Rita Ora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rita Ora
Image dans Infobox.
Fonction
Ambassadrice de bonne volonté
depuis
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Rita Sahatçiu
Nationalité
Formation
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Besnik Sahatçiu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Vera Sahatçiu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Hélène Sahaciou (d)
Don Sahatçiu (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Tessiture
Instrument
Labels
Genres artistiques
R&B contemporain, black contemporary (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinctions
Bambi ()
MTV Video Music Award de la meilleure vidéo dance ()
Los Premios 40 Principales for Best International Video (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Discographie
Rita Ora logo.svg
Marque ou logotype
signature de Rita Ora
Signature

Rita Ora, de son nom complet Rita Sahatçiu Ora, née le à Pristina, est une chanteuse et actrice britannique[1],[2],[3],[4].

En 2009, elle signe avec le label de Jay-Z Roc Nation. En 2012, elle est l'interprète du tube numéro un au Royaume-Uni de DJ Fresh, Hot Right Now. La même année, elle obtient à nouveau la première place dans les classements musicaux britanniques avec son singles R.I.P. et How We Do (Party).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts[modifier | modifier le code]

Rita Sahatçiu, dite Rita Ora, est née le à Pristina, au Kosovo[3],[4], de parents albanais. Sa famille déménage au Royaume-Uni un an après sa naissance. Elle a grandi à Portobello Road, dans l'Ouest de Londres[5]. Elle a une sœur, Elena, et un frère, Don.

Elle commence à chanter dès son plus jeune âge[6],[7]. En 2004, elle apparait dans le film britannique Spivs[8]. En 2009, Ora participe à l'émission Eurovision: Your Country Needs You sur BBC One pour représenter le Royaume-Uni au Concours Eurovision de la chanson 2009[9],[10] mais, ne se sentant pas prête, elle se retire après quelques épisodes[9].

En 2007, Rita Ora apparaît sur le titre Awkward de Craig David[11], puis en 2008 sur la chanson Where's Your Love, avec Tinchy Stryder (en) en artiste invité, titre dont le clip fait apparaître Rita Ora[12]. Elle commence alors à chanter dans les bars de Londres et de ses environs et en 2009 un A&R de Roc Nation la remarque et la convie à rencontrer Jay-Z à New York[13]. La même année, Ora effectue un caméo dans les clips Young Forever de Jay-Z et Over de Drake. Ora retient l'attention de Jay-Z et signe un contrat avec le label Roc Nation[14],[15].

Percée et Ora (2011–2013)[modifier | modifier le code]

Au cours de l'année 2011, Ora publie des vidéos virales sur l'enregistrement de son premier album. Le , DJ Fresh et Ora sortent le clip vidéo de la chanson Hot Right Now sur YouTube[16]. Le single sort le et se classe à la première place du UK Singles Chart[17].

Le , Rita Ora se retrouve invitée, aux côtés de Jay-Z, par la station de radio new-yorkaise Z100 : c'est à cette occasion qu'est diffusé son premier single How We Do (Party). La chanson reprend le refrain de la chanson Party and Bullshit (en)[18] de The Notorious B.I.G..

Elle enregistre son premier album studio, O.R.A., sur deux ans. Will.i.am, Ester Dean, Drake, The-Dream, Kanye West et Stargate participent à cet album[19],[20]. O.R.A. se veut pop avec des influences jazz ou de chanteuses comme Monica, Aaliyah et Gwen Stefani, Dafina Zeqiri[21]. Elle confirme les chansons Roc the Life, Love at War, Facemelt et Shine Ya Light (tourné au Kosovo) sur son album[22]. Un deuxième single R.I.P. sort début mai avec en featuring Tinie Tempah[23]. Le single se classe à la première place des ventes durant les deux premières semaines d'exploitation[24].

Second album (2013-2019)[modifier | modifier le code]

Le , Ora joue comme invitée au Bal de la Rose du Rocher, organisé par Karl Lagerfeld, à Monte-Carlo, pour aider la fondation Fondation Princesse-Grace-de-Monaco[25]. Le , Ora chante comme artiste principale au concert 1Xtra Arena/In New Music We Trust du Radio 1's Big Weekend[26]. Le , Rita Ora chante au Pyramid Stage à Glastonbury[27]. Elle devient égérie de la marque DKNY après Cara Delevingne (avec qui elle est amie) en fin .

En 2014, elle devient égérie de la marque cosmétique Rimmel[28].

Rita Ora en 2012.

Le , Rita Ora annonce le premier single de son album, I Will Never Let You Down, produit par Calvin Harris[29],[30]. En , elle révèle à Fuse qu'il sera produit par Diplo et DJ Mustard et une collaboration avec Prince[31]. Le , la chanson débute à la première place au UK Singles Chart[32]. Elle se sépare du DJ Calvin Harris le . Cette séparation l'empêche de se produire aux Teen Choice Awards 2014 car Calvin Harris refuse de donner son autorisation[33]. Le , la rappeuse Iggy Azalea sort la chanson Black Widow en featuring avec Rita Ora[34].

Elle remplace Kylie Minogue lors de la 4e saison de The Voice UK en , et elle est choisie pour interpréter le rôle de Mia Grey, la petite sœur du milliardaire Christian Grey, dans le film Cinquante Nuances de Grey, sorti en . Il s'agit de son premier rôle au cinéma. En , elle sort le single.

Doing It en collaboration avec la chanteuse britannique Charli XCX. Elle présente ensuite une nouvelle collection pour la marque Adidas[35]. En , elle sort un nouveau single intitulé Poison (en). Début elle sort un nouveau single intitulé Body on me (en) en featuring avec Chris Brown.

En , elle quitte le label Roc Nation, après une procédure judiciaire. La chanteuse n'aura sorti qu'un seul album sur Roc Nation. Elle affirme que personne ne s'occupait de ses projets[36]. Toujours en 2016, pour la 23ème saison (en), elle remplace Tyra Banks à la présentation de l'émission Top Model USA[37],[38]

Le premier single de son second opus à venir, Your Song, écrit par Ed Sheeran, sort en . En , sort Lonely Together de Avicii en collaboration avec Rita Ora. Le second single, Anywhere sort le . Le , elle sort le titre Girls en collaboration avec Charli XCX, Cardi B et Bebe Rexha. En , il est annoncé pour le , la sortie de son deuxième album Phoenix.

En 2018, elle interprète la chanson For you avec Liam Payne, chanson qui est également la bande originale du film Cinquante Nuances plus claires.

En 2019, la chanteuse britannique affirme son implication dans le monde de la mode en devenant ambassadrice de la maison Escada et en lançant une collection de chaussures de luxe avec le créateur Giuseppe Zanotti.

En , elle apparait en featuring sur le single Carry On de Kygo, pour la BO du film Pokémon : Détective Pikachu, qui est un succès, en arrivant dans le Top 10 dans de nombreux pays tels que l'Australie, la Nouvelle-Zéalande, la Norvège et aux États-Unis[39],[40],[41].

EP : Bang (depuis 2021)[modifier | modifier le code]

Le 12 février, elle dévoile au grand public son court métrage Bang comprenant les chansons Big, Bang Bang, Mood et The One en collaboration avec le DJ Imanbek.

Vie privée[modifier | modifier le code]

D'un père musulman et d'une mère catholique, elle se dit spirituelle mais non religieuse.[42],[43]

Concerts[modifier | modifier le code]

Artiste principale[modifier | modifier le code]

  • Ora Tour (2012)
  • Radioactive Tour (2013)
  • The Girls Tour (2018)
  • Phoenix World Tour (2019)

Première partie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Émissions de télévision[modifier | modifier le code]

Cette section n'a pas vocation à évoquer les émissions dans lesquelles elle est une simple invitée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Rita Ora Visits Radio With Jay-Z, Scores Hit With 'How We Do (Party)' », sur Billboard (consulté le ).
  2. (en) « British singer Rita Ora poses for photographers before the Vivienne Westwood 2012 Autumn/Winter collection show », sur Yahoo! (consulté le ).
  3. a et b (en) Rita Ora sur l’Internet Movie Database
  4. a et b « Rita Ora | Biography & History | AllMusic », sur AllMusic (consulté le )
  5. « Rita Ora's My London » (consulté le ).
  6. (en) « Skullcandy Roc Nation Aviators Presents: Rita Ora Video », sur SoulCulture, (consulté le ).
  7. (de) « Rita+Ora Last.fm profile », sur lastfm.de (consulté le ).
  8. « Rita Ora IMDb page », sur IMDb (consulté le ).
  9. a et b (en) « In Ora of No 1 Rita », The Sun,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. [vidéo] (en) « Rita Ora - Your Country Needs You! », sur YouTube, (consulté le ).
  11. [vidéo] (en) « Craig David - Awkward », sur YouTube (consulté le ).
  12. [vidéo] (en) « Where's Your Love - Craig David ft Tinchy Styder and Rita Ora », sur YouTube (consulté le ).
  13. [vidéo] (en) « Rita Ora EPK », sur YouTube (consulté le )
  14. (en) « Skullcandy & RocNation / Aviator Headphoness », sur Skullcandy.com (consulté le ).
  15. [vidéo] (en) « Roc Nation + Skullcandy Aviator Headphones cast Rita Ora », sur YouTube (consulté le ).
  16. [vidéo] (en) « DJ Fresh ft. Rita Ora - Hot Right Now (Official Video) (Out Now) », sur YouTube (consulté le ).
  17. (en) « Rita Ora tops pop chart, Keane rival Beatles album hits », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. (en) « New Music: Rita Ora – How We Do (Party) », sur Rap-Up, (consulté le ).
  19. (en) « New Music: Ester Dean - Let It Grow (Celebrate the World) », sur Rap-Up, (consulté le ).
  20. (en) « Rap-Up TV: Rita Ora talks roots, Roc Nation, & Rolling with Jay-Z and Beyonce », sur Rap-Up, (consulté le ).
  21. (en) « Rap-Up TV: Rita Ora dishes on debut, working with Drake and Kanye West », sur Rap-Up, (consulté le ).
  22. [vidéo](en) « Rita Ora Sits Down With PunchBowl TV! », sur YouTube (consulté le ).
  23. (en) « New Music: Rita Ora F/ Tinie Tempah – R.I.P. », sur Rap-Up, (consulté le ).
  24. (en) « Rita Ora Tops UK Singles Chart », sur MTV, (consulté le ).
  25. « Rita Ora Dons Custom Karl Lagerfeld Gown For Monaco Performance », style.mtv.com, (consulté le ).
  26. (en) « Rita Ora, Bruno Mars, Calvin Harris to play Radio 1 Big Weekend », sur digitalspy.co.uk (consulté le ).
  27. (en) « Rita Ora dons red tassels for Pyramid Stage debut at Glastonbury », digitalspy.co.uk (consulté le ).
  28. Prisma Média, « Rita Ora, british égérie Rimmel jusqu’au bout des ongles - Voici », Voici.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. (en) « Rita Ora announces new single, teams up with Calvin Harris - Music News », sur Digital Spy, (consulté le ).
  30. (en) « Rita Ora Reveals I Will Never Let You Down Cover & Behind-The-Scenes Clip | MTV UK », sur MTV, (consulté le ).
  31. (en) « Rita Ora Opens Up About New Album, Tattoos & 'Fifty Shades of Grey' Role », sur fuse.tv (consulté le ).
  32. Tom Pakinkis, « Official Charts Analysis : Jackson sells 47,764 to hit No.1 almost five years after death », MusicWeek, sur Intent Media, (consulté le ).
  33. « Rita Ora : Calvin Harris l'a empêché de chanter aux Teen Choice Awards 2014 », sur Charts in France, (consulté le ).
  34. (en) « New Music: Iggy Azalea f/ Rita Ora – Black Widow », sur rap-up.com (consulté le ).
  35. « Originals - Originals by Rita Ora ; Adidas France », sur adidas.fr (consulté le ).
  36. « Rita Ora quitte enfin la maison de disques de Jay Z », sur Canoë.ca, (consulté le ).
  37. (en) Megan Garber, « What Is 'America’s Next Top Model' Without Tyra Banks? », sur The Atlantic, (consulté le )
  38. (en) Zoe Shenton, « Tyra Banks to return to America's Next Top Model », sur mirror.co.uk, (consulté le )
  39. « NZ Hot Singles Chart », Recorded Music NZ, (consulté le )
  40. « VG-lista – Topp 20 Single uke 17, 2019 », VG-lista (consulté le )
  41. « ARIA Dance Singles Chart – Week Commencing 29 April 2019 », Australian Recording Industry Association (consulté le )
  42. (en) « 'I'm more of a spiritual person': Pop Star, Rita Ora set to sing for Pope Francis during Mother Teresa's canonization celebration », sur catholic.org, (consulté le )
  43. (en) John Walsh, « 'Rita Ora interview: The singer on The X Factor, performing at the Oscars, and being an ambassador to Kosovo », sur The Independent, (consulté le )
  44. (en) « "Sharp performance! Up-and-coming singer Rita Ora takes inspiration from Madonna donning pointy basque" », Daily Mail,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :