Dino 206 S

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ferrari 206)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrari.

Dino 206 S
Image illustrative de l’article Dino 206 S
Dino 206 S spyder du championnat du monde des voitures de sport 1966

Appelé aussi Ferrari Dino 206 S
Marque Drapeau : Italie Dino / Ferrari
Années de production 1966
Production 18 exemplaire(s)
Classe Sport-prototypes
Usine(s) d’assemblage Usine Ferrari de Maranello
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Moteur V6 à 65°, injection Lucas
Position du moteur Centrale
Cylindrée 1986 cm3
Puissance maximale 220 ch
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 5
Poids et performances
Poids à vide 580 kg
Vitesse maximale 270 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berlinetta ou spyder biplace
Châssis Acier tubulaire
Freins Disque
Dimensions
Longueur 3875 mm
Largeur 1680 mm
Hauteur 985 mm
Empattement 2280 mm
Chronologie des modèles

Les Dino 206 S ou Ferrari Dino 206 S sont des voitures Sport-prototypes du constructeur automobile italien Dino (filiale de Ferrari) fabriquée en 1966 à 18 exemplaires par la Scuderia Ferrari pour la compétition automobile.

Historique[modifier | modifier le code]

Peu avant sa disparition précoce à 24 ans, Dino Ferrari (fils d'Enzo Ferrari) et les ingénieurs Ferrari Vittorio Jano, Franco Rocchi, et Carlo Chiti, conçoivent le moteur V6 avec lequel une Ferrari 156 de la Scuderia Ferrari remporte le championnat du monde de Formule 1 1961. Pour honorer la mémoire de son fils, Enzo donne son prénom à une série de Ferrari Dino à moteur V6, dont les Fiat Dino, Dino 206 GT, Dino 246 GT/GTS, Ferrari Dino 166 F2, Ferrari Dino 196S, Dino 208 GT4 et 308 GT4...

Cette 206 S succède aux Dino 206 P / Dino 206 SP de 1965, avec un moteur V6 de 2 Litres à injection Lucas de type « Dino », et une carrosserie du pilote designer Piero Drogo[1], inspirée des Ferrari 330 P3 à moteur V12 de Formule 1 de cette même année.

Elle débute la compétition avec les 12 Heures de Sebring 1966 en Floride, pour le championnat du monde des voitures de sport, et remporte 13 victoires, pour 25 podiums, et 12 victoires de course sont enregistrés.

La version GT Dino 206 GT du mondial de l'automobile de Paris 1965 est vendue à 150 exemplaires, et son évolution Dino 246 GT/GTS du Salon international de l'automobile de Genève 1969 est vendue à 3761 exemplaires.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]