Les sans pagEs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Les sans pagEs
Les sans pagEs drawing Fhala.K.svg
Histoire
Fondation
juillet 2016
Cadre
Type
projet wikipédien
Langue
français
Organisation
Fondateur
Natacha Rault (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Les sans pagEs est un projet de la version francophone de Wikipédia lancé en juillet 2016, dont le but est de lutter contre les déséquilibres de genre sur les articles de l'encyclopédie, et une association homonyme fondée en Suisse en 2016[1]. L'activité principale du groupe consiste à rédiger et améliorer des pages biographiques sur des femmes, mais aussi sur les féminismes, le biais de genre ou d'autres sujets sous-représentés.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet Les sans pagEs est créé à l'été 2016 par Natacha Rault, une contributrice domiciliée à Genève[2],[3],[4],[5]. En effet, à la suite de la publication d'un article dans The New York Times relatif à la problématique du fossé des genres sur Wikipédia[6],[7], Natacha Rault, en tant que responsable du programme carrières duales à l’Université de Genève[8], est mandatée pour faire une conférence sur Wikipédia, à la demande de la fondation Émilie Gourd[9],[7],[10].

Inspiré de l'initiative Women in Red et Art+Feminism[11], sur la version anglophone de Wikipédia, le projet a pour objet de lutter contre les déséquilibres de genre sur la version francophone de l'encyclopédie en ligne. Constatant l'écart entre le nombre de pages biographiques masculines et féminines (moins de 20 % des biographies concernent des femmes[12]), les contributeurs et contributrices du projet remédient à ce biais en créant ou en améliorant la qualité des pages biographiques de femmes admissibles par l'encyclopédie. En 2020, Les sans pagEs estimaient avoir permis la création de plus de 5000 pages biographiques sur des femmes après 4 années d'existence[13],[14].

En marge de cette activité de création de nouvelles pages, le projet est également actif au sein de la communauté wikipédienne pour des actions de sensibilisation[15],[16]. Les sans pagEs critiquent ainsi les biais d'écriture (exemple : définir une femme par rapport à son mari ou sa famille) ou dénoncent la surreprésentation des contributeurs masculins sur Wikipédia et ses conséquences.

Orienté dès sa création vers la formation et la mise en place d'ateliers d'écriture, le mouvement organise plusieurs rencontres d'éditions dans différentes villes, que ce soit en Suisse, en France ou en Tunisie[3],[4],[14],[17],[18].

Association[modifier | modifier le code]

Les sans pagEs
Les sans pagEs drawing Fhala.K.svg
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Pays
Organisation
Présidente
Anne-Laure Michel (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Depuis 2017, une association homonyme a été fondée en Suisse pour soutenir les différentes activités et extensions du projet, notamment en récoltant des fonds pour l'organisation d'évènements (exemple : soutien de Wikimedia)[14],[15],[18].

Elle a été présidée par Natacha Rault (2017-2022), puis Anne-Laure Michel (depuis 2022)[19].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chams Iaz, « Wikipédia: un collectif pour que les femmes ne soient plus des «Sans pagEs» », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. Christine Siméone, « Wikipedia : la revanche des femmes est en route », France Inter,‎ (lire en ligne)
  3. a et b Nelly Lesage, « Sur Wikipedia, les sans pagEs rédigent des biographies de femmes », Numerama.com,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Patrick Monay, « Pas à pas, les femmes deviennent plus visibles sur Wikipédia », 24 Heures,‎ (lire en ligne)
  5. Lucas Latil, « Seulement 17% de biographies de femmes sur Wikipédia, mais pourquoi ? », Madame Figaro,‎ (lire en ligne)
  6. (en) Noam Cohen, « Define Gender Gap? Look Up Wikipedia’s Contributor List », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. a et b Laura, « La réduction du fossé des genres sur Wikipédia : rencontre avec Natacha Rault, la fondatrice des Sans PagEs », Simonæ,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Sylvia Revello, « La seconde vie des sorcières sur Wikipédia », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Thierry Noisette, « Natacha, contributrice de Wikipédia : "Il y a moins d'articles sur les femmes !" », L'OBS,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. Université de Genève, « Wikipédia, qui parle de quoi? », sur mediaserver.unige.ch, (consulté le ).
  11. « “Égalité de genre et transformation numérique” Épisode 3 : Natacha Rault » [vidéo], sur le site dhcenter-unil-epfl.ch (consulté le ).
  12. « Wikipédia : le plus beau cadeau de l'internet ? », sur https://www.radiofrance.fr, (consulté le )
  13. Terriennes et Liliane Charrier, « Les "sans pagEs" en action : 5000 femmes de plus en quatre ans sur Wikipédia francophone », TV5 Monde,‎ (lire en ligne)
  14. a b et c Chams Iaz, « Wikipédia: un collectif pour que les femmes ne soient plus des «Sans pagEs» », Le Temps,‎ (lire en ligne)
  15. a et b Hélène Combis, « Wikipédia : seulement 18% de pages pour les femmes », France Culture,‎ (lire en ligne)
  16. Laure Besnier, « Sur Wikipédia, Les sans pagEs font la chasse aux inégalités de genre », sur www.actualitte.com,
  17. Thierry Noisette, « Natacha, contributrice de Wikipédia : "Il y a moins d'articles sur les femmes !" », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  18. a et b Noémie Leclercq, « Sur Wikipédia, parité en bande organisée », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  19. https://sanspages.org/2022/08/31/les-sans-pages-se-professionnalisent-et-se-developpent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]