Smertrios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’histoire image illustrant le monde celtique
Cet article est une ébauche concernant l’histoire et le monde celtique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Sculpture représentant Smertrius sur le pilier des Nautes.

Dans la religion gallo-romaine, Smertrios ou Smertrius, était un dieu de la guerre vénéré en Gaule et en Norique[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom contient la même racine que celui de la déesse Rosmerta et peut signifier « le pourvoyeur », ce qui est davantage un titre qu'un nom. Le théonyme dérive de smer(t)-, qui apparaît dans les langues celtiques : en vieil-irlandais airm(m)ert, « interdiction », en gallois armerth, « préparatif », en breton de Vannes armerhein, « épargner, économiser ». Smertulitanus pourrait être une variante du nom pour le même dieu.

Fonction[modifier | modifier le code]

Sous l'occupation romaine, il futt assimilé au dieu de la guerre Mars sur une inscription trévire, à Liesenich, dans la région de Trèves, dédiée Marti Smertrio. Smertrios peut être considéré comme possédant la dimension royale du Mars celtique en tant que « protecteur » et peut-être comme garant ou pourvoyeur de richesses, signification par laquelle il est associé à la déesse Rosmerta.

Représentation[modifier | modifier le code]

Smertrios apparaît sur le Pilier des Nautes datant du Ier siècle. Il est représenté sous l'aspect d'un homme jeune tenant une massue et prêt à assommer un serpent. Le nom est très incomplet et il est restitué par l'épigraphie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Nicole Jufer & Thierry Luginbühl. 2001. Les dieux gaulois : répertoire des noms de divinités celtiques connus par l'épigraphie, les textes antiques et la toponymie. Editions Errance, Paris.