Dodge Monaco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dodge Monaco 1ère génération
Dodge Monaco 2ème génération
Dodge Monaco 3ème génération

La Dodge Monaco est une voiture famille de la marque américaine Dodge faisant partie du groupe Chrysler, produite entre 1965 et 1975 puis entre 1990 et 1992.

Historique[modifier | modifier le code]

La Dodge Monaco ce décline en 3 générations différentes.

La première génération en divisé en 3 phases. La troisième génération n'est autre qu'une Eagle Premier / Renault Premier rebaptisée. Elle a été conçue sur la base de la Renault 25.

Résumé de la Monaco[modifier | modifier le code]

Générations Production Principales concurrences
Dodge Monaco 1ère génération (1965 - 1976) Pontiac Grand Prix
Dodge Monaco 2ème génération (1977 - 1978) Plymouth Fury
Dodge Monaco 3ème génération (1990 - 1992)

Les différentes versions[modifier | modifier le code]

Première génération - C-body (1965 - 1976)[modifier | modifier le code]

Dodge Monaco
Première génération
Image illustrative de l'article Dodge Monaco
Dodge Monaco 500 cabriolet de 1966.

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1965 - 1976
Classe Routière
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) L6 (3,7 L) Slant-6
V8 (5,2 L à 7,2 L) B
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 3 700 à 7 200 cm3
Puissance maximale 225 à 440 ch DIN
Transmission Propultion
Boîte de vitesses Manuelle
Automatique
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 2/4 portes
Coupé 2/4 portes
Cabriolet 2 portes
Break 5 portes
Châssis C-body Chrysler
Dimensions
Longueur 5 420 mm
Largeur 2 000 mm
Hauteur 1 430 mm
Empattement 3 100 mm

La Dodge Monaco était destiné à rivaliser la Pontiac Grand Prix[1].

Phase I (1965 - 1968)[modifier | modifier le code]

1965 - Série Custom 880
Lancé le 25 septembre 1964, la Monaco de 1965 a été basée sur la Dodge Custom 880, en version coupé deux portes Hardtop. Elle reçois un design différent des feux arrière et de la grille avant. Un intérieur plus sportif avec une console centrale plus longueur. Elle recevra comme moteur principal le moteur Chrysler B, un V8 d'une cylindrée de 6,3 L et faisant 315 ch DIN soit 235 kW, un moteur standard pour l'époque aux USA. Deux moteurs plus grands et plus puissants étaient également disponibles en option.
La Monaco était aussi disponible au Canada mais avec un tableaux de bord de Plymouth. Elle était équipé de 2 moteurs moins puissant : un V8 de 5,2 L ainsi qu'un L6 incliné de 3,7 L, tous les 2 venants de chez Chrysler.

1966 - Monaco 500
La Monaco de 66' remplace la Série Custom 880 par la Monaco 500. La grille avant ainsi que les feux arrières furent redessiné. Elle était disponible en coupé et berline 4 portes et en break 5 portes. Aux États-Unis, la Monaco 500 était disponible seulement avec un Hardtop coupé et non cabriolet. La gamme canadienne pouvait avoir un toit Hardtop amovible[2].

1967 - Monaco 500
Pour l'année 67', tous véhicules de la marque Dodge, la Monaco inclus, a reçu un lifting niveau carrosserie. Le designer Elwood Engel choisira des lignes plus tranchantes pour le corps de la carrosserie. Les coupés Hardtop obtiendrons une nouvelle ligne de toit semi-fastback avec un bord de fuite inverse incliné sur la vitre de custode.

1968 - Monaco 500
Les changements ont été minimes pour la série de 1968. La production de la Monaco 500 a été stoppées à la fin de l'année 68' aux États-Unis et à la fin de l'année 70' au Canada. Les modèles canadien de 69' et 70' garderont le même design que celui de 68'.

Phase II (1969 - 1973)[modifier | modifier le code]

1969
Pour le modèle de l'année 69', l'empattement de la Monaco a été augmenté de 2 cm et la longueur totale d'environ 30 cm.

1970

Phase III (1974 - 1976)[modifier | modifier le code]

Dodge Royal Monaco[modifier | modifier le code]

Dodge Royal Monaco Coupé de 76'

La version Royal de la Monaco est la gamme luxueuse, avec de nombreux chromes, caches phares, ... Elle existe en version Coupé 2 portes, Berline 4 portes ainsi qu'en Break 5 portes.

Édition Brougham

Deuxième génération - B-body (1977 - 1978)[modifier | modifier le code]

Dodge Monaco
Deuxième génération
Image illustrative de l'article Dodge Monaco
Dodge Monaco Police de 1977.

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1977 - 1978
Classe Routière
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) L6 (3,7 L) Slant-6
V8 (5,2 L à 7,2 L) B
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 3 700 à 7 200 cm3
Puissance maximale 225 à 440 ch DIN
Transmission Propultion
Boîte de vitesses Manuelle
Automatique
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Coupé 2 portes
Break 5 portes
Châssis B-body
Dodge Monaco berline

Troisième génération - B-body FWD (1990 - 1992)[modifier | modifier le code]

Dodge Monaco
Troisième génération
Image illustrative de l'article Dodge Monaco
Dodge Monaco troisième génération.

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 1990 - 1992
Classe Routière
Usine(s) d’assemblage Drapeau du Canada Brampton
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V6 (3,0 L) PRV
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 2 975 cm3
Puissance maximale 180 ch DIN
Transmission Propultion
Boîte de vitesses Manuelle
Automatique
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes
Châssis B-body FWD
Dimensions
Longueur 4 900 mm
Largeur 1 780 mm
Hauteur 1 390 mm
Empattement 2 690 mm
Dodge Monaco 3ème génération.

Au cinéma[modifier | modifier le code]

La Dodge Monaco, utilisée comme voiture de police aux États-Unis, a été popularisée par le cinéma, en particulier par le film The Blues Brothers où un modèle 1974 (surnommé par la suite The Bluesmobile) est utilisée par Jake et Elwood Blues lors de différentes poursuites avec les forces de l'ordre et dans ce film la Dodge Monaco est équipée du moteur de 7,5l, la plus grosse cylindrée que ce modèle ait jamais reçu.

De très nombreuses Monaco (ou sa jumelle, la Plymouth Fury) ont été détruites à Hollywood dans des scènes de cascades avec des voitures de police entre les années 1970 et 1980. En particulier, la série télévisée Shérif, fais-moi peur est connue pour le nombre élevé de Dodge Monaco utilisées (et détruites) au cours des différents épisodes (particulièrement des millésimes 74-75 et 77-78).

On note aussi l'apparition d'une Dodge Monaco modèle 1977 dans la série policière "Rick Hunter" dans laquelle l'inspecteur Hunter détruira plusieurs modèles de 78 avant de changer définitivement pour des Crown Victoria 1991 lors de la dernière saison.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. John Gunnell, catalogue standard des voitures américaines 1946-1975, 4e édition, page 350
  2. 100% Genuine Faux-Riginal - 1966 Dodge Monaco 500, www.hemmings.com Retrieved on 30 January 2015


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :