Ferrari 512 BB

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferrari 512 BB
Ferrari 512 BB

Marque Ferrari
Années de production 1976-1981
Production 969 exemplaire(s)
Classe Voiture de sport
Moteur et transmission
Moteur(s) 12 cylindres à plat, 24 soupapes
Cylindrée 4 942 cm3
Puissance maximale à 6 200 tr/min : 360 ch (265 kW)
Couple maximal à 4 600 tr/min : 452 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses manuelle à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1400 kg
Vitesse maximale 281 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 5,9 s
Consommation mixte 18,6 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Freins Freins Avant: Disques ventilés (287 mm)
Freins Arrière: Disques ventilés (297 mm)
Dimensions
Longueur 4 400 mm
Largeur 1 830 mm
Hauteur 1 118 mm
Empattement 2 500 mm
Voies  AV/AR 1 500 mm  / 1 563 mm
Chronologie des modèles

La Ferrari 512 BB (pour Berlinetta Boxer) est une automobile du constructeur italien Ferrari.

Description[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1960, les voitures GT évoluent vers une position centrale-arrière du moteur. Bien que cette technique soit depuis longtemps utilisée par Ferrari sur ses voitures de compétition, Enzo Ferrari s'entête à fabriquer des GT classiques avec un moteur à l'avant comme la Ferrari 365 Daytona.

En 1971, Ferrari présente sa première GT à moteur central-arrière, la 365 GT4/BB, équipée, non pas d'un moteur à 12 cylindres à plat boxer. En raison de l'application de nouvelles normes antipollution entrées en vigueur aux États-Unis, la 365 GT4 ne peut cependant pas être exportée vers le plus gros marché des GT.

En 1976, Ferrari décide de rendre plus propre sa nouvelle voiture, dénommée Ferrari 512 BB et, ne voulant pas renoncer à la puissance minimale, la dote d'un nouveau moteur dont la cylindrée passe de 4,4 à 5 litres.

La production de la 512 BB s'arrête en 1981 avec 929 exemplaires ; elle est remplacée par la Ferrari 512 BBi.

Notes et références[modifier | modifier le code]