Mariotto Albertinelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mariotto Albertinelli
090 le vite, mariotto albertinelli.jpg
Naissance
Décès
Activités
Œuvres réputées
L'Annonciation faite à Marie (1508),
Alte Pinakothek, Munich
Annonciation (1511), avec Fra Bartolomeo, Musée d’Art et d'Histoire, Genève
Visitation, pour la Congrégation San Martino (1503), Galerie des Offices, Florence

Mariotto di Bigio di Bindo Albertinelli (Florence, 13 octobre 1474 - Florence, 5 novembre 1515) est un peintre italien de la haute Renaissance, souvent cité avec Fra Bartolomeo et influencé par Raphaël.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de l'orfèvre Biagio di Bindo Albertinelli, à douze ans (selon Vasari), il laisse l'atelier paternel pour se dédier à la peinture dans l'atelier de Cosimo Rosselli, où il rencontre Piero di Cosimo, Baccio della Porta dit Fra Bartolomeo avec lesquels il travaille ensuite dans le même atelier à Florence.

Il étudie les modèles antiques dans les jardins des Médicis et est également influencé par le modèle sculptural de Raphaël.

Quand les Médicis sont temporairement bannis en 1494, il revient travailler avec Fra Bartolomeo, son meilleur amis[1], dont il copie assidûment la manière, mais dont les résultats demeurent confus (selon Vasari).

À la suite de la campagne de moralité du réformateur Savonarole, Fra Bartolomeo rejoint l'ordre dominicain en 1500 (ce qui lui donne son titre de frère) et abandonne temporairement la peinture. Albertinelli est près de le rejoindre, mais, stimulé par son succès en terminant un Jugement Dernier non fini de Bartolomeo, il décide de continuer seul.

Les peintures d'Albertinelli mêlent le style du Pérugin, les études de Raphaël, pour leur sens du volume dans l'espace et la perspective, la coloration de Fra Bartolomeo, la technique de représentations des paysage des maîtres flamands comme Hans Memling, le sfumato de Léonard de Vinci.

Ses chef-d'œuvres sont à Florence, notamment la remarquable Visitation, exécutée pour la congrégation San Martino (1503), conservé aujourd'hui au musée des Offices.

Pontormo, Franciabigio et Giuliano Bugiardini ont été de ses élèves.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Chronologie :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. selon les mots de Vasari
  2. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p.184
  3. Seminario Patriarcale

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Giorgio Vasari le cite et décrit sa biographie dans Le Vite Page ?? - édition 1568
090 le vite, mariotto albertinelli.jpg