Saison 2016 de l'équipe cycliste Canyon-SRAM Racing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Canyon-SRAM Racing 2016
Généralités
Code UCI
LPRVoir et modifier les données sur Wikidata
Statut
Équipe cycliste professionnelle féminine, saison d'équipe cycliste (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Pays
Sport
Effectif
9Voir et modifier les données sur Wikidata
Manager général
Palmarès
Nombre de victoires
9
Meilleur coureur UCI
Classement UCI
5e

La Saison 2016 de l'équipe Canyon-SRAM Racing est la quinzième de la formation si on considère que la structure remonte à la T-Mobile de 2002. En effet, l'équipe connait des changements organisationnels : Ronny Lauke déjà directeur sportif depuis 2008, en devient également directeur général à la place de Kristy Scrymgeour. Au niveau du recrutement, la championne italienne Elena Cecchini ainsi que les Américaines Hannah Barnes et Alexis Ryan rejoignent l'équipe, tandis que Karol-Ann Canuel, Élise Delzenne, Loren Rowney et Tayler Wiles la quittent.

Trixi Worrack remporte le Tour du Qatar, avant de subir une grave chute lors du Trofeo Alfredo Binda. Elena Cecchini s'impose sur le Tour de Thuringe. L'équipe obtient également de bons résultats sur les championnats nationaux avec les deux titres en Allemagne et la course en ligne en Italie et Grande-Bretagne. Tiffany Cromwell rapporte le seul succès sur les épreuves World Tour avec une étape du Tour d'Italie. La saison marque néanmoins la fin de la domination de la formation dans les contre-la-montre par équipes. Elle est battue à la fois à l'Open de Suède Vårgårda et aux championnats du monde. L'équipe est cinquième du classement UCI et quatrième du World Tour.

Préparation de la saison[modifier | modifier le code]

Partenaires et matériel de l'équipe[modifier | modifier le code]

Vélos de l'équipe

La structure de l'équipe change. Alors qu'en 2015, la société gérant l'équipe est Velocio Sports et est dirigée par Kristy Scrymgeour, en 2016, c'est la société allemande Lauke Pro Radsport GmbH dirigée par Ronny Lauke qui occupe cette fonction[1]. Toutefois, six des neuf coureuses de l'année précédente sont conservées, l'encadrement est le même et la plupart des partenaires sont identiques à l'année précédente.

Le partenaire principal de l'équipe est la marque de cycles Canyon. Le groupe équipant les vélos est fourni par SRAM. Les casques sont de la marque Giro, les lunettes Oakley, les roues Zipp, les pédales des Speedplay, les pneus des Continental. Les entreprises suivantes sont aussi partenaires : Ergon, Zwift, Boa Technology, Wahoo, Quarq, Multipower, Morgan Blue, Solestar, Action Wipes, First Endurance, SVL Sports[2].

Arrivées et départs[modifier | modifier le code]

Elena Cecchini est la principale recrue

La principale recrue est la championne italienne sur route Elena Cecchini. Elle sort d'une saison 2015, où elle a fait preuve de beaucoup de régularité et terminé onzième de la Coupe du monde. Les deux autres nouveaux membres de l'équipe viennent de la formation UnitedHealthcare et sont américaines. Il s'agit de la sprinteuse Hannah Barnes, vainqueur notamment d'une étape de The Women's Tour l'année précédente et de la jeune Alexis Ryan.

Au niveau des départs, la coureuse de course à étapes Karol-Ann Canuel rejoint l'équipe Boels Dolmans. L'ancienne championne de France Élise Delzenne quitte également l'équipe. La baroudeuse Loren Rowney rejoint l'équipe Orica-AIS, tout comme la spécialiste du contre-la-montre et vainqueur du Tour de l'Ardèche Tayler Wiles.

Arrivées[2] Équipe 2015
Drapeau : Royaume-Uni Hannah Barnes UnitedHealthcare
Drapeau : Italie Elena Cecchini Lotto Soudal Ladies
Drapeau : États-Unis Alexis Ryan UnitedHealthcare
Départs Équipe 2016
Drapeau : Canada Karol-Ann Canuel Boels Dolmans
Drapeau : France Élise Delzenne Lotto Soudal Ladies
Drapeau : Australie Loren Rowney Orica-AIS
Drapeau : Australie Tayler Wiles Orica-AIS

Effectif et encadrement[modifier | modifier le code]

Effectif[modifier | modifier le code]

Cycliste[2] Date de naissance Nationalité Équipe 2015
Alena Amialiusik Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Velocio-SRAM
Hannah Barnes Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni UnitedHealthcare
Lisa Brennauer Drapeau de l'Allemagne Allemagne Velocio-SRAM
Elena Cecchini Drapeau de l'Italie Italie Lotto Soudal Ladies
Tiffany Cromwell Drapeau de l'Australie Australie Velocio-SRAM
Barbara Guarischi Drapeau de l'Italie Italie Velocio-SRAM
Mieke Kröger Drapeau de l'Allemagne Allemagne Velocio-SRAM
Alexis Ryan Drapeau des États-Unis États-Unis UnitedHealthcare
Trixi Worrack Drapeau de l'Allemagne Allemagne Velocio-SRAM

Encadrement[modifier | modifier le code]

En 2016, Ronny Lauke, directeur sportif de l'équipe depuis 2008, devient directeur général. Kristy Scrymgeour ne fait plus partie de l'organigramme. Le reste de l'encadrement reste similaire à l'année précédente avec Beth Duryea qui joue le rôle de directrice sportive adjoint. Lars Schiffner est soigneur. Goretti Font Mas rejoint l'équipe et est physiothérapeute. Sebastian Nittke en est le mécanicien.

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

Février[modifier | modifier le code]

La saison sur route commence au Tour du Qatar. Après une première étape où Barbara Guarischi se classe huitième, l'équipe prend l'échappée de vingt-cinq coureuses durant la deuxième étape. Trixi Worrack fait partie du groupe de quatre coureuses se détachant à trois kilomètres de la ligne qui arrive avec près d'une minute d'avance sur ses poursuivantes. Trixi Worrack est deuxième de l'étape et remonte à la deuxième place du classement général. Le lendemain, une bordure se déclenche dès le premier kilomètre. Trixi Worrack, Tiffany Cromwell et Lisa Brennauer sont dans ce groupe de treize athlètes où n'est pas présente la leader du classement général Katrin Garfoot. Trixi Worrack s'empare donc au terme de la journée du maillot jaune. La dernière étape se concluant par un sprint, l'Allemande gagne l'épreuve 2016[3].

Au circuit Het Nieuwsblad, Tiffany Cromwell se classe deuxième du sprint du peloton derrière Chantal Blaak. Lizzie Armitstead s'imposant en solitaire, elle est donc troisième[4].

Mars[modifier | modifier le code]

Au Tour de Drenthe, Chantal Blaak accélère dans le dernier secteur pavé situé à soixante-et-un kilomètres de l'arrivée. Elle est suivie par Gracie Elvin, Anna van der Breggen et Trixi Worrack. Les quatre coureuses se disputent la victoire et Chantaal Blaak se montre la plus rapide. Trixi Worrack est troisième[5]. Le lendemain, au Drentse 8, Tiffany Cromwell et Alexis Ryan font partie de l'échappée de treize coureuses qui se détachent dans le mont VAM. Au sprint, l'Australienne se classe quatrième[6]. Au Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio, à vingt-cinq kilomètres de l'arrivée, dans la montée vers Orino, un groupe de huit coureuses se détache. Il est composé d'Elizabeth Armitstead, Megan Guarnier, Anna van der Breggen, Katarzyna Niewiadoma, Emma Johansson, Annemiek van Vleuten , Alena Amialiusik et Jolanda Neff. Il prend rapidement un avantage de plus d'une minute sur ses poursuivantes. Jolanda Neff attaque ensuite à Cuvio. Dans l'ultime ascension vers Orino, Elizabeth Armitstead attaque à son tour. Tiffany Cromwell tente de revenir sur le groupe de tête sans succès. Au sprint, Alena Amialiusik se classe cinquième[7]. Durant la course, Trixi Worrack chute lourdement et doit subir une intervention chirurgicale d'urgence sur son rein gauche[8]. À Gand-Wevelgem, Lisa Brennauer tente en vain de suivre l'attaque de Chantal Blaak avec Emma Johansson et Annemiek van Vleuten. Elle gagne le sprint du peloton et termine ainsi deuxième de la course[9].

Avril[modifier | modifier le code]

Au Tour des Flandres, l'équipe ne parvient pas à suivre la sélection décisive dans le Kanarieberg. Lisa Brennauer se classe dix-septième[10]. Sur l'Energiewacht Tour, l'équipe se classe deuxième du contre-la-montre par équipes inaugural. Le lendemain, un groupe de douze favorites prend plus trois minutes d'avance sur le peloton. Lisa Brennauer est devancée par Chantal Blaak au sprint et termine donc deuxième. Barbara Guarischi est troisième du sprint massif du secteur a de la quatrième étape. L'après-midi, Lisa Brennauer se classe troisième du contre-la-montre quarante-sept secondes derrière Ellen van Dijk. Elle se replace à la troisième place du classement général. Elle est deuxième le lendemain du sprint massif derrière Kisten Wild. Elle finit l'épreuve à la troisième place, une seconde derrière Annemiek van Vleuten. Elle s'adjuge également le classement par points[11].

À la Flèche wallonne, sept athlètes se détachent dans la côte de Cherave : Anna van der Breggen, Katarzyna Niewiadoma, Evelyn Stevens, Megan Guarnier, Elisa Longo Borghini, Katrin Garfoot et Alena Amialiusik. La Biélorusse se classe finalement sixième[12],[13].

Mai[modifier | modifier le code]

Au Tour de Californie, Alena Amialiusik ne parvient pas à suivre les meilleures dans le finale de la première étape[14]. Le lendemain, la formation Canyon-SRAM termine cinquième du contre-la-montre par équipes. Alena Amialiusik est sixième du sprint de la troisième étape. Sur la dernière étape, Lisa Brennauer se fait devancée au sprint par Kirsten Wild et est tout près de sauver une semaine décevante. Alena Amialiusik est douzième du classement général de l'épreuve[15].

Juin[modifier | modifier le code]

À la Philadelphia Cycling Classic, la course se décide dans la dernière ascension du mur de Manayunk. Megan Guarnier mène la montée. Elisa Longo Borghini et Alena Amialiusik sont les seules à parvenir à suivre dans un premier temps avant de devoir céder face à la championne américaine à environ cent cinquante mètres de l'arrivée. La Biélorusse finit troisième, Elena Cecchini est huitième[16].

Au Women's Tour, Lisa Brennauer prend la deuxième place du sprint massif de la deuxième étape, battue par Amy Pieters[17]. Elle est neuvième de l'étape suivante, puis cinquième de la quatrième étape. Sur l'ultime étape, Elena Cecchini fait partie de l'échappée qui se dispute la victoire. Elle est troisième du sprint, devancée par Lotta Lepistö et Marta Bastianelli. Lisa Brennauer, huitième du classement général le soir de la quatrième étape, doit abandonner sur la dernière étape[18].

Au championnat d'Allemagne sur route, Trixi Worrack revient à la compétition en juin. Elle remporte le titre de championne d'Allemagne du contre-la-montre à la surprise générale[19]. Sur la course en ligne, Mieke Kröger part en échappée avec Romy Kasper dans le final. Elle s'isole à trois kilomètres de l'arrivée et gagne donc seule. Derrière, Lisa Brennauer règle le peloton et est donc deuxième[20]. Hannah Barnes gagne au sprint le championnat de Grande-Bretagne sur route[21]. Au championnat d'Italie sur route, Elisa Longo Borghini attaque à une vingtaine de kilomètres de la ligne. Derrière un groupe de poursuite de six coureuses s'organise. Il est constitué de : Elena Cecchini, Tatiana Guderzo, Rossella Ratto, Soraya Paladin, Anna Zita Maria Stricker, Giorgia Bronzini et Maria Giulia Confalonieri. À dix kilomètres de l'arrivée, Elisa Longo Borghini est reprise et Elena Cecchini contre immédiatement. Elle s'impose en solitaire pour la troisième année consécutive[22].

Juillet[modifier | modifier le code]

Au Tour d'Italie, Tiffany Cromwell finit sixième du prologue[23]. La victoire de la troisième étape se dispute au sprint. Barbara Guarischi se classe cinquième. Le lendemain, dans un nouveau sprint massif, l'équipe emmène parfaitement Tiffany Cromwell qui remporte l'étape[24],[25].

Sur le Tour de Thuringe, Lisa Brennauer est deuxième au sprint de la première étape derrière Marianne Vos. Barbara Guarischi est cinquième, Hannah Barnes sixième[26],[27]. Le lendemain, Elena Cecchini est septième[28],[29]. Sur la troisième étape, une première échappée constituée d'Alexis Ryan et de Coryn Rivera part après le premier prix de la montagne. Elles se font cependant rapidement reprendre par le peloton. Lisa Brennauer et Esra Tromp tentent chacune leur tour leur chance par la suite sans plus de succès. Au sprint, Lisa Brennauer se classe quatrième. Au niveau anecdote, Trixi Worrack franchit son 10 000e kilomètres sur le Tour de Thuringe en dix-sept éditions[30],[31]. Sur le contre-la-montre long de 19 km, Lisa Brennauer termine quatrième mais concède quarante-trois secondes à Ellen van Dijk. Elle est alors sixième du classement général[32]. Dans le sprint massif de la cinquième étape, Elena Cecchini se classe deuxième et Lisa Brennauer sixième[33]. Le lendemain, le profil particulièrement difficile de l'étape produit pourtant une sélection dans le peloton qui se présente au pied de la principale ascension de la journée fort de seulement seize coureuses. Dans celle-ci, Amanda Spratt et Elena Cecchini attaquent et distancent leurs poursuivantes. Leur coopération est bonne et elles passent la ligne d'arrivée avec plus de quatre minutes d'avance. Elle se départage au sprint et comme la veille Elena Cecchini doit se contenter de la deuxième place. Elle se console avec maillot jaune. [34]. La dernière étape n'apporte pas de changement au classement général. Elena Cecchini remporte donc le Tour de Thuringe. Lisa Brennauer est huitième et meilleure Allemande[35].

Août[modifier | modifier le code]

Aux Jeux olympiques de Rio, quatre coureuses de la formation prennent le départ de la course en ligne avec leurs sélections respectives : Lisa Brennauer (Allemagne), Trixi Worrack (Allemagne), Elena Cecchini (Italie), Alena Amialiusik (Biélorussie). Cette dernière se classe treizième. Sur le contre-la-montre, Lisa Brennauer prend la huitième, Alena Amialiusik la onzième et Trixi Worrack la seizième place.

Sur le contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, la formation termine seulement quatrième[36]. Lors de la course en ligne, un groupe de neuf coureuses avec les principales équipes représentées part à mi-course. Il est constitué de : Emilia Fahlin, Amy Pieters, Chantal Blaak, Lotta Lepistö, Maria Giulia Confalonieri, Hannah Barnes, Amanda Spratt , Julia Soek et Shara Gillow. Même si l'avance de cette échappée ne dépasse jamais deux minutes, la poursuite ne s'organisant pas, elle se dispute la victoire. Emilia Fahlin anticipe le sprint et s'impose seule. Derrière Hannah Barnes est sixième[37].

Septembre[modifier | modifier le code]

Équipe au Boels Ladies Tour (de gauche à droite : Trixi Worrack, Elena Cecchini, Barbara Guarischi, Lisa Brennauer, Mieke Kröger, Alena Amialiusik)

Au Boels Ladies Tour, Barbara Guarischi est troisième du sprint de la première étape[38]. Lors du contre-la-montre par équipes, la formation se classe deuxième, trente-trois secondes derrière l'équipe Boels Dolmans[39]. Alena Amialiusik est cinquième de la difficile troisième étape et remonte à la quatrième place du classement général[40]. Barbara Guarischi est sixième de la quatrième étape[41]. Lisa Brennauer se montre la plus rapide au sprint le lendemain[42]. Lors de la dernière étape qui se déroule à Fauquemont et monte plusieurs fois le Cauberg, Alena Amialiusik se classe troisième derrière Katarzyna Niewiadoma et Ellen van Dijk. Cela lui permet de monter sur le podium de l'épreuve. Lisa Brennauer est huitième[43].

