Andarta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andrasta (homonymie).

Andarta
Dieu de la mythologie celtique
Caractéristiques
Fonction principale guerre
Symboles
Animal ours

Andarta est une déesse de la guerre gauloise de la mythologie celtique qui n’est attestée que par des sources de l’époque romaine. Le sens du théonyme, gravé sur des inscriptions retrouvées dans le Sud de la France, est Grande Ourse et s’apparente au nom du roi Arthur et à la déesse Artio. Chez les Celtes de l’Antiquité, l’ours est l'animal emblématique de la royauté.

Dion Cassius en fait une déesse de la guerre sous le nom Andrasta, dans les îles britanniques. Elle aurait été vénérée notamment chez les Icènes, de la reine Boadicée.

La ville de Die dans la Drôme, Diá en occitan vivaro-alpin, tire son nom du culte de la déesse voconce Andarta. Lorsque la ville de Die, alors capitale des Voconces sous le nom de Dea Andarta, dea signifiant « déesse », fut conquise par les Romains, elle prit le nom de Dea Augusta Vocontiorom (vers la fin du IIe siècle). Puis seul resta le nom de Dea puis Diá, utilisés dans le langage courant pour désigner la déesse jusqu'à sa transposition en français Die.

Après la conquête romaine, vers la fin du IIe siècle, le culte de la déesse Andarta se confond peu à peu avec celui de Cybèle[1], attesté le long de la vallée du Rhône jusqu’à Lyon par de nombreux monuments épigraphiques, essentiellement des autels tauroboliques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Fornasier, Les Fragments architecturaux des arcs triomphaux en Gaule romaine, thèse de doctorat, Presses universitaires de Franche-Comté, coll. « Annales littéraires », 2003, p. 170 et 193.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Pages connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]