Conservatoire à rayonnement régional de Toulon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Conservatoire à rayonnement régional de Toulon
Généralités
Création 2002
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 43° 07′ 41″ nord, 5° 55′ 56″ est
Adresse 168 boulevard du Commandant Nicolas
83041 Toulon
Site internet http://www.conservatoire-tpm.fr/
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé
Pouvoir organisateur Métropole Toulon Provence Méditerranée, département du Var, région Provence-Alpes-Côte d'Azur, État
Directeur Jean-Louis Maes
Population scolaire 6 000 (2011-2012)
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation Musique, danse, art dramatique (détails)
Options 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur, 3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Var
(Voir situation sur carte : Var)
Point carte.svg

Le conservatoire à rayonnement régional de Toulon (également appelé conservatoire de Toulon Provence Méditerranée - TPM) est un conservatoire à rayonnement régional, établissement d'enseignement artistique géré par la Métropole Toulon Provence Méditerranée et agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il propose[1] quatre spécialités : musique, chorégraphie, art dramatique et arts du cirque. Il a son siège à Toulon (Var, France).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le conservatoire a été créé en 2002, réunissant onze écoles de musique de Carqueiranne, Hyères, La Garde, La Seyne-sur-Mer, La Valette-du-Var, Le Pradet, Le Revest-les-Eaux, Ollioules, Saint-Mandrier-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages et Toulon[1].

Directeurs successifs[modifier | modifier le code]

  • Jacques Dupont - 1937 à 1943
  • Émile Passani - 1967 à 1974
  • Lucien Jean-Baptiste - 1975 à 1993
  • Serge Paloyan - 1997 à 2004
  • Philippe Lesburgueres - 2004 à 2011
  • Olivier Perin - 2011 à 2014
  • Jean-Pierre Pommier - 2014 à 2018
  • Jean-Louis Maes - depuis 2018

Le CRR aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Le conservatoire accueille 6 000 élèves[1]. L'établissement est actuellement dirigé par Jean-Pierre Pommier.

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Le conservatoire décerne un certificat d'études musicales et un certificat d'études chorégraphiques, ainsi que les diplômes d’études chorégraphiques, musicales et théâtrales[1].

Un diplôme d'université musiques et nouvelles technologies est proposé en partenariat avec l'université de Toulon[2].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Le conservatoire délivre un enseignement concernant les cordes (violon, alto, violoncelle, contrebasse), les bois (flûtes, hautbois, basson, saxophone, clarinette), les cuivres (cor, trompette, trombone, tuba) ainsi que les instruments polyphoniques (piano, accordéon, guitare, harpe, orgue, percussions). L'enseignement du jazz, des musiques actuelles amplifiées, des musiques anciennes et traditionnelles est également délivré. Enfin, des classes de chant, de formation et érudition musicale (composition, écriture, analyse, culture...), de pratiques collectives (ateliers, orchestres...) sont également accessibles[1].

Les danses classique et contemporaines font partie de l’offre chorégraphique du conservatoire; un cursus d’art dramatique comprend également une formation à l'expression scénique.

Les arts du cirque sont une spécificité de ce Conservatoire qui est le seul, en France, à proposer cette discipline.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés. Les collèges Django-Reinhardt et Notre-Dame-des-Missions participent à ce programme[1].

Liste de professeurs et anciens professeurs[modifier | modifier le code]

Liste des anciens élèves du conservatoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]