Ferrari FF

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ferrari FF
Image illustrative de l’article Ferrari FF
Une Ferrari FF au Salon de Genève 2011

Marque Drapeau : Italie Ferrari
Années de production 2011 - 2016
Classe Coupé Grand Tourisme
Usine(s) d’assemblage Maranello
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V12 6,3 L à injection directe 65°
Position du moteur Centrale avant
Cylindrée 6 262 cm3
Puissance maximale À 8 000 tr/min : 660 ch (486 kW)
Couple maximal À 6 000 tr/min : 683 Nm
Transmission Intégrale sur les quatre premiers rapports
Boîte de vitesses Robotisée F1
7 rapports automatique, double embrayage
Poids et performances
Poids à vide 1 790 kg
Vitesse maximale 335 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 3,7 s
Consommation mixte 15,4 L/100 km
Émission de CO2 360 g/km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes
Coefficient de traînée 0.299
Suspensions AV et AR : Doubles triangles, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs magnétiques, barre anti-roulis
Freins Freins Avant: Disques ventilés percés carbone-céramique (398 mm) étriers fixes à 6 pistons
Freins Arrière: Disque ventilés percés carbone-céramique (360 mm) étriers fixes 4 pistons
Dimensions
Longueur 4 907 mm
Largeur 1 953 mm
Hauteur 1 379 mm
Empattement 2 990 mm
Voies  AV/AR 1 676 mm  / 1 660 mm
Volume du coffre 450 à 800 dm3
Chronologie des modèles

La Ferrari FF — pour Ferrari Four en référence à ses quatre places et ses quatre roues motrices — est une automobile de grand tourisme développée au début des années 2010 par le constructeur automobile italien Ferrari. Destiné à remplacer la 612 Scaglietti, la FF est dotée comme cette dernière d'un moteur V12 porté à 660 ch de puissance et 683 Nm de couple.

C'est une Ferrari inhabituelle pour deux raisons, la FF est la première à disposer d'une carrosserie de type « break de chasse » mais également la première Ferrari de série à être dotée d'une transmission intégrale. La Ferrari FF a été dévoilée au Salon international de l'automobile de Genève 2011, début mars[1].

Aspects techniques[modifier | modifier le code]

Moteur[modifier | modifier le code]

La FF sans carrosserie ni châssis.

La Ferrari FF a la plus grosse cylindrée pour un moteur Ferrari : un V12 à 65° de 6 262 cm3[2]. Il s'agit d'un moteur atmosphérique à injection directe, qui développe 660 ch à 8 000 tr/min et 683 N.m de couple à 6 000 tr/min.

Transmission[modifier | modifier le code]

La FF est équipée d'une transmission à double embrayage et est couplée à une boîte de vitesses robotisée transaxle « F1 » à sept rapports[3], selon un schéma similaire à celui utilisé par les California et 458 Italia.

Système quatre roues motrices[modifier | modifier le code]

Le nouveau système de transmission intégrale développé et breveté par Ferrari est appelé 4RM ; un de ses avantages est son poids, déclaré comme étant inférieur de 50 % par rapport à celui d'une quatre roues motrices traditionnelle. Il est doté d'un dispositif électronique qui procure à chaque roue la puissance dont elle a besoin.

Trains roulants[modifier | modifier le code]

Les freins de la FF sont en céramique et conçus par Brembo. La suspension utilise une huile de synthèse contenant des particules magnétisées avec un dispositif d'amortissement magnétorhéologique nommé SCM3[2].

Poids[modifier | modifier le code]

Le poids de la Ferrari FF est de 1 790 kg, réparti à 49 % vers l'avant et 51 % vers l'arrière. La puissance élevée du moteur lui permet de conserver un rapport poids-puissance assez faible de 2,7 kg/ch[3].

Performances[modifier | modifier le code]

La FF réalise le 0 à 100 km/h en 3,7 secondes et de 0 à 200 km/h en 11 secondes, et est capable d'atteindre la vitesse de 335 km/h[1]. La Ferrari, malgré les efforts faits pour diminuer la consommation par rapport au modèle précédent, reste encore assez gourmande en carburant du fait de sa grosse cylindrée : elle revendique une consommation de 15,4 litres aux 100 km et des rejets de dioxyde de carbone de 360 g CO2/km[4]. La FF dispose d'un réservoir de 91 L.

Design[modifier | modifier le code]

Extérieur[modifier | modifier le code]

Le design de la Ferrari FF a été réalisé par Pininfarina[2]. La FF a des caractéristiques stylistiques qui la rapprochent des autres Ferrari modernes. Ses feux avant sont très similaires à ceux de la 458 Italia, avec laquelle - de même qu'avec la 599 GTB - elle partage aussi les deux feux arrière circulaires. Comme la 599, elle est dotée de quatre sorties d'échappement et d'une large grille de calandre à l'avant. L'inspiration de la 458 est aussi très présente sur les côtés de la FF, avec des flancs creusés. L'élément le plus marquant du design extérieur de ce modèle reste son aspect typique des breaks de chasse.

Ferrari FF

Intérieur[modifier | modifier le code]

La combinaison du style break de chasse et des sièges arrière rabattables donne à la Ferrari FF une capacité de chargement dans le coffre allant de 450 à 800 litres[4]. Cela permet aussi de dégager 4 vraies places. Souvent décriées pour leur finition, les Ferrari se sont nettement améliorées depuis la 360 Modena[réf. nécessaire]. Là encore, en dehors de quelques ratés, l’ensemble respire le sérieux[style à revoir]. Six coloris sont disponibles pour habiller les cuirs Poltrona Frau et les assises peuvent être d'une couleur différentes des bords. Les habitués de la 458 Italia ne seront pas dépaysés par l’absence de comodo pour les clignotants et essuie-glaces. Ils ne seront pas non plus choqués par les compteurs mélangeant affichage classique et digital, ni les tarifs pratiqués pour les options. Malgré un prix catalogue de 261 517 , les options restent en effet nombreuses et coûteuses sur la Ferrari FF. Les inserts de carbone vont de 5 526 à 21 265 , la bagagerie est à 10 166  tandis que le système hi-fi, le tuner TV et l’ensemble multimédia arrière sont quant à eux facturés à des prix plus raisonnables. Au contraire du volant carbone à LEDs, apparu sur la Scuderia, vendu 5 500 .

Remplacement[modifier | modifier le code]

En février 2016, Ferrari publie un teaser d'une nouveauté qui sera présentée le 15 au centre d'exposition Villa Erba sur les abords du lac de Côme et dévoilée au Salon de Genève 2016 en mars : il s'agit de la FF restylée. Sur sa photo, on ne voit que le regard laissant apparaître de nouvelles optiques à signature lumineuse[5]. Le 8 février 2016, Ferrari présente les premières photos officielles de la FF restylée avec un changement de nom : la GTC4Lusso[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre-Benoît Sepulchre, « Ferrari FF : une quatre places sous forme de break de chasse », sur autoblog, (consulté le 23 janvier 2011)
  2. a, b et c « Ferrari ff : Nouveauté », sur Le Moniteur Automobile.be, (consulté le 23 janvier 2011)
  3. a et b François Tessier, « Salon de Genève 2011 : Ferrari FF », sur leblogauto, (consulté le 23 janvier 2011)
  4. a et b Patrick Garcia, « En avance : la nouvelle Ferrari FF à 4 roues motrices », sur caradisiac.com, (consulté le 23 janvier 2011)
  5. LA NOUVELLE FERRARI FF MONTRE SON REGARD, sur Sport Auto, 03 février 2016 (consulté le 06 février 2016)
  6. « Ferrari GTC4 Lusso, la nouvelle 4 places de Maranello », sur Le Figaro, (consulté le 8 février 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]