Frédéric Kastner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric Kastner
Frédéric-Kastner-2.jpg

Frédéric Kastner

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 29 ans)
BonnVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Pyrophone de Frédéric Kastner
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kastner.


Georges Frédéric Eugène Kastner ( à Strasbourg - à Bonn, Allemagne) est un physicien, chimiste et musicien alsacien. Fils du compositeur Jean-Georges Kastner, il est l'inventeur du pyrophone ou « orgue à gaz ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Décédé à trente ans, Frédéric Kastner est inhumé au cimetière Saint-Gall de Strasbourg (Koenigshoffen)[1], auprès de sa mère Léonie Kastner (1820-1888), née Boursault, qui fut une amie et une admiratrice d'Henry Dunant, fondateur de la Croix-Rouge internationale.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Expériences nouvelles sur les flammes chantantes et invention du pyrophone, 1873 (extrait d'un mémoire de M. Frédéric Kastner présenté à l'Académie des sciences, dans la séance du 17 mars 1873, par M. le baron Larrey)
  • Application du gaz d'éclairage au pyrophone, 1874
  • Théorie des vibrations et considérations sur l'électricité, 1875

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Strasbourg-Koenigshoffen. Cimetière Saint-Gall, Ville de Strasbourg, 2008, p. 33

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de)(en)(es)(fr)(it) Théodore du Moncel, Application de l'électricité au pyrophone de M. Frédéric Kastner : Description du lustre chantant, 1881
  • Charles Baechler (dir.), Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 20, Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace, Strasbourg, 1993, p. 1895-1896
  • Wilfrid de Fonvielle, « Georges-Eugène-Frédéric Kastner. 1852-1882 », L'Électricité, Paris, 1882

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :