Divona

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Divona
Déesse de la mythologie celtique
Caractéristiques
Fonction principale Déesse des gouffres et des sources

Divona est une divinité topique des gouffres ou des sources pour les Gaulois, elle serait une divinité hydronymique pour les autres Celtes.Divona est un cépage blanc résistant au mildiou, à l’oidium et au Botrytis obtenu par Agroscope en Suisse par le sélectionneur Jean-Laurent Spring et homologué en 2018. Les vins sont aromatiques, fruités et proches de ceux du Müller-Thurgau

Théonymie[modifier | modifier le code]

Divona « divine » est un terme gaulois qui semble avoir d'abord désigné une source sacrée (Ausone, Ordo, XX.169 « ...Divona Celtarum linga fons addite divis »)[1].

Il s'agit d'un dérivé du nom celtique de dieu, c'est-à-dire *dēuos (*dēvos) et au féminin *deua, devenu diua (diva). On le rencontre par exemple dans des noms de rivières comme la Dives (Normandie)[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de cette divinité gauloise se retrouve dans le nom de plusieurs sites et localités :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, Éditions Errance, 2003, p. 142 rubrique deuos
  2. ibidem
  3. Jean Fantangié, BSEL : Historique des recherches déjà effectuées en vue de la découverte du cours souterrain de la Fontaine Divona, t. LXXIII, (lire en ligne)
  4. Google Street, OpenStreetMap ; 47° 51′ 35″ N, 4° 34′ 46″ E
  5. Bulletin de la Société préhistorique française, tome XXIII, p.67
  6. 47° 43′ 42″ N, 4° 56′ 14″ E (carte IGN au 1/25000)
  7. « Bure-les-Templiers (Côte-d'or) », sur parc-chatillonnais.com (consulté le 11 juillet 2015)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Bourgeois, Divona: Monuments et sanctuaires du culte gallo-romain de l'eau, De Boccard, 1992, 314 p.