Culture des États fédérés de Micronésie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Figure de marin sculptée sur un crochet de fenêtre (Yap)[1]

La culture de la Micronésie est riche d'une histoire millénaire qu'attestent des sites archéologiques d'importance.

Symboles nationaux[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sceau de la Micronésie.

Musée[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Musées de la Micronésie.

Langues[modifier | modifier le code]

Si l'anglais est la langue officielle, il y a huit langues autochtones principales, toutes de la famille des langues malayo-polynésiennes parlées :

Danse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Danse yapaise.

Littérature[modifier | modifier le code]

Emelihter Kihleng (en) est une écrivaine reconnue de Micronésie.

Sites archéologiques[modifier | modifier le code]

Les États fédérés de Micronésie ont un riche patrimoine archéologique dont le plus connu est Nan Madol, cité aristocratique artificielle (elle est bâtie sur le lagon). À ce site, il faut ajouter les ruines de Lelu mais aussi les ruines du temple de Menke (à Kosrae) et les pétroglyphes de Pohnpaip (sur l'île de Ponhpei)[2].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Art de Micronésie, Voyageurs & curieux, Paris, 2013, 93 p.
  • (en) Making sense of Micronesia: The logic of Pacific island culture,Francis X. Hezel, University of Hawai'i Press, Honolulu, 2013, 182 p. (ISBN 978-0-8248-3661-0)
  • (en) Christian Kaufmann et Oliver Wick (dir.), Nukuoro : sculptures from Micronesia, Fondation Beyeler, Riehen, Switzerland ; Hirmer, Munich, 2013, 279 p. (ISBN 978-3-7774-2028-8) (catalogue d'exposition)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Mikronesier, série de films ethnographiques de Gerd Koch (en), IWF Wissen und Medien gGmbH, Göttingen, 1965-1967

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]