Ucuetis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ucuetis est une divinité mineure du monde celtique antique. Un monument lui est notamment dédié dans la ville mandubienne d'Alésia. Il semble être un dieu lié au monde métallurgique.

Corpus épigraphique[modifier | modifier le code]

Vestiges du monument d'Ucuetis sur le site archéologique d'Alésia

Son existence nous est connue par deux inscriptions. La première est en gaulois et en alphabet latin. Elle est découverte en 1839 à Alise-Sainte-Reine. Dénommée pierre de Martialis, elle a mené à la découverte du bâtiment appelé aujourd'hui le « monument d'Ucuetis ». Cette inscription Martialis Dannotali ieuru Ucuete sosin celicnon, etic gobedbi dugiiontiio Ucuetin in Alisia[1] est traduite par « Martialis, fils de Dannotalos a offert à Ucuetis ce bâtiment, et cela, avec les forgerons qui honorent Ucuetis à Alise »[2].

Le monument d'Ucuetis d'Alise-Sainte-Reine a livré une seconde dédicace au dieu, en langue latine et mentionnant également le nom d'une déesse gauloise, Bergusia, considérée aujourd'hui comme la parèdre d'Ucuetis[3]. Cette inscription, Deo Ucueti / et Bergusiae / Remus Primi fil(ius) / donavit / v(otum) s(olvit) l(ibens) m(erito)[4]', se traduit « Aux Divinités Ucuetis et Bergusia, Remus fils de Primus à donné, en accomplissement de son voeux ».

Une troisième inscription, en latin, est susceptible de lui être rapportée. Contrairement aux deux autres, celle-ci n'a pas été trouvée sur le site d'Alésia, mais sur le site proche d'Entrains-sur-Nohain[5].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

références[modifier | modifier le code]

  1. CIL 13, 2880
  2. Pierre-Yves Lambert, La langue Gauloise, éditions Errance, 2003
  3. Venceslas Kruta, Les celtes histoire et dictionnaire, Laffont, 2000
  4. CIL 13, 11247
  5. Site de l'Arbre Celtique