Hawaïens de souche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hawaïens de souche
Description de cette image, également commentée ci-après

Danse traditionnelle hawaïenne.

Populations significatives par région
Drapeau d'Hawaï Hawaï 309 904 (2015)[1]
Drapeau de la Californie Californie 72 502 (2015)[1]
Drapeau de l'État de Washington Washington 23 011 (2015)[1]
Population totale 527 077 (dont 370 931 métis) (2010)[2]
Autres
Régions d’origine Polynésie
Langues Anglais
Hawaïen
Religions Protestantisme
Catholicisme
Ethnies liées Polynésiens, Océano-Américains

Les Hawaïens de souche, en anglais Native Hawaiians, en hawaïen kānaka ʻōiwi ou kānaka maoli, sont les peuples polynésiens de l'archipel d'Hawaï descendant d'habitants des îles Marquises et potentiellement de Tahiti (à partir du Ve siècle), avant l'arrivée de l'explorateur britannique James Cook en 1778.

D'après le recensement de 2000, il y avait alors 401 162 personnes se revendiquant Hawaïen de souche, en partie Hawaïen de souche ou Hawaïen de souche mixtes. La très grande majorité des Hawaïens de souche résident aux États-Unis. Les deux tiers d'entre eux vivent dans l'État d'Hawaï et le reste est réparti dans les États continentaux, dont presque la moitié en Californie. Une part significative se trouve dans le Nevada et dans l'État de Washington.

Histoire[modifier | modifier le code]

Envoyé par son journal à Hawaï en 1866, le journaliste Mark Twain y passe quatre mois, loue un cheval, et constate le déclin dramatique de la population d'origine[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :