Dodge Challenger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Challenger.

Dodge Challenger
Image illustrative de l’article Dodge Challenger
Dodge Challenger Hellcat

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1970-1974
1978-1983
2008-présent
Classe Pony car, Muscle car
Moteur et transmission
Énergie Essence
Position du moteur Longitudinal avant
Transmission Propulsion ou 4 roues motrices
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé

Challenger est le nom de trois modèles de voitures de Dodge.

La Dodge Silver Challenger est une version spéciale de la Dodge Coronet de 1959. Le premier modèle Challenger est un Muscle Car fabriqué de 1970 à 1974 qui est devenu une icône de la culture automobile américaine et un modèle classique de style qui sert toujours de référence aux ingénieurs de Dodge. L'appellation Challenger a ensuite été attribuée de 1978 à 1983 à la Mitsubishi Galant Lambda Coupé importée du Japon par Chrysler. Enfin, l'appellation est reprise en 2008 pour le tout nouveau modèle néo-rétro que Dodge lance en 2009 pour concurrencer la Ford Mustang ainsi que la Chevrolet Camaro. Les Challenger de la première, et troisième génération ont toujours été des Muscle Cars.

Première génération (1970 - 1974)[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger
Dodge Challenger
Dodge Challenger de 1970

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1970 - 1974
Production 165 437 exemplaire(s)
Classe Pony car
Muscle car
Usine(s) d’assemblage Hamtramck (Michigan)
Los Angeles (Californie)
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 225 (3.69 L) L6
318 (5.21 L) LA V8
340 (5.6 L) LA V8
360 (5.9 L) LA V8
383 (6.28 L) B V8
426 (6.98 L) Hemi V8
440 (7.2 L) RB V8
Position du moteur Avant
Cylindrée De 3 240 à 7 200 cm3
Puissance maximale De 145 ch à 425 ch DIN
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses 3 à 4 vitesses manuelle
3 vitesses automatique
Dimensions
Longueur 4 860 mm
Largeur 1 930 mm
Hauteur 1 290 mm
Empattement 2 790 mm

Introduite à l'automne 1969 pour 1970[1], la Challenger était l'une des deux voitures E-body de Chrysler, l'autre étant la Plymouth Barracuda, légèrement plus petite. Positionnée pour concurrencer la Mercury Cougar et la Pontiac Firebird dans le segment supérieur du marché des pony-cars [2], ce fut "une réponse assez tardive" à la Ford Mustang, qui a fait ses débuts en avril 1964[3]. Malgré tout, Chrysler voulait que la nouvelle Challenger soit la voiture la plus puissante à ce jour[4] et, à l'instar de la moins chère Barracuda, elle était proposée dans un nombre impressionnant de versions et d'options et avec pratiquement tous les moteurs de l'inventaire de Chrysler[5].

L'empattement plus long de la Challenger, ses dimensions plus grandes et son habitacle plus luxueux ont été motivés par le lancement de la Mercury Cougar de 1967, également une pony-car[6]. L'empattement de 2 794 mm était plus long de 51 cm que celui de la Barracuda, et la Dodge présentait une tôle en métal très différente, tout comme la Cougar se distinguait de la Mustang à empattement plus court. La climatisation et le désembueur de lunette arrière étaient optionnels[7]. À l'exception de 1971, les extrémités avant des deux voitures se distinguaient par le fait que la Challenger avait quatre phares et que le Barracuda n'en avait que deux.

Le design extérieur a été réalisé par Carl Cameron, également responsable des designs extérieurs de la Dodge Charger de 1966. Bien que la Challenger ait été bien accueillie par le public (avec 76 935 produits pour l’année modèle 1970), elle a été critiquée par la presse, et le segment des pony-cars était déjà en déclin au moment de son arrivée. Les ventes ont fortement chuté après 1970 et, bien que les ventes aient augmenté pour 1973 avec plus de 27 800 voitures vendues, la production de Challenger a cessé au milieu 1974. Au total, 165 437 Challengers ont été vendues pour cette génération.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Les moteurs disponibles étaient répartis en deux catégories, selon leurs cylindrées.

Small blocks
  • 6 cylindres en ligne « Slant Six » 225 pouces cubes (3,7 litres) : 1970-1972
  • V8 318 pouces cubes (5,2 litres) : 1970-1974
  • V8 340 pouces cubes (5,6 litres) : 1970-1973
  • V8 360 pouces cubes (5,9 litres) : 1974
Big blocks
  • V8 « Magnum » 383 pouces cubes (6,3 litres) : 1970-1971
  • V8 « Magnum » 440 (7,2 litres) : 1970-1971, à carburateur quadruple corps (développant 375 ch (280 kW))
  • V8 « Six Pack » 440 (7,2 litres) : 1970-1971, à trois carburateurs double corps développant 390 ch/490 ft.lbf.
  • V8 Hemi 426 (7 litres) : 1970-1971. 425 ch (317 kW)/490 ft.lbf, une option coûteuse de 1 228 dollars, ce qui explique le peu d'exemplaires construits avec ce moteur.

Les Challenger équipées de big blocks étaient disponibles en deux versions spécifiques, la mythique version « R/T » (pour « Road/Track », soit « route et circuit »), version la plus sportive, et la version « SE » (pour « Standard Edition »), version plus confortable.

Performances[modifier | modifier le code]

402 mètres (1/4 de mile) départ arrêté en secondes et vitesse de passage :

  • 340 : 14,8 s et 124,5 km/h
  • 340 T/A : 14,4 s et 126,1 km/h
  • 383 : 14,1 s et 139,6 km/h
  • 440 Magnum R/T : 13,9 s et 142,5 km/h
  • 440 Six-Pack : 13,8 s et 147,3 km/h
  • 426 Hemi : 13,6 s et 148,9 km/h

Cabriolet[modifier | modifier le code]

Les Challenger ont été disponibles en cabriolet en 1970 et en 1971 seulement. La version la plus performante était le modèle « R/T », disponible en cabriolet ou coupé. Les coupés étaient également disponibles en finition SE plus luxueuse, avec une sellerie cuir, un toit vinyle et une lunette arrière plus petite. Pour le millésime 1972, Dodge a abandonné la dénomination « R/T » pour sa version performante au profit de la dénomination « Rallye ».

Ventes[modifier | modifier le code]

Année Variante Modèle Production Total
1970 L6 Hardtop 1 76 935
Sports Hardtop 350
Cabriolet 370
V8 Hardtop 36 811
Hardtop T/A 2 539
Sports Hardtop 5 873
Cabriolet 2 543
Hardtop R/T 13 796
Hardtop R/T Special Edition 3 753
Cabriolet R/T 963
1971 L6 Hardtop 1 672 26,299
Cabriolet 83
V8 Hardtop 18 956
Cabriolet 1 774
Hardtop R/T 3 814
1972 L6 Hardtop 842 22 919
V8 15 175
Hardtop Rallye 8 123
1973 Hardtop 27 930 27 930
1974 11 354 11 354


Deuxième génération (1978-1984)[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger
Dodge Challenger
Dodge Challenger de 1981

Appelé aussi Mitsubishi Galant Lambda
Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1978 - 1984
Classe Coupé compact 2 portes
Usine(s) d’assemblage Okazaki, Japon
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 98 cu, 1.6 L L4
160 cu, 2.6 L L4
Position du moteur Avant
Cylindrée De 1 600 à 2 600 cm3
Puissance maximale Jusqu'à 105 ch
Boîte de vitesses 5 vitesses manuelle
3 vitesses automatique
Dimensions
Longueur 4 525 mm
Largeur 1 675 mm
Hauteur 1 600 mm
Empattement 1 355 mm
Chronologie des modèles

Voir Mitsubishi Galant Lambda

Le nom Challenger a été repris à la fin de 1977 pour 1978 avec une version du premier coupé Mitsubishi Galant Lambda. Elle était connue à l'étranger sous le nom de Mitsubishi Sapporo / Scorpion et vendu par le biais des concessionnaires Dodge en tant qu'importation captive, à l'origine du nom "Dodge Colt Challenger"[8]. Elle était identique à la Plymouth Sapporo sur le plan de la couleur et des détails mineurs, la version Dodge mettant l’accent sur la sportivité et des couleurs vives, tandis que le modèle Plymouth mettait l’accent sur le luxe (contrairement à l'idée d'entrée de gamme de Plymouth) et une finition plus discrète. Les voitures ont été légèrement redessinées en 1981 avec des phares révisés et d’autres modifications esthétiques mineures. Les deux voitures ont été vendues jusqu'en 1983, jusqu'à ce qu'elles soient remplacées par la Conquest et la Daytona.

La voiture a conservé le style de toit rigide sans cadre de l’ancienne Challenger, mais ses moteurs étaient plus petits (quatre cylindres en ligne au lieu des moteurs à six et huit cylindres de l’ancienne Challenger) et les performances étaient bien loin de son homonyme. Néanmoins, elle a acquis la réputation d'être une voiture assez vive dans sa catégorie, notamment grâce à son moteur "Hemi" de 2,6 L disponible, d'une capacité de 105 ch (78 kW)[8]. Les moteurs à quatre cylindres de cette taille n'avaient généralement pas été construits à cause des vibrations inhérentes, mais Mitsubishi a été le premier à utiliser des arbres d'équilibrage pour atténuer cet effet. La Challenger a été l'un des premiers véhicules à intégrer cette technologie sur le marché américain; depuis, elle a été concédée sous licence à de nombreux autres fabricants.

Troisième génération (2008)[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger
Dodge Challenger
Dodge Challenger 2015

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 2008 -
Classe Pony car, Muscle car
Usine(s) d’assemblage Brampton (Ontario), Canada
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Voir la section dédiée
Position du moteur Avant
Cylindrée De 3 500 à 6 400 cm3
Puissance maximale De 250 à 840 ch DIN
Couple maximal De 540 à 1 044 Nm
Transmission Propulsion ou transmission intégrale
Boîte de vitesses 4, 5, 8 vitesses automatique
6 vitesses manuelle
Poids et performances
Poids à vide De 1 739 à 2 029 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes
Dimensions
Longueur 5 020 mm
Largeur 1 920 mm
Hauteur 1 450 mm
Empattement 2 950 mm
Chronologie des modèles

À la fin 2005, Dodge a diffusé des photos d'espionnage du prototype de la Dodge Challenger sur Internet et a été annoncé le 21 novembre 2005, montrant un dessin officiel du véhicule[9]. La Dodge Challenger Concept a été dévoilée au Salon de l’Auto de l’Amérique du Nord 2006 et représentait un aperçu de la Dodge Challenger de 3e génération, dont la production a débuté en 2008. De nombreux éléments de conception de la Dodge Challenger Concept ont été adaptés à partir de la Dodge Challenger de 1970. C'était la deuxième voiture poney à réutiliser un design précédent dans les années 2000, après la Ford Mustang de 2005 mais avant la Chevrolet Camaro de 2010 (qui a été ravivée après sept ans d'absence de production).

Sortie initiale[modifier | modifier le code]

Le 3 décembre 2007, Chrysler a commencé à accepter des dépôts pour la Dodge Challenger de 3e génération, lancée le 6 février 2008, simultanément au Chicago Auto Show[10] et au Philadelphia International Auto Show. Au prix de 40 095 USD, la nouvelle version était une berline à deux portes, 5 places, qui partageait les mêmes éléments de conception que la première génération de Challenger, bien qu’elle soit nettement plus longue et plus haute. Comme avec la nouvelle Camaro de Chevrolet, le corps du toit rigide sans pilier du concept-car Challenger a été remplacé par un pilier fixe «B», dissimulé derrière la vitre latérale pour donner une illusion du toit rigide. Le châssis LC est une version modifiée (empattement raccourci) de la plate-forme LX qui sous-tend la Dodge Charger (LX), la Dodge Magnum et la Chrysler 300. La LX a été développée en Amérique à partir de la précédente plate-forme Chrysler LH. De nombreux composants Mercedes ont été incorporés ou utilisés comme source d’inspiration, y compris la suspension avant à bras de suspension Mercedes-Benz W220, la suspension arrière à 5 bras Mercedes-Benz W211, la boîte automatique à 5 vitesses W5A580, le différentiel arrière, et le système ESP. Tous les modèles de 2008 étaient des SRT8 et étaient équipés du Hemi de 6,1 L (370 cu) et d’une transmission automatique AutoStick à 5 vitesses. Aux États-Unis, 6 400 voitures ont été pré-vendues (d’après le PDSF) en 2008, et la production a commencé le 8 mai 2008.

Chrysler Mexico ne proposait que 100 SRT8, avec un V8 de 6,1 litres et une puissance de 425 chevaux (317 kW). Chrysler a mis aux enchères deux SRT8 2008 pour des œuvres de bienfaisance, la première voiture lui coûtant 400 000 dollars et une voiture «B5» n ° 43 bleue avec une enchère gagnante de 228 143,43 dollars[11].

Le modèle de base Challenger SE était initialement équipé d'un V6 SOHC de 3,5 L (214 pouces cubes) produisant une puissance de 250 ch (186 kW) (SAE) et un couple de 332 Nm couplé à une boite automatique à 4 vitesses. Cette dernière été modifiée pour adopter une transmission automatique à 5 vitesses[12]. Plusieurs couleurs extérieures différentes, avec un intérieur en tissu ou en cuir, étaient disponibles. Les caractéristiques standard comprenaient la climatisation, les vitres électriques, les serrures et les rétroviseurs; le régulateur de vitesse et des roues en aluminium de 17 pouces (430 mm). Une sellerie en cuir, des sièges avant chauffants, un toit ouvrant, des roues en aluminium de 18 pouces et un système audio haut de gamme sont disponibles en option, de même que l'ABS, ainsi que le contrôle de la stabilité et de traction[13]. Le marché canadien arbore également la version SXT, similaire à la SE, mais plus généreuse en termes de fonctionnalités standard. Certaines de ces caractéristiques sont l’ESP, un système d’alarme et des roues de 460 mm (18 pouces). À partir de 2012, la SE a été remplacée aux États-Unis par le modèle SXT.

Avant 2012, la version SXT de la Challenger n'était vendue qu'au Canada et constituait une variante mieux équipée de la SE. Elle ajoute des feux de brouillard, un aileron arrière, des roues plus grandes, des miroirs de courtoisie éclairés, une alarme de sécurité et un levier de vitesses gainé de cuir. En outre, la SXT a augmenté le nombre de packs d’options disponibles qui ne sont pas disponibles sur le SE et qui sont également disponibles pour la R/T. (Comme le système de divertissement haut de gamme compatible avec la navigation.)

Restylage de 2015[modifier | modifier le code]

Pour 2015, les changements incluent[14]:

  • La version haute performance "SRT-8" a été supprimée et remplacée par la SRT 392 et la SRT Hellcat.
  • La transmission automatique à 5 vitesses remplacée par une nouvelle transmission automatique à 8 vitesses ZF 8HP
  • La puissance de sortie du V8 de 6,4 litres a été augmentée de 15 chevaux pour un total de 485 chevaux et de 644 Nm
  • L'extérieur légèrement restylé présente une nouvelle calandre avec les éléments de design des feux arrière séparés de 1971, des phares à LED «Halo Ring» Quad LED, des feux arrière à LED et une aspiration de capot fonctionnelle sur les modèles HEMI.
  • À l’intérieur, la Challenger reçoit un écran à couches minces TFT de 7 pouces (780 mm) avec plus d’une centaine de configurations possibles, une radio à écran tactile Uconnect de 8,4 pouces avec navigation en option et un groupe de jauges au style rétro.
  • Des freins avant Brembo à six pistons avec disques ventilés / fendus de 15,4 pouces à deux pièces et freins Brembo arrière à 4 pistons sur les modèles SRT 392 et SRT Hellcat.

SRT Hellcat[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger Hellcat 2015

Cette version de la Dodge Challenger 2015 équipée d'un moteur HEMI de 6,2 litres suralimenté affiche une puissance de 707 ch (527 kW) et un couple de 881 N⋅m (650 lb-pi). Ce moteur est également disponible dans la Charger SRT Hellcat ou sur le SUV Grand Cherokee Trackhawk. Le phare intérieur situé à l'avant gauche a été retiré pour permettre à l'air de pénétrer dans le moteur, ce qui génère plus de couple. Les passages de roue diffèrent de ceux du SRT standard pour accueillir les roues en aluminium de 20 pouces. Le SRT Hellcat est équipé de deux porte-clés distincts; l'utilisation de la clé "noire" limite la puissance du moteur à 500 ch (370 kW), tandis que la clé "rouge" permet une capacité de sortie maximale[15]. La Hellcat a un temps au quart de mile de 10,85 secondes. La Hellcat était capable d’atteindre en 11,2 secondes 125 mph (201 km/h) avec les pneus de série[16].

La Challenger SRT Hellcat peut accélérer de 0 à 100 km/h en 3,6 secondes et freiner de 60 à 0 en 33 m. La vitesse maximale est de 320 km/h. La Challenger Hellcat a une accélération latérale de 0,94g.

La Hellcat aux normes européennes est capable de fonctionner de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, de 0 à 200 km/h en 10,7 secondes[17], et de 0 à 300 km/h en 38 secondes[18].

Le Challenger Hellcat présente un rapport poids/puissance de 2,81 kg par cheval.

Le moteur 6,2 L Hemi à compresseur du modèle Hellcat a une autonomie d'environ treize minutes à puissance maximale ; effectivement en brûlant 1.5 gallon américain d'essence par minute le réservoir de 70 litres serait théoriquement vidé en 13 minutes[19]. Tandis que dans le test de consommation normalisé, une valeur de 10,2 litres sur 100 km serait réalisable avec la transmission automatique.

Son du démarrage de la Challenger Hellcat

SRT Demon[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger Demon au salon de l'auto de Genève 2018
Vue arrière.

Le SRT Demon est la version plus puissante de la Challenger. Elle fut présentée au salon de l'auto de New York en avril 2017[20].

La Demon utilise un tout nouveau moteur V8 de 6,2 litres équipé d'un compresseur de 2,7 litres, développant 808 ch avec essence à 91% d'octane et 840 ch avec un carburant de 100% d'octane ou supérieur. Le couple s'élève à 1 044 N⋅m avec un carburant à 100% d'octane. La voiture pèse 98 kg de moins que la Hellcat, le total étant de 1 930 kg. La voiture utilisera un ensemble de pneus route Nitto Tire, appelé NT05R. Les pneus sont les variations 315/40R18 à l'avant et à l'arrière. Les pneus sont destinés au dragrace, mais ont une empreinte suffisante pour être légaux sur la route. Ce pneu est une variante spécialement conçue pour résister à la puissance de la Demon[21]. La SRT Demon contient un système spécialement utilisé pour les courses de dragsters, appelé «Transbrake», qui met la transmission en 1ère vitesse et en marche arrière simultanément, en maintenant la Demon à l'arrêt[22]. Le Transbrake est utilisé avec le convertisseur de couple de la voiture pour créer une pression hydraulique avant le lancement.

Elle atteint 50 km/h en 1,0 seconde, 100 km/h en 2,3 secondes (2,0 avec un déploiement), 160 km/h en 5,1 secondes, une vitesse maximale de 335 km/h et un quart de mile (400 m) en seulement 9,65 secondes à 225,05 km/h[23]. Cela fait de la Demon la voiture de production la plus rapide à atteindre 100 km/h et à compléter un quart de mile en ligne droite au moment de son annonce. La SRT Demon est également capable d’accélérer avec une force de 1,8 G au lancement, ce qui en fait la voiture de production infligeant la poussée la plus forte au pilote à ce jour[24]. La Demon peut également pousser le boost à 14,5 psi jusqu'à 6500 tr/min. Grâce à cette puissance extrême et à ses fortes accélérations, la SRT Demon est la première voiture de série à réaliser un wheelie[25].

En raison de l'absence d'une cage de sécurité certifiée par la NHRA, nécessaire si le quart de mille est inférieur à 10 secondes, la NHRA a interdit le véhicule à la course[26].

Comme la Hellcat SRT, elle est livrée avec des porte-clés rouges et noirs, le porte-clés noir limitant la puissance à 500 chevaux. Avec la clé rouge et l'utilisation de l'essence à plus de 100 octanes, le Demon peut atteindre son plein potentiel. Seules 3 300 SRT Demon sont produites, la production débutant à l'été 2017 et commercialisée à l'automne 2017, et son prix de vente devrait être inférieur à 100 000 USD[27],[28].

L'intérieur de la SRT Demon est identique à celui de toutes les autres versions Challenger, mais avec des modifications qui le différencient des autres versions. La Demon comprend uniquement un siège conducteur à l'avant de série et aucun autre siège à l'avant ou à l'arrière du véhicule. Toutefois, le siège du passager avant, ainsi que la banquette arrière, peuvent être ajoutés en option pour un dollar chacun. Pour remplacer les sièges arrière, Dodge a inclus des arceaux de sécurité arrière et un harnais à 4 points est installé pour le siège du conducteur[29]. Le logo du tableau de bord et les sièges portent désormais le logo Demon[30],[31].

La liste ci-dessous indique en détail comment les ingénieurs Dodge ont réduit le poids à vide de la SRT Challenger Demon à 1 930 kg par rapport au poids à vide du SRT Hellcat de 2 027 kg (4 469 lb), soit une différence de 98 kg[32],[33].

  • Suppression de la ceinture de sécurité du siège du passager avant et de la ceinture de sécurité du passager (diminution de 26 kg); sièges disponibles au dollar
  • Suppression de la banquette arrière, des ceintures de sécuritéet des tapis de sol avant et arrière (diminution de 25 kg)
  • Suppression des 16 haut-parleurs audio Harman Kardon, de l'enceinte d'extrêmes graves, de l'amplificateur et de tout le câblage électrique (diminution de −11 kg)
  • Enlèvement de la garniture du couvercle du coffre arrière, de la moquette du coffre et du revêtement du pneu de secours (diminution de 9 kg)
  • Barres stabilisatrices plus petites avant et arrière utilisées (diminution de -19 lb (-9 kg))
  • Élimination du mastic, des agents amortisseurs, des isolants et de la mousse (diminution de 8 kg)
  • Étriers de frein avant et arrière tout en aluminium légers à quatre pistons et rotors de frein avant et arrière en deux pièces de 360 ​​mm (diminution de 7 kg)
  • Jantes alliage avant et arrière en aluminium léger et écrous de roue avant et arrière ouverts (diminution de 7 kg)
  • Colonne de direction inclinable et télescopique à commande électrique remplacée par une colonne de direction inclinable et télescopique à la main (diminution de 7 kg)
  • Suppression des capteurs de stationnement ParkSense avant et arrière et du module de capteur de stationnement ParkSense avant et arrière (diminution de 1 kg)

Spécificités[modifier | modifier le code]

Les spécificités de la Challenger SRT Demon sont les suivantes[32]:

  • Le moteur HEMI V8 suralimenté de 6,2 litres comprend un compresseur de suralimentation de 2,7 litres (840 ch / 1 044 Nm) avec un carburant de compétition de 100% d'octane ou plus, ou de 808 ch et de 972 N⋅m en utilisant du carburant à indice d'octane supérieur à 91%.
  • Une boîte de vitesses semi-automatique ZF 8HP à 8 rapports de série, avec palettes au volant.
  • 1.8 G de force G
  • Poids total à vide de 1 930 kg (98 kg de moins que la SRT Hellcat)
  • Climatisation
  • Système audio à écran tactile Uconnect de 21 cm (8 pouces) (pages de performance SRT)
  • Élargisseurs d'ailes avant et arrière (ajoute 9 cm à la largeur totale de la voiture)
  • Volant gainé d'alcantara (avec palettes montées dessus)
  • Emblèmes Demon cousus ou en relief sur les dossiers des sièges avant.
  • Indicateur de vitesse de 200 mph (avec groupe d'instruments reconfigurable TFT sur le thème Demon).
  • Système Transbrake installé en usine (le premier véhicule de série à en être homologué).
  • Pneus Drag Radial 18 pouces (46 cm) Street-Legal, les premiers dans une voiture de série.
  • SRT "Power Chiller" installé en usine (système utilisant la climatisation du véhicule pour pré-refroidir le refroidisseur intermédiaire avant l'accélération et ainsi comprimer davantage l'air du compresseur)
  • Système de suspension "Drag Mode" (première voiture de série légalement homologuée)
  • Suppression des autres sièges que celui du conducteur. Ils peuvent être ajoutés pour 1 dollar (passager) et 1 dollar (banquette arrière).
  • Système "Torque Reserve on Demand" (première dans une voiture de série légalement reconnue)
  • Entrée d'air de capot fonctionnelle (la plus grande entrée de n'importe quelle voiture de série)
  • Système audio à 2 haut-parleurs (le système audio Harman Kardon est optionnel)

Motorisations[modifier | modifier le code]

Avant 2011 :

  • Moteur 3,5 V6 de 250 ch/186 kW 230 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 370 ch/272 kW 250 km/h
  • Moteur 6,1 V8 Hemi de 431 ch/317 kW (SRT8) 275 km/h

Le système MDS permet la désactivation de quatre cylindres et économise ±18 % de carburant quand il s'active à vitesse constante.

Après 2011 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch/217 kW 260 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 375 ch/276 kW 255 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 477 ch/351 kW (SRT8) 285 km/h

Après 2014 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch/224 kW 245 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 385 ch/283 kW (R/T) 257 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 485 ch/357 kW (SRT) 287 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 707−825 ch/520−607 kW (Hellcat) 325 km/h

Le moteur Hellcat développe 707 ch avec de l’essence à 91 octane RON, et 825 ch avec de l’essence à 100 octane RON.

Après 2016 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch/224 kW (SXT) 245 km/h
  • Moteur 3,6 V6 (4 roues motrices) de 305 ch/224 kW (GT) 209 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 385 ch/283 kW (R/T et T/A) 257 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 495 ch/357 kW (SRT, Scat Pack et T/A) 295 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 707−825 ch/520−607 kW (Hellcat) 325 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 808−840 ch/594−618 kW (Demon) 325 km/h

Le moteur Demon développe 808 ch avec de l’essence à 91 octane RON, et 840 ch avec de l’essence à 100 octane RON.

Performances[modifier | modifier le code]

402 mètres (1/4 de mile) départ arrêté en secondes et vitesse de passage :

  • V6 3,5 L SE modèle 2011: 14,9 s et 151,3 km/h
  • V8 5,7 L Hemi avec MDS RT modèle 2011 : 13,5 s et 170,4 km/h
  • V8 6,1 L SRT Hemi modèle 2008 : 13,3 s et 173,8 km/h
  • V8 6,4 L SRT Hemi avec MDS modèle 2012 : 12,9 s et 181,9 km/h
  • V8 6,4 L SRT, Scat Pack et T/A Hemi avec MDS modèle 2015 : 12,2 s et 189,6 km/h
  • V8 6,2 L Hemi à compresseur Hellcat modèle 2015 : 11,33 s et 208,96 km/h
  • V8 6,2 L Hemi à compresseur Demon modèle 2018 : 9.65 s et 225,31 km/h

Les performances de la Challenger Demon sont en mode DRAG avec les petites roues avant et seulement le siège conducteur.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Mannix (1973) : 1973 Dodge Challenger Rallye
  • Magnum (1980) : (Pilote - Saison 1 Épisode 1) 1970 Dodge Challenger (verte et marron en raison de la rouille). Utilisée par des tueurs durant une course-poursuite avec la Ferrari 308 GTB de Thomas Magnum (interprété par Tom Selleck), elle réussit à éviter une voiture venant en sens contraire, mais tombe dans un ravin au bord de la mer et explose en une gerbe de flammes.
  • NCIS : Enquêtes spéciales (2008) (Saison 6 Épisode 4) : 1970 Dodge Challenger R/T (Jaune et bandes noires) Moteur 426 Hemi
  • NCIS : Los Angeles : 2009 Dodge Challenger R/T noire
  • Breaking Bad (2011-2012) (saison 4 : épisodes 6 et 7, et saison 5 : épisode 4) : Dodge challenger (Orange)
  • The Walking Dead (saison 1 Episode 2 et 3) : Dodge Challenger Rouge
  • Animal Kingdom (2016-2017) : Dodge Challenger Grise

Vidéoclips[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Gunnell, American Cars of the 1960s, Krause Publications, (ISBN 978-0-89689-131-9, lire en ligne), p. 69
  2. David Newhardt, Dodge Challenger & Plymouth Barracuda, MotorBooks, (ISBN 978-0-7603-0772-4, lire en ligne), p. 42
  3. Steve Statham, Dodge Dart and Plymouth Duster, Motorbooks, (ISBN 978-0-7603-0760-1, lire en ligne), p. 21
  4. Robert Genat, Hemi Muscle Cars, MotorBooks, , 61, 63 p. (ISBN 978-0-7603-0635-2, lire en ligne)
  5. « Dodge Challenger and Plymouth Barracuda » [archive du ], Edmunds Inside Line, (consulté le 13 juillet 2014)
  6. Auto editors of Consumer Guide, « 1970–1974 Dodge Challenger », auto.howstuffworks.com, (consulté le 13 juillet 2014)
  7. « 1970 Dodge Challenger Lineup », Oldcarbrochures.com (consulté le 13 juillet 2014)
  8. a et b Four Sports Coupes, Greenwich, CT, CBS Publications, january–february 1979 [détail de l’édition], p. 31
  9. « 2006 Dodge Challenger concept car », sur allpar.com
  10. « Dodge Swamped With Challenger Orders » [archive du ], Inside Line, (consulté le 13 juillet 2014)
  11. « SOLD! No.43 Dodge Challenger SRT/8 Raises $228,143.43 for Charity » [archive du ], Dodge.com (consulté le 13 juillet 2014)
  12. « 2009 Dodge Challenger Specs », JB car pages (consulté le 13 juillet 2014)
  13. « 2009 Dodge Challenger Review », JB car pages (consulté le 13 juillet 2014)
  14. « New 2015 Dodge Challenger Now Offers 485 Best-in-class Horsepower, All-new R/T Scat Pack and 392 HEMI Scat Pack Shaker Models, All-new Interior and Segment-first Standard TorqueFlite Eight-speed Automatic Transmission », Chrysler, (consulté le 24 février 2015)
  15. « 2015 Dodge Challenger SRT Hellcat will hit 199 mph », sur Autoblog.com
  16. « 2015 Dodge Challenger Hellcat », sur DriveSRT.com, FCA US LLC
  17. (de) « 0-200 km/h – die 40 besten Sprinter », Auto Bild (consulté le 9 novembre 2015)
  18. « Dodge Challenger Hellcat - 0-300 km/h Acceleration », sur YouTube.com, Auto Bild Sportscars (consulté le 9 novembre 2015)
  19. Karl Brauer, « 2015 Dodge Challenger SRT Hellcat: Top 10 Amazing Facts about America's Most Powerful Car », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2017)
  20. http://media.fcanorthamerica.com/newsrelease.do?id=18158&mid=1
  21. « Dodge’s Challenger Demon gets record-wide drag racing tires », NYDailyNews (consulté le 14 avril 2017)
  22. http://www.motortrend.com/cars/dodge/challenger/2018/2018-dodge-challenger-srt-demon-first-look-review/
  23. http://www.hotrod.com/articles/2018-dodge-challenger-srt-demon-runs-9s-makes-840-hp/
  24. Dodge, Demon Unleashed | Challenger SRT® Demon | Dodge, (lire en ligne)
  25. « Inner Demon revealed: 840 hp and other jaw-dropping details », AutoBlog (consulté le 13 avril 2017)
  26. Sorokanich, Bob, « How You Can Drag Race the Demon Despite the NHRA Ban », Road & Track, (consulté le 12 avril 2017)
  27. « 2018 Dodge Demon - Domestic. Not Domesticated. #ifyouknowyouknow », Dodge (consulté le 12 avril 2017)
  28. (en) « 2018 Dodge Demon delivers 840 horsepower, does 0-60 in 2.3 seconds », sur Motor Authority (consulté le 12 avril 2017)
  29. « Dodge Challenger SRT Demon (Interior Bars) », AutomobileMag (consulté le 13 avril 2017)
  30. « Dodge Challenger SRT Demon (Interior w/ Demon Logo) », TFLcar (consulté le 13 avril 2017)
  31. « 2018 Dodge Challenger SRT Demon (Photo #99) », Caricos (consulté le 13 avril 2017)
  32. a et b « Dodge Demon Launch », Dodge (consulté le 29 avril 2017)
  33. « The 2018 Dodge Challenger Demon's Weight Loss Is Totally Insane », Car Buzz (consulté le 18 mars 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]