Royal Holloway (université de Londres)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Royal Holloway, University of London
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
1985 : fusion de Bedford College et Royal Holloway College
1900 : adhésion à l'université de Londres
1879 : Royal Holloway College
1849 : Bedford College
Type
Régime linguistique
Fondateur
Président
Paul Layzell
Devise
Esse quam videri
Membre de
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
7 345[2]
Localisation
Campus
Suburbain
Ville
Pays
Localisation sur la carte de Londres
voir sur la carte de Londres
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Angleterre
voir sur la carte d’Angleterre
Red pog.svg

Royal Holloway (RHUL) est l'un des sept collèges constitutifs de l'université de Londres, au Royaume-Uni.

À l'origine appelé Royal Holloway College, l'établissement est fondé par le philanthrope Thomas Holloway en 1879 en tant que collège pour femmes. Il devient mixte en 1965. En 1900, il intègre l'université de Londres avant de fusionner, en 1985, avec le Bedford College. Il prend alors le nom de Royal Holloway and Bedford New College. Le collège est couramment appelé Royal Holloway, University of London.

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'enseignement à Royal Holloway est, comme pour la majeure partie des universités britanniques, centré autour d'une combinaison de cours magistraux, de seminars (travaux dirigés en groupe restreint) et parfois tutorials (cours personnalisés en formation très réduite). Le nombre d'heures de cours se situe globalement autour de huit heures par semaine pour les cursus opérant sur une base lectures et seminars, réparties également entre les deux méthodes. En conséquence, le travail personnel est très important et constitue l'axe majeur de la formation. L'université confère les diplômes de baccalauréat (BSc, BA...) pour les undergraduates (étudiants de premier cycle), de maîtrise (MSc, MA, MBA...) et de doctorat (PhD) pour les Graduates (étudiants de deuxième et troisième cycles), ainsi que plusieurs certificats non reconnus nationalement.

En 2001, l'université fait partie d'un groupe de dix collèges pour la qualité de sa recherche.

L'école de commerce est accréditée par l'AMBA pour ses trois MBA. En 2008, le MBA en Management International était classé dans les 40 meilleurs MBAs selon le Financial Times. De même, les départements d'histoire, géographie, musique, théâtre, psychologie et arts des médias possèdent une forte réputation, et le département de politique figure parmi les meilleurs du pays dans le journal The Guardian. En 1998, le collège reçoit le Queen's Anniversary Award en reconnaissance du travail effectué par l'Information Security Group[3].

Royal Holloway développe un programme d'échanges internationaux avec des universités[4].

Campus[modifier | modifier le code]

Le campus du collège est situé à Egham, dans le Surrey, à la limite du Grand Londres. La proximité de l'aéroport d'Heathrow et la facilité d'accès au centre de Londres (à une demi-heure de train) expliquent en partie la forte proportion d'étudiants internationaux. Le campus est dominé par le château Founders, dessiné par William Henry Crossland et inspiré du château de Chambord, en France. Ouvert en 1886 par la reine Victoria, qui autorisera l'emploi du mot Royal dans le nom de la nouvelle université, Le campus s'étend sur 49 hectares, et se situe à proximité du parc de Windsor.

L'université possède un centre sportif.

La Picture Gallery, galerie d'art victorien située dans Founders possède environ soixante-dix œuvres offertes par Thomas Holloway lors de la fondation du College.

Le logement des étudiants se fait sur le campus ou dans les environs, sur les communes d'Egham et d'Englefield Green. L'université propose des chambres en résidence étudiante pour les étudiants de première année, et dans une certaine mesure, à des étudiants de troisième année

Personnalités liées à l'établissement[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Cette université a servi de décor pour :

  • Astral, film d'horreur de Chris Mul (2018).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Royal Holloway, University of London. 2009-04-11.
  2. Prospectusuk.com
  3. (en) Information Security Group. Dernière consultation le 12 janvier 2011.
  4. (en) Study abroad and exchanges, site officiel du Royal Holloway. Dernière consultation le 12 janvier 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]