Kristin Armstrong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kristin Armstrong
Image illustrative de l'article Kristin Armstrong
Kristin Armstrong en juin 2009
Informations
Nom Kristin Armstrong
Date de naissance (41 ans)
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Équipe actuelle Twenty16-Sho-Air
Équipes professionnelles
2002
2003-2005
2006-2007
2008-2009
2011-2012
2013-2014
2015-
Goldy's
T-Mobile
Team Lipton
Cervélo Testteam
Exergy-Twenty12
retraite
Twenty16-Sho-Air
Équipes dirigées
2010- Exergy-Twenty12
Principales victoires
médaille d'or, Jeux olympiques Championne olympique du contre-la-montre (2008 et 2012)
Jersey rainbow.svg Championne du monde du contre-la-montre (2006 et 2009)
Championne panaméricaine du contre-la-montre (2005)
MaillotEEUU.PNG Championne des États-Unis sur route (2004 et 2006)
MaillotEEUU.PNG Championne des États-Unis du contre-la-montre (2005, 2006, 2007 et 2015)

Kristin Armstrong, (née le à Memphis), est une coureuse cycliste américaine. C'est une spécialiste du contre-la-montre, discipline dans laquelle elle a notamment remporté le titre olympique en 2008 et en 2012, deux titres mondiaux en 2006 et 2009, et trois titres nationaux : en 2005, 2006 et 2007. Elle a également remporté l'épreuve en ligne des championnats américains en 2004 et 2006.

Kristin Armstrong ne doit pas être confondue avec la première femme de Lance Armstrong, avec lequel elle n'a aucun lien.

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Aux jeux olympiques de Londres

Kristin Armstrong est la fille d'un officier américain dans les marines[1]. Elle passe ses première année à Memphis dans le Tennessee, puis déménage en Californie. Elle fréquente le lycée à Havelock. Elle part ensuite à Okinawa, au Japon, où elle va à l'école Kubasaki jusqu'en 1991[2].

Dans sa jeunesse, Kristin Armstrong pratique la natation à haut niveau[2]. Au college elle fait également de la course à pieds. Elle devient par la suite triathlètes[3]. Elle occupe en parallèle le poste de directrice des bassins à la piscine Family YMCA de Boise. Elle a sous ses ordres une cinquantaine de surveillants et maîtres nageurs. Elle étudie à l'université d'Idaho et y obtient une licence en physiologie du sport. En 2001, on lui diagnostique une ostéoporose dans les deux hanches. En ne peut plus courir à un haut niveau, ce qui signifie la fin de sa carrière de triathlète. Elle décide alors de se concentrer sur le cyclisme[4],[5].

Carrière[modifier | modifier le code]

Saison 2003[modifier | modifier le code]

En 2003, Kristin Armstrong rejoint l'équipe T-Mobile[6],[7],[8]. Aux championnat des États-Unis contre-la-montre, Kristin Armstrong est quatrième[9]. Sur l'épreuve en ligne, elle est deuxième[10]. Elle est troisième des jeux panaméricains contre-la-montre[11]. Elle est sélectionnées pour les championnats du monde contre-la-montre et en termine treizième[12].

Saison 2004[modifier | modifier le code]

À la Redlands Bicycle Classic, Kristin Armstrong est deuxième du prologue derrière Geneviève Jeanson, puis sixième de la première étape[13],[14]. Elle remporte la troisième étape au terme d'une échappée avec Lyne Bessette et Susan Palmer-Komar[15]. Kristin Armstrong est finalement cinquième du classement général[16]. En avril, Kristin Armstrong s'impose sur le prologue de la Sea Otter Classic[17]. Le lendemain, dans le dernier tour du circuit, Kristin Armstrong attaque avec Christine Thorburn et Tina Mayolo Pic. Lyne Bessette sort de l'arrière et les dépasse, Armstrong est finalement quatrième de l'étape[18]. Sur la dernière étape, Thorburn place un démarrage dans la dernière ascension suivie par Bessette et Armstrong. Bessette s'impose finalement, Kristin Armstrong est deuxième de l'étape et du classement général[19],[20].

En mai, sur le Tour de l'Aude, dans le contre-la-montre individuel de la deuxième étape, Kristin Armstrong est deuxième, elle prend deuxième place du classement général par la même occasion[21]. Elle est également troisième du deuxième contre-la-montre de l'épreuve, ce qui lui permet de remonter à la quatrième place au classement général[22]. Kristin Armstrong finit deuxième de la neuvième étape. Au classement général final, elle est quatrième[23],[24].

Sur les championnats américains contre-la-montre, Kristin Armstrong est quatrième. Elle gagne le titre sur l'épreuve en ligne[25],[26].

Aux jeux olympiques d'Athènes, Kristin Armstrong, qui n'a pas participé au contre-la-montre, prend la huitième place de la course en ligne[27],[28]. En fin d'année, elle participe également aux championnats du monde[29].

Saison 2005[modifier | modifier le code]

À la Redlands Bicycle Classic, Kristin Armstrong est deuxième du prologue[30]. Sur la première étape, qui s'est résumée à une course de côte, Kristin Armstrong est cinquième[31],[32].

En avril, le prologue de la Sea Otter Classic permet à Kristin Armstrong de s'imposer[33]. Sur l'étape suivante, les deux coureuses se placent dans les échappées, mais se font reprendre. Dans la dernière montée, Kristin Armstrong part avec Tina Mayolo Pic et Christine Thorburn. Elle se fait battre au sprint par la deuxième et perd son maillot au jeu des bonifications[34]. Dans la dernière étape, Mari Holden prend l'échappée matinale. Quand l'écart diminue entre cette échappée et le peloton, Ina-Yoko Teutenberg décide de faire le saut. Par la suite, Thorburn et Pic attaquent avec Armstrong dans la roue. Elles reprennent Grace Fleury, rescapée de l'échappée initiale. La position d'Ina-Yoko Teutenberg à l'avant de la course permet à Kristin Armstrong d'économiser ses forces. Quand le groupe reprend l'Allemande, elle peut contrer l'attaque de Thorburn et gagner l'étape et le classement général de l'épreuve[35].

Aux Jeux panaméricains, Kristin Armstrong obtient la médaille d'or en contre-la-montre individuel[36]. Sur les championnats américains, Kristin Armstrong gagne le titre en contre-la-montre[37]. Kristin Armstrong est sélectionnée pour le contre-la-montre des championnats du monde et obtient la médaille de bronze[38],[39].

Saisons 2006 et 2007[modifier | modifier le code]

En 2006, elle rejoint l'équipe Lipton.

En 2007, aux championnats des États-Unis, elle est devancée par sa compagnon d'échappée Mara Abbott au sprint[40].

Saison 2008[modifier | modifier le code]

Au Tour de Nouvelle-Zélande, elle se classe quatrième de la deuxième étape, puis remporte la troisième. Elle s'impose ensuite sur le contre-la-montre de la cinquième étape, ce qui lui permet d'inscrire son nom au palmarès de l'épreuve à l'issue de la sixième étape[41].

En avril, lors du Tour des Flandres, elle se trouve dans l'échappée de quinze coureuses, puis cinq après le mur de Grammont en tête. Elle attaque dans le Bosberg et est suivie par Judith Arndt qui la bat au sprint[42]. Elle remporte ensuite la Novilon Euregio Cup en devançant sa compagnon d'échappée Regina Bruins[43].

Aux Jeux olympiques d'été de Pékin, Kristin Armstrong remporte l'épreuve contre-la-montre. Elle devance sa poursuivante Emma Pooley d'environ vingt-cinq secondes[44],[45].

Elle arrive au championnats du monde du contre-la-montre avec le statut de favorite. Elle se classe cinquième et est extrêmement déçue, elle ne se présente pas aux journalistes après la course[46].

Saisons 2009 et 2010[modifier | modifier le code]

Elle décide en 2009 de mettre un terme à sa carrière afin de se consacrer à sa famille[4].

Saison 2011[modifier | modifier le code]

Fin 2010, Kristin Armstrong annonce vouloir revenir à la compétition avec en ligne de mire les Jeux olympiques de Londres. Elle déclare qu'avec la naissance de son fils Lucas William, elle se sent prête à remonter sur le vélo. Elle rejoint l'équipe Peanut Butter & Co. Team TWENTY12, où elle faisait déjà partie de l'équipe dirigeante[47]. Elle gagne trois des quatre étapes de la Sea Otter Classic, ainsi que le classement général[4]. Elle est ensuite victime d'une intoxication alimentaire sur le Tour of the Gila et doit abandonner[48],[49].

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Au Tour des Flandres, Kristin Armstrong attaquent avec Judith Arndt au pied du vieux Kwaremont. Finalement, l'Américaine est battue au sprint par l'Allemande[50],[51].

Aux jeux olympiques de Londres, elle défend avec succès son titre dans l'épreuve du contre-la-montre. Elle gagne avec quinze secondes d'avance sur Judith Arndt[52]. Elle annonce sa retraite à l'issue de la compétition[53].

Depuis 2013[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, Kristin Armstrong est toujours dirigeante de l'équipe Twenty12 renommée entretemps Twenty16-Sho-Air[54]. En avril 2015, elle annonce son retour à la compétition sur les championnats panaméricains en mai[55]. Cependant, peu avant le début des compétitions, les critères de la sélection américaine sont modifiés et elle ne peut plus prétendre à une sélection[56], ce qui l'oblige à repousser son retour. Son objectif est de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2016[57].

Elle se classe troisième du contre-la-montre du Tour de Californie battue par Evelyn Stevens et Lauren Stephens[58]. Elle remporte ensuite le championnat national de contre-la-montre. Elle part en troisième position, et profite du fait que le vent s'intensifie à la fin de la course[59].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Kristin Armstrong est mariée à Joe Savola. Ils ont un fils du nom de Lucas William né le [4]. Ils vivent à Boise[2].

Divers[modifier | modifier le code]

Elle est souvent confondue avec la première femme de Lance Armstrong, qui s'appelle également Kristin. Kristin Armstrong et Lance n'ont pas de lien de parenté[60]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats[modifier | modifier le code]

Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2015
MaillotEEUU.PNG Championnats des États-Unis sur route[61] 2e 1re - 1re 2e - - - - -
MaillotEEUU.PNG Championnats des États-Unis contre-la-montre[62] - 4e 4e 1re 1re 1re - - 3e - 1re
Jersey rainbow.svg Championnats du monde sur route[63] - - 17e - 13e - 4e - - -
Jersey rainbow.svg Championnats du monde contre-la-montre[64] - - 3e 1re 2e 5e 1re - - -

Classement UCI[modifier | modifier le code]

Année 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Classement UCI[65] 115e[66] 45e[67] 26e[68] 22e[69] 20e[70] 18e[71] 9e[72] 4e - 69e 31e

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Military Olympians: World class performance in London 2012 », sur Veterans Advantage (consulté le 27 août 2014)
  2. a, b et c (en) « Biography », sur Kristin Armstrong (consulté le 27 août 2014)
  3. (en) « After the gold: Kristin Armstrong's life before and after », sur University of Idaho College of Education, Envision',‎ (consulté le 27 août 2014), p. 3
  4. a, b, c et d (en) Bret Bloomquist, « Tour of the Gila: Armstrong's comeback includes family time », El Paso Times,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Retired Kristin Armstrong ponders future on and off the bike », USA Today, Associated Press,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Neal Rogers, « T-Mobile introduces 2003 squad in Tucson », sur velonews,‎ (consulté le 20 mars 2014)
  7. « T-Mobile Training Camp », sur cycling news (consulté le 20 mars 2014)
  8. (en) « Vaughn's Excellent Adventure: T-Mobile Training Camp Part 1 », sur daily peloton (consulté le 26 juillet 2014)
  9. (en) « USA Elite Women’s Time Trial National Championships », sur daily peloton (consulté le 23 juillet 2014)
  10. « T-Mobile Scores Back-to-Back Victories », sur usa cycling (consulté le 20 mars 2014)
  11. (en) « Pan American Games - JR », sur cycling news (consulté le 10 août 2014)
  12. (en) « Day 2 - October 8: Elite Women Time Trial », sur cycling news (consulté le 26 juillet 2014)
  13. (en) « Redlands Bicycle Classic Prologue », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  14. (en) « Redlands Bicycle Classic Stage One », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  15. (en) « Redlands Bicycle Classic Stage 3 Updated », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  16. (en) « Redlands Bicycle Classic Stage 5 and Final », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  17. (en) « Hyundai Sea Otter Classic - Day 1 », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  18. (en) « Hyundai Sea Otter Classic - Day 2 Updated », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  19. (en) « Hyundai Sea Otter Classic - Day 3 - Final Updated », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  20. (en) « Sea Otter Classic - 2.5/2.9.2 », sur cycling news (consulté le 6 juillet 2014)
  21. (en) « 20th Tour de l'Aude Cycliste Féminin Stage 2 », sur daily peloton (consulté le 8 juillet 2014)
  22. (en) « 20th Tour de l'Aude Cycliste Féminin Stages 6 and 7 », sur daily peloton,‎
  23. (en) « Tour de l’Aude Stages 8a, 8b, 9 Results », sur daily peloton,‎
  24. (en) « Tour de l'Aude Cycliste Féminin (F) 2004 », sur site du cyclisme (consulté le 8 juillet 2014)
  25. (en) « National Championship, Road, ITT, Elite, United States of America (F) 2004 », sur cycling archives (consulté le 7 juillet 2014)
  26. (en) « National Road Championship (WE/Usa) 2004 (CN) », sur cycling fever (consulté le 7 juillet 2014)
  27. (en) « 2004 Athens Olympics Cycling Schedule and Results », sur Bike race info (consulté le 22 avril 2014)
  28. (en) « August 15: Women's Road Race, 118.8km », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2014)
  29. (en) « Race 9 - Saturday October 2: Road Race - Elite Women, 132.75km », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2014)
  30. (en) « 5th PoolGel Redlands Bicycle Classic Prologue », sur daily peloton (consulté le 6 juillet 2014)
  31. (en) « 5th PoolGel Redlands Bicycle Classic: Stage 1 », sur daily peloton (consulté le 5 juillet 2014)
  32. (en) « PoolGel Redlands Cycling Classic Stage 2 and 3 », sur daily peloton (consulté le 5 juillet 2014)
  33. (en) « Fraser, Armstrong open Sea Otter with TT wins », sur cycling news (consulté le 6 juillet 2014)
  34. (en) « Stage 1 - April 15: Laguna Seca circuit race, 60/38 miles », sur cycling news (consulté le 6 juillet 2014)
  35. (en) « A day for the workers as Armstrong and Ollenrenshaw triumph », sur cycling news (consulté le 6 juillet 2014)
  36. (en) « 2005 Pan American Championships April 29/30, 2005 », sur daily peloton (consulté le 7 juillet 2014)
  37. (en) « National TimeTrial Championship (WE/Usa) 2005 (CN) », sur cycling fever (consulté le 7 juillet 2014)
  38. (en) « Race 1 - September 21: Women's individual time trial, 22km », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2014)
  39. (en) « Race 1 - September 21: Women's individual time trial, 21.9km », sur cycling news (consulté le 7 juillet 2014)
  40. (en) « Mara Abbott's Webcor Orbea Orca Special Edition », sur cycling news (consulté le 11 mai 2015)
  41. Alfred North, Tour le cyclisme féminin performances 2008,‎ , p. 40
  42. (en) « 5th Women's Ronde van Vlaanderen - CDM », sur cycling news (consulté le 24 mars 2014)
  43. North 2009, p. 52
  44. (en) « Olympic games 2008 cycling results », sur cycling weekly (consulté le 22 avril 2014)
  45. (en) « 29th Olympics - Women's Road Race Live Part 2 », sur daily peloton (consulté le 15 juin 2014)
  46. (en) « Neben knocks out favourites for gold », sur cycling news (consulté le 30 mai 2015)
  47. (en) « Olympic gold medalist Kristin Armstrong will race again », sur KTVB,‎ (consulté le 27 août 2014)
  48. (en) Steve Frothingham, « Abbott, Mancebo, take mountain-top wins at SRAM Tour of the Gila », sur VeloNews,‎ 2011 =april 27, 2011 (consulté le 27 août 2014)
  49. (en) « Taylor Wiles takes third place at Giro », sur Daily Peloton (consulté le 27 août 2014)
  50. (en) « Judith Arndt wins her second Womens Ronde van Vlaanderen », sur velo nation (consulté le 27 avril 2014)
  51. (en) « Ronde van Vlaanderen 2012 », sur cycling news (consulté le 27 avril 2014)
  52. (en) « Armstrong wins Olympic time trial gold », sur cycling news (consulté le 22 avril 2014)
  53. (en) Armstrong goes out on top with Olympic gold sur cyclingnews.com
  54. (en) « Team », sur Site officiel (consulté le 15 mars 2015)
  55. Kristin Armstrong de retour à 41 ans sur cyclingpro.net
  56. (en) Kristin Armstrong off U.S. Pan Am roster as USAC revises team selection Read more at http://velonews.competitor.com/2015/04/news/kristin-armstrong-off-u-s-pan-am-roster-as-usac-revises-team-selection_367077#XhfDvEzj62krmvYU.99 sur velonews.com
  57. (en) Armstrong's chance at Rio in question after changes to U.S. Cycling criteria sur ktvb.com
  58. (en) « Evelyn Stevens wins fast, flat Amgen Tour of California time trial », sur cycling tips (consulté le 30 mai 2015)
  59. (en) « Kristin Armstrong wins women's US pro time trial », sur cycling news (consulté le 24 mai 2015)
  60. Bret Bloomquist, « Cycling: Tour of Gila still attracts top teams », El Paso Times,‎ (lire en ligne)
  61. (en) « National Road Championship (WE/Usa) 2014 (CN) », sur cycling fever (consulté le 27 août 2014)
  62. (en) « National TimeTrial Championship (WE/Usa) 2014 (CN) », sur cycling fever (consulté le 27 août 2014)
  63. (en) « World Road Championship (WE) 2012 (CM) », sur cyclingfever (consulté le 4 juillet 2014)
  64. (en) « World TimeTrial Championship (WE) 2012 (CM) », sur cyclingfever (consulté le 4 juillet 2014)
  65. (en) « Ranking - Cycling - Road 2014 », sur UCI (consulté le 27 août 2014)
  66. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  67. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  68. « Classement Route - Individuel - Femmes élite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  69. « Classements Route UCI 2005 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  70. « Classements Route UCI 2006 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  71. « Classements Route UCI 2007 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)
  72. « Classements Route UCI 2008 - Classement Individuel - Femmes Elite », Union cycliste internationale,‎ (consulté le 12 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :