Ferrari Testarossa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrari.
Ferrari Testarossa
Image illustrative de l'article Ferrari Testarossa

Marque Drapeau : Italie Ferrari
Années de production 1984 à 1996
Production 7 177 exemplaires
Classe Voiture de sport supercar Grand Tourisme
Usine(s) d’assemblage Drapeau de l'Italie Usine Ferrari de Maranello, Usine Pininfarina de San Giorgio Canavese, Carrozzeria Scaglietti
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Moteur à plat 12 cylindres (Ferrari 512 BB)
Position du moteur Centrale arrière
Cylindrée 4 943 cm3
Puissance maximale 390 ch (287 kW)
Couple maximal 490 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 506 kg
Vitesse maximale 290 km/h
Accélération 0 à 100 km/h en 4,8 s
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Testarossa
512 TR (Testa Rossa)
F512 M (Modifiée)
Testarossa Spider Valeo
Ferrari Testarossa F90 Speciale
Ferrari Mythos
FZ93 Zagato
Ferrari FX
Koenig Specials
Châssis de Ferrari 512 BB
Coefficient de traînée 0,36
Dimensions
Longueur 4 485 mm
Largeur 1 976 mm
Hauteur 1 130 mm
Empattement 2 550 mm
Voies  AV/AR 1 518 mm  / 1 660 mm
Chronologie des modèles
Précédent Ferrari 512 BB Ferrari F40, Ferrari 550 Maranello Suivant

La Ferrari Testarossa (et ses évolutions Ferrari 512 TR et Ferrari F512 M) est une voiture de sport du constructeur automobile italien Ferrari. Présentée au Mondial de l'automobile de Paris en 1984, et produite jusqu'en 1996, elle est l'avant-dernière et ultime création du Commendatore Enzo Ferrari (1898-1988), avec la Ferrari F40 de 1987.

Historique[modifier | modifier le code]

La Testarossa est baptisée d'après la Ferrari 250 Testa Rossa, un modèle de course mythique de la Scuderia Ferrari des années 1950.

Selon la philosophie de toute une vie d'Enzo Ferrari, elle est, avec la F40, le dernier modèle de supercar Ferrari à repousser les limites du génie mécanique automobile sans recours aux nouveaux systèmes d'assistance et aides technologiques à la conduite en vogue dans le monde de la conception automobile de l'époque.

Carrosserie[modifier | modifier le code]

Conçue sur une base de châssis et de structure de Ferrari 512 BB, à laquelle elle succède, la carrosserie est dessinée par le designer historique de la marque, Pininfarina, avec Leonardo Fioravanti (chef designer) et son équipe Ian Cameron, Guido Campoli, Diego Ottina, Emanuele Nicosiade...

Réalisée en aluminium léger (sauf les portes et pavillon), elle est fabriquée en série par Scaglietti. Elle est doté de phares escamotables, d'importantes entrées d'air de refroidissement latérales situées dans les portières et les ailes arrières, et d'un capot moteur à l'arrière en forme d'aileron de deux mètres de large, lequel lui confère une bonne tenue de route à haute vitesse. L'habitacle intérieur de ce coupé deux places, très sobre, est habillé de cuir.

Motorisation[modifier | modifier le code]

Elle est motorisée par une évolution à plat (ouvert à 180°) du V12 de la 512 BB, poussé à 390 ch, monté en position centrale arrière :

Évolutions[modifier | modifier le code]

Présentée au Lido de Paris sur les Champs-Élysées en avant première du Mondial de l'automobile de Paris et annoncée en France avec un prix de 790 000 Francs à sa sortie[1], la Testarossa va connaître un succès commercial jusqu'en 1996, avec deux évolutions :

  1. 1992-1994 : Ferrari 512 TR (« TR » pour « Testa Rossa »), présentée au salon de l'automobile de Los Angeles, légère amélioration de l'aérodynamique, puissance poussée à 428 chevaux, pour 313 km/h de vitesse de pointe ;
  2. 1994-1996 : Ferrari F512 M (« M » pour « modifiée »), 500 exemplaires, relookage des feux d'éclairages avants et arrières, disparition des phares avant escamotables et de la grille intégrale arrière, bielles et pistons en titane, freinage ABS de série, puissance poussée à 440 ch, et 315 km/h de vitesse de pointe.

Concurrente des Lamborghini Countach, Porsche 959, et autres Lamborghini Diablo de l'époque, elle est remplacée par la Ferrari 550 Maranello en 1996, et surpassée en performance, par la Ferrari F40 en 1987.

Modèles spéciaux[modifier | modifier le code]

Elle inspirera plusieurs concept cars et des séries spéciales de la part de designers et de préparateurs (Pininfarina, Zagato, Hamann[2], Richard Straman, Koenig, Lorenz & Rankl, Baldini, Pavesi...). Par exemple, la 512 M Koenig du préparateur allemand Koenig Specials dispose d'un moteur bi-turbo de1 000 chevaux offrant 340 km/h de vitesse de pointe. On trouve aussi des modèles modifiés en cabriolets, ou même des répliques.

Modèles spéciaux des carrossiers italiens :

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

La Testarossa a fait de nombreuses apparitions à la télévision, au cinéma, dans les clips et jeux vidéo, dans les mangas.

Cinéma :

Télévision :

Clip :

  • La Vie de rêve : clip du groupe de rap 3e Œil, qui sert également de BO au film Taxi de 1998 (Testarossa) ;
  • Testarossa Autodrive, Dead Cruiser, Protovision[5], de Kavinsky (musique électronique).

Jeux vidéo :

  • Saga Out Run de Sega (la borne d'arcade est créée à partir de la forme d'une Tesstarossa rouge cabriolet, avec l'accord de Ferrari), saga Test Drive, et de nombreux autres jeux vidéo de course automobile. Elle apparaît aussi dans plusieurs zones de jeux de la série Grand Theft Auto, tel que Vice City et San Andreas (appelée « Cheetah »).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ce qui en fait la voiture de série la plus chère du monde de son temps.
  2. 1000HP Hamann Ferrari 512 Testarossa (1 of only 2) - YouTube, 4 décembre 2014 [vidéo]
  3. (en) 1986 Ferrari Testarossa Spider Valeo - Blog FWD, 19 janvier 2016
  4. (en) Ferrari Testarossa F90 Speciale - Wikicars.org
  5. L.A de nuit, une course-poursuite en Ferrari Testarossa : découvrez le nouveau Kavinsky « Protovision » - Blog.auto-selection.com, 11 décembre 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]