Lotta Lepistö

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lotta Lepistö
Lotta Lepistö - 2018 UEC European Road Cycling Championships (Women's road race).jpg
Lepistö en 2018
Informations
Naissance
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Équipes UCI
Principales victoires

Lotta Lepistö (née le à Noormarkku) est une coureuse cycliste professionnelle finlandaise membre de l'équipe cycliste Trek-Segafredo. Elle a été six fois championne de Finlande sur route et quatre fois championne de Finlande du contre-la-montre. C'est une sprinteuse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Durant sa jeunesse, elle nage régulièrement et participe occasionnellement à des compétitions de triathlon. Elle se consacre au cyclisme après avoir gagné le championnat de Finlande cadette. Durant la saison cycliste, elle habite à Zoug en Suisse. Elle suit des études d'infirmière[1].

2015[modifier | modifier le code]

En 2015, sur les championnats nationaux, Lotta Lepistö remporte à la fois la course en ligne et le contre-la-montre en Finlande. Lors du Tour de Thuringe, elle est deuxième de la première étape derrière Lisa Brennauer. Elle est cinquième du contre-la-montre de la troisième étape secteur a. L'après-midi, elle se classe septième, puis remporte la quatrième étape au sprint. Elle s'empare alors du maillot de leader du classement par points. Elle remonte alors à la troisième place du classement général. Elle termine cinquième de la sixième étape mais perd son maillot. Elle ne peut suivre le rythme sur la dernière étape et termine finalement septième de l'épreuve[2]. Fin juillet, sur La Course by Le Tour de France, Lotta Lepistö se classe cinquième[3].

Médaille de bronze aux mondiaux (2016)[modifier | modifier le code]

À l'Emakumeen Euskal Bira, elle remporte le prologue. Elle perd le lendemain son maillot de leader au profit de sa coéquipière Carmen Small[4]. Au Women's Tour, Lotta Lepistö se classe cinquième du sprint de la première étape[5]. Sur la dernière étape, Lotta Lepistö fait partie du groupe d'échappée et s'impose au sprint[6].

Aux championnats du monde, la formation Cervélo Bigla obtient la médaille de bronze du contre-la-montre par équipes derrière les formations Boels Dolmans et Canyon-SRAM[7]. Sur le contre-la-montre individuel, Lotta Lepistö est onzième[8]. L'épreuve en ligne se conclut par un sprint massif. Lotta Lepistö se trouve dans la roue d'Amalie Dideriksen qui se trouve elle-même dans la roue de Kirsten Wild. La Finlandaise prend la troisième place[9].

Deux victoires sur le World Tour (2017)[modifier | modifier le code]

Fin mars, Lotta Lepistö remporte coup sur coup aux sprints deux classiques flandriennes : À travers les Flandres et Gand-Wevelgem. Lors des championnats nationaux, elle conserve ses titres de championne de Finlande du contre-la-montre et sur route. Au Tour d'Italie, elle se classe deuxième du sprint derrière Hannah Barnes de la troisième étape. Elle remporte néanmoins la sixième étape[10],[11],[12]. Lotta Lepistö est encore deuxième de la neuvième étape, cette fois devancée par Marta Bastianelli. Elle est deuxième du classement par points final.

À RideLondon-Classique, Lisa Brennauer lance le sprint avec Lotta Lepistö dans sa roue. Les deux coureuses réalisent un trou, mais Coryn Rivera parvient à les reprendre puis à les doubler. Lotta Lepistö est deuxième[13]. Au Contre-la-montre par équipes de l'Open de Suède Vårgårda, la formation Cervélo-Bigla se classe deuxième. Lors de la course en ligne, Lotta Lepistö s'impose au sprint[14]. Aux championnats du monde du contre-la-montre par équipes, Cervélo-Bigla prend la troisième place avec Lotta Lepistö dans ses rangs.

2018[modifier | modifier le code]

À l'Amstel Gold Race, le passage du Keutenberg au kilomètre cinquante-quatre provoque une sélection. Un groupe de huit coureuses se forme à son sommet avec Lotta Lepistö. L'avantage de l'échappée monte à deux minutes trente. Dans l'avant-dernière montée du Cauberg, Chantal Blaak accélère et n'est suivie que par Alexis Ryan puis par Amanda Spratt. Derrière, Brand, Cordon et Markus allient leurs forces et reviennent sur la tête. Lotta Lepistö et Giorgia Bronzini sont en chassent derrière. Elles réalisent la jonction qu'au pied de la dernière ascension du Cauberg et sont immédiatement relâchées. Lotta Lepistö est huitième[15],[16]. Au Women's Tour, Lotta Lepistö s'impose au sprint lors de la dernière étape. Elle conserve ensuite ses deux titres nationaux en Finlande.

Elle termine cinquième du sprint de la RideLondon-Classique[17]. Elle remporte le prologue du Tour de Toscane. Lors du championnat du monde, elle se montre particulière offensive et fait partie de quasiment tous les mouvements début de course.

2019[modifier | modifier le code]

À la Setmana Ciclista Valenciana, Lotta Lepistö remporte les deuxième et quatrième étapes au sprint. Aux Trois Jours de La Panne, elle se classe quatrième du sprint. À l'Healthy Ageing Tour, Lotta Lepistö remporte la première étape au sprint. Elle est troisième de la troisième étape. Elle conclut l'épreuve à la septième place.

Durant l'été, elle souffre de problèmes à l'estomac et d'une certaine déprime. Elle annonce en fin de saison ne pas participer aux championnats du monde[18].

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Lotta Lepistö remporte la quatrième étape du Tour de Thuringe

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Wikidata-logo S.svg Année 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Classement UCI236e - - 451e200e51e29e14e11e33e63e
UCI World Tour - - - - - - - 14e9e21e62e
Source : UCI

Championnats[modifier | modifier le code]

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
MaillotFin.PNG Championnats de Finlande sur route[19] 2e 4e 5e 5e 1re 1re 1re 1re 1re 1re 1re -
MaillotFin.PNG Championnats de Finlande contre-la-montre[20] 2e 2e - - 6e 2e 1re 1re 1re 1re 1re -

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Lotta Lepistö », sur Équipe cycliste Bigla (consulté le 25 juillet 2015)
  2. (en) « Johansson wins overall title at Thüringen Rundfahrt », sur cyclingnews (consulté le 25 juillet 2015)
  3. « La Course pour Anna Van der Breggen ! », sur le dérailleur (consulté le 31 juillet 2015)
  4. (en) « Guarnier wins final stage, Johansson overall at Euskal Emakumeen XXIX Bira », sur cycling news (consulté le 23 avril 2016)
  5. (en) « Aviva Women's Tour: Majerus takes victory on stage 1 », sur cycling news (consulté le 18 juin 2016)
  6. (en) « Armitstead wins Aviva Women's Tour », sur cycling news (consulté le 19 juin 2016)
  7. « Boels – Dolmans détrône Canyon SRAM », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  8. « Amber Neben championne du monde 8 ans après ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  9. « Amalie Dideriksen pour l’éternité ! », sur le dérailleur (consulté le 15 octobre 2016)
  10. « Giro Rosa — Lepisto c'est costaud », sur vélo 101 (consulté le 5 juillet 2017)
  11. « Lotta Lepistö au sprint », sur le dérailleur (consulté le 17 juillet 2017)
  12. (en) « Giro Rosa: Lepistö takes out stage 6 », sur cycling news (consulté le 17 juillet 2017)
  13. (en) « Rivera sprints to RideLondon Classique victory », sur cycling news (consulté le 30 juillet 2017)
  14. « Crescent Vargarda RR — Lepisto bat Vos et Kirchmann », sur vélo 101 (consulté le 13 août 2017)
  15. « Amstel Gold Race Ladies — Blaak imperturbable », sur vélo 101 (consulté le 16 avril 2018)
  16. « Chantal Blaak wins women's Amstel Gold Race », sur cycling news (consulté le 16 avril 2018)
  17. (en) « Wild: RideLondon Classique was an important race for the team », sur cycling news (consulté le 12 septembre 2018)
  18. (fi) « Suomen pyöräilytähti Lotta Lepistö jää pois MM-kisoista: "Katse on jo kohti ensi kautta" » (consulté le 12 septembre 2019)
  19. (en) « National Road Championship (WE/Fin) », sur cycling fever (consulté le 12 septembre 2014)
  20. (en) « National TimeTrial Championship (WE/Fin) », sur cycling fever (consulté le 12 septembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]