Léonie Kastner-Boursault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Léonie Kastner-Boursault
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
KehlVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

Léonie Amable Alberte Kastner-Boursault (née le à Paris et décédée le à Kehl) est la plus jeune fille du comédien et metteur en scène Jean-François Boursault et de sa seconde épouse Rose Alberte Bocquillon.

En 1837, elle se marie avec le compositeur Jean-Georges Kastner avec qui elle a deux fils, dont le physicien Frédéric Kastner, inventeur du pyrophone, un instrument de musique proche de l'orgue.

Elle rencontre en 1872 Henry Dunant, fondateur du mouvement de la Croix-Rouge et, plus tard, lauréat du prix Nobel de la paix. Elle devient une amie proche, lui confie la commercialisation du pyrophone et fait un long voyage en Italie avec lui.

Postérité[modifier | modifier le code]

Elle repose au Cimetière Saint-Gall de Strasbourg.

La Ville de Paris a donné son nom à la voie Léonie-Kastner[1], proche de l'allée Henry-Dunant, dans le 14e arrondissement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les rues de Paris | voie Léonie-Kastner | 14e arrondissement », sur www.parisrues.com (consulté le 16 mars 2019)