Crouay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crouay
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Blason de Crouay
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Trévières
Intercommunalité Communauté de communes de Trévières
Maire
Mandat
Guy Bailleul
2014-2020
Code postal 14400
Code commune 14209
Démographie
Gentilé Crocusiens
Population
municipale
550 hab. (2012)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 16′ 02″ N 0° 48′ 26″ O / 49.267222, -0.80722249° 16′ 02″ Nord 0° 48′ 26″ Ouest / 49.267222, -0.807222
Altitude Min. 24 m – Max. 81 m
Superficie 7,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Crouay

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Crouay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Crouay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Crouay
Liens
Site web www.crouay.fr

Crouay est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 550 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à dix kilomètres de Bayeux et quatre kilomètres du Molay-Littry, dans le Bessin.

Communes limitrophes de Crouay[1]
Blay Mosles Tour-en-Bessin
Blay Crouay[1] Cottun
Le Breuil-en-Bessin,
Le Molay-Littry
Le Tronquay Campigny

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le gentilé est Crocusien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Crouay

Les armes de la commune de Crouay se blasonnent ainsi :
D’azur au four à chaux d’argent maçonné de sable mouvant des flancs, accompagné, en chef, de trois épées basses aussi d’argent mal ordonnées et en pointe d’un pot à lait du même[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1953 mars 2001 Jacques Le Tourneur    
mars 2001 mars 2014 Jean-Jacques Paul SE  
mars 2014[3] en cours Guy Bailleul SE Retraité direction d'entreprises
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 550 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2004, 2009, 2014, etc. pour Crouay[5]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Crouay a compté jusqu'à 720 habitants en 1856.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
569 582 547 601 596 616 606 677 685
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
720 708 711 620 554 569 560 588 520
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
461 477 404 392 372 370 349 439 414
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
383 331 352 397 444 417 460 503 542
2012 - - - - - - - -
550 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Martin du XIIIe siècle, inscrite aux Monuments historiques[8].
  • Manoir de Longeau du XVIIe siècle.
  • Chapelle Notre-Dame (1872).
  • Statue de bronze d'un soldat au drapeau sur le tombeau du soldat Louis Marie que ses parents firent ériger, considérant que le monument aux morts était trop modeste[9].
  • Anciens fours à chaux.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jacques Le Tourneur (16 décembre 1926, 13 octobre 2005), ancien maire.
Jacques Le Tourneur fut élu maire de sa commune natale, Crouay, en mars 1953 et fut constamment réélu jusqu'en 2001.
En outre, il fut le président du syndicat intercommunal du collège du Molay Littry, le président du syndicat des trois cantons d'adduction d'eau potable, le cofondateur du comité de jumelage Crouay - Braishfield.
Pendant de nombreuses années, sous le pseudonyme de "Mouait' Jacques", il a tenu une chronique rédigée en patois normand dans le journal bi-hebdomadaire La Renaissance - Le Bessin.
Il reçut la haute distinction de commandeur des palmes académiques en reconnaissance de son incessant dévouement au service du développement des infrastructures scolaires en milieu rural.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. « GASO, la banque du blason - Crouay - Calvados » (consulté le 2 juillet 2010)
  3. « Un premier mandat de maire pour Guy Bailleul », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 30 mai 2015)
  4. « Crouay (14400) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 mai 2014)
  5. Date du prochain recensement à Crouay, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012.
  8. « Église », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  9. « Site de la commune de Crouay - Le patrimoine communal » (consulté le 2 juillet 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :