Saison 2018 de l'équipe cycliste Wiggle High5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wiggle High5 2018
Généralités
Code UCI
WHTVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
17Voir et modifier les données sur Wikidata
Palmarès
Nombre de victoires
19Voir et modifier les données sur Wikidata
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
5e

La Saison 2018 de l'équipe Wiggle High 5 est la sixième de la formation. L'effectif est grandement remanié. Le principal départ est celui de la sprinteuse belge Jolien D'Hoore. Elle est remplacée par Kirsten Wild. Lisa Brennauer, ancienne championne du monde du contre-la-montre, rejoint également l'équipe tandis que la sprinteuse italienne Giorgia Bronzini la quitte.

Kirsten Wild remporte une étape du Tour d'Italie et la RideLondon-Classique, unique victoire en World Tour de l'équipe en 2018. Surtout, elle réalise une saison sur piste exceptionnelle. Elle gagne trois titres de championne du monde et deux de championne d'Europe. Lisa Brennauer gagne le Tour de Thuringe, le titre en contre-la-montre en Allemagne, ainsi qu'un titre de championne d'Europe de poursuite. Elisa Longo Borghini connait une année difficile. Elle est malade début avril et obtient donc peu de résultats sur les classiques. Elle est cinquième de l'Emakumeen Euskal Bira. Sur le Tour d'Italie, elle ne parvient pas à rééditer sa performance de l'année précédente. Aux championnats du monde, elle participe à la bonne tenue de l'équipe d'Italie mais ne récolte pas de résultats personnels. Audrey Cordon progresse en 2018. Elle est sixième de l'Amstel Gold Race, troisième de La Madrid Challenge by La Vuelta et quatrième des championnats d'Europe de contre-la-montre. Emilia Fahlin connaît une renaissance en 2018. Elle gagne avec la manière le Gracia Orlová puis championne de Suède sur route. Elle se révèle bonne sprinteuse au Tour de Norvège et au Tour de Belgique, surtout elle finit quatrième des championnats du monde sur route. Eri Yonamine gagne les deux titres nationaux au Japon. Elisa Longo Borghini est dix-septième du classement UCI et onzième du classement World Tour. Wiggle High5 est cinquième du premier classement et sixième du second.


Préparation de la saison[modifier | modifier le code]

Partenaires et matériel de l'équipe[modifier | modifier le code]

Vélo de l'équipe
Véhicules de l'équipe

Les partenaires principaux sont Wiggle, un site de vente d'équipement sportif en ligne et High5 une marque de nutrition sportive. Le fabricant automobile Honda soutient également l'équipe. Elle roule sur des vélos Colnago.

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

L'effectif de la formation est largement renouvelé. La sprinteuse belge Jolien D'Hoore quitte l'équipe, elle est remplacée par la Néerlandaise Kirsten Wild. Toujours dans le domaine du sprint, Rachele Barbieri, Elinor Barker et Katie Archibald, par ailleurs toutes trois pistardes, rejoignent l'équipe. L'ancienne championne du monde du contre-la-montre, vainqueur du Tour de Thuringe et également dotée d'une bonne pointe de vitesse Lisa Brennauer est un autre apport important pour l'équipe. La polyvalente Autrichienne Martina Ritter passe à l'échelon supérieur après être passée par de plus petites équipes. L'Australienne Macey Stewart va tenter de se relancer après une pause en 2017. Enfin, la championne du Japon Eri Yonamine est la dernière recrue[1].

Au niveau des départs, en sus de celui de Jolien D'Hoore, la sprinteuse italienne Giorgia Bronzini, membre de l'équipe depuis 2013 et capitaine de route, rejoint l'équipe Cylance. La Britannique Amy Roberts quitte l'équipe tout comme la grimpeuse japonaise Mayuko Hagiwara. Claudia Lichtenberg prend sa retraite, tout comme Anna Sanchis, déjà indisponible durant la majorité de l'année 2017.

Arrivées Équipe 2017
Drapeau : Royaume-Uni Katie Archibald WNT
Drapeau : Italie Rachele Barbieri Cylance
Drapeau : Royaume-Uni Elinor Barker Amateur
Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer Canyon-SRAM
Drapeau : Autriche Martina Ritter Drops
Drapeau : Australie Macey Stewart Amateur
Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild Cylance
Drapeau : Japon Eri Yonamine FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope
Départs Équipe 2018
Drapeau : Italie Giorgia Bronzini Cylance
Drapeau : Belgique Jolien D'Hoore Orica-Scott
Drapeau : Allemagne Claudia Lichtenberg Retraite
Drapeau : Japon Mayuko Hagiwara Alé Cipollini
Drapeau : Royaume-Uni Amy Roberts Parkhotel Valkenburg
Drapeau : Espagne Anna Sanchis Retraite

Effectif et encadrement[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgEffectif
CyclisteDate de naissancePaysÉquipe précédente
Katie Archibald12 mars 1994GBR Royaume-UniTeam WNT (2017)
Rachele Barbieri21 février 1997ITA ItalieCylance (2017)
Elinor Barker7 septembre 1994GBR Royaume-UniBreeze (2017)
Lisa Brennauer8 juin 1988GER AllemagneCanyon-SRAM Racing (2017)
Audrey Cordon-Ragot22 septembre 1989FRA FranceHitec Products (2014)
Amy Cure31 décembre 1992AUS AustralieLotto Soudal Ladies (2015)
Annette Edmondson12 décembre 1991AUS AustralieOrica-AIS (2014)
Emilia Fahlin24 octobre 1988SWE SuèdeAlé Cipollini (2016)
Lucy Garner20 septembre 1994GBR Royaume-UniLiv-Plantur (2015)
Grace Garner19 juin 1997GBR Royaume-UniPodium Ambition-Club La Santa (2016)
Julie Leth13 juillet 1992DEN DanemarkHitec Products (2016)
Elisa Longo Borghini10 décembre 1991ITA ItalieHitec Products (2014)
Martina Ritter23 septembre 1982AUT AutricheDrops (2017)
Macey Stewart16 janvier 1996AUS AustralieOrica-AIS (2016)
Kirsten Wild15 octobre 1982NED Pays-BasCylance (2017)
Eri Yonamine25 avril 1991JPN JaponFDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope (2017)
Grace Brown (1 mai–30 nov.)7 juillet 1992AUS Australie

Encadrement[modifier | modifier le code]

La directrice de l'équipe est l'ancienne coureuse australienne Rochelle Gilmore. Allan Davis est le directeur sportif en remplacement de Donna Rae Szalinski en février, limogée après la partie australienne de la saison pour manque de résultats[2]. Il est assisté de Kim Palmer à partir de mai[3],[4].

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Janvier[modifier | modifier le code]

Au Santos Women's Tour, Annette Edmondson gagne au sprint la première étape[5].

Mars[modifier | modifier le code]

Kirsten Wild réalise des championnats du monde sur piste exceptionnels

Kirsten Wild débute la saison sur la piste. Aux championnats du monde, elle remporte pas moins de trois titres : scratch, course aux points et omnium. En sus, elle est deuxième de la course à l'américaine. Katie Archibald remporte elle le titre en course à l'américaine.

Sur route, aux Strade Bianche, au kilomètre soixante-quinze, sur le plus long secteur pavé, l'équipe Boels Dolmans se place en tête. Elisa Longo Borghini est alors victime d'une crevaison. Elle revient dans le peloton par la suite. Dans le septième secteur, dit colle Pinzuto, Katarzyna Niewiadoma et Elisa Longo Borghini passent à l'offensive. Anna van der Breggen réagit immédiatement. Sur la fin de ce secteur, les deux dernières comptent environ vingt secondes d'avance sur le peloton. L'Italienne est cependant victime d'un nouvel incident mécanique trois kilomètres plus loin et perd quelques mètres sur Anna van der Breggen. Celle-ci file alors vers la victoire. Derrière, dans le dernier secteur, Katarzyna Niewiadoma sort seule du groupe de huit poursuivantes. Elle revient sur Elisa Longo Borghini et la distance dans l'ascension finale. L'Italienne finit troisième[6],[7]. Au Tour de Drenthe, Lisa Brennauer se montre active dans le final. Alors qu'on s'achemine vers un sprint, une chute gêne de nombreuses favorites à deux kilomètres de la ligne, dont Kirsten Wild. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, Elisa Longo Borghini fait partie du groupe des favorites à l'amorce du dernier tour. Dans la dernière ascension de la côte de Casale, elle sort avec Katarzyna Niewiadoma et Chantal Blaak pour revenir sur les échappées. Le groupe de tête se reforme néanmoins avec douze unités. Dans la côte d'Orino, elle cherche en vain à suivre l'attaque de Katarzyna Niewiadoma. Elle se classe finalement dixième[8],[9]. Aux Trois Jours de La Panne, Lisa Brennauer est cinquième du sprint final[10],[11]. En fin de mois, il est annoncé qu'Elisa Longo Borghini est forfait pour le Tour des Flandres.

Avril[modifier | modifier le code]

Au Tour des Flandres, Lisa Brennauer fait partie des meilleures dans le mur de Grammont. Elle est encore dans le groupe de tête au sommet du Kruisberg quand Anna van der Breggen produit son attaque. Elle prend finalement la huitième place[12],[13]. À l'Healthy Ageing Tour, Lisa Brennauer est troisième du contre-la-montre individuel inaugural dix secondes derrière Anna van der Breggen. Kisten Wild est cinquième[14]. Le lendemain, cette dernière est deuxième du sprint du peloton. Elle remporte la troisième étape secteur a[15]. Sur le contre-la-montre par équipes, la formation se classe quatrième. Kirsten Wild est deuxième de la quatrième étape au sprint derrière Chantal Blaak. Lisa Brennauer est cinquième de l'ultime étape. Au classement général final, Kirsten Wild est cinquième. Elle gagne également le classement par points.

À l'Amstel Gold Race, le passage du Keutenberg au kilomètre cinquante-quatre provoque une sélection. Un groupe de huit coureuses se forme à son sommet. Il contient notamment Audrey Cordon. L'avantage de l'échappée monte à deux minutes trente. Dans l'avant-dernière montée du Cauberg, Chantal Blaak accélère et n'est suivie que par Alexis Ryan puis par Amanda Spratt. Derrière, Brand, Cordon et Markus allient leurs forces et reviennent sur la tête. Audrey Cordon place alors une attaque, mais Chantal Blaak prend ses responsabilités et la rattrape. Dans le final, Audrey Cordon prend la tête du groupe afin d'éviter le retour de Lotta Lepistö et Giorgia Bronzini. Audrey Cordon se classe finalement sixième[16],[17]. À la Flèche wallonne, la mieux classée est Elisa Longo Borghini à la onzième place.

Aux Jeux du Commonwealth, Annette Edmondson et Amy Cure remportent l'or en poursuite par équipes avec la sélection australienne. La première est troisième de la poursuite individuelle, remportée par une autre membre de l'équipe : Katie Archibald. En course aux points, Elinor Barker s'impose devant Archibald. Amy Cure gagne le titre en course au scratch.

Au Tour de l'île de Chongming, Kirsten Wild est ralentie par la chute lors du sprint de la première étape. Annette Edmonson est septième. Elle remporte néanmoins l'ultime étape au sprint. Pendant ce temps-là, Emilia Fahlin court le Gracia Orlová avec l'équipe de Suède. Elle gagne les première et deuxième étapes. Lors du contre-la-montre, Olga Zabelinskaya s'empare de la tête du classement général. Emilia Fahlin s'impose sur la quatrième étape mais reste deuxième du classement général. Lors de la dernière étape, elle sort dans l'ultime kilomètre et reprend six secondes à Olga Zabelinskaya. Elle est donc lauréate de l'épreuve.

Mai[modifier | modifier le code]

Équipe au Tour de Californie

Sur la première étape du Tour de Yorkshire, Kirsten Wild gère la dernière longue ligne droite pour s'adjuger un nouveau bouquet. Elle gagne finalement le classement par points[18],[19].

Sur le Tour de Californie, Annette Edmondson est troisième du sprint de la première étape, puis cinquième de celui de la dernière étape. À la Durango-Durango Emakumeen Saria, Elisa Longo Borghini finit première du groupe des poursuivantes. Elle se classe ainsi quatrième[20]. À l'Emakumeen Euskal Bira, Lisa Brennauer est gagne le sprint du peloton sur la première étape derrière Sabrina Stultiens. Le lendemain, elle est troisième du contre-la-montre derrière Annemiek van Vleuten et Anna van der Breggen. Sur l'étape suivante, elles sont dix au pied de l'Alto de Arlaban dont Emilia Fahlin. Elle est battue au sprint par Amy Pieters[21],[22]. Lors de la dernière étape, Amanda Spratt réalise une longue chevauchée solitaire. À vingt kilomètres de l'arrivée, Olga Zabelinskaya part avec Elisa Longo Borghini en chasse. Elles passent la ligne plus d'une minute après l'Australienne. Au classement général, Elisa Longo Borghini est cinquième[23],[24].

Lisa Brennauer remporte le Tour de Thuringe

Au Tour de Thuringe, les premières étapes se concluent au sprint. Lisa Brennauer est troisième des deux premières étapes puis deuxième de la troisième étape avant de remporter la quatrième. Le lendemain, sur l'étape autour de l'Hanka-Berg, Coryn Rivera, la maillot jaune, attaque dès les premiers kilomètres. La formation Wiggle High5 mène la poursuite et reprend l'Américaine au pied de la montée finale. Dans celle-ci, Lisa Brennauer hausse directement le ton mais est passée sur la fin par trois autres concurrentes. Elle s'empare toutefois du maillot jaune[25],[26]. Elle chasse les bonifications le lendemain avant de finir troisième du jour[27],[28]. Le contre-la-montre final est décisif, sept secondes seulement séparant l'Allemande d'Ellen van Dijk, elle aussi ancienne championne du monde de la discipline. Lisa Brennauer ne cède que deux secondes sur la Néerlandaise et conserve son maillot jaune[29].

Juin[modifier | modifier le code]

Au Women's Tour, Elisa Longo Borghini est souvent à l'attaque dans les côtes, comme sur la deuxième étape. Sur la quatrième étape, au kilomètre cinquante-trois, Audrey Cordon et Cecilie Uttrup Ludwig, sorties dix kilomètres auparavant, effectuent la jonction sur Charlotte Becker en tête de course. Leur avance monte à deux minutes cinquante. Le peloton les reprend à six kilomètres de l'arrivée. Elisa Longo Borghini est finalement sixième du classement général et meilleure grimpeuse[30],[31],[32].

Sur les championnats nationaux, Eri Yonamine effectue le doublé route et contre-la-montre. En France, Audrey Cordon conserve son titre du contre-la-montre. Lisa Brennauer redevient championne d'Allemagne de la discipline tout comme Martina Ritter en Autriche. Sur route, Emilia Fahlin s'impose en Suède.

Peu après, Elisa Longo Borghini s'impose sur la course en ligne des Jeux méditerranéens.

Juillet[modifier | modifier le code]

Sur le Tour d'Italie, la formation Wiggle-High5 est septième du contre-la-montres par équipes trente-huit secondes derrière la Sunweb. Kirsten Wild remporte la première étape au sprint[33],[34]. Elle est deuxième le lendemain derrière Jolien D'Hoore. Sur la cinquième étape, dans la difficulté de la journée, Katarzyna Niewiadoma passe en tête devant Elisa Longo Borghini et Amanda Spratt. Sur le faux-plat qui suit, trois autres coureuses accélèrent. Derrière, Longo Borghini, Niewiadoma et Spratt partent en poursuite. Ces dernières sont reprises aux dix kilomètres[35],[36]. Sur la première arrivée au sommet, Elisa Longo Borghini est victime d'une crevaison au pied de l'ultime ascension et connait une journée sans. Elle perd trois minutes sur la tête de course[37],[38]. Sur le contre-la-montre en côte, elle se classe sixième et remonte à la neuvième place du classement général[39],[40]. Lors de la huitième étape, un groupe de neuf se forme, mais le peloton ne laisse pas l'écart se creuser, Elisa Longo Borghini étant présente à l'avant. Audrey Cordon et Aude Biannic tentent également leur chance sans plus de succès. Dans la dernière côte, placée à neuf kilomètres de l'arrivée, Elisa Longo Borghini accélère. Dans la descente, elle est rejointe par les descendeuses Marianne Vos et Lucinda Brand. Elisa Longo Borghini est troisième de l'étape[41],[42]. Kirsten Wild, jusqu'alors porteuse du maillot cyclamen, ne part pas lors de la neuvième étape. Dans le Zoncolan, Elisa Longo Borghini est treizième. Au terme de l'épreuve, Elisa Longo Borghini est treizième et meilleure Italienne.

Audrey Cordon (ici aux championnats du monde) est quatrième du championnat d'Europe du contre-la-montre

Au BeNe Ladies Tour, Katie Archibald gagne le prologue très nettement. Sur la première étape, elle doit cependant la tête du classement général à Marianne Vos[43],[44]. Sur le contre-la-montre, Katie Archibald se classe troisième et reprend quatre secondes à la Néerlandaise. Elle a alors une seconde de retard au classement général. Sur la dernière étape, les sprints intermédiaires sont très disputés. Marianne Vos les remportent tous et conforte ainsi sa première place. Lisa Klein prend aussi des bonifications. Finalement, Katie Archibald est troisième du classement général[45],[46]. À la course by Le Tour de France, quasiment l'intégralité de l'équipe met pied à terre.

À la fin du mois, Kirsten Wild remporte au sprint la RideLondon-Classique pour la deuxième fois après avoir remontée Marianne Vos[47].

Août[modifier | modifier le code]

Début août, de nombreuses membres de l'équipe participent aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste à Glasgow. Kirsten Wild remporte le titre en scratch et en omnium. Lisa Brennauer gagne la poursuite individuelle, Katie Archibald est deuxième. Cette dernière et Elinor Barker s'imposent avec la Grande-Bretagne en poursuite par équipes. Enfin, Julie Leth gagne la course à l'américaine avec Amalie Dideriksen. Les championnats d'Europe sur route ont également lieu à Glasgow. Audrey Cordon se classe quatrième du contre-la-montre individuel, Elisa Longo Borghini est sixième. Sur la course en ligne, Lisa Brennauer est troisième du sprint sous les couleurs de l'Allemagne dans une course où Audrey Cordon, Elisa Longo Borghini et Danielle Rowe se sont montrées à l'avant[48].

Emilia Fahlin (maillot de championne de Suède) réalise une très bonne fin de saison

Au contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, Wiggle High5 se classe cinquième à une minute quarante deux de Boels Dolmans. Sur la course en ligne, Wiggle High5 contrôle une course mouvementée. La course se conclut au sprint. Alors que Kirsten Wild semble en position idéale, Marianne Vos décide de lancer son sprint de loin avant le dernier virage. Elle le passe en pleine vitesse et prend quelques longueurs d'avance qui lui permettent de s'imposer. Kirsten Wild est deuxième[49]. Au contre-la-montre par équipes du Tour de Norvège, Wiggle High5 est septième. Sur la course par étapes éponyme, Emilia Fahlin est deuxième du sprint de la première étape derrière Marianne Vos. Elle réédite cette performance le lendemain, et est troisième de la dernière étape. Elle conclut la course à la deuxième place du classement général[50].

Au Grand Prix de Plouay, Audrey Cordon sort au kilomètre soixante-huit, mais elle n'est pas accompagnée et se relève. Lors du dernier passage sur la ligne, elles sont encore vingt dans le peloton. Tout se joue dans la dernière ascension de Ty Marrec. Katarzyna Niewiadoma sort flanquée d'Elisa Longo Borghini. Elles sont toutes rapidement reprises. Elisa Longo Borghini est douzième de la course[51].

Au Boels Ladies Tour, Lisa Brennauer est cinquième du prologue. Sur la deuxième étape, Elisa Longo Borghini fait partie du groupe de favorites qui sort dans la zone des monts, mais un regroupement a rapidement lieu[52]. Lisa Brennauer anime la quatrième étape.

Septembre[modifier | modifier le code]

Au Tour de Belgique, Emilia Fahlin est troisième du sprint de la première étape[53]. Sur la deuxième étape, elle gagne encore une place derrière Jeanne Korevaar. Elle se montre encore à son avantage sur l'étape à Grammont avec une troisième place. Elle est finalement quatrième du classement général.

À la Madrid Challenge by La Vuelta, la formation est deuxième du contre-la-montre par équipes inaugural dix-huit secondes derrière la formation Sunweb. Sur la course en ligne, à mi-course, Rossella Ratto attaque. Elle est rejointe par diverse coureuses. Elles sont dix-neuf et compte jusqu'à une minute d'avance. Ellen van Dijk, Audrey Cordon et Ilaria Sanguineti engrangent les points et bonifications des sprints intermédiaires. Ce groupe se dispute la victoire. Audrey Cordon est cinquième du sprint. Grâce aux bonifications, elle est troisième du classement général final[54].

Elisa Longo Borghini lors du championnat du monde de contre-la-montre

Les championnats du monde débutent par le contre-la-montre par équipes. La formation Wiggle High5 effectue le départ le plus rapide et passe le premier passage intermédiaire avec dix secondes d'avance sur Canyon-SRAM. Cependant, peu avant le passage intermédiaire Wiggle High5 perd Katie Archibald. À l'approche du final, Emilia Fahlin semble être victime d'un incident mécanique et doit laisser ses coéquipières. Malgré leur bonne coopération, la victoire s'échappe au profit de Canyon-SRAM qui reste au complet jusqu'au bout. Wiggle High5 est quatrième[55],[56],[57]. Sur le contre-la-montre individuel, Elisa Longo Borghini est neuvième[58],[59]. Sur la course en ligne, à cinquante kilomètres de l'arrivée, Coryn Rivera est rejointe par Ellen van Dijk, la jeune Elena Pirrone, Emilia Fahlin, Amanda Spratt et Malgorzata Jasinska. Plus tard, le groupe est doublé par Anna van der Breggen tandis qu'Amanda Spratt sort. Lors de l'ascension finale, Amy Pieters, Tatiana Guderzo et Karol-Ann Canuel rentrent sur le groupe Fahlin. À quinze kilomètres du but, Tatiana Guderzo passe à l'offensive et distance ses adversaires. Le groupe suivant se joue la quatrième place au sprint et Emilia Fahlin se montre la plus rapide. Elisa Longo Borghini est treizième[60],[61],[62].

Octobre[modifier | modifier le code]

Au Tour du Guangxi, Audrey Cordon et Elisa Longo Borghini font partie du premier peloton. Elles se classent sixième et septième du sprint[63]. Au Chrono des Nations, Audrey Cordon est troisième, trente-cinq secondes derrière Olga Zabelinskaïa.

Divers[modifier | modifier le code]

La saison est marquée par des problèmes structurels dans l'équipe[64].

Victoires[modifier | modifier le code]

Sur route[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgVictoires
DateCoursePaysClasseVainqueur
11 janv.1e étape, Santos Women's TourAUS Australie2.1AUS Annette Edmondson
6 avr.3ea étape, Healthy Ageing TourNED Pays-Bas2.1NED Kirsten Wild
26 avr.1e étape, Gracia OrlovaCZE République tchèque2.2SWE Emilia Fahlin
27 avr.2e étape, Gracia OrlovaCZE République tchèque2.2SWE Emilia Fahlin
28 avr.3e étape du Tour de l'île de ChongmingCHN Chine2.WWTNED Kirsten Wild
28 avr.4e étape, Gracia OrlovaCZE République tchèque2.2SWE Emilia Fahlin
29 avr.Classement général, Gracia OrlovaCZE République tchèque2.2SWE Emilia Fahlin
31 mai4e étape du Tour de ThuringeGER Allemagne2.1GER Lisa Brennauer
3 juinClassement général, Tour de ThuringeGER Allemagne2.1GER Lisa Brennauer
17 juinChampionnat du Japon du contre-la-montreJPN JaponCNJPN Eri Yonamine
22 juinChampionnat du Japon sur routeJPN JaponCNJPN Eri Yonamine
23 juinChampionnat de Suède sur routeSWE SuèdeCNSWE Emilia Fahlin
27 juinJeux méditerranéens sur routeESP EspagneITA Elisa Longo Borghini
28 juinChampionnat de France du contre-la-montreFRA FranceCNFRA Audrey Cordon-Ragot
29 juinChampionnat d'Allemagne du contre-la-montreGER AllemagneCNGER Lisa Brennauer
29 juinChampionnat d'Autriche du contre-la-montreAUT AutricheCNAUT Martina Ritter
7 juill.2e étape du Tour d'ItalieITA Italie2.WWTNED Kirsten Wild
19 juill.Prologue, BeNe Ladies TourNED Pays-Bas2.1GBR Katie Archibald
28 juill.RideLondon-ClassiqueGBR Royaume-Uni1.WWTNED Kirsten Wild

Sur piste[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur
26 janvier Championnat de Grande-Bretagne de poursuite individuelle Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 9CN Drapeau : Royaume-Uni Katie Archibald
26 janvier Championnat de Grande-Bretagne de course aux points Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 9CN Drapeau : Royaume-Uni Katie Archibald
26 janvier Championnat de Grande-Bretagne du scratch Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 9CN Drapeau : Royaume-Uni Katie Archibald
28 février Championnat du monde du scratch Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 0CM Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild
2 mars Championnat du monde de l'omnium Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 0CM Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild
3 mars Championnat du monde de la course aux points Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 0CM Drapeau : Royaume-Uni Katie Archibald
4 mars Championnat du monde de la course aux points Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 0CM Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild
5 avril Poursuite par équipes aux jeux du Commonwealth Drapeau de l'Australie Australie 1 Drapeau : Australie Amy Cure et Annette Edmondson
6 avril Poursuite individuelle aux jeux du Commonwealth Drapeau de l'Australie Australie 1 Drapeau : Royaume-Uni Katie Archibald
7 avril Course aux points aux jeux du Commonwealth Drapeau de l'Australie Australie 1 Drapeau : Royaume-Uni Elinor Barker
7 avril Scratch aux jeux du Commonwealth Drapeau de l'Australie Australie 1 Drapeau : Australie Amy Cure
12 juillet Championnat d'Allemagne de poursuite individuelle Drapeau de l'Allemagne Allemagne 9CN Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
3 août Championnat d'Europe de la poursuite par équipes Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0 Drapeau : Royaume-Uni Katie Archibald, Elinor Barker
3 août Championnat d'Europe du scratch Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0 Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild
4 août Championnat d'Europe de la poursuite Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
6 août Championnat d'Europe de l'Omnium Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0 Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild
7 août Championnat d'Europe de la course à l'américaine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 0 Drapeau : Danemark Julie Leth

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

World Tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : UCI World Tour féminin 2018.
Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
3 mars 1 Strade Bianche Drapeau de l'Italie Italie Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 3e
11 mars 2 Tour de Drenthe Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer 14e
18 mars 3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio Drapeau de l'Italie Italie Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 10e
22 mars 4 Trois Jours de la Panne Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer 5e
25 mars 5 Gand-Wevelgem Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild 34e
1er avril 6 Tour des Flandres Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer 8e
15 avril 7 Amstel Gold Race Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau : France Audrey Cordon-Ragot 6e
18 avril 8 Flèche wallonne Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 11e
22 avril 9 Liège-Bastogne-Liège Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Japon Eri Yonamine 35e
26-28 avril 10 Tour de l'île de Chongming Drapeau de la République populaire de Chine Chine Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild 7e
10-13 mai 11 Tour de Californie Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Australie Grace Brown 38e
19-22 mai 12 Emakumeen XXXI. Bira Drapeau de l'Espagne Espagne Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 5e
13-17 juin 13 The Women's Tour Drapeau du Royaume-Uni Grande-Bretagne Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 6e
6-15 juillet 14 Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 10e
17 juillet 15 La course by Le Tour de France Drapeau de la France France Drapeau : Australie Grace Brown 21e
28 juillet 16 RideLondon-Classique Drapeau du Royaume-Uni Grande-Bretagne Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild Vainqueur
10 août 17 Open de Suède Vårgårda TTT Drapeau de la Suède Suède Wiggle-High5 5e
12 août 18 Open de Suède Vårgårda Drapeau de la Suède Suède Drapeau : Pays-Bas Kirsten Wild 2e
16 août 19 Tour de Norvège TTT Drapeau de la Norvège Norvège Wiggle-High5 7e
17-19 août 20 Tour de Norvège Drapeau de la Norvège Norvège Drapeau : Suède Emilia Fahlin 2e
25 août 21 Grand Prix de Plouay Drapeau de la France France Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 12e
28 août-2 septembre 22 Boels Rental Ladies Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini 12e
10 septembre 23 La Madrid Challenge by La Vuelta Drapeau de l'Espagne Espagne Drapeau : France Audrey Cordon-Ragot 3e
21 octobre 24 Tour du Guangxi Drapeau de la République populaire de Chine Chine Drapeau : France Audrey Cordon-Ragot 6e

Elisa Longo Borghini est onzième du classement individuel. La formation est sixième du classement par équipes.

Grand tour[modifier | modifier le code]

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Drapeau : Italie Elisa Longo Borghini (10e)
Accessits 1 victoire d'étape

Classement mondial[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svgClassement UCI
CoureurPaysPoints
17eElisa Longo Borghini ITA Italie777 pts
22eEmilia Fahlin SWE Suède706 pts
23eKirsten Wild NED Pays-Bas692 pts
26eLisa Brennauer GER Allemagne668 pts
36eAudrey Cordon-Ragot FRA France521 pts
103eEri Yonamine JPN Japon176 pts
148eKatie Archibald GBR Royaume-Uni111 pts
161eAnnette Edmondson AUS Australie98 pts
162eJulie Leth DEN Danemark98 pts
178eAmy Cure AUS Australie89 pts
238eLucy Garner GBR Royaume-Uni52 pts
249eMartina Ritter AUT Autriche48 pts
455eRachele Barbieri ITA Italie15 pts
511eMacey Stewart AUS Australie13 pts
524eGrace Garner GBR Royaume-Uni11 pts
662eElinor Barker GBR Royaume-Uni5 pts


Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'actu féminine du 2 janvier », sur vélo 101 (consulté le 3 janvier 2018)
  2. (en) « Wiggle High5 fire lead director Rae-Szalinski », sur cycling news (consulté le 7 mai 2018)
  3. « UCI Women's Teams », sur UCI (consulté le 1er novembre 2014)
  4. (en) « Wiggle High5 welcomes Kim Palmer as Assistant Directeur Sportif », sur Site officiel (consulté le 7 mai 2018)
  5. « Santos Women's Tour — Edmondson ouvre le bal », sur vélo 101 (consulté le 21 janvier 2018)
  6. « Strade Bianche — Van Der Breggen et les éléments », sur vélo 101 (consulté le 4 mars 2018)
  7. (en) « Anna van der Breggen wins Strade Bianche in heroic solo », sur cycling news (consulté le 4 mars 2018)
  8. (en) « Niewiadoma solos to victory in rainy Trofeo Alfredo Binda », sur cycling news (consulté le 18 mars 2018)
  9. « Trofeo Binda — Niewiadoma l'aura méritée », sur vélo 101 (consulté le 18 mars 2018)
  10. « Driedaagse — Jolien D'Hoore enfin ou déjà », sur vélo 101 (consulté le 22 mars 2018)
  11. (en) « D'hoore wins Women's WorldTour race in De Panne », sur cycling news (consulté le 22 mars 2018)
  12. « Tour des Flandres — Van Der Breggen est seule », sur vélo 101 (consulté le 4 avril 2018)
  13. (en) « Van der Breggen storms to Tour of Flanders victory », sur cycling news (consulté le 5 avril 2018)
  14. « Healthy Ageing Tour — La Boels-Dolmans déjà », sur vélo 101 (consulté le 4 avril 2018)
  15. « Healthy Ageing Tour — La Boels assomme le HAT », sur vélo 101 (consulté le 7 avril 2018)
  16. « Amstel Gold Race Ladies — Blaak imperturbable », sur vélo 101 (consulté le 16 avril 2018)
  17. « Chantal Blaak wins women's Amstel Gold Race », sur cycling news (consulté le 16 avril 2018)
  18. « Tour de Yorshire — Wild en puissance », sur vélo 101 (consulté le 4 mai 2018)
  19. (en) « Women's Tour de Yorkshire: Wild wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 6 mai 2018)
  20. « Durango-Durango — VDB à l'heure basque », sur vélo 101 (consulté le 17 mai 2018)
  21. « Bira — Pieters règle l'échappée », sur vélo 101 (consulté le 22 mai 2018)
  22. (en) « Breakaway has its day on stage 3 of Emakumeen Bira », sur cycling news (consulté le 22 mai 2018)
  23. « Bira — Quel coup de Spratt », sur vélo 101 (consulté le 24 mai 2018)
  24. (en) « Spratt wins Emakumeen Bira », sur cycling news (consulté le 24 mai 2018)
  25. « Tour de Thuringe — Du panache et Slik », sur vélo 101 (consulté le 5 juin 2018)
  26. (en) « Slik claims stage 5 of Lotto Thüringen Ladies Tour », sur cycling news (consulté le 5 juin 2018)
  27. « Tour de Thuringe — Barnes et Brennauer OK », sur vélo 101 (consulté le 5 juin 2018)
  28. (en) « Lotto Thüringen Ladies Tour: Alice Barnes takes stage 6 win », sur cycling news (consulté le 5 juin 2018)
  29. « Tour de Thuringe — Brennauer résiste à Van Dijk », sur vélo 101 (consulté le 5 juin 2018)
  30. « Women's Tour — Dideriksen revient », sur vélo 101 (consulté le 16 juin 2018)
  31. (en) « OVO Energy Women's Tour: Dideriksen wins stage 4 », sur cycling news (consulté le 16 juin 2018)
  32. (en) « 2018 UCI Women's WorldTour – OVO Energy Women's Tour stage 4 – Highlights », sur youtube (consulté le 17 juin 2018)
  33. « Giro Rosa — Wild au sprint, la Sunweb maîtrise », sur vélo 101 (consulté le 8 juillet 2018)
  34. (en) « Giro Rosa: Wild wins stage 2 in Ovada », sur cycling news (consulté le 8 juillet 2018)
  35. « Giro Rosa — Encore la Sunweb via Winder », sur vélo 101 (consulté le 12 juillet 2018)
  36. (en) « Giro Rosa: Winder wins stage 5, takes pink jersey », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2018)
  37. « Giro Rosa — La MTS prend de l'altitude », sur vélo 101 (consulté le 12 juillet 2018)
  38. (en) « Giro Rosa: Spratt wins stage 6 atop Gerola Alta, takes overall lead », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2018)
  39. « Giro Rosa — La bombe Van Vleuten », sur vélo 101 (consulté le 12 juillet 2018)
  40. (en) « Giro Rosa: Van Vleuten wins stage 7 mountain time trial », sur cycling news (consulté le 12 juillet 2018)
  41. « Giro Rosa — Marianne Vos toujours là », sur vélo 101 (consulté le 13 juillet 2018)
  42. (en) « Giro Rosa: Vos wins stage 8 in Breganze », sur cycling news (consulté le 13 juillet 2018)
  43. « BeNe Ladies Tour — Vos décidement », sur vélo 101 (consulté le 22 juillet 2018)
  44. (nl) « Ritwinst en leidersplaats voor Marianne Vos na winst in Merelbeke », sur Site officiel (consulté le 22 juillet 2018)
  45. « BeNe Ladies Tour — Vos tout en maîtrise », sur vélo 101 (consulté le 23 juillet 2018)
  46. (nl) « Vos hernieuwt eindzege, slotrit voor Bastianelli », sur Site officiel (consulté le 23 juillet 2018)
  47. (en) « Wild: RideLondon Classique was an important race for the team », sur cycling news (consulté le 12 septembre 2018)
  48. « Marta Bastianelli sacrée reine d'Europe », sur vélo 101 (consulté le 6 août 2018)
  49. « L'art du virage by Marianne Vos », sur vélo 101 (consulté le 14 août 2018)
  50. « Tour of Norway — Le grand retour de la Reine », sur vélo 101 (consulté le 30 août 2018)
  51. « GP de Plouay — Pieters s'offre Vos », sur vélo 101 (consulté le 30 août 2018)
  52. « Boels Ladies Tour — Van Vleuten au panache », sur vélo 101 (consulté le 31 août 2018)
  53. « Lotto Belgium Tour — Coup double pour Kopecky », sur vélo 101 (consulté le 11 septembre 2018)
  54. (en) « Bronzini wins Madrid Challenge stage », sur cycling news (consulté le 1er novembre 2018)
  55. « La Canyon SRAM titrée à Innsbrück », sur vélo 101 (consulté le 22 octobre 2018)
  56. (en) « Live report », sur cycling news (consulté le 22 octobre 2018)
  57. (en) « World Championships: Canyon-SRAM win women's team time trial », sur cycling news (consulté le 22 octobre 2018)
  58. « Mondiaux CLM Innsbruck — Les Hollandaises annoncent la couleur », sur vélo 101 (consulté le 1er octobre 2018)
  59. (en) « World Championships: Van Vleuten leads Dutch sweep of women's time trial », sur cycling news (consulté le 1er octobre 2018)
  60. « Mondiaux Route Innsbruck — Anna Van der Breggen enfin sacrée », sur vélo 101 (consulté le 2 octobre 2018)
  61. (en) « Anna van der Breggen solos to world championship title », sur cycling news (consulté le 2 octobre 2018)
  62. (en) « Van der Breggen wins World Championship road race with staggering attack in Innsbruck », sur cycling weekly (consulté le 14 octobre 2018)
  63. (en) « Sierra wins women's Tour of Guangxi », sur cycling news (consulté le 1er novembre 2018)
  64. « Mauvaise nouvelle dans le peloton féminin : Wiggle-High5 disparaîtra en fin d’année », sur cyclisme revue (consulté le 16 décembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en)