Dodge Challenger III

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dodge Challenger
Dodge Challenger III
Dodge Challenger 2015

Marque Drapeau : États-Unis Dodge
Années de production 2008 -
Phase 1 : 2008 - 2015
Phase 2 : 2015 -
Classe Pony car, Muscle car
Usine(s) d’assemblage Brampton (Ontario), Canada
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) Voir la section détaillée
Position du moteur Longitudinale avant
Cylindrée 3 500 à 6 400 cm3
Puissance maximale 250 à 840 ch DIN
Couple maximal 540 à 1 044 Nm
Transmission Propulsion ou intégrale
Boîte de vitesses Automatique à 4/5/8 rapports
Manuelle à 6 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 739 à 2 029 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2 portes
Châssis Mercedes-Benz Classe E (Type 210)[1]
Dimensions
Longueur 5 020 mm
Largeur 1 920 mm
Hauteur 1 450 mm
Empattement 2 950 mm
Chronologie des modèles

La Challenger de troisième génération est une muscle car produite par le constructeur automobile américain Dodge à partir de 2008. Elle vient remplacer la seconde génération de la Dodge Stratus coupé et relance ainsi Dodge dans le domaine des muscle cars.

Sortie initiale[modifier | modifier le code]

À la fin 2005, Dodge a diffusé des photos d'espionnage du prototype de la Dodge Challenger sur Internet et a été annoncé le 21 novembre 2005, montrant un dessin officiel du véhicule[2]. La Dodge Challenger Concept a été dévoilée au Salon de l’Auto de l’Amérique du Nord 2006 et représentait un aperçu de la Dodge Challenger de 3e génération, dont la production a débuté en 2008. De nombreux éléments de conception de la Dodge Challenger Concept ont été adaptés à partir de la Dodge Challenger de 1970. C'était la deuxième voiture poney à réutiliser un design précédent dans les années 2000, après la Ford Mustang de 2005 mais avant la Chevrolet Camaro de 2010 (qui a été ravivée après sept ans d'absence de production).

Le , Chrysler a commencé à accepter des dépôts pour la Dodge Challenger de 3e génération, lancée le 6 février 2008, simultanément au Chicago Auto Show et au Philadelphia International Auto Show au prix de 40 095 USD, la production a commencé le 8 mai 2008.

Tous les modèles de 2008 sont des SRT8 et sont équipés du V8 Hemi de 6,1 L et d’une transmission automatique AutoStick à 5 vitesses. Pour cette première année, la production de la Challenger a été volontairement limitée par la marque, créant ainsi les deux "First Edition" uniquement en 3 couleurs (noir, gris et le orange Hemi).

Ces séries sont limitées à 6 400 exemplaires pour les États-Unis et seulement 500 exemplaires pour le Canada. La "500", qui trouve sa numérotation de 1 à 500 dans la fin de chaque numéro de châssis est délivrée avec un certificat d'authenticité sous verre dans un joli cadre avec le même sigle "500" que l'on retrouve apposé sur la calandre où se trouvera à la place pour les prochaines versions des années suivantes le sigle "SRT" qui signifie: Street Race technology.

La nouvelle version était une berline à deux portes, 5 places, qui partageait les mêmes éléments de conception que la première génération de Challenger, bien qu’elle soit nettement plus longue et plus haute. Comme avec la nouvelle Camaro de Chevrolet, le corps du toit rigide sans pilier du concept-car Challenger a été remplacé par un pilier fixe «B», dissimulé derrière la vitre latérale pour donner une illusion du toit rigide. Le châssis LC est une version modifiée (empattement raccourci) de la plate-forme LX qui sous-tend la Dodge Charger (LX), la Dodge Magnum et la Chrysler 300. La LX a été développée en Amérique à partir de la précédente plate-forme Chrysler LH. De nombreux composants Mercedes ont été incorporés ou utilisés comme source d’inspiration, y compris la suspension avant à bras de suspension Mercedes-Benz W220, la suspension arrière à 5 bras Mercedes-Benz W211, la boîte automatique à 5 vitesses W5A580, le différentiel arrière, et le système ESP.

Chrysler Mexico ne proposait que 100 SRT8, avec un V8 de 6,1 litres et une puissance de 431 ch (317 kW). Chrysler a mis aux enchères deux SRT8 2008 pour des œuvres de bienfaisance, la première voiture lui coûtant 400 000 dollars et une voiture «B5» n°43 bleue avec une enchère gagnante de 228 143,43 dollars[3].

Le modèle de base Challenger SE était initialement équipé d'un V6 SOHC de 3,5 L produisant une puissance de 253 ch (186 kW) (SAE) et un couple de 332 N m couplé à une boite automatique à 4 vitesses. Cette dernière été modifiée pour adopter une transmission automatique à 5 vitesses[4]. Plusieurs couleurs extérieures différentes, avec un intérieur en tissu ou en cuir, étaient disponibles. Les caractéristiques standard comprenaient la climatisation, les vitres électriques, les serrures et les rétroviseurs ; le régulateur de vitesse et des roues en aluminium de 17 pouces. Une sellerie en cuir, des sièges avant chauffants, un toit ouvrant, des roues en aluminium de 18 pouces et un système audio haut de gamme sont disponibles en option, de même que l'ABS, ainsi que le contrôle de la stabilité et de traction[5]. Le marché canadien arbore également la version SXT, similaire à la SE, mais plus généreuse en termes de fonctionnalités standard. Certaines de ces caractéristiques sont l’ESP, un système d’alarme et des roues de 18 pouces. À partir de 2012, la SE a été remplacée aux États-Unis par le modèle SXT.

Avant 2012, la version SXT de la Challenger n'était vendue qu'au Canada et constituait une variante mieux équipée de la SE. Elle ajoute des feux de brouillard, un aileron arrière, des roues plus grandes, des miroirs de courtoisie éclairés, une alarme de sécurité et un levier de vitesses gainé de cuir. En outre, la SXT a augmenté le nombre de packs d’options disponibles qui ne sont pas disponibles sur le SE et qui sont également disponibles pour la R/T (comme le système de divertissement haut de gamme compatible avec la navigation).

Challenger 500[modifier | modifier le code]

Chrysler Canada a offert 670 SRT supplémentaires portant un logo Challenger 500 unique (rendant hommage aux Charger et Coronet 500), qui ont toutes été expédiées aux concessionnaires Dodge canadiens[réf. nécessaire].

Évolutions[modifier | modifier le code]

Année modèle 2009[modifier | modifier le code]

La production des SRT8 édition limitée de 2008 s'est terminée en et la production de la gamme élargie de 2009 a commencé au début du mois d'août de la même année. L'offre élargie était la même que celle dévoilée au début du printemps au Salon de l'auto de New York 2008. Chrysler a lancé la gamme complète des Dodge Challenger pour 2009, avec quatre versions différentes - SE, R/T, SRT8 et SXT au Canada seulement. En plus de la SRT8, qui est restée inchangée, à l'exception du différentiel manuel à 6 rapports et du glissement limité standard en option, la gamme comprenait les SE et SXT mentionnés précédemment qui offraient le V6 3,5 litres de 253 ch (186 kW). La R/T avait un moteur Hemi de 5,7 litres avec 377 ch (277 kW) et 540 N m de couple lorsqu'il était couplé à la boîte automatique à 5 rapports, et 380 ch (280 kW) avec 548 N m lorsqu'il est associé à la même transmission manuelle Tremec à 6 vitesses de la SRT8.

Nouveau pour 2009 était la finition Rallye pour le modèle SE. La finition comprenait des éléments de design, notamment des doubles bandes sur le capot et le coffre, un bouchon de réservoir chromé, un becquet de couvercle de coffre, des roues de 18 pouces en aluminium et des accents intérieurs Micro Carbon.

La Challenger R/T de niveau intermédiaire est propulsé par un V8 Hemi de 5,7 L couplé à une transmission automatique à 5 vitesses ou une transmission manuelle à 6 vitesses Tremec TR-6060. Sur les voitures équipées de la transmission automatique, le moteur est équipé du système à cylindrées multiples et est évalué à 377 ch (277 kW) et 540 N m de couple[4]. Une autre caractéristique était l'intelligent Deceleration Fuel Shut-Off (iDFSO) disponible pour les modèles automatiques uniquement. La première voiture à combiner à la fois un système à cylindrées multiples et une coupure de carburant[6]. Le rapport de transmission final était de 3,06:1 sur les voitures à transmission automatique, de 3,73:1 sur les voitures à transmission manuelles 6 vitesses avec roues de 18 pouces ou de 3,92:1 avec transmission manuelle à 6 vitesses et roues de 20 pouces en option. La finition optionnelle «Track Pak» était également disponible sur la R/T, qui comprend la transmission manuelle Tremec, un différentiel à glissement limité et des amortisseurs arrière à nivellement automatique.

La Challenger R/T Classic a des aspects rétro tels que des insignes de script "Challenger" sur les panneaux avant et des rayures "R/T" noires ou blanches. Elle est livrée avec une transmission automatique à cinq vitesses, avec en option une transmission manuelle à six vitesses et un levier de vitesses à poignée pistolet. Les roues de 20" sont des Heritage spéciaux de style Torq-Thrust. Elle est devenue disponible en Brilliant Black Crystal Pearl, Bright Silver Metallic, Stone White et en plusieurs couleurs "héritage": Toxic Orange, HEMI-Orange, TorRed, B5 Blue, Plum Crazy Purple, Detonator Yellow et Furious Fuchsia. La production a commencé en février 2009.

La SRT8 de 2009, tout en étant équipé du V8 Hemi de 6,1 L, est pratiquement identique à son homologue de 2008, la principale différence étant le choix entre une transmission automatique à 5 vitesses ou une boîte manuelle à 6 vitesses. Les caractéristiques standard incluent les freins Brembo, une suspension sport, phares bi-xénon, sièges en cuir sport chauffants, entrée sans clé, radio satellite Sirius et roues de 20 pouces en aluminium forgé en plus de la plupart des équipements offerts sur les modèles R/T et SE tels que la climatisation et le régulateur de vitesse[5]. De plus, le modèle de 2009 avait un différentiel à "glissement limité" qui n'était pas offert sur le modèle de 2008[7]. Une Challenger SRT8 "Spring Special" a également été proposé en B5 Blue, mais en raison des fermetures de l'usine, un peu plus de 250 Challenger Spring Special ont été construites avant la fin de l'année modèle 2009.

La Challenger R/T Mopar '10 est une version limitée de la Challenger R/T de 2010 avec une couleur de carrosserie noir nacré métallisé, trois couleurs d'accent (bleu, rouge, argent) de rayures au choix. De plus, ces voitures étaient disponibles avec des roues noires de style R/T Classic avec un levier de vitesses à poignée pistolet Hurst, un badge personnalisé, une prise d'air froid Mopar pour une augmentation de dix chevaux et un intérieur de rechange d'origine Katzkin. Les voitures étaient construites à Brampton Assembly et achevées au Mopar Upfit Centre à Windsor, en Ontario. 500 unités américaines et 100 unités canadiennes ont été construites. Sur les 500 versions américaines de l'édition spéciale Mopar, 320 avaient des transmissions automatiques, 180 avaient des manuels, tandis que 255 avaient des bandes bleues, 115 avaient des bandes rouges et 130 avaient des bandes argentées. Une série limitée et numérotée de 400 SRT de 2010 a été produite avec de la peinture "Furious Fuchsia" et des sièges en cuir blanc avec des barres horizontales fuchsia sur les dossiers. Le badge spécial sur le script du tableau de bord côté passager indique le numéro de production de chaque voiture individuelle, allant des numéros 1 à 400. Dodge a commercialisé cette finition en hommage aux voitures Panther Pink d'origine d'il y a 40 ans. Ces voitures étaient équipées de transmissions automatiques et Tremec à six vitesses.

La finition Drag Race est un modèle de course conçu pour la compétition NHRA, basé sur la Dodge Challenger SRT-8. La voiture est plus légère de 454 kg que le véhicule routier en éliminant les principaux composants et systèmes du modèle de production. Pour accentuer les économies de poids, elles comportent également des composants en composite, en polycarbonate légers ajoutés et conçus pour les courses de dragsters qui font partie du nouveau programme Package Cars. Le moteur a été repositionné pour améliorer l'angle de transmission et la répartition du poids. L'empattement de 2 900 mm a été raccourci de 13 mm. La voiture comprend également un berceau avant avec une traverse boulonnée et des supports de moteur solides.

Au moins 50 Challenger avec finition Drag Race ont été construites pour répondre aux exigences de la NHRA. Les options de moteur incluent un HEMI de 6,1 litres, un HEMI de 5,7 litres et un Magnum Wedge de 5,9 litres. Des transmissions manuelles ou automatiques sont disponibles, et l'essieu arrière est solide. Une première série exigeant 50 voitures a été achevée et plus de 100 "Challenger Drag Pak de 2009" ont été produites. "Big Daddy" Don Garlits a acheté la première voiture de course de dragsters et l'a piloté en compétition NHRA[8]. Les prototypes de voitures présentés au SEMA ont été construits par MPR Racing du Michigan, qui continue de modifier des voitures de série livrées par Chrysler.

Année modèle 2010[modifier | modifier le code]

Au cours de sa deuxième année de production, la Challenger n'a reçu que quelques modifications mineures de fonctionnalités et d'options. Le contrôle électronique de la stabilité est une nouvelle norme sur toute la gamme de modèles Challenger. Les modèles R/T ont acquis les caractéristiques standard suivantes : phares automatiques, un porte-gobelet éclairé par LED et éclairage de poignée de porte. Les options UConnect Multimedia et UConnect Navigation incluent désormais les commandes audio au volant tandis que les fonctionnalités UConnect Multimedia ont été combinées avec le groupe audio optionnel.

La nouvelle option la plus importante pour 2010 est le Super Track Pack, qui apporte une multitude de matériel et de mises à niveau prêts pour la piste qui comprennent:

  • Roues de 20x9" avec pneus Goodyear F1 Super Car
  • Amortisseurs avant et arrière à nivellement automatique Sachs Nivomat
  • Barre stabilisatrice arrière plus grande (20 mm > 16 mm d'origine)
  • Pompe de direction à cylindrée variable (de série sur modèles à 6 vitesses)
  • Rapport d'essieu arrière de 3,06 (n/c, rapport de 3,92 pour les R/T à 6 vitesses)
  • Freins antiblocage à disque aux 4 roues avec garnitures de frein hautes performances
  • Calibration de stabilité "ESP-off". Un différentiel à glissement limité est resté de série uniquement sur les R/T équipés de la transmission manuelle à 6 vitesses[9].

Année modèle 2011[modifier | modifier le code]

L'emblème Ram a disparu avec l'année modèle 2011 (alors que le pick-up homonyme était essaimé sous sa propre marque), et les Challenger ont reçues deux nouveaux moteurs, le Pentastar et un Hemi 392.

  • Les SE et SE Rallye ont reçu le nouveau moteur V6 Pentastar de 3,6 litres d'une puissance de 227 kW (309 ch) et de 363 N m, double échappement arrière avec embouts brillants, une transmission automatique à cinq vitesses avec AutoStick, roues de 18 pouces en aluminium, systèmes de freinage avancés comprenant: freins antiblocage à disque aux quatre roues, assistance au freinage, freinage d'alerte prêt et aide de frein sous la pluie, Electronic Stability Control (ESC), avec assistance au démarrage en côte et antipatinage à toutes les vitesses, une trappe de remplissage de carburant chromée, système Uconnect 130 avec radio AM/FM, lecteur CD, six haut-parleurs et prise d'entrée auxiliaire, commande audio et de vitesse au volant, double écopes de capot, suspension touring, entrée sans clé à distance, six airbags, appuie-tête avant actifs, sièges en tissu de première qualité, siège conducteur à six réglages électriques avec réglage lombaire à quatre réglages électriques, un volant gainé de cuir, climatisation avec contrôle automatique de la température, entrée et sortie sans clé avec capteur de proximité et démarrage par bouton-poussoir, vitres, serrures et rétroviseurs électriques avec une colonne de direction inclinable/télescopique et sièges arrière rabattables en 60/40 comprenant un accoudoir arrière avec porte-gobelets.
  • En 2011, la finition Challenger Rallye ajoutait deux bandes centrales surlignées en rouges, intérieur en cuir de qualité supérieure avec sièges avant chauffants, becquet arrière couleur carrosserie, direction à performances optimisées avec suspension et tenue de route sport, freins encore améliorés et roues Rallye de 18 pouces conçues par Foose[10].
  • La R/T a reçue des révisions, notamment une nouvelle découpe de calandre inférieure et une suspension mise à jour.
  • Le nouveau becquet avant de la SRT8 a été agrandi pour créer plus d'appui. Elle ressemble à la Challenger R/T de 1970. La SRT8 a reçu un nouveau V8 Hemi de 6,4 litres[11]. Le soi-disant moteur 392 (bien que sa taille réelle soit de 391 pouces cubes, soit 6 407 cm3) était officiellement évalué à 350 kW (477 ch) et 637 N m de couple. Les ingénieurs de Dodge ont déclaré avoir sacrifié les cotes de puissance de pointe pour un couple à bas régime, indiquant une augmentation de 122 N m par rapport au moteur V8 Hemi 6,1 L (370 ch (272 kW)) à 2 900 tr/min[12]. Deux transmissions étaient proposées: une boîte automatique à 5 vitesses et une manuelle à 6 vitesses. Avec le moteur révisé de 6,4 litres, les ingénieurs de Chrysler ont cité un quart de mile (402 m) de 12,4 secondes à 177 km/h - améliorant le Hemi de 6,1 litres sortant de 0,8 seconde, bien que ce chiffre ait varié de manière extravagante entre les magazines automobiles. Car and Driver a testé le moteur 392 en 12,9 secondes à 183 km/h[13] tandis que Motor Trend l'a testée en 13,0 secondes à 179,1 km/h[14] et le nombre d'Edmunds était beaucoup plus proche des chiffres revendiqués par Chrysler en 12,6 secondes à 180,4 km/h[15].
  • Les vitesses de pointe de la Dodge Challenger R/T de 2011 et de la Dodge Challenger SRT8 de 2011 étaient toutes les deux évaluées à 274 km/h. La R/T a un temps d'accélération du 0 à 97 km/h en 5 secondes, tandis que la SRT8 accélère à 97 km/h en 4,50 secondes.

Année modèle 2012[modifier | modifier le code]

La finition SE de base a été renommée SXT par souci de cohérence avec le schéma de dénomination de la gamme Dodge restante. Le modèle SRT8 392 bénéficie d'un système de suspension adaptative à deux modes qui comprend un mode Auto et Sport. La voiture utilise une variété de capteurs pour mesurer les entrées comme la vitesse du véhicule, l'angle de braquage, le couple de freinage, la position de l'accélérateur et les forces d'accélération pour instantanément régler la suspension pour la condition donnée en fonction du mode choisi[16]. De plus, un nouveau volant chauffant doté du nouveau système de changement de vitesse à palettes de Chrysler, de nouveaux sièges sport et un système audio Harman Kardon de 900 watts sont devenus disponibles[17].

Année modèle 2013[modifier | modifier le code]

Pour 2013, une finition Rallye Redline est disponible avec les modèles V6 de la Dodge Challenger. Basée sur la version SXT Plus, la finition Rallye Redline comprend des accents extérieurs uniques, roues de 20 pouces chromées Black avec des accents Redline Red, suspension et freins performants, un rapport d'essieu arrière de 3,06 et intérieur en cuir Radar Red Nappa disponible.

L'Electronic Vehicle Tracking System (EVTS), un système de récupération de véhicules volés avec GPS est devenu disponible.

Année modèle 2014[modifier | modifier le code]

La Challenger s'est largement maintenue avec des changements minimes pour 2014. Une nouvelle finition de performance appelée "Super Sport Group" a été mis à la disposition des Challenger V6 et comprenait les suspension, direction et freins de performance des Challenger R/T, un rapport d'essieu de 3,07:1 avec un essieu arrière de 215 mm pour une accélération plus rapide, aileron arrière, et des jantes de 20 pouces chromées avec des pneus toutes saisons P245/45R20 plus larges. La finition "Sinister Super Sport" était une Super Sport Group mais avec des roues noires au lieu de chrome. La Challenger SRT8 a également acquis un système de contrôle de lancement[18].

Dodge Challenger 100th Anniversary Edition[modifier | modifier le code]

La 100th Anniversary Edition est une version de la Dodge Challenger SXT Plus de 2014 avec moteur V6 Pentastar ou de la R/T Plus avec moteur V8 HEMI, commémorant le 100e anniversaire des frères Horace Elgin Dodge et John Francis Dodge présentant la Dodge Model 30, avec 8 couleurs de carrosserie au choix (Pitch Black, Bright White, Billet Silver, Granite Crystal, Ivory Tri-Coat, Phantom Black Tri-Coat, Header Orange et une exclusiveHigh Octane Red pearl), roues de 20 × 8 pouces en aluminium poli à cinq rayons avec poches Granite Crystal, insignes de garde-boue avant «Dodge Est. 1914», logo Dodge "100" sur les capuchons centraux, un becquet arrière couleur carrosserie, un insigne de calandre «R/T» héritage rouge sur le modèle R/T Plus, sièges sport avec revêtement en cuir Molten Red ou Foundry Black Nappa entièrement nouveau, une surimpression personnalisée sur les sièges sport, accoudoir de la console centrale et accoudoirs de porte; un volant à trois branches de performance unique à fond plat avec palettes de changement de vitesse moulées sous pression, coutures couleur laiton contrastantes sur les surfaces gainées de cuir, lunettes de console centrale Dark Brushed Graphite, accents de volant Liquid Graphite, badges circulaires "Dodge Est. 1914" moulés sous pression sur les dossiers des sièges avant, un logo anniversaire brodé sur les tapis de sol, tout nouveau graphisme du tableau de bord (cadrans uniques à face noire avec indication blanche, indication "100" mph rouge) (160 km/h), Electronic Vehicle Information Center et radio à écran tactile Uconnect avec image de démarrage unique, calibrage du mode sport, suspension adaptée aux performances, deux porte-clés uniques orné du logo 100th Anniversary Edition à l'arrière, un kit personnalisé pour le propriétaire et un livre commémoratif spécial célébrant les 100 ans du patrimoine Dodge.

La 100th Anniversary Edition est dévoilée au salon de l'automobile de Los Angeles 2013[19]. La voiture devait apparaître dans les salles d'exposition Dodge au cours du premier trimestre de 2014[20],[21]. Le modèle canadien devait apparaître dans les salles d'exposition Dodge au cours du premier trimestre de 2014[22].

Restylage de 2015[modifier | modifier le code]

Pour 2015, les changements incluent[23]:

  • La version haute performance "SRT-8" a été supprimée et remplacée par la SRT 392 et la SRT Hellcat.
  • La transmission automatique à 5 vitesses remplacée par une nouvelle transmission automatique à 8 vitesses ZF 8HP
  • La puissance de sortie du V8 de 6,4 litres a été augmentée de 15 ch (11 kW) pour un total de 492 ch (362 kW) et de 644 N m
  • L'extérieur légèrement restylé présente une nouvelle calandre avec les éléments de design des feux arrière séparés de 1971, des phares à LED «Halo Ring» Quad LED, des feux arrière à LED et une aspiration de capot fonctionnelle sur les modèles HEMI.
  • À l’intérieur, la Challenger reçoit un écran à couches minces TFT de 18 cm avec plus d’une centaine de configurations possibles, une radio à écran tactile Uconnect de 21 cm avec navigation en option et un groupe de jauges au style rétro.
  • Des freins avant Brembo à six pistons avec disques ventilés/fendus de 391 mm à deux pièces et freins Brembo arrière à 4 pistons sur les modèles SRT 392 et SRT Hellcat.

Année modèle 2016[modifier | modifier le code]

En 2016, aucun changement majeur n'a été introduit. Certains concessionnaires Dodge du Texas ont vendu une version en édition limitée de l'Hellcat, qui a été abaissée d'environ 2,5 cm à l'arrière, 3 cm à l'avant, livré avec un compresseur amélioré qui a été testé au dynamomètre entre 755 et 760 ch (556 et 559 kW) (les relevés ont été fournis avec les transmissions automatiques), avec pneus arrière 305/35r20 et tous les véhicules étaient couverts par une garantie d'usine standard. La plupart étaient blanches avec des "bandes de rallye" noires en fibre de carbone, mais un petit nombre était rouge, avec des bandes noires en fibre de carbone. Les modèles améliorés coûtaient environ 80 000 $. Le programme a été interrompu par Dodge, qui a annoncé une Challenger Hellcat de 2017 avec des performances améliorées et a commencé à travailler sur le modèle The Demon (qui n'était pas disponible à la vente avant l'année modèle 2018).

Année modèle 2017[modifier | modifier le code]

Pour l'année modèle 2017, un modèle GT a été introduit avec une version à traction intégrale (TI) de la SXT Plus[24]. La Challenger GT utilise le même système de traction intégrale et la même suspension que la Dodge Charger Pursuit. Elle est exclusivement disponible avec le moteur V6 Pentastar de 3,6 litres et la transmission automatique à 8 rapports.

Le système TI comprend à la fois une boîte de transfert active et un système de déconnexion de l'essieu avant. Le système utilise par défaut la traction arrière (TA), mais peut facilement passer de la TA à la traction intégrale si certaines conditions sont remplies, comme une température extérieure basse, des précipitations ou une perte de traction. Aucune contribution de pilote n'est requise[25]. En mode Sport, la voiture utilise exclusivement la TI. Le système TI de la Challenger GT est configuré pour être biaisé vers l'arrière (applique plus de puissance aux roues arrière). Jusqu'à seulement 38 % de la puissance est transférée aux roues avant.

Les autres modèles incluent les modèles T/A équipés d'un V8 de 5,7 litres et les modèles T/A 392 équipés d'un V8 de 6,4 litres. Les modèles T/A comprennent un capot peint en noir avec une prise d'air centrale, toit noir, couvercle de coffre noir, graphiques latéraux, un système d'induction d'air froid à travers les phares avant similaire à celui utilisé dans la Challenger SRT Hellcat, sièges de performance en tissu Houndstooth et jauges à face blanche. Les modèles T/A 392 comprennent tout ce qui se trouve sur les modèles T/A en plus du V8 6,4 L plus puissant, des freins Brembo avant à six pistons avec des rotors ventilés/à fentes de 391 mm en deux pièces et des freins Brembo arrière à 4 pistons et roues de 20 × 9,5 pouces avec pneus 275/40ZR20. Chaque Challenger bénéficie d'un système d'infodivertissement Uconnect mis à jour; d'écran tactile de 21 cm en option avec navigation qui ajoute des gestes multitouch.

Les modèles équipés du V8 de 5,7 litres disposent désormais d'un échappement actif à faible restriction et à commande électronique pour une note d'échappement plus agressive. Parmi les autres ajouts figurent des sièges en tissu Houndstooth standard sur certains modèles et des choix de peinture révisés. Green Go, Yellow Jacket, Destroyer Grey et Octane Red sont de nouvelles couleurs, alors que White Knuckle et Contusion Blue sont des reports renommés[26].

Année modèle 2018[modifier | modifier le code]

Des modifications mineures ont été apportées pour l'année modèle 2018. Pour les modèles SXT et R/T équipés du V6 de 3,6 litres et du V8 de 5,7 litres, une toute nouvelle finition Performance Handling Group est disponible. Cette finition ajoute des freins Brembo noirs à 4 pistons (une option de 500 $ pour les étriers de frein rouges) à l'avant ainsi qu'une suspension de performance Bilstein, roues de 20 × 9 pouces avec pneus haute performance 245/45ZR20 et direction améliorée. La Challenger GT bénéficie d'une nouvelle option de roue de 19 pouces tandis que les versions SXT Plus et R/T Plus équipées de la finition Super Trak sont équipées de sièges en cuir Nappa et en microsuède. Les modèles SXT, R/T, R/T Shaker et T/A reçoivent un écran tactile Uconnect standard de 18 cm. Une caméra de recul est désormais standard. Pour les couleurs extérieures, les nouveaux ajouts incluent F8 Green, IndiGO Blue, B5 Blue and Plum Crazy[26].

Année modèle 2019[modifier | modifier le code]

Pour l'année-modèle 2019, Dodge a publié de nouvelles versions haute performance de la Challenger, réduisant la gamme à six modèles et apportant de nombreux autres ajustements et modifications. La gamme de modèles pour 2019 comprend les versions suivantes: SXT, GT, R/T, R/T Scat Pack, SRT Hellcat et SRT Hellcat Redeye. Les modèles SXT et GT sont maintenant disponibles à la fois en traction arrière et en traction intégrale, la GT ayant été auparavant le seul modèle disponible en traction intégrale. Les GT gagnent un look plus agressif avec un capot, un séparateur avant, une direction et une suspension de performance tout en conservant la finition optionnelle de gestion des performances qui comprend des roues plus larges, pneus été de performance, freins Brembo à 4 pistons et suspension Bilstein à taux fixe. Le modèle SXT perd la finition optionnelle de gestion des performances, n'a pas les améliorations extérieures les plus agressives de la GT et possède des engrenages moins agressifs, ce qui en fait l'alternative économique la moins chère. Les modèles R/T Scat Pack sont livrés en standard avec un nouveau capot en aluminium à gonflement de puissance. Partagé avec la SRT Hellcat, ce capot est doté de deux extracteurs d'air qui refroidissent le moteur et aident à réduire la portance. Pour les modèles R/T à moteur V8 de 5,7 L et 6,4 L, les sièges arrière peuvent être supprimés au coût de 1 $ et ont une économie de poids nette de 25 kg. En outre, un deuxième niveau de la finition de gestion des performances appelé "Performance Plus" est proposé, avec des roues de 20 × 9,5 pouces noires à faible brillance, pneus été Pirelli P Zero 275/40ZR20 et un différentiel à glissement limité en plus des mises à niveau trouvées dans la finition de gestion des performances qui reste inchangé depuis son introduction en 2018[27].

SRT Hellcat : Une légère augmentation de la puissance est présente pour 2019, avec une puissance en hausse à 727 ch (535 kW) et un couple à 889 N m. Un nouveau capot avec double tube est introduit. De plus, le prix de départ du modèle de 2019 est inférieur de plus de 5 500 $ par rapport au modèle de 2018. Une boîte manuelle Tremec à 6 rapports et une boîte automatique ZF à 8 rapports restent les seules options de transmission.

SRT Hellcat Redeye : Après l'arrêt de la Demon, la Redeye a été développée pour combler le vide. Essentiellement une Hellcat fortement améliorée, la Redeye est équipée d'un moteur Demon légèrement moins puissant (en raison d'un système d'admission de capot plus petit): un V8 de 6,2 L suralimenté évalué à 594 kW (808 ch) et 959 N m de couple, soit une augmentation de 91 ch (67 kW) et 15 N m par rapport au moteur Hellcat standard. Autres améliorations: transmission automatique à 8 vitesses ZF renforcée, suspension réglée pour la piste, réserve de couple et demi-arbres robustes à 41 cannelures, SRT Power Chiller® et refroidisseur après analyse.

Finition Scat Pack 1320 : Équipé du moteur Hemi 6,4 L de Chrysler développant une puissance de 492 ch (362 kW) et 644 N m, la Scat Pack 1320 ajoute des roues de 20 × 9,5 pouces Low Gloss Black, pneus radiaux 275/40R20102W, suspension amortissante adaptative, suspension de piste à réglage SRT, capteur d'air dans le phare, suppression des sièges passager avant et arrière, un contrôleur de moteur spéciale à vitesse limitée, demi-arbres à 41 cannelures pour usage intensif et un trans-frein. Des pneus radiaux Nexen 275/40R20l spécialement conçus pour la circulation routière sont disponibles pour une meilleure adhérence.

La Dodge Challenger R/T Scat Pack 1320 peut être modifié pour la compétition NHRA conformément aux règles des catégories Stock et Super Stock. Elle comportera une réduction de poids de catégorie 8,72 lb/hp et portera un poids minimum de 1 542 kg. Les candidats ayant l'intention de participer à un événement NHRA doivent respecter tous les règlements pour la catégorie inscrite[28].

Finition Widebody : Pour l'année modèle 2019, les acheteurs peuvent commander les Challenger Scat Pack, SRT Hellcat et SRT Hellcat Redeye avec la finition "Widebody"[29]. Une fois acheté, la Challenger gagne ce qui suit:

  • Élargisseurs d'ailes Widebody
  • Roues Devils Rim 20x11 en aluminium forgé
  • Pneus de performance Pirelli 305/35ZR20 3 saisons (P Zero Nero toutes saisons)
  • Suspension à amortissement adaptatif Bilstein à 3 modes spécialement adaptée pour la compétition
  • Étriers à 6 pistons avec disques ventilés et fendus de 391 mm à l'avant (de série sur les modèles Hellcat et Hellcat Redeye)
  • Barres antiroulis renforcées de 34 mm à l'avant et 22 mm à l'arrière (de série sur les modèles Hellcat et Hellcat Redeye)
Cotes de sécurité de l'IIHS pour la Dodge Challenger de troisième génération[30]
Conducteur petit chevauchement Marginal
Chevauchement modéré Bien
Côté Bien
Résistance du toit Acceptable
Appuie-tête et sièges Acceptable
Prévention des collisions avant
(évitement automatisé)
De base
Chiffres de vente
Année
modèle
États-Unis Canada Mexique
2008[31] 7 209 : SRT-8

Total: 17 423

1 631 284[32]
2009[33] 9 834 : SRT8

Total: 25 852

2 660 305
2010[33] 10 156 : SRT8

Total: 36 791

3 097 179
2011[33] 5 265 : SRT8

Total: 39 534

2 350 197
2012[33] 7 210: SRT8

Total: 46 788

1 485 295
2013[33] Total: 51 462 1 514 491
2014[34]

Total: 51 611

1 623
2015[35]

Total: 66 365

2 669
2016[36]

Total: 64 433

3 158
2017 Total: 64 537 3 422 116
2018[37],[38] Total: 66 716 3 457 161[39]
Total des ventes connues = 560 606

Versions ultra-performantes[modifier | modifier le code]

SRT Hellcat[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger Hellcat 2015

Cette version de la Dodge Challenger 2015 équipée d'un moteur HEMI de 6,2 litres suralimenté affiche une puissance de 717 ch (527 kW) et un couple de 881 N m. Ce moteur est également disponible dans la Charger SRT Hellcat ou sur le SUV Grand Cherokee Trackhawk. Le phare intérieur situé à l'avant gauche a été retiré pour permettre à l'air de pénétrer dans le moteur, ce qui génère plus de couple. Les passages de roue diffèrent de ceux du SRT standard pour accueillir les roues en aluminium de 20 pouces. Le SRT Hellcat est équipé de deux porte-clés distincts ; l'utilisation de la clé noire limite la puissance du moteur à 507 ch (373 kW), tandis que la clé rouge permet une capacité de sortie maximale[40]. La Hellcat a un temps au quart de mile (402 m) de 10,85 secondes. La Hellcat était capable d’atteindre en 11,2 secondes 201 km/h avec les pneus de série[41].

La Challenger SRT Hellcat peut accélérer de 0 à 97 km/h en 3,6 secondes et freiner de 97 km/h à 0 en 33 m. La vitesse maximale est de 320 km/h. La Challenger Hellcat a une accélération latérale de 0,94g.

La Hellcat aux normes européennes est capable de fonctionner de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes, de 0 à 200 km/h en 10,7 secondes[42], et de 0 à 300 km/h en 38 secondes[43]. La vitesse maximale est de 320 km/h. La Challenger Hellcat a une accélération latérale de 0,94 g[44].

La Challenger Hellcat a pu boucler le tour du Gingerman Raceway en 1 min 45 s 8[45], le Hockenheim Short en 1 min 14 s 6 et le[46] Motown Mile en 56 s 37[47]. Elle a également terminée le circuit figure en 8 de Motor Trend en 24,7 secondes[48].

Le Challenger Hellcat présente un rapport poids/puissance de 2,81 kg par cheval.

Le moteur 6,2 L Hemi à compresseur du modèle Hellcat a une autonomie d'environ treize minutes à puissance maximale ; effectivement en brûlant 5,7 litres d'essence par minute le réservoir de 70 litres serait théoriquement vidé en 13 minutes[49]. Tandis que dans le test de consommation normalisé, une valeur de 10,2 litres sur 100 km serait réalisable avec la transmission automatique.

Son du démarrage de la Challenger Hellcat

SRT Demon[modifier | modifier le code]

Dodge Challenger Demon au salon de l'auto de Genève 2018
Vue arrière.

Le SRT Demon est la version plus puissante de la Challenger. Elle fut présentée au salon de l'auto de New York en avril 2017[50].

La Demon utilise un tout nouveau moteur V8 de 6,2 litres équipé d'un compresseur de 2,7 litres, développant 819 ch (603 kW) avec essence à 91 % d'octane et 852 ch (626 kW) avec un carburant de 100 % d'octane ou supérieur. Le couple s'élève à 1 044 N m avec un carburant à 100 % d'octane. La voiture pèse 98 kg de moins que la Hellcat, le total étant de 1 930 kg. La voiture utilisera un ensemble de pneus route Nitto Tire, appelé NT05R. Les pneus sont les variations 315/40R18 à l'avant et à l'arrière. Les pneus sont destinés au dragrace, mais ont une empreinte suffisante pour être légaux sur la route. Ce pneu est une variante spécialement conçue pour résister à la puissance de la Demon[51]. La SRT Demon contient un système spécialement utilisé pour les courses de dragsters, appelé «Transbrake», qui met la transmission en 1ère vitesse et en marche arrière simultanément, en maintenant la Demon à l'arrêt[52]. Le Transbrake est utilisé avec le convertisseur de couple de la voiture pour créer une pression hydraulique avant le lancement.

Elle atteint 48 km/h en 1,0 seconde, 97 km/h en 2,3 secondes (2,0 avec un déploiement), 161 km/h en 5,1 secondes, une vitesse maximale de 270 km/h et un quart de mile (402 m) en seulement 9,65 secondes à 225,45 km/h[53]. Cela fait de la Demon la voiture de production la plus rapide à atteindre 100 km/h et à compléter un quart de mile en ligne droite au moment de son annonce. La SRT Demon est également capable d’accélérer avec une force de 1,8 g au lancement, ce qui en fait la voiture de production infligeant la poussée la plus forte au pilote à ce jour[54]. La pression de suralimentation du compresseur peut être augmentée à 1 bar et jusqu'à 6 500 tr/min. Grâce à cette puissance extrême et à ses fortes accélérations, la SRT Demon est la première voiture de série à réaliser un wheelie[55].

En raison de l'absence d'une cage de sécurité certifiée par la NHRA, nécessaire si le quart de mille (402 m) est inférieur à 10 secondes, la NHRA a interdit le véhicule à la course[56].

Comme la Hellcat SRT, elle est livrée avec des porte-clés rouges et noirs, le porte-clés noir limitant la puissance à 507 ch (373 kW). Avec la clé rouge et l'utilisation de l'essence à plus de 100 octanes, le Demon peut atteindre son plein potentiel. Seules 3 300 SRT Demon sont produites, la production débutant à l'été 2017 et commercialisée à l'automne 2017, et son prix de vente devrait être inférieur à 100 000 USD[57],[58].

L'intérieur de la SRT Demon est identique à celui de toutes les autres versions Challenger, mais avec des modifications qui le différencient des autres versions. La Demon comprend uniquement un siège conducteur à l'avant de série et aucun autre siège à l'avant ou à l'arrière du véhicule. Toutefois, le siège du passager avant, ainsi que la banquette arrière, peuvent être ajoutés en option pour un dollar chacun. Pour remplacer les sièges arrière, Dodge a inclus des arceaux de sécurité arrière et un harnais à 4 points est installé pour le siège du conducteur[59]. Le logo du tableau de bord et les sièges portent désormais le logo Demon[60],[61].

La liste ci-dessous indique en détail comment les ingénieurs Dodge ont réduit le poids à vide de la SRT Challenger Demon à 1 930 kg par rapport au poids à vide du SRT Hellcat de 2 027 kg, soit une différence de 98 kg[62],[63].

  • Suppression de la ceinture de sécurité du siège du passager avant et de la ceinture de sécurité du passager (diminution de 26 kg) ; sièges disponibles à 1 dollar
  • Suppression de la banquette arrière, des ceintures de sécurité et des tapis de sol avant et arrière (diminution de 25 kg)
  • Suppression des 16 haut-parleurs audio Harman Kardon, de l'enceinte d'extrêmes graves, de l'amplificateur et de tout le câblage électrique (diminution de 11 kg)
  • Enlèvement de la garniture du couvercle du coffre arrière, de la moquette du coffre et du revêtement du pneu de secours (diminution de 9 kg)
  • Barres stabilisatrices plus petites avant et arrière utilisées (diminution de 9 kg)
  • Élimination du mastic, des agents amortisseurs, des isolants et de la mousse (diminution de 8 kg)
  • Étriers de frein avant et arrière tout en aluminium légers à quatre pistons et rotors de frein avant et arrière en deux pièces de 360 mm (diminution de 7 kg)
  • Jantes alliage avant et arrière en aluminium léger et écrous de roue avant et arrière ouverts (diminution de 7 kg)
  • Colonne de direction inclinable et télescopique à commande électrique remplacée par une colonne de direction inclinable et télescopique à la main (diminution de 7 kg)
  • Suppression des capteurs de stationnement ParkSense avant et arrière et du module de capteur de stationnement ParkSense avant et arrière (diminution de 1 kg).

Spécificités[modifier | modifier le code]

Les caractéristiques de la Challenger SRT Demon sont les suivantes[62]:

  • Moteur V8 HEMI suralimenté de 6,2 litres, comprend un compresseur de 2,7 litres ((626 kW; 852 ch) et 1 044 N m utilisant du carburant de course d'octane 100 ou plus, ou 603 kW (820 ch) et 972 N m utilisant du carburant de qualité supérieure d'octanes 91
  • Boîte de vitesses semi-automatique ZF 8HP à 8 vitesses de série, avec palettes de changement de vitesse au volant
  • Fonctionne avec du carburant premium d'octane 91 ou du carburant de course d'octane 100, dispose d'un mode de carburant qui permet l'octane 100 (une première pour une voiture de série homologuée pour la rue)
  • 1,8 g d'accélération longitudinale au lancement
  • Poids total à vide de 1 930 kg (98 kg de moins que la SRT Hellcat)
  • Climatisation
  • Système audio à écran tactile Uconnect de 21 cm (avec pages de performances SRT)
  • Élargisseurs d'ailes avant et arrière (ajoute 9 cm à la largeur globale de la voiture)
  • Volant gainé d'Alcantara (avec palettes de changement de vitesse montées dessus)
  • Emblèmes Demon cousus ou en relief sur les dossiers des sièges avant
  • Compteur de vitesse à 322 km/h (avec groupe d'instrumentations TFT reconfigurable sur le thème Demon)
  • Système de freinage installé d'usine (une première pour une voiture de série homologuée pour la rue)
  • Pneus radiaux de 18 pouces homologués pour la circulation sur route et sur piste (une première pour une voiture de série homologuée pour la rue)
  • SRT "Power Chiller" installé d'usine (système qui utilise la climatisation du véhicule pour pré-refroidir le refroidisseur intermédiaire avant la course et ainsi comprimer davantage l'air du compresseur)
  • Système de suspension "Drag Mode" (une première pour une voiture de série homologuée pour la rue)
  • Suppression du siège passager avant et de la banquette arrière avec arceau arrière (ces articles peuvent être rajoutés pour un dollar chacun)[64]
  • Système "Torque Reserve on Demand" (une première pour une voiture de série homologuée pour la rue)
  • Écope de capot fonctionnel (la plus grande écope de capot de toute voiture de production)
  • Système audio à 2 haut-parleurs (le système audio Harman Kardon est en option)

La "Demon Crate"[modifier | modifier le code]

Chaque acheteur Demon reçoit une Demon Crate avec sa commande, qui contient les articles suivants[62]:

  • Powertrain Control Module (PCM) à connexion directe
  • Filtre à air à faible restriction
  • Interrupteur de carburant de course à indice d'octane élevé
  • Badge de tableau de bord en fibre de carbone personnalisé et sérialisé
  • Plaque de suppression du rétroviseur extérieur côté passager
  • Cric hydraulique léger (avec logo Demon)
  • Clé dynamométrique avec douilles associées (avec logo Demon)
  • Jauge de pression des pneus (avec logo Demon)
  • Clé à chocs; sans fil et rechargeable (avec logo Demon et chargeur)
  • Housse d'aile (avec logo Demon)
  • Sac à outils (avec logo Demon)
  • "Demon Track Pack System"[65]
  • Badge personnalisé et sérialisé (avec logo Demon)

Arrêt[modifier | modifier le code]

La dernière SRT Demon est sortie de la chaîne de montage à Brampton, Ontario, Canada le 31 mai 2018. Elle a été vendue lors d'une vente aux enchères Barrett-Jackson en juin 2018 aux côtés de la dernière Dodge Viper.

Drag Pak[modifier | modifier le code]

A l'occasion du SEMA Show de Las Vegas de 2019, Mopar s'est associé à Dodge et à SRT pour dévoiler une nouvelle version du Mopar Dodge Challenger Drag Pak, fabriqué en usine et destiné uniquement aux circuits. La Dodge Challenger Mopar Drag Pak de 2020 est conçue pour les coureurs qui participent à des compétitions sportives dans le cadre d’événements sanctionnés par la NHRA et la National Muscle Car Association (NMCA). S'appuyant sur les enseignements tirés du Drag Pak de 3e génération, le nouveau Drag Pak de 4e génération offre aux coureurs le choix d'acheter un package complet prêt pour la piste ou une variété de kits modulaires à installer sur leur propre voiture Dodge Challenger. «Mopar, Dodge et SRT ont collaboré pour faire de cette Challenger Drag Pak non seulement une force sur laquelle ils peuvent compter, mais également un objet de collection instantané pour les passionnés de Mopar», a déclaré Mark Bosanac, responsable du service Mopar, pièces et accessoires. La production du nouveau Challenger Drag Pak sera limitée à 50 unités en série. Les détails de la commande et des prix seront annoncés à l'avenir. Alors que la Dodge Challenger aborde un style rétro avec ses éléments de design qui rappellent l’ère des années 1970, les couleurs rouge, blanche et bleue du Drag Pak rappellent une certaine modernité. Le package graphique est ancré par le logo bleu Mopar et un insigne rouge «Dragpak» sur les ailes arrière. La bande rouge entoure l'arrière de la voiture et relie les badges. Une large bande bleue, avec des traceurs rouges de chaque côté, va du bord du carénage avant au-dessus du toit et jusqu'au bord arrière du couvercle du coffre. Le graphique met en évidence la largeur de la Challenger et complète la variété de paquets de bandes proposés par Mopar pour la Dodge Challenger[66],[67]. «Nous voulons que cela ait l'air si cool que lorsque le client achète un Drag Pak Challenger, il souhaite utiliser ces graphiques, car ils sont tellement emblématiques et se démarquent», déclare Mark Trostle, responsable de la conception, des voitures particulières et des véhicules utilitaires pour FCA - Amérique du Nord. "Les gens de Mopar sont fiers de l'héritage et du look et ils veulent le montrer[68]."

Variantes tierces en production limitée[modifier | modifier le code]

En plus des concept cars officiels de Dodge, il y a eu de nombreuses variantes en production limitée et légales pour la rue créées par des tiers, basées sur des voitures de série qui ont été reconstruites avec des groupes motopropulseurs, des suspensions et des intérieurs modifiés. Ceux-ci incluent la SMS 570 et la 570X (suralimenté) avec jusqu'à 710 ch (522 kW), les Challenger de M. Norm avec une puissance revendiquée de 646 ou 912 ch (475 ou 671 kW), la SpeedFactory SF600R suralimentée avec environ 608 ch (447 kW), la Richard Petty Signature Series suralimentée avec une prétendue 618 ch (455 kW) et la Challenger Convertible Legacy by Petty entièrement personnalisée par Petty's Garage pour inclure une partie avant unique et des traitements de style NASCAR[69],[70]. Chaque année, une poignée (12 ou moins) de cabriolets Challenger sont créés par diverses sociétés de conversion. Les voitures coûtent près de 100 000 $.

Motorisations[modifier | modifier le code]

Avant 2011 :

  • Moteur 3,5 V6 de 253 ch (186 kW) 230 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 370 ch (272 kW) 250 km/h
  • Moteur 6,1 V8 Hemi de 431 ch (317 kW) (SRT8) 275 km/h

Le système MDS permet la désactivation de quatre cylindres et économise ±18 % de carburant quand il s'active à vitesse constante.

Après 2011 :

  • Moteur 3,6 V6 de 309 ch (227 kW) 260 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 375 ch (276 kW) 255 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 477 ch (351 kW) (SRT8) 285 km/h

Après 2014 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch (224 kW) 245 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 385 ch (283 kW) (R/T) 257 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 485 ch (357 kW) (SRT) 287 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 707−825 ch (520−607 kW) (Hellcat) 325 km/h

Le moteur Hellcat développe 707 ch 520 kW) avec de l’essence à 91 octane RON, et 825 ch (607 kW) avec de l’essence à 100 octane RON.

Après 2016 :

  • Moteur 3,6 V6 de 305 ch (224 kW) (SXT) 245 km/h
  • Moteur 3,6 V6 (4 roues motrices) de 305 ch (224 kW) (GT) 209 km/h
  • Moteur 5,7 V8 Hemi avec MDS de 385 ch (283 kW) (R/T et T/A) 257 km/h
  • Moteur 6,4 V8 Hemi avec MDS de 485 ch (357 kW) (SRT, Scat Pack et T/A) 295 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 707−825 ch (520−607 kW) (Hellcat) 325 km/h
  • Moteur 6,2 V8 Hemi a compresseur 808−840 ch (594−618 kW) (Demon) 325 km/h

Le moteur Demon développe 808 ch (594 kW) avec de l’essence à 91 octane RON, et 840 ch (618 kW) avec de l’essence à 100 octane RON.

Performances[modifier | modifier le code]

402 mètres (1/4 de mile) départ arrêté en secondes et vitesse de passage :

  • V6 3,5 L SE modèle 2011: 14,9 s et 151,3 km/h
  • V8 5,7 L Hemi avec MDS RT modèle 2011 : 13,5 s et 170,4 km/h
  • V8 6,1 L SRT Hemi modèle 2008 : 13,3 s et 173,8 km/h
  • V8 6,4 L SRT Hemi avec MDS modèle 2012 : 12,9 s et 181,9 km/h
  • V8 6,4 L SRT, Scat Pack et T/A Hemi avec MDS modèle 2015 : 12,2 s et 189,6 km/h
  • V8 6,2 L Hemi à compresseur Hellcat modèle 2015 : 11,33 s et 208,96 km/h
  • V8 6,2 L Hemi à compresseur Demon modèle 2018 : 9.65 s et 225,31 km/h

Les performances de la Challenger Demon sont en mode DRAG avec les petites roues avant et seulement le siège conducteur.

Course[modifier | modifier le code]

Première version de la série Nationwide, Challenger R/T

La Challenger R/T a été utilisée comme modèle Chrysler pour le lancement de la compétition [[National Association for Stock Car Auto Racing NASCAR Nationwide Series de 2010]]. [102] Comme Dodge soirt officiellement de la NASCAR à la fin de la saison 2012, les voitures et pièces de course restantes ont été achetées par des équipes de course privées et continuent à apparaître dans la série Nationwide pendant les saisons 2013 et 2014. J. J. Yeley a indiqué que son équipe de deux voitures continuerait de faire courir une Challenger dans la série tant qu'il pourrait trouver des pièces pour maintenir les voitures en marche. L'équipe s'est arrêtée après la saison 2014.

Fin 2014, deux Challenger sont mises en course par Miller Racing avec le soutien de SRT et Mopar, conduites par Cameron Lawrence et Joe Stevens, dans la classe TA2 de la série Trans-Am. Les deux voitures utilisent un châssis tubulaire de course sur route Howe avec des corps en fibre de verre. Propulsées par un Hemi 392 modifié pour les courses sur route, les voitures produisaient environ 500 chevaux. À l'exception des ailes légèrement bombées et du grand aileron arrière, les voitures ressemblent beaucoup à la version d'origine. Lawrence a remporté quatre des 12 courses de la saison 2015, terminant troisième au classement général du championnat Trans Am TA2. Joe Stevens dans la "Green Car" n ° 11 a terminé sixième au classement général après une quatrième place à la finale de la saison à Daytona International Speedway. Joe Stevens a également reçu le prix Cool Shirt Hard Charger[71]. Pour la saison 2016, l'équipe Stevens-Miller a mis en course trois Challengers dans la série TA2 et participé à 16 épreuves, remportant quelques victoires. La voiture n ° 77 a été peinte dans une livrée rétro très similaire à la voiture n ° 77 de 1970 conduite par Sam Posey.

Challenger de classe Trans Am TA 2017 au circuit de Sebring

En mars 2017, la Challenger est revenue dans la catégorie TA en Trans-Am à Sebring après près de 40 ans d'absence dans la classe de course la plus rapide de Trans-Am. Elle a été conduite par Jeff Hinkle sous l'équipe américaine V8 Road Racing avec John Debenedictis comme chef d'équipe. Son moteur, préparé par Penske Engines Mopar, produisait 855 ch (638 kW).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bert Troubleyn, « FCA nous titille avec la future Challenger ! », Vroom,
  2. « 2006 Dodge Challenger concept car », sur allpar.com
  3. « SOLD! No.43 Dodge Challenger SRT/8 Raises $228,143.43 for Charity » [archive du ], Dodge.com (consulté le 13 juillet 2014)
  4. a et b « 2009 Dodge Challenger Specs », JB car pages (consulté le 13 juillet 2014)
  5. a et b « 2009 Dodge Challenger Review », JB car pages (consulté le 13 juillet 2014)
  6. David Zatz, « Chrysler adds fuel shutoff to increase mileage », Allpar.com, (consulté le 13 juillet 2014)
  7. « SRT Engineers Chat Session », Challenger Forum (consulté le 13 juillet 2014)
  8. « Mopar Dodge Challenger Drag Pack Finally Revealed », Jalopnik.com (consulté le 13 juillet 2014)
  9. https://www.nadaguides.com/Cars/2010/Dodge/Challenger
  10. Tony Pimpo, « Dodge Challenger Gets Pentastar V-6 for 2011 », Automoblog.net, (consulté le 13 juillet 2014)
  11. « 2011 Dodge Challenger SRT8 392 Specs » [archive du ], Media.Chrysler.com (consulté le 13 juillet 2014)
  12. « 2011 Dodge Challenger SRT8 392 – Official Photos and Info » [archive du ], caranddriver.com, (consulté le 13 juillet 2014)
  13. « 2011 Dodge Challenger SRT8 392 – First Drive: Dodge Challenger Review » [archive du ], caranddriver.com, (consulté le 13 juillet 2014)
  14. « 2011 Dodge Challenger SRT8 392 – Official Photos and Info », motortrend.com, (consulté le 13 juillet 2014)
  15. « 2011 Dodge Challenger SRT8 392 Full Test », insideline.com, (consulté le 13 juillet 2014)
  16. https://www.torquenews.com/106/changes-announced-2012-dodge-challenger-srt8-392
  17. (en) « 2012 Dodge Challenger Reviews, Specs, Photos », sur Autoblog (consulté le 10 octobre 2020).
  18. https://www.allpar.com/cars/dodge/challenger/challenger-2011.html
  19. John Nee, « Dodge celebrates big B-day with 100th Anniversary Editions muscle cars », Autoblog.com (consulté le 12 juillet 2014)
  20. « Dodge Unveils 100th Anniversary Charger and Challenger », Blog.dodge.com, (consulté le 12 juillet 2014)
  21. Jeffrey N. Ross, « Dodge celebrates centennial with Charger and Challenger 100th Anniversary Editions », Autoblog.com (consulté le 12 juillet 2014)
  22. « Chrysler Canada: Limited-edition Charger and Challenger Models Commemorate 100 Years of Dodge Performance and Heritage », Chrysler Canada, (consulté le 18 septembre 2015)
  23. « New 2015 Dodge Challenger Now Offers 485 Best-in-class Horsepower, All-new R/T Scat Pack and 392 HEMI Scat Pack Shaker Models, All-new Interior and Segment-first Standard TorqueFlite Eight-speed Automatic Transmission », Chrysler, (consulté le 24 février 2015)
  24. 2017 Dodge Challenger GT First Drive, autoweek.com, dated 30 January 2017, last accessed 2 December 2017
  25. 2017 Dodge Challenger, Safety and Security, Advanced All-Wheel Drive, dodge.com, last accessed 17 December 2016
  26. a et b https://www.caranddriver.com/reviews/2018-dodge-challenger-in-depth-model-review
  27. « Press Kit: 2019 Dodge Challenger and Challenger SRT », FCA US (consulté le 4 janvier 2019)
  28. « Licensed to Drag », sur Dodge Garage (consulté le 16 juillet 2020).
  29. https://www.motortrend.com/cars/dodge/challenger/2019/2019-dodge-challenger-rt-scat-pack-392-widebody-hellcat-redeye-first-drive-review/
  30. 2019 Dodge Challenger, LARGE CAR/2-DOOR COUPE, IIHS, last accessed 7 July 2019
  31. « Dodge Challenger Sales Figures », sur GCBC (consulté le 16 juillet 2020).
  32. « AMDA Mex (Industria Automotriz 2008-2014) » [archive du ] (consulté le 9 juin 2017)
  33. a b c d et e « Dodge Challenger Production Totals 2008-2012 » [archive du ], ChallengerTalk.com (consulté le 13 juillet 2014)
  34. Timothy Cain, « Dodge Challenger Sales Figures », sur goodcarbadcar, www.GoodCarBadCar.net
  35. Timothy Cain, « Dodge Challenger Sales Figures »
  36. Dodge Challenger Sales Figures, goodcarbadcar.net, last accessed 8 March 2017
  37. Sean Szymkowski, « Dodge Challenger outsells Camaro in 2018, but Mustang still king », sur Motorauthority.com, (consulté le 16 juillet 2020).
  38. https://www.cbc.ca/news/canada/windsor/ram-jeep-top-fca-canada-sales-2018-1.4964771
  39. (es) Jessie Espinosa, « Así fueron las ventas de las marcas de FCA México en 2018 », sur Publimetro México (consulté le 16 juillet 2020).
  40. « 2015 Dodge Challenger SRT Hellcat will hit 199 mph », sur Autoblog.com
  41. « 2015 Dodge Challenger Hellcat », sur DriveSRT.com, FCA US LLC
  42. (de) « 0-200 km/h – die 40 besten Sprinter », Auto Bild (consulté le 9 novembre 2015)
  43. « Dodge Challenger Hellcat - 0-300 km/h Acceleration », sur YouTube.com, Auto Bild Sportscars (consulté le 9 novembre 2015)
  44. Jared Gall, « 2015 Dodge Challenger SRT Hellcat », Car and Driver, (consulté le 15 octobre 2019)
  45. « American Hustle: Camaro Z/28, Mustang GT, Challenger Hellcat », sur Automobilemag.com (consulté le 25 juin 2016)
  46. « 2015 Dodge Challenger SRT Supercharged Hellcat - характеристики, фото, цена », sur A777aa77.ru (consulté le 25 juin 2016)
  47. « Dodge Challenger SRT Hellcat 717 hp - Specs & Performance », sur Zeperfs.com, (consulté le 25 juin 2016)
  48. « Dodge Challenger SRT-8 Hellcat laptimes, specs, performance data », sur FastestLaps.com (consulté le 25 juin 2016)
  49. Karl Brauer, « 2015 Dodge Challenger SRT Hellcat: Top 10 Amazing Facts about America's Most Powerful Car », Forbes,‎ (lire en ligne, consulté le 15 mars 2017)
  50. « FCA US Media - Dodge Resurrects the Demon : Teaser Video No. 6 – ‘Multiplication’ », sur https://media.fcanorthamerica.com (consulté le 16 juillet 2020).
  51. « Dodge’s Challenger Demon gets record-wide drag racing tires », NYDailyNews (consulté le 14 avril 2017)
  52. http://www.motortrend.com/cars/dodge/challenger/2018/2018-dodge-challenger-srt-demon-first-look-review/
  53. (en) Douglas Glad, « The 2018 Dodge Challenger SRT Demon Runs 9s, Makes 840 HP! », sur hotrod.com, (consulté le 10 octobre 2020).
  54. Dodge, Demon Unleashed | Challenger SRT® Demon | Dodge, (lire en ligne)
  55. « Inner Demon revealed: 840 hp and other jaw-dropping details », AutoBlog (consulté le 13 avril 2017)
  56. Sorokanich, Bob, « How You Can Drag Race the Demon Despite the NHRA Ban », Road & Track, (consulté le 12 avril 2017)
  57. « 2018 Dodge Demon - Domestic. Not Domesticated. #ifyouknowyouknow », Dodge (consulté le 12 avril 2017)
  58. (en) « 2018 Dodge Demon delivers 840 horsepower, does 0-60 in 2.3 seconds », sur Motor Authority (consulté le 12 avril 2017)
  59. « Dodge Challenger SRT Demon (Interior Bars) », AutomobileMag (consulté le 13 avril 2017)
  60. « Dodge Challenger SRT Demon (Interior w/ Demon Logo) », TFLcar (consulté le 13 avril 2017)
  61. « 2018 Dodge Challenger SRT Demon (Photo #99) », Caricos (consulté le 13 avril 2017)
  62. a b et c « Dodge Demon Launch », Dodge (consulté le 29 avril 2017)
  63. « The 2018 Dodge Challenger Demon's Weight Loss Is Totally Insane », Car Buzz (consulté le 18 mars 2018)
  64. « 2018 Dodge Challenger SRT Demon First Look: 840 hp, 770 lb-ft bat out of hell », Motor Trend,‎ (lire en ligne, consulté le 29 avril 2017) :

    « Some Dodge-generated stats to chew on: Zero to 60 mph in 2.1 seconds. Features can be optioned back in, such as the front passenger seat for $1, the rear seats for another $1 »

  65. (en-US) « 2018 Dodge Challenger SRT Demon Drag Kit features a Demon Track Pack System that fits into the SRT Demon trunk and securely holds the front runner wheels and track tools. - The Fast Lane Car », The Fast Lane Car,‎ (lire en ligne, consulté le 25 mai 2017)
  66. Chris Bruce, « Dodge Challenger Drag Pak Debuts To Dominate The Quarter-Mile », sur Motor1.com, (consulté le 16 juillet 2020).
  67. (en) Associated Press, « The 2020 Dodge Challenger Drag Pak is a monster muscle car you can't drive on the street », sur foxnews.com, (consulté le 10 octobre 2020).
  68. (en) « Mopar® Dodge Challenger Drag Pak », sur The Mopar Blog, (consulté le 16 juillet 2020).
  69. Legacy by Petty Convertible Challenger
  70. « Special 2009–2011 Dodge Challenger cars », allpar.com (consulté le 13 juillet 2014)
  71. (id) AirNet, « Black Choices: Dodge Challenger Red With Black Stripes », sur Black Choices (consulté le 18 janvier 2021)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]