La Renaissance - Le Bessin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Renaissance - Le Bessin - Côte de Nacre
Image illustrative de l’article La Renaissance - Le Bessin

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité bi-hebdomadaire
Genre presse régionale
Diffusion 7 634[1] ex. (2005)
Date de fondation 23 juin 1944
Ville d’édition Bayeux

Propriétaire S.A.S. La Renaissance du Bessin
Directeur de publication Philippe Rifflet
Rédacteur en chef Françoise Dajon-Lamare
ISSN 0984-9432
Site web www.larenaissance-lebessin.fr

La Renaissance - Le Bessin - Côte de Nacre est un bi-hebdomadaire français, diffusé dans le Bessin qui paraît le mardi et le vendredi.

Premier journal de la France libérée, fondé par des résistants, il est racheté dans les années 1970 par le Groupe Hersant Média puis intègre Publihebdos en 2007.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , La Renaissance Le Bessin succède sous l'impulsion du FFI Guillaume Mercader, au Le Journal de Bayeux, fondé en 1881 sous le titre du Le Progrès bayeusain qu'il conserve les dix premières années[2].

« Je ne suis pas né, comme certains pourraient le croire, de père et de mère inconnus ; non ! Mon père s'appelle l'Événement, ma mère la Libération… Conçu le 18 juin 44, j'ai fait mes premiers pas le 24 juin de la même année… Premier né sur le sol français libéré et pour l'instant unique enfant, j'ai conscience d'avoir par là même beaucoup de devoirs ; en fait de droit, je ne m'en reconnais qu'un seul : droit de cité dans ce Bessin qui m'a vu naître et portera mes premiers pas ; qui le premier a eu l'honneur d'être délivré du joug ennemi et vers lequel convergent en ce moment les regards du monde entier. »

— Renaissance du Bessin no 2, 27 juin 1944.

Il sera racheté par le groupe France-Antilles de Robert Hersant en 1974[2]. Il fait partie du groupe de presse des Hebdos Normands repris le par le groupe Publihebdos, filiale de Ouest-France.

La Renaissance couvre les cantons de Bayeux, Ryes, Trévières, Isigny-sur-Mer, Caumont-l'Éventé, Balleroy, Tilly-sur-Seulles, Douvres-la-Délivrande, Ouistreham et Creully.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les chiffres de la diffusion de la Renaissance - Le Bessin sur ojd.fr
  2. a et b Alain Cartel, Les Médias et l'identité régionale : réalités et perspectives, Conseil économique et social régional de Basse-Normandie, avril 2000.

Voir aussi[modifier | modifier le code]