Jean-Georges Kastner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un compositeur image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un compositeur français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet musique classique.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kastner.
Jean-Georges Kastner, 1867

Jean-Georges Kastner[1], né le à Strasbourg et mort le à Paris, est un compositeur et un musicologue alsacien, théologien protestant de formation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Georges Kastner est le père du physicien et musicien Frédéric Kastner, inventeur du pyrophone.

Il fut membre de l'Académie des beaux-arts.

Hommages[modifier | modifier le code]

Une allée de Strasbourg porte son nom.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Manuel général de musique militaire à l'usage des armées françaises, Firmin Didot Frères, 1848
  • Les Chants de l'armée française, Brandus, Dufour & Cie, 1855
  • Adagio et Grande Polonaise Brillante pour Saxhorn (Cornet ou Trompette) & Piano (1849)

Restitution Jean-Louis Couturier - Editions Sempre Più.http://www.jeanlouiscouturier.com/content/show/45-Restitutions+musicales.php

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ou Georges Kastner ou Johann Georg Kastner

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hermann Ludwig von Jan, Johann Georg Kastner, ein elsässischer Tondichter, Theoretiker und Musikforscher - sein Werden und Wirken, Breitkopf & Härtel, Leipzig, 1886, 3 vol.
  • Charles Baechler (dir.), Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 20, Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace, Strasbourg, 1993, p. 1894-1895

Liens externes[modifier | modifier le code]