Mi-septembre, Alena Amialiusik participe aux championnats d'Europe sur route. Sur la course en ligne, elle se préserve pour le final. Dans la dernière ascension de la côte de Cadoudal, elle suit l'accélération de Katarzyna Niewiadoma avec Anna van der Breggen, Elisa Longo Borghini et Rasa Leleivytė. Elle se classe quatrième au sprint[44].

Octobre[modifier | modifier le code]

Aux championnats du monde, la formation Canyon-SRAM est battue pour la première fois sur le contre-la-montre par équipes. Malgré un départ plus rapide, la formation Boels Dolmans réalise un meilleur temps. Canyon-SRAM obtient néanmoins la médaille d'argent. La composition de l'équipe est : Alena Amialiusik, Hannah Barnes, Lisa Brennauer, Elena Cecchini, Mieke Kröger et Trixi Worrack[45]. Sur le contre-la-montre individuel, Lisa Brennauer s'élance l'avant-dernière mais ne parvient pas à rivaliser avec les meilleures. Elle est sixième. Trixi Worrack, partie dans les premières, est septième, Alena Amialiusik dixième, Hannah Barnes quatorzième, Elena Cecchini quinzième[46]. Sur l'épreuve en ligne, Barbara Guarischi et Tiffany Cromwell prennent également le départ. La mieux classée est Lisa Brennauer à la douzième place[47].

Bilan de la saison[modifier | modifier le code]

La saison de l'équipe est en demi teinte. La médaille d'argent aux championnats du monde de contre-la-montre par équipes est une satisfaction. Les championnats nationaux également avec quatre titres. Toutefois, l'équipe n'a gagné qu'une étape du Tour d'Italie sur les épreuves World Tour. La chute de Trixi Worrack alors qu'elle était en grande forme est assurément un tournant dans la saison[48],[49].

Cette saison marque la fin de la domination de la formation dans les contre-la-montres par équipes.

Victoires[modifier | modifier le code]

Sur route[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur[50]
24 avril Circuit de Borsele Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 41.1 Drapeau : Italie Barbara Guarischi
28 avril 1re étape du Gracia Orlova Drapeau de la République tchèque République tchèque 52.2 Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik
24 juin Championnats d'Allemagne du contre-la-montre Drapeau de l'Allemagne Allemagne 9CN Drapeau : Allemagne Trixi Worrack
26 juin Championnats d'Allemagne sur route Drapeau de l'Allemagne Allemagne 9CN Drapeau : Allemagne Mieke Kröger
26 juin Championnats de Grande-Bretagne sur route Drapeau de l'Allemagne Allemagne 9CN Drapeau : Royaume-Uni Hannah Barnes
26 juin Championnats d'Italie sur route Drapeau de l'Italie Italie 9CN Drapeau : Italie Elena Cecchini
5 juillet 4e étape du Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie 12.WWT Drapeau : Australie Tiffany Cromwell
21 juillet Tour de Thuringe Drapeau de l'Allemagne Allemagne 032.1 Drapeau : Italie Elena Cecchini
3 septembre 5e étape du Boels Ladies Tour Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 032.1 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer

Sur piste[modifier | modifier le code]

Date Course Pays Classe Vainqueur[50]
30 décembre Championnats d'Italie de la poursuite par équipes Drapeau de l'Italie Italie 9CN Drapeau : Italie Elena Cecchini

Résultats sur les courses majeures[modifier | modifier le code]

World Tour[modifier | modifier le code]

Article détaillé : UCI World Tour féminin 2016.
Résultats dans les épreuves du World Tour
Date # Course Pays Meilleure classée Classement
5 mars 1 Strade Bianche Drapeau de l'Italie Italie Drapeau : Australie Tiffany Cromwell 20e
12 mars 2 Tour de Drenthe Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau : Allemagne Trixi Worrack 3e
20 mars 3 Trofeo Alfredo Binda-Comune di Cittiglio Drapeau de l'Italie Italie Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik 5e
27 mars 4 Gand-Wevelgem Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer 2e
3 avril 5 Tour des Flandres Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer 17e
20 avril 6 Flèche wallonne Drapeau de la Belgique Belgique Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik 6e
6-8 mai 7 Tour de l'île de Chongming Drapeau de la République populaire de Chine Chine - -
19-22 mai 8 Tour de Californie Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik 12e
5 juin 9 Philadelphia Cycling Classic Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik 3e
15-19 juin 10 The Women's Tour Drapeau du Royaume-Uni Grande-Bretagne Drapeau : Australie Tiffany Cromwell 16e
1-10 juillet 11 Tour d'Italie Drapeau de l'Italie Italie Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik 9e
24 juillet 12 La course by Le Tour de France Drapeau de la France France Drapeau : Australie Tiffany Cromwell 7e
6-8 mai 13 RideLondon-Classique Drapeau du Royaume-Uni Grande-Bretagne Drapeau : Royaume-Uni Hannah Barnes 9e
19 août 14 Open de Suède Vårgårda TTT Drapeau de la Suède Suède Canyon-SRAM Racing 4e
21 août 15 Open de Suède Vårgårda Drapeau de la Suède Suède Drapeau : Royaume-Uni Hannah Barnes 6e
27 août 16 Grand Prix de Plouay Drapeau de la France France Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik 10e
11 septembre 17 La Madrid Challenge by La Vuelta Drapeau de l'Espagne Espagne - -

Au classement par équipes, la formation est quatrième. Sur le plan individuel, Alena Amialiusik est douzième.

Grand tour[modifier | modifier le code]

Grand tour Tour d'Italie
Coureuse (classement) Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik (9e)
Accessits 1 victoire d'étape

Classement mondial[modifier | modifier le code]

Classement UCI des coureuses de l'équipe
Rang Coureuse Points
18 Drapeau : Allemagne Lisa Brennauer 552,75
21 Drapeau : Biélorussie Alena Amialiusik 522,75
23 Drapeau : Italie Elena Cecchini 465,25
46 Drapeau : Australie Tiffany Cromwell 282,5
50 Drapeau : Allemagne Trixi Worrack 258
62 Drapeau : Italie Barbara Guarischi 193
88 Drapeau : Royaume-Uni Hannah Barnes 124,5
226 Drapeau : États-Unis Alexis Ryan 23,25
287 Drapeau : Allemagne Mieke Kröger 13

Canyon-SRAM est cinquième au classement par équipes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Wiggle Honda and Velocio-SRAM: 2015 Report Cards », sur cycling news (consulté le 20 novembre 2015)
  2. a b et c (en) « CANYON//SRAM RACING GREIFT SPITZE IM FRAUENPELOTON AN », sur Canyon (consulté le 20 novembre 2015)
  3. (en) « Hosking wins final stage of the Ladies Tour of Qatar », sur cycling news (consulté le 12 février 2016)
  4. « World champion Armitstead wins Omloop Het Nieuwsblad Elite Women », sur cycling news (consulté le 28 février 2016)
  5. (en) « Blaak wins Ronde van Drenthe », sur cycling news (consulté le 13 mars 2016)
  6. (en) « Drentse Acht van Westerveld: Kirchmann wins from breakaway », sur cycling news (consulté le 17 mars 2016)
  7. (en) « Armitstead wins Trofeo Alfredo Binda », sur Cycling news (consulté le 22 mars 2016)
  8. (de) « Nach Sturz bei Trofeo Alfredo Binda > Worrack schwer verletzt : Not-OP an der Niere », sur radsport-news.com (consulté le 27 mars 2016)
  9. (en) « Blaak wins Gent-Wevelgem Women », sur cycling news (consulté le 27 mars 2016)
  10. (en) « Lizzie Armitstead wins Women's Tour of Flanders », sur Cycling news (consulté le 4 avril 2016)
  11. (en) « Van Dijk wins overall title at Energiewacht Tour », sur cycling news (consulté le 11 avril 2016)
  12. (en) « Van der Breggen wins La Fleche Wallonne Feminine », sur cycling news (consulté le 21 avril 2016)
  13. « Anna Van der Breggen s’offre une nouvelle Flèche », sur le dérailleur (consulté le 22 avril 2016)
  14. « Megan Guarnier, cette étoile », sur le dérailleur (consulté le 20 mai 2016)
  15. (en) « Women's Tour of California: Wild wins fast and furious Sacramento stage », sur cycling news (consulté le 28 mai 2016)
  16. (en) « Guarnier wins Philadelphia Cycling Classic », sur cycling news (consulté le 6 juin 2016)
  17. (en) « Pieters claims rainy Aviva Women's Tour stage win in Stratford-upon-Avon », sur cycling news (consulté le 18 juin 2016)
  18. (en) « Armitstead wins Aviva Women's Tour », sur cycling news (consulté le 19 juin 2016)
  19. (de) « Unglaublicher Sieg », sur Sportschau (consulté le 17 juillet 2016)
  20. (de) « Kröger und Greipel deutsche Radmeister », sur Sportschau (consulté le 13 septembre 2016)
  21. (en) « Hannah Barnes beats sister Alice to National Championships road race win », sur Cycling weekly (consulté le 3 octobre 2016)
  22. (it) « Ciclismo, Campionato italiano femminile: Elena Cecchini fa tris », sur Sport face (consulté le 4 octobre 2016)
  23. (en) « Giro Rosa: Kirchmann claims prologue victory », sur cycling news (consulté le 3 juillet 2016)
  24. (en) « Giro Rosa: Cromwell wins stage 4 in Lovere », sur cycling news (consulté le 9 juillet 2016)
  25. (it) « Giro Rosa, 4ª tappa: Cromwell batte Confalonieri. E ora arriva il Mortirolo », sur Gazzetta (consulté le 9 juillet 2016)
  26. (en) « Thuringen Rundfahrt der Frauen: Vos wins stage 1 », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2016)
  27. « Marianne Vos fait définitivement partie du gotha », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  28. « Olga Zabelinskaya au kilomètre ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  29. (en) « Internationale Thuringen Rundfahrt der Frauen: Zabelinskaya wins stage 2 », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2016)
  30. (de) « Rekord-Rennfahrerin auf der Thüringen Rundfahrt » [archive du ], sur mdr (consulté le 17 juillet 2016)
  31. « Marianne Vos à nouveau ! », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2016)
  32. « Coup double pour Ellen van Dijk ! », sur le dérailleur (consulté le 19 juillet 2016)
  33. « Marianne Vos reçue 3 sur 5 », sur le dérailleur (consulté le 20 juillet 2016)
  34. « Amanda Spratt l’emporte, Elena Cecchini en jaune », sur le dérailleur (consulté le 21 juillet 2016)
  35. (en) « Rivera wins final Thuringen Rundfahrt stage », sur cycling news (consulté le 21 juillet 2016)
  36. (en) « Boels Dolmans win Crescent Vargarda Women's WorldTour TTT », sur cycling news (consulté le 23 octobre 2016)
  37. (en) « Fahlin wins Crescent Vargarda WorldTour race », sur cycling news (consulté le 22 août 2016)
  38. « Boels Rental Ladies Tour : Amalie Dideriksen première leader », sur le dérailleur (consulté le 1er septembre 2016)
  39. « Boels – Dolmans s’offre le contre la montre par équipe », sur le dérailleur (consulté le 1er septembre 2016)
  40. « Katarzyna Niewiadoma s’adjuge la 3ème étape », sur Le dérailleur (consulté le 1er septembre 2016)
  41. « 4e étape », sur le dérailleur (consulté le 2 septembre 2016)
  42. « Lisa Brennauer en habituée », sur le dérailleur (consulté le 10 septembre 2016)
  43. « Le général pour Chantal Blaak », sur le dérailleur (consulté le 10 septembre 2016)
  44. (nl) « EK 2016: Anna van der Breggen pakt Europese titel », sur Wielerflits (consulté le 18 septembre 2016)
  45. « Boels – Dolmans détrône Canyon SRAM », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  46. « Amber Neben championne du monde 8 ans après ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  47. « Amalie Dideriksen pour l’éternité ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  48. « Route - L'effectif au complet de Canyon-SRAM pour 2017 », sur cyclism actu (consulté le 20 février 2017)
  49. (en) « Canyon//SRAM Announce Roster for 2017 Season », sur total womens cycling (consulté le 20 février 2017)
  50. a et b « Canyon Sram Racing 2016 », sur siteducyclisme.net (consulté le 29 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :