Contre-la-montre par équipes féminin aux championnats du monde de cyclisme sur route 2017

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Contre-la-montre par équipes féminin aux championnats du monde de cyclisme sur route 2017 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course6e Championnat du monde de cyclisme contre-la-montre par équipes féminin
CompétitionChampionnats du monde de cyclisme sur route 2017 CDM
Date17 septembre 2017
Distance42,5 km
PaysNOR Norvège
Lieu de départRavnanger
Lieu d'arrivéeBergen
Équipes9
Vitesse moyenne45,795 km/h
Résultats
VainqueurNED Sunweb
DeuxièmeNED Boels Dolmans
TroisièmeGER Cervélo Bigla
WorldChampionship2017 TTT.png
◀ 20162018 ▶
Documentation Wikidata-logo S.svg

Le contre-la-montre par équipes féminin des championnats du monde de cyclisme sur route 2017 a lieu le à Bergen, en Norvège. Le parcours est tracé sur 42,5 kilomètres. L'épreuve est remportée par l'équipe Sunweb.

Parcours[modifier | modifier le code]

La course commence à Askøy et se termine au centre de Bergen. Le parcours est tracé sur 42,5 kilomètres et comprend deux ascensions: Loddefjord (600 m à 10 % en moyenne) et Birkelundsbakken (3 km à 6% en moyenne)[1].

Qualification des équipes[modifier | modifier le code]

Selon le système de qualification fixé par le comité directeur de l'Union cycliste internationale, une invitation est adressée aux « quinze premières équipes féminines UCI du classement par équipes UCI Femmes Elite au 15 août 2017. [...] Les équipes féminines UCI de la nation organisatrice UCI non encore invitées pourront prendre part à l’épreuve. La Commission Route UCI se réserve le droit d’accepter jusqu’à 10 requêtes de participation pour des équipes UCI non encore invitées[2]. »

Quinze équipes sont ainsi invitées : Ale Cipollini, Bepink Cogeas, Boels Dolmans, BTC City Ljubljana, Canyon SRAM, Cervélo-Bigla, Cylance, Drops, FDJ-Nouvelle-Aquitaine, Hitec Products, Sunweb, Orica-Scott, UnitedHealthCare, Wiggle High5 et WM3[3].

Équipes[modifier | modifier le code]

Équipes féminines professionnelles (9)
  1. ITA BePink Cogeas
  2. NED Boels Dolmans Cycling Team
  3. SLO BTC City Ljubljana
  4. GER Canyon-SRAM
  5. GER Cervélo-Bigla Pro Cycling Team
  6. FRA FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope
  7. NOR Hitec Products
  8. NED Sunweb
  9. DEN Virtu Cycling Women
Wikidata-logo S.svg

Classement[modifier | modifier le code]

Rang Équipe Coureuses Temps
1re Drapeau des Pays-Bas Sunweb Drapeau : Pays-Bas Lucinda Brand
Drapeau : Canada Leah Kirchmann
Drapeau : Pays-Bas Floortje Mackaij
Drapeau : États-Unis Coryn Rivera
Drapeau : Pays-Bas Sabrina Stultiens
Drapeau : Pays-Bas Ellen van Dijk
55 min 41 s
2e Drapeau des Pays-Bas Boels Dolmans Drapeau : Pays-Bas Chantal Blaak
Drapeau : Canada Karol-Ann Canuel
Drapeau : États-Unis Megan Guarnier
Drapeau : Luxembourg Christine Majerus
Drapeau : Pays-Bas Amy Pieters
Drapeau : Pays-Bas Anna van der Breggen
+ 12 s
3e Drapeau de l'Allemagne Cervélo Bigla Drapeau : Allemagne Stephanie Pohl
Drapeau : Allemagne Lisa Klein
Drapeau : Allemagne Clara Koppenburg
Drapeau : Finlande Lotta Lepistö
Drapeau : Danemark Cecilie Uttrup Ludwig
Drapeau : Afrique du Sud Ashleigh Moolman
+ 28 s
4e Drapeau de l'Allemagne Canyon-SRAM Racing Drapeau : Royaume-Uni Hannah Barnes
Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer
Drapeau : Italie Elena Cecchini
Drapeau : Allemagne Mieke Kröger
Drapeau : États-Unis Alexis Ryan
Drapeau : Allemagne Trixi Worrack
+ 1 min 05 s
5e Drapeau du Danemark Virtu Drapeau : Pays-Bas Claudia Koster
Drapeau : Danemark Christina Siggaard
Drapeau : Danemark Pernille Mathiesen
Drapeau : États-Unis Amber Neben
Drapeau : Suède Sara Penton
Drapeau : Nouvelle-Zélande Linda Villumsen
+ 2 min 52 s
6e Drapeau de la France FDJ-Nouvelle Aquitaine-Futuroscope Drapeau : France Aude Biannic
Drapeau : France Coralie Demay
Drapeau : France Eugénie Duval
Drapeau : France Roxane Fournier
Drapeau : Australie Shara Gillow
Drapeau : Pays-Bas Roxane Knetemann
+ 3 min 23 s
7e Drapeau de la Slovénie BTC City Ljubljana Drapeau : Slovénie Polona Batagelj
Drapeau : Pays-Bas Maaike Boogaard
Drapeau : Pologne Eugenia Bujak
Drapeau : Allemagne Corinna Lechner
Drapeau : Suède Hanna Nilsson
Drapeau : Slovénie Urša Pintar
+ 3 min 47 s
8e Drapeau de l'Italie BePink Cogeas Drapeau : Canada Alison Jackson
Drapeau : Italie Francesca Pattaro
Drapeau : Italie Katia Ragusa
Drapeau : Italie Ilaria Sanguineti
Drapeau : Italie Silvia Valsecchi
Drapeau : Russie Olga Zabelinskaya
+ 4 min 07 s
9e Drapeau de la Norvège Hitec Products Drapeau : Allemagne Charlotte Becker
Drapeau : Norvège Miriam Bjørnsrud
Drapeau : Italie Simona Frapporti
Drapeau : Norvège Cecilie Gotaas Johnsen
Drapeau : Pays-Bas Nina Kessler
Drapeau : Norvège Thea Thorsen
+ 4 min 59 s

Réactions[modifier | modifier le code]

La formation Sunweb n'ayant pas gagné de contre-la-montre par équipes de l'année, leur victoire est une surprise. Elle a été deuxième du contre-la-montre par équipes au Tour d'Italie et quatrième à l'Open de Suède Vårgårda. Ellen van Dijk que cette contre-performance a permis à l'équipe de progresser[4]. À l'inverse, l'équipe Boels Dolmans partait favorite. Elle est passée au sommet de la côte en tête et a perdu vingt-sept secondes de ce point à l'arrivée face à Sunweb. Danny Stam se montre déçu mais exprime son respect pour le travail effectué par la formation Sunweb[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Team Time Trial », sur Bergen 2017 (consulté le 15 septembre 2017)
  2. « Système de qualification pour les championnats du monde route UCI 2017 » [PDF], sur uci.ch (consulté le 17 septembre 2017)
  3. « Quotas de participation aux championnats ud monde route UCI - Bergen 2017 » [PDF], sur uci.ch (consulté le 17 septembre 2017)
  4. (en) « Team Sunweb savour women's TTT world title », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2017)
  5. (en) « Boels Dolmans left with sour feeling after Sunweb stun them in Worlds TTT », sur cycling news (consulté le 17 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]