Dodge Challenger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Challenger.
Dodge Challenger
Image illustrative de l'article Dodge Challenger
Dodge Challenger R/T modèle 2009-2015

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1970-1974
1978-1983
2008-présent
Classe Pony car, Muscle car
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6 et V8 et V8 à compresseur
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée De 3 518 cm3 à 6 410 cm3
Puissance maximale De 250 ch à 840 ch (De 186.4 kW à 618 kW)
Couple maximal De 339 Nm à 889 Nm
Transmission Propulsion ou 4 roues motrices
Boîte de vitesses 4 vitesses automatiques
5 vitesses automatiques
8 vitesses automatiques
6 vitesses manuelles
Poids et performances
Poids à vide De 1 687 kg à 1 891 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Suspensions AV : Indépendante à trapèze supérieur et à barre stabilisatrice
ARR : Indépendante à 5 bras oscillants à ressorts hélicoïdale et à barre stabilisatrice
Direction A crémaillère à assistance hydraulique
Freins AV : Disques ventilés
ARR : Disques avec servofrein et ABS
Dimensions
Longueur 5 022 mm
Largeur 1 923 mm
Hauteur 1 448 mm
Empattement 2 946 mm
Voies  AV/AR 1 600 mm  / 1 603 mm

Challenger est le nom de quatre modèles de voitures de Dodge, marque américaine fondée par les frères Dodge en 1914 et rachetée par Chrysler en 1928.

La première Dodge Silver Challenger est une version spéciale de la Dodge Coronet de 1959. La deuxième Challenger est une Muscle Car fabriquée de 1970 à 1974 qui est devenue une icône de la culture automobile américaine et un modèle classique de style qui sert toujours de référence aux ingénieurs de Dodge. L'appellation Challenger a ensuite été attribuée de 1978 à 1983 à la Mitsubishi Galant Lambda Coupé importée du Japon par Chrysler. Enfin, l'appellation est reprise en 2008 pour le tout nouveau modèle néo-rétro que Dodge lance en 2009 pour concurrencer la Ford Mustang ainsi que la Chevrolet Camaro. Les Challenger de la première, deuxième et quatrième génération on toujours été des Muscle Cars.

Première génération (1959)[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger

Voir serie speciale de 1959 la Dodge Coronet, Dodge Silver Challenger.

Deuxième génération (1970-1974)[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger

La première vraie Challenger, lancée en 1970, est la proposition tardive de la marque sur le marché des pony cars aux États-Unis ; elle apparaît six ans après les Ford Mustang, Chevrolet Camaro, Pontiac Firebird et Plymouth Barracuda.

Elle utilise un maximum de pièces communes avec la nouvelle Plymouth Barracuda, sa jumelle au sein du groupe Chrysler, dont elle partage la plate-forme Chrysler E-Body mais avec un empattement allongé de 51 mm et une carrosserie spécifique. Le dessin de la carrosserie est signé Carl « Cam » Cameron, le responsable du style extérieur de la Dodge Charger en 1966 ; la calandre de la Challenger 1970 s'inspire ainsi de ses propositions initiales pour la Charger qu'il voulait doter d'un moteur turbo-compressé, ce qui explique sa ligne si caractéristique.

La Challenger a été bien acceptée par le public, avec des ventes de 80 000 unités pour l'année 1970 seulement, malgré le fait qu'elle ait été critiquée par la presse et que le marché des pony car s'essoufflait déjà avant son arrivée. La puissance de ses moteurs, et donc ses performances, ont été réduites après le millésime 1971 pour se conformer aux normes anti-pollution imposées par le gouvernement américain.

Sa production cesse avec le modèle de 1974, après une production de près de 165 500 exemplaires en cinq ans.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Les moteurs disponibles étaient répartis en deux catégories, selon leurs cylindrées.

Small blocks
  • 6 cylindres en ligne « Slant Six » 225 pouces cubes (3,7 litres) : 1970-1972
  • V8 318 pouces cubes (5,2 litres) : 1970-1974
  • V8 340 pouces cubes (5,6 litres) : 1970-1973
  • V8 360 pouces cubes (5,9 litres) : 1974
Big blocks
  • V8 « Magnum » 383 pouces cubes (6,3 litres) : 1970-1971
  • V8 « Magnum » 440 (7,2 litres) : 1970-1971, à carburateur quadruple corps (développant 375 ch (280 kW))
  • V8 « Six Pack » 440 (7,2 litres) : 1970-1971, à trois carburateurs double corps développant 390 ch/490 ft.lbf.
  • V8 Hemi 426 (7 litres) : 1970-1971. 425 ch (317 kW)/490 ft.lbf, une option coûteuse de 1 228 dollars, ce qui explique le peu d'exemplaires construits avec ce moteur.

Les Challenger équipées de big blocks étaient disponibles en deux versions spécifiques, la mythique version « R/T » (pour « Road/Track », soit « route et circuit »), version la plus sportive, et la version « SE » (pour « Standard Edition »), version plus confortable.

Performances[modifier | modifier le code]

402 mètres (1/4 de mile) départ arrêté en secondes et vitesse de passage :

  • 340 : 14,8 s et 124,5 km/h
  • 340 T/A : 14,4 s et 126,1 km/h
  • 383 : 14,1 s et 139,6 km/h
  • 440 Magnum R/T : 13,9 s et 142,5 km/h
  • 440 Six-Pack : 13,8 s et 147,3 km/h
  • 426 Hemi : 13,6 s et 148,9 km/h

Décapotables[modifier | modifier le code]

Les Challenger ont été disponibles en décapotables en 1970 et en 1971 seulement. La version la plus performante était le modèle « R/T », disponible autant pour la décapotable que pour le coupé. Les coupés et hard-top R/T étaient également disponibles en finition SE plus luxueuse, avec une sellerie cuir, un toit vinyle et une lunette arrière plus petite. Pour le millésime 1972, Dodge a abandonné la dénomination « R/T » pour sa version performante au profit de la dénomination « Rallye ».

Troisième génération (1978-1984)[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger

Voir Mitsubishi Galant Lambda La crise du pétrole avait forcé Dodge à vendre une Mitsubishi avec Badge Dodge.

Quatrième génération (2008)[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger

La Challenger de la quatrième génération a été conçue dans la période Daimler-Chrysler, en look retro. Elle est basée sur des composants de classe E (suspension avant, carrosserie autoportante) et de classe S (suspension arrière). Des freins Brembo (R/T, SRT, Scat Pack, T/A , Hellcat et Demon) et une direction à crémaillère ajoutent une certaine sportivité. Depuis 2011, les modèles SRT, Hellcat et Demon ont une suspension active multi-modes Bilstein. Les modèles Scat Pack, T/A, SRT, Hellcat et Demon sont pourvus d'un pont autobloquant (LSD) de série, tout comme les modèles R/T en boite manuelle uniquement. Tous les modèles sont équipées de système ABS, d'ESP et aussi d'anti-patinage, désactivable sur les modèles R/T, SRT et Hellcat. Le coffre est grand (458 dm3) et les sièges arrière rabattables.

Pour 2015, Fiat-Chrysler offre un nouvel intérieur plus moderne et mieux fini à toutes les Challenger ainsi que le moteur de 6,2 L Hellcat. La direction est maintenant électrique sur tous les modèles, sauf pour la SRT Hellcat qui garde son système hydraulique. La boîte automatique Daimler-Chrysler à cinq rapports a été remplacée par une unité à huit rapports de ZF. La réduction de consommation obtenue par la boite ZF est d'1 litre aux 100 km[réf. nécessaire].

En 2017, la Challenger est dévoilée dans sa version 1/4 de mile pour les amateurs de ce sport, la Challenger SRT Demon qui possède un moteur V8 6.2 de 840 ch et une suspension spéciale pour le 1/4 de mile. La série Demon est limite a 3'300 exemplaires, 3'000 pour les USA et 300 pour le Canada. Le 0-100 km/h est couvert en moins de 2.5 secondes et le 1/4 de mile en 9.65 secondes. Elle est commandable à moins de 90 000 euros[1].

Motorisations[modifier | modifier le code]

Avant 2011 :

  • Moteur 3,5 V6 de 250 ch/186 kW 230 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 370 ch/272 kW 250 km/h
  • Moteur 6,1 V8 Hemi de 431 ch/317 kW (SRT8) 275 km/h

Le système MDS permet la désactivation de quatre cylindres et économise ±18 % de carburant quand il s'active à vitesse constante.

Après 2011 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch/217 kW 260 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 375 ch/276 kW 255 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 477 ch/351 kW (SRT8) 285 km/h

Après 2014 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch/224 kW 245 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 385 ch/283 kW (R/T) 257 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 485 ch/357 kW (SRT) 287 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 707−825 ch/520−607 kW (Hellcat) 325 km/h

Le moteur Hellcat développe 707 ch avec de l’essence à 91 octane RON, et 825 ch avec de l’essence à 100 octane RON.

Après 2016 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch/224 kW (SXT) 245 km/h
  • Moteur 3,6 V6 (4 roues motrices) de 305 ch/224 kW (GT) 209 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 385 ch/283 kW (R/T et T/A) 257 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 495 ch/357 kW (SRT, Scat Pack et T/A) 295 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 707−825 ch/520−607 kW (Hellcat) 325 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 808−840 ch/594−618 kW (Demon) 325 km/h

Le moteur Demon développe 808 ch avec de l’essence à 91 octane RON, et 840 ch avec de l’essence à 100 octane RON.

Performances[modifier | modifier le code]

402 mètres (1/4 de mile) départ arrêté en secondes et vitesse de passage :

  • V6 3,5 L SE modèle 2011: 14,9 s et 151,3 km/h
  • V8 5,7 L Hemi avec MDS RT modèle 2011 : 13,5 s et 170,4 km/h
  • V8 6,1 L SRT Hemi modèle 2008 : 13,3 s et 173,8 km/h
  • V8 6,4 L SRT Hemi avec MDS modèle 2012 : 12,9 s et 181,9 km/h
  • V8 6,4 L SRT, Scat Pack et T/A Hemi avec MDS modèle 2015 : 12,2 s et 189,6 km/h
  • V8 6,2 L Hemi à compresseur Hellcat modèle 2015 : 11,33 s et 208,96 km/h
  • V8 6,2 L Hemi à compresseur Demon modèle 2018 : 9.65 s et 225,31 km/h

Les performances de la Challenger Demon sont en mode DRAG avec les petites roues avant et seulement le siège conducteur.

Le moteur 6,2 L Hemi à compresseur du modèle Hellcat a une autonomie d'environ treize minutes à puissance maximale ; effectivement en brûlant 1.5 gallon américain d'essence par minute le réservoir de 70 litres serait théoriquement vidé en 13 minutes[2]. Tandis que dans le test de consommation normalisé, une valeur de 10,2 litres sur 100 km serait réalisable avec la transmission automatique.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Mannix (1973) : 1973 Dodge Challenger Rallye
  • Magnum (1980) : (Pilote - Saison 1 Épisode 1) 1970 Dodge Challenger (verte et marron en raison de la rouille). Utilisée par des tueurs durant une course-poursuite avec la Ferrari 308 GTB de Thomas Magnum (interprété par Tom Selleck), elle réussit à éviter une voiture venant en sens contraire, mais tombe dans un ravin au bord de la mer et explose en une gerbe de flammes.
  • NCIS : Enquêtes spéciales (2008) (Saison 6 Épisode 4) : 1970 Dodge Challenger R/T (Jaune et bandes noires) Moteur 426 Hemi
  • NCIS : Los Angeles : 2009 Dodge Challenger R/T noire
  • Breaking Bad (2011-2012) (saison 4 : épisodes 6 et 7, et saison 5 : épisode 4) : Dodge challenger (Orange)
  • The Walking Dead (saison 1 Episode 2 et 3) : Dodge Challenger Rouge

Vidéoclips[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Dodge Challenger Demon de 840 ch à moins de 90 000 €, Caradisiac
  2. Karl Brauer, « 2015 Dodge Challenger SRT Hellcat: Top 10 Amazing Facts about America's Most Powerful Car », Forbes,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]