Florence Devouard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Devoir.
Florence Devouard
Anthere-IMG 3617.jpg

Florence Devouard à la convention Wikimedia 2016.

Biographie
Naissance
Nom de naissance
Florence Jacqueline Sylvie NibartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domiciles
Formation
Activités
Autres informations
Membre de
Conseil d’administration de la Wikimedia Foundation (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Blog officiel
Distinction

Florence Devouard, née Nibart le à Versailles, est une dirigeante associative française, activité qu'elle a exercé après avoir été ingénieure agronome.

Vice-présidente de Wikimédia France de 2004 à 2008, elle préside le conseil d'administration de la Wikimedia Foundation de 2006 à 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à Versailles en 1968, Florence Devouard grandit à Grenoble, étudie à Nancy et réside à Anvers en Belgique et à Tempe en Arizona[1]. Elle s'installe ensuite à Malintrat — dont elle est conseillère municipale de 2008[2] à 2013 — puis à Marseille[réf. nécessaire].

Elle est mariée[1] et mère de trois enfants[3].

Formation[modifier | modifier le code]

Elle est ingénieur en agronomie et industries agroalimentaires de l'École nationale supérieure d'agronomie et des industries alimentaires (ENSAIA) et diplômée d'études approfondies en génétique et biotechnologies de l'Institut national polytechnique de Lorraine (INPL)[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Elle travaille un temps dans la recherche publique, notamment à l'Institut national de la recherche agronomique (INRA) et au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). Elle travaille ensuite à la conception d'outils d'aide à la décision pour l'agriculture durable.

En juillet 2008, elle s'installe comme consultante indépendante, proposant conseil, formation ou séminaires sur les « pratiques collaboratives en ligne ». Constatant que « les wikis permettent de casser les silos dans les entreprises », elle a lancé un wiki sur des initiatives innovantes reproductibles au niveau mondial[4].

Wikimedia Foundation[modifier | modifier le code]

S'engageant en février 2002 dans Wikipédia, elle s'implique fortement dans sa structuration et dans la création de la Wikimedia Foundation. Elle en est élue membre du conseil d'administration et est vice-présidente du premier bureau à partir de juin 2004. En octobre 2006, elle devient présidente de la Wikimedia Foundation, en remplacement de son fondateur Jimmy Wales, désormais président d'honneur. Sous sa présidence, en 2007, l'encyclopédie rentre dans le top 10 des sites français[3].

En mai 2008, elle annonce qu'elle n'est pas candidate au renouvellement de son siège de membre du conseil d'administration de Wikimedia Foundation, prévu lors du scrutin du mois de juin[5]. Le 17 juillet 2008, le nouveau conseil d'administration élit Michael Snow.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le 16 mai 2008, elle est faite chevalier de l'ordre national du Mérite[6] ; la médaille lui est remise le 17 décembre 2008 par Éric Besson, secrétaire d'État chargé de la Prospective et de l'Évaluation des politiques publiques.

En octobre 2008, elle reçoit un Montgolfier, décerné par la Société d'encouragement pour l'industrie nationale dans la catégorie « communication et formation ».

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (mul) Wikimedia Foundation, Conseil d'administration, Biographies, version du 20 décembre 2007 à 13:10.
  2. « Les résultats des élections municipales 2008 », sur interieur.gouv.fr, Ministère de l'Intérieur (consulté le 26 mai 2008)
  3. a et b Frédérique Roussel, « Culture intensive », Libération, 3 janvier 2007.
  4. Édouard Laugier, « Wikipédia, la production collaborative gratuite à laquelle personne ne croyait », Le Nouvel Économiste, no 1559, 24 mars 2011, p. 31.
  5. Candidacy to the board of WMF
  6. Décret du 16 mai 2008 portant promotion et nomination, sur Légifrance : « PROTOCOLE - Au grade de chevalier, « Mme Devouard (...) présidente d'une fondation mondiale ; 15 ans d'activités professionnelles ».

Liens externes[modifier | modifier le code]