Adolphe Boschot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Adolphe Boschot
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Distinctions
Prix Charles-Blanc ( et )Voir et modifier les données sur Wikidata
Archives conservées par

Adolphe Boschot, né le à Fontenay-sous-Bois (Seine) et mort le à Neuilly-sur-Seine, est un essayiste, musicographe et critique musical français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il prépare le baccalauréat au Lycée Charlemagne puis, après un service militaire accompli en 1889, poursuit en dilettante des études littéraires en "rhétorique supérieure" au Lycée Louis-le-Grand et enfin à la Sorbonne. C'est en revanche dans le cadre familial qu'il s'initie au piano puis au violon, bénéficiant, sur ce dernier instrument, des leçons de Friedrich, violon à l'Opéra et à la Société des Concerts. En 1901, alors qu'il n'a publié que des essais de critique littéraire dont certains reçurent des accueils favorables de la part de Huysmans ou de Sully Prudhomme, il s'oriente vers la musique et fonde la Société Mozart. Capitaine puis, à partir de 1915, chef de bataillon, il accomplit les quatre années de la première guerre mondiale dans l'infanterie.

Membre en 1926 puis secrétaire perpétuel en 1937 de l'Académie des beaux-arts, auteur de plusieurs ouvrages consacrés au compositeur Hector Berlioz, dont une biographie en trois volumes, et spécialiste de la musique romantique en général, il a été critique musical à L'Écho de Paris de 1906 à 1913.

Il épouse une des filles du musicien Léopold Dauphin. Sa belle sœur, Marie-Madeleine Dauphin, épousera Franc-Nohain en 1899.
Leur fille, Henriette Boschot (?-1994), fut bibliothécaire à la Bibliothèque-musée de l'Opéra, puis conservateur au Musée Hector Berlioz à La Côte-Saint-André.

Bibliographie (en cours)[modifier | modifier le code]

  • La Crise poétique, et aussi, Le Poète, les Courtisanes et l’Amour, Perrin, Paris, 1897
  • Poèmes dialogués, Perrin, Paris, 1901
  • L'histoire d'un romantique : Hector Berlioz
  1. La jeunesse d'un romantique : Hector Berlioz, 1803-1831, d'après de nombreux documents inédits, Plon, Paris, 1906 (Nombreuses rééditions ultérieures)
  2. Un romantique sous Louis-Philippe : Hector Berlioz 1831-1842, d'après de nombreux documents inédits, Plon, Paris, 1908, prix Charles Blanc de l’Académie française, (Nombreuses rééditions ultérieures)
  3. Le crépuscule d'un romantique : Hector Berlioz 1842-1869, d'après de nombreux documents inédits, Plon, Paris, 1913 (Nombreuses rééditions ultérieures)
  • Le Faust de Berlioz : Étude sur la "Damnation de Faust" et sur l'âme romantique, Costallat, Paris, 1910 (rééd. : éd. musicales de la librairie de France, Paris, 1927 ; Plon, Paris, 1945)
  • Une Vie romantique. Hector Berlioz, Plon, Paris, 1920, prix Charles Blanc de l’Académie française
  • Chez nos Poètes, Plon, Paris, 1925
  • La lumière de Mozart, Plon, Paris, 1928. Réédité en 1941: La lumière de Mozart. Florilège. Plon. Editions d'histoire et d'art, Paris
  • Le mystère musical, Plon, Paris, 1929
  • La musique et la vie, Plon, Paris, 1931
  • Mozart, Plon, Paris, 1935
  • Musiciens poètes : Bach, Mozart, Beethoven, Schubert, Liszt, Chopin, Plon, Paris, 1937
  • Portraits de musiciens, Plon, Paris, 1946
  • Souvenirs d'un autre siècle, Plon, Paris, 1946

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :