deuxième de l'épreuve du contre-la-montre des championnats d'Allemagne de cyclisme sur route. Sur la course en ligne, elle se trouve dans la bonne échappée de dix unité avec sa coéquipière Lisa Brennauer. Cette dernière lance le sprint pour Trixi Worrack qui s'impose et obtient donc le titre[38].

Lors du Boels Ladies Tour, début septembre, Trixi Worrack prend la troisième de la première étape, puis l'équipe s'impose le lendemain dans le contre-la-montre par équipe. Worrack s'empare alors du maillot de leader du général, qu'elle conserve jusqu'à la dernière étape. Toutefois, c'est finalement van Dijk, jusqu'alors deuxième à quatre secondes, qui s'impose l'ultime étape étant mouvementée. Worrack termine sixième du général[39],[40].

Lors du contre-la-montre par équipe de marques du championnat du monde, objectif désigné de la saison, l'équipe s'impose avec une moyenne d'environ 51 km/h et plus d'une minute d'avance sur l'équipe Rabo women. Trixi Worrack fait partie de l'équipe victorieuse[41],[42]. Sur l'épreuve du contre-la-montre individuelle Trixi Worrack est cinquième[43],[44].

2014[modifier | modifier le code]

Équipe de contre-la-montre par équipe lors du Brainwash Ladies Tour. De gauche à droite : van Dijk, Stevens, Teutenberg, Becker, Neben et Worrack

L'équipe gagne le contre-la-montre par équipe de l'Energiewacht Tour[45]. Trixi Worrack termine troisième du classement général[46].

En juin, Trixi Worrack est une nouvelle fois deuxième des championnats d'Allemagne contre-la-montre derrière sa coéquipière Lisa Brennauer. Sur la course en ligne, elle gagne également la médaille d'argent derrière Lisa Brennauer[47]. Au Tour de Thuringe, Trixi Worrack est troisième du prologue. Elle également à la même place dans le contre-la-montre de la troisième étape[48]. L'équipe gagne pour la troisième année consécutive le contre-la-montre par équipe de l'Open de Suède Vårgårda. Elle a une avance de plus d'une minute sur l'équipe Rabobank-Liv qui suit et bat le record de l'épreuve. La composition est la suivante : Chantal Blaak, Lisa Brennauer, Karol-Ann Canuel, Carmen Small, Evelyn Stevens et Trixi Worrack[49].

Début septembre, l'équipe participe au Boels Ladies Tour. Dans le contre-la-montre inaugural, long de dix kilomètres, Trixi Worrack termine troisième[50],[51]. Aux contre-la-montre par équipes féminin aux championnats du monde, l'équipe qui a essuyé une chute à l'entraînement le samedi, remporte pour la troisième fois d'affilée l'épreuve avec plus d'une minute d'avance sur l'équipe Orica-AIS[52]. Sur l'épreuve individuelle, elle prend la dixième place[53]. Elle est sélectionnée pour les championnats du monde et y attaque à plusieurs reprises[54].

2015[modifier | modifier le code]

Au Tour des Flandres, à vingt kilomètres de la ligne, Trixi Worrack attaque avec Elisa Longo Borghini mais ne parvient plus à la suivre suivre dans le Kruisberg au bout de quelques kilomètres . Elle finit quinzième[55],[56].

À l'Energiewacht Tour, Trixi Worrack est quatrième du prologue. Sur la première étape, elle est troisième du sprint, devancée par sa coéquipière Barbara Guarischi et Jolien D'Hoore. L'équipe s'impose ensuite sur le contre-la-montre par équipes, le premier de la saison. Trixi Worrack devient leader du classement général. Elle perd le maillot au profit Guarischi le lendemain. Elle termine sixième de la venteuse troisième étape. Elle devient deuxième du classement général derrière Lisa Brennauer. Elle est encore sixième de la dernière étape et conserve sa place au général[57].

Au Tour de Californie, lors de la deuxième étape, le peloton reste groupé jusque la montée finale, où Trixi Worrack se classe troisième et compte alors trois secondes de retard au classement général sur Lauren Komanski, la vainqueur de l'étape. Dans l'ultime étape, l'équipe fait en sorte que l'Allemande remporte tous les sprint intermédiaires, afin de récolter les bonifications qui y sont associées. Elle termine quatrième de l'étape et remporte le classement général[58]. Aux championnats d'Allemagne, elle termine troisième du contre-la-montre devancée par deux coéquipière : Mieke Kröger et Lisa Brennauer. Sur la course en ligne, elle s'échappe avec Claudia Lichtenberg avant de la dominer au sprint[59].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Championnats[modifier | modifier le code]

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
MaillotAlemania.PNG Championnats d'Allemagne sur route[60] ? 1re - - - 7e - - 3e 14e 3e 1re 2e 1re
MaillotAlemania.PNG Championnats d'Allemagne contre-la-montre[61] 2e ? 2e 2e ? - 4e 1re 9e 4e 2e 2e 2e 3e
Jersey rainbow.svg Championnats du monde sur route[62] - 16e 4e 10e 2e 18e 5e - 7e - - 20e 32e
Jersey rainbow.svg Championnats du monde contre-la-montre[63] - - 13e - 9e - - 12e - - 8e 5e 10e

Grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 2009 : 18e, vainqueur de la 8e étape[64].
  • 2011 : 46e
  • 2013 : Abandon
  • 2014 : 71e

Tour de l'Aude[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Vainqueur du classement de la meilleure jeune.
  • 2004 : Vainqueur, vainqueur des 3e et 8eb étapes. Porteuse du maillot de leader à partir de la 3e étape. Vainqueur du classement de la meilleure jeune[65].
  • 2005 : 2e, vainqueur de la 9e étape.
  • 2006 : 3e
  • 2007 : 2e, vainqueur de l'étape 8b.
  • 2008 : 3e
  • 2009 : 2e, vainqueur de la 6e étape. Vainqueur du classement de la meilleure grimpeuse.
  • 2010 : 10e

Classement UCI[modifier | modifier le code]

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Classement UCI[34] 46e[66] 33e[67] 4e[68] 11e[69] 4e[70] 11e[71] 7e[72] 7e 13e 43e 8e 22e 28e

Distinctions[modifier | modifier le code]

Record[modifier | modifier le code]

Elle a participé à 17 championnats du monde sur route consécutif de 1998 à 2014 (série en cours)[73].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 20th Tour de l'Aude Cycliste Féminin Stage 2 », sur daily peloton (consulté le 8 juillet 2014)
  2. (en) « 20th Tour de l'Aude Cycliste Féminin Stages 3 and 4 », sur daily peloton (consulté le 8 juillet 2014)
  3. (en) « 20th Tour de l'Aude Cycliste Féminin Stages 6 and 7 », sur daily peloton,‎
  4. (en) « Tour de l’Aude Stages 8a, 8b, 9 Results », sur daily peloton,‎
  5. (en) « Tour de l'Aude Cycliste Féminin (F) 2004 », sur site du cyclisme (consulté le 8 juillet 2014)
  6. (en) « 23rd Tour de L’Aude Cycliste Feminin Stage 1 - 3 », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  7. (en) « 23rd Tour de L’Aude Cycliste Feminin Stage 3 - 5 », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  8. (en) « 23rd Tour de L’Aude Cycliste Feminin - Stages 7 to 9 », sur daily peloton (consulté le 18 juin 2014)
  9. Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2008,‎ , p. 40
  10. « Tour de l'Aude », la gazette du cyclisme féminin, no 72,‎ , p. 11
  11. North 2009, p. 80
  12. (en) « 29th Olympics - Women's Road Race Live Part 1 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  13. (en) « Britain's Cooke fulfils her Olympic destiny », sur cycling news (consulté le 8 mars 2015)
  14. (en) « Thüringen Rundfahrt - Women: Stage 4 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  15. (en) « Thüringen Rundfahrt - Women: Stage 5 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  16. (en) « Thüringen Rundfahrt - Women: Stage 6 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  17. Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2008,‎ , p. 10
  18. (en) « Bicycling com Specialized-Lululemon a team worth waiting for », sur velocio sports (consulté le 22 avril 2014)
  19. (en) « Worrack wins 1st UCI stage of 2012 for Lululemon », sur velocio sports (consulté le 22 avril 2014)
  20. (en) « Gunnewijk wins Omloop Het Nieuwsblad », sur cycling news (consulté le 26 avril 2014)
  21. « Le Samyn des Dames, la Néerlandaise Adrie Visser (Skil) devant la championne d'Italie Noemie Cantele », La gazette du cyclisme féminin, no 106,‎ , p. 9
  22. (en) « Ronde van Drenthe 2012 », sur cycling news (consulté le 27 avril 2014)
  23. (en) « Trofeo Alfredo Binda - Comune di Cittiglio 2012 », sur cycling news (consulté le 26 avril 2014)
  24. (en) « German Road Championships 2012 », sur cycling news (consulté le 25 mai 2014)
  25. (en) « Internationale Thuringen Rundfahrt der Frauen 2012 », sur cycling news (consulté le 27 avril 2014)
  26. (en) « London 2012 olympic games womens road race start list », sur cycling weekly (consulté le 22 avril 2014)
  27. (en) « Armstrong wins Olympic time trial gold », sur cycling news (consulté le 22 avril 2014)
  28. (en) « Specialized-Lululemon wins TTT world cup in Sweden », sur velocio sports (consulté le 27 avril 2014)
  29. (en) « Open de Suède Vargarda TTT womens wcup Specialized-Lulumon in charge », sur pedal mag (consulté le 27 avril 2014)
  30. (en) « Open de Suède Vargarda 2012 », sur cycling news (consulté le 22 avril 2014)
  31. (en) « Holland ladies tour Apecialized-Lululemon », sur peloton cafe (consulté le 16 avril 2014)
  32. (en) « Specialized-Lululemon wins womens team time trial world championship », sur velonews (consulté le 16 avril 2014)
  33. (en) « UCI Road World Championships 2012 », sur cycling news (consulté le 22 avril 2014)
  34. a et b (en) « Ranking - Cycling - Road 2014 », sur UCI (consulté le 27 août 2014)
  35. (en) « Walsleben and Worrack Take German National », sur cx magazine (consulté le 6 mai 2014)
  36. (de) « Worrack am Schlüsselbein operiert », sur Radsport-News (consulté le 17 mars 2015)
  37. (en) « Worrack speeds to German road title », sur cycling news (consulté le 17 mars 2015)
  38. (en) « German Road Championships 2013 », sur cycling news (consulté le 28 juin 2014)
  39. (en) « Holland Ladies Tour 2013 », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  40. (en) « Team wins Boels Holland Ladies Tour », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  41. (en) « Big win at world championship TTT », sur velocio sports (consulté le 9 mai 2014)
  42. (en) « Specialized-Lululemon dominates Worlds team time trial », sur cycling news (consulté le 9 mai 2014)
  43. (en) « Van Dijk wins elite women's time trial world championship », sur cycling news (consulté le 10 mai 2014)
  44. (en) « Double rainbow », sur velocio sports (consulté le 10 mai 2014)
  45. (en) « A TTT win for Specialized-Lululemon at Energiewacht Tour », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  46. (en) « Blaak wins final stage of energiewacht tour », sur velocio sports (consulté le 11 mai 2014)
  47. (en) « German Road Championships 2014 », sur cycling news (consulté le 28 juin 2014)
  48. (en) « Internationale Thüringen Rundfahrt der Frauen 2014 », sur cycling news (consulté le 15 juillet 2014)
  49. (en) « Specialized-lululemon wins Vårgårda team time trial World Cup », sur cycling news (consulté le 23 août 2014)
  50. (nl) « Boels Rental Ladies Tour », sur site officiel (consulté le 6 septembre 2014)
  51. (en) « Boels Rental Ladies Tour 2014 (2.1) », sur cycling fever (consulté le 6 septembre 2014)
  52. (en) « Specialized-Lululemon wins 3rd straight TTT title at UCI road worlds », sur velonews (consulté le 21 septembre 2014)
  53. (en) « Brennauer wins second gold for Germany in Worlds time trial », sur cycling news (consulté le 24 septembre 2014)
  54. (en) « September 27, Women's Elite Road Race: Ponferrada - Ponferrada 127.4km Worlds: Ferrand-Prevot secures the gold medal », sur cycling news (consulté le 29 septembre 2014)
  55. (en) « Longo Borghini wins Tour of Flanders World Cup », sur cycling news (consulté le 16 avril 2015)
  56. « Film du Tour des Flandres 2015 », la Gazette du cyclisme féminin, no 134,‎ , p. 18
  57. (en) « Van der Breggen tops Energiewacht Tour prologue », sur cycling news (consulté le 16 avril 2015)
  58. (en) « Hall wins Tour of California Women's Race opener at Heavenly Mountain Resort », sur cycling news (consulté le 11 mai 2015)
  59. (en) « Trixi Worrack wins German national road title », sur cycling news (consulté le 30 juin 2015)
  60. (en) « National Road Championship (WE/Ger) 2006 (CN) », sur cycling fever (consulté le 30 juin 2014)
  61. (en) « National Time Trial Championship (WE/Ger) 2006 (CN) », sur cycling fever (consulté le 30 juin 2014)
  62. (en) « World Road Championship (WE) 2012 (CM) », sur cyclingfever (consulté le 4 juillet 2014)
  63. (en) « World TimeTrial Championship (WE) 2012 (CM) », sur cyclingfever (consulté le 4 juillet 2014)
  64. « Trixi Worrack », sur cycling fever (consulté le 31 août 2014)
  65. « Trixi Worrack », sur cycling fever (consulté le 17 janvier 2015)
  66. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  67. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  68. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  69. « Classements Route UCI 2005 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  70. « Classements Route UCI 2006 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  71. « Classements Route UCI 2007 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  72. « Classements Route UCI 2008 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  73. Alfred North, Tout le cyclisme féminin performances 2013, t. 30,‎ , p. 5

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :