Tarvos trigaranus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
le Tarvos Trigaranus

Tarvos trigaranus (le taureau aux trois grues[1]) est une divinité gauloise représentée sur le Pilier des Nautes, un monument religieux gallo-romain édifié à Lutèce (Paris) au Ier siècle sous l'empereur Tibère. Cette divinité a l'aspect d'un taureau (tarvos) sur le dos duquel sont posées trois grues (tri garanus). Ce taureau "magique", accompagné de ses trois grues, se cache dans la forêt que le dieu Ésus abat.

Taureau tricornu[modifier | modifier le code]

Tarvos est une version du taureau tricornu, il est lié à Esus. C'est une représentation du monde celtique dont la forme la plus courante est un taureau, tête levée, la patte droite en l'air, comme si elle allait frapper le sol (?), avec une queue formant une boucle sur son dos. Il est aussi reconnaissable à sa troisième corne frontale, l'un des plus monumentaux est celui Avrigney-Virey (« Taureau d'Avrigney »). Il est le symbole de la royauté, de la force et est l'opposé du sanglier. Est-il domestiqué lorsqu'il est chaussé de boules sur les piques de ses cornes ? Symbole important, il est, par exemple, représenté quatre fois en deux scènes dans le Chaudron de Gundestrup.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Miranda Jane Green, Mythes celtiques, Éditions du Seuil, 1995, p. 121

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simone Deyts, Images des dieux de la Gaule, Paris, édition Errance, .
  • Jean-Paul Persigout, Dictionnaire de mythologie celtique, Paris, Auzas édition Imago, .
  • Le Taureau aux trois grues et le bestiaire du héros celtique, « G. Charrière », Revue de l'histoire des religions, vol. 169, no 2,‎ , p. 155-192 (lire en ligne, consulté le 24 février 2018).
  • Salomon Reinach, Cultes, Mythes et Religions, Robert Laffont collection Bouquins, Tarvos trigaranus pages 240 à 248, (ISBN 2-221-07348-7).