Surrain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Surrain
L'église Saint-Martin.
L'église Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement Bayeux
Canton Trévières
Intercommunalité Communauté de communes de Trévières
Maire
Mandat
Benoît Aimable
2014-2020
Code postal 14710
Code commune 14681
Démographie
Population
municipale
168 hab. (2012)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 19′ 38″ N 0° 51′ 50″ O / 49.327222, -0.86388949° 19′ 38″ Nord 0° 51′ 50″ Ouest / 49.327222, -0.863889
Altitude Min. 5 m – Max. 79 m
Superficie 7,08 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte administrative du Calvados
City locator 14.svg
Surrain

Géolocalisation sur la carte : Calvados

Voir sur la carte topographique du Calvados
City locator 14.svg
Surrain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Surrain

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Surrain

Surrain est une commune française, située dans le département du Calvados en région Basse-Normandie, peuplée de 168 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Surrain est une commune du Bessin située à treize kilomètres à l'ouest de Bayeux, sur la route nationale 13. Surrain est traversée par l'Aure inférieure.

Communes limitrophes de Surrain[1]
Formigny Colleville-sur-Mer Colleville-sur-Mer,
Russy
Formigny Surrain[1] Russy
Formigny Mandeville-en-Bessin Mosles,
Mandeville-en-Bessin

Toponymie[modifier | modifier le code]

Surrehanio (ablatif) au XIe siècle, Surrehain au XIe siècle, Surreheim 2e moitié du XIIe siècle, Surreheim au 1225, Surrehan au 1257, Surayn en 1417[2].

Il s'agit d'une formation toponymique saxonne en -ham (voir français hameau) au sens de « maison, village », influencée phonétiquement par le vieux norrois heimr de sens proche. Le premier élément est vraisemblablement le saxon sudher « au sud »[2].

Il trouve son exact correspondant dans le toponyme anglais Southerham (Wiltshire)[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les traces d'une motte témoignent d'un château-forteresse aujourd'hui totalement disparu.

En 1824, Surrain (338 habitants en 1821) absorbe Houtteville (83 habitants)[3],[4] à l'est de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Bernard Énée    
mars 2001 en cours Benoît Aimable[5] SE  
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 168 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Surrain[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Surrain a compté jusqu'à 391 habitants en 1836[7], mais les communes de Surrain et de Houtteville, fusionnées en 1824, totalisaient 419 habitants en 1800 (respectivement 321 et 98).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
304 321 671 338 382 391 311 385 372
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
350 345 354 323 320 322 271 281 255
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
238 222 213 170 166 166 141 145 154
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
137 143 121 108 123 139 149 148 162
2012 - - - - - - - -
168 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Houtteville avant la fusion
1793 1800 1806 1821
102 98 92 83
(Sources : EHESS[4])


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a, b et c Louis Guinet, Contribution à l'étude des établissements saxons en Normandie, Presses universitaires de Caen, 1967, 43 - 30, p. 19 [1]
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Houtteville », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 13 septembre 2011)
  5. a et b Réélection 2014 : « Surrain (14710) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 2 mai 2014)
  6. Date du prochain recensement à Surrain, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Le chiffre donné pour le recensement de 1806 (« Notice communale - Surrain ») semble manifestement erroné.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  9. « Œuvres mobilières à Surrain », base Palissy, ministère français de la Culture.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Arcisse de Caumont, Statistique monumentale du Calvados, t. 3 : Arrondissements de Vire et de Bayeux, Caen, Hardel,‎ (lire en ligne), p. 649-652

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :