Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud
Image illustrative de l’article Conservatoire à rayonnement régional de Bordeaux
Conservatoire-exterieur
Généralités
Création 1852
1980 (nouveaux locaux)
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 44° 49′ 53″ nord, 0° 33′ 34″ ouest
Adresse 22 quai Sainte-Croix
33045 Bordeaux
Site internet http://www.bordeaux.fr/ville/conservatoire
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire à Rayonnement Régional Musiques et Arts de la scène en France
Type Établissement d'enseignement artistique
Pouvoir organisateur Ville de Bordeaux
Directeur Maxime Leschiera
Directrice Caroline Rosoor (Directrice adjointe Musiques)

Myriam Sibaï (Directrice adjointe Arts de la scène)

Population scolaire 2 077 (2019)
Enseignants 150 professeurs et assistants spécialisés d'enseignement artistique (2019)
Niveau Conservatoire à Rayonnement Régional
Formation Musiques, Arts de la scène (détails)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bordeaux
(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Point carte.svg

Le Conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud est un établissement public d'enseignement artistique. Il propose des formations en Musiques et Arts de la scène, accessibles à tous les publics. Qu'ils se destinent à une pratique en amateur ou à une activité professionnelle, les élèves sont encouragés à exprimer leur passion et à expérimenter différentes formes d'art.

Le Conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud est un Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) est situé quai Sainte-Croix à Bordeaux (Aquitaine, France).

Il porte son nom en l'honneur du violoniste bordelais Jacques Thibaud, fondateur du concours Long-Thibaud.

Histoire[modifier | modifier le code]

La mise en place d’un projet d’enseignement artistique à Bordeaux a toujours associé une dimension sociale et culturelle à une formation favorisant les pratiques collectives. En cela, le projet d’aujourd’hui reprend le flambeau du tout premier conservatoire imaginé à Bordeaux dès 1821, qui prévoyait la gratuité pour les enfants de familles modestes, et fut suivi 30 ans plus tard par l’école de musique gratuite de la Société Philanthropique Sainte-Cécile.


1821 : Proposition d’un projet de conservatoire au Conseil Municipal (sans suite)

1835 : Reprise du projet par Monsieur Ryckmans, musicien de l’Orchestre du Grand Théâtre

1852 : Création de la Société Philanthropique Sainte-Cécile, installée rue des Trois Conils, par Charles de Mezeray, chef d’Orchestre au Grand Théâtre.

1880 : Installation Rue Albert Barraud

1920 : La Société Philanthropique devient Conservatoire municipal

1968 : Obtient le statut d’École Nationale de musique, de danse et d’art dramatique

1972 : Devient Conservatoire National de Région

1980 : Installation quai Sainte-Croix, dans le Centre André Malraux

2003 : L’établissement prend le nom de Conservatoire de Bordeaux Jacques Thibaud en l’honneur du célèbre violoniste bordelais

2010 : Ouverture rue Fieffé de nouveaux locaux pour le département Danse

2015 : Classé Conservatoire à Rayonnement Régional par le Ministère de la Culture

Projet pédagogique[1][modifier | modifier le code]

Crédit : Richard Nourry
Crédit : Richard Nourry
Crédit : Richard Nourry

Les enseignements proposés par le conservatoire offrent une grande diversité esthétique et se déclinent en deux domaines : Musiques et Arts de la scène. Les frontières entre disciplines artistiques sont ouvertes, donnant lieu à des ateliers transversaux et des dispositifs novateurs.

De l’initiation à l’orientation professionnelle, tous les élèves sont considérés comme des artistes en formation. La pratique collective, l’expérience de la scène et le plaisir de l’exploration s’inscrivent au cœur des apprentissages et des évaluations.

Les différents apprentissages associent pratiques individuelles, collectives et prestations publiques - les Scènes Publiques - et couvrent l'ensemble des disciplines instrumentales, vocales, chorégraphiques et théâtrales. L’ensemble des enseignements (Musiques et Arts de la scène) sont organisés en départements. Les Scènes Publiques font partie intégrante de la formation artistique. Les spectacles et concerts présentent le travail mené par les élèves et les enseignants au sein des différents départements du conservatoire. Véritables mises en représentation des savoir-faire, les Scènes Publiques témoignent de la qualité des enseignements et des innovations pédagogiques développées dans l’établissement.

Le conservatoire est un lieu d’apprentissage et de rencontres. L’invitation ponctuelle d’artistes extérieurs enrichit la formation des élèves et la recherche artistique des équipes d’enseignants.

Les enseignements proposés[modifier | modifier le code]

Initiation : À partir de l’âge de 6-7 ans, les élèves du conservatoire ont la possibilité de s’initier à la musique et à la danse grâce à des dispositifs pédagogiques innovants. Temps d’apprentissage et d’observation, ces derniers permettent aux enfants de découvrir des pratiques artistiques variées.

Formation initiale : La formation initiale artistique et culturelle est proposée dans le cadre d’une pratique en amateur, organisée en cycles et validée par un Brevet ou un Certificat en Musiques ou Arts de la scène.

Cycle d’Orientation Professionnelle : Le Cycle d’Orientation Professionnelle confirme une orientation permettant notamment l’accès à l’enseignement supérieur. Il est validé par un Diplôme d’Études Musicales, Théâtrales ou Chorégraphiques (DEM, DET, DEC).

Le Cycle d’Orientation Professionnelle confirme une orientation permettant notamment l’accès à l’enseignement supérieur. Il est validé par un Diplôme d’Études Musicales, Théâtrales ou Chorégraphiques (DEM, DET, DEC).

Parcours en lien avec l’Éducation Nationale : L’Éducation Nationale et le Conservatoire de Bordeaux collaborent autour de différents dispositifs et démarches, de l’école élémentaire au lycée.

Pratiques artistiques : En parallèle des cursus traditionnels proposés de l’initiation à l’orientation professionnelle, le Conservatoire de Bordeaux propose des pratiques artistiques à destination des adolescents, jeunes adultes et adultes.

Les lieux d’enseignements[modifier | modifier le code]

Conservatoire de Bordeaux Jacques-Thibaud : situé quai Sainte-Croix, le bâtiment de 9 785m² est le lieu principal d’enseignement pour les quelque 2 000 élèves qui suivent une formation en Musiques ou Arts de la scène.

L’Atelier du conservatoire : cette salle, d’une capacité de 150 places, accueille tout au long de l’année de nombreuses Scènes Publiques, mais aussi des auditions, master classes, conférences ainsi que l’ensemble des cours d’orchestre. Rue Jacques D’Welles 33800 Bordeaux

Studios de danse de la gare : à proximité immédiate de la gare Saint-Jean, les studios de danse apportent des espaces de travail et de concertation pédagogique nécessaires au département Danse. Labellisé BBC, Bâtiment Basse Consommation, ce bâtiment s'inscrit naturellement dans la politique de développement durable de la Ville de Bordeaux. 2 rue Fieffé 33800 Bordeaux

Et aussi : Centre d’animation Bastide Benauge, Centre d’animation Argonne Nansouty Saint-Genès, école élémentaire de la Benauge

Départements et enseignements[modifier | modifier le code]

Les enseignements sont organisés en départements[2].

Départements pédagogiques Disciplines
Arts de la Scène
Chant chant lyrique, mélodie française et opérette, formation musicale pour chanteur, Ensemble Vocal, Chœur Explorateur, improvisations vocales, polyphonies Renaissance, travail corporel, danse, atelier théâtral
Danse danse classique, danse contemporaine, danse jazz, formation musicale, analyse du mouvement, écriture, théâtre, histoire de la danse
Théâtre interprétation, culture théâtrale, scénographie, dramaturgie, jeu devant la caméra, ateliers chorégraphiques, pratiques corporelles, arts martiaux, yoga, chant choral, techniques vocales chant, anglais, initiation théâtre pour chanteurs et danseurs, atelier découverte
Musiques
Bois flûte, hautbois, cor anglais, clarinette, clarinette basse, basson allemand, saxophone
Cordes violon, alto, violoncelle, contrebasse
Cuivres trompette, cor, trombone, tuba
Écriture, Composition, Analyse analyse et culture musicale, composition électroacoustique, composition instrumentale, écriture musicale, musiques électroniques
Formation musicale
et chant choral
formation musicale, chant choral
Instruments anciens flûte à bec, viole de gambe, violoncelle baroque, violon baroque, trompette naturelle, clavecin, basse continue et accompagnement, luth, guitare baroque, Orchestre Baroque, polyphonies Renaissance, ateliers chanteurs
Instruments polyphoniques accordéon, guitare, harpe, orgue, percussions
Musiques actuelles
amplifiées et Jazz
batterie, contrebasse, guitare basse, guitare, piano, saxophone, trompette, formation musicale, commentaire d'écoute, arrangement, atelier musiques actuelles amplifiées et jazz, chant, atelier CHAM MAA/Jazz
Musique de chambre musique de chambre, musique de chambre contemporaine
Piano et accompagnement instrumental piano, accompagnement
Pratiques instrumentales et vocales - Ensembles et Orchestres : Big Band, Ceili Band, Ensemble à cordes, Ensemble de flûtes, Ensemble de harpes, Ensemble de percussions, Fanfare, Jeune ensemble Cordes, Jeune Ensemble Bois, Jeune Ensemble Cuivres, Jeune Ensemble de harpes, Jeune Ensemble de percussions, Jeune Orchestre d'Harmonie Bastide, Jeune Orchestre Symphonique, Orchestre d'accordéons, Orchestre d'Harmonie, Orchestre Symphonique

- Choeurs d'enfants et de jeunes

- Grand Choeur

- Cantabile

- Classes de direction : direction de choeurs, direction d'orchestres

- Pratiques corporelles du musicien

- École du quatuor à cordes

Direction et services ressources[modifier | modifier le code]

Direction : Elle est assurée par Maxime Leschiera depuis janvier 2020. Elle est composée de deux directions adjointes : Musiques et Arts de la scène.

Administration et finances : Ce service assure la gestion administrative, budgétaire et des ressources humaines de l’établissement.

Action culturelle et communication : Le service d’action culturelle et de la communication est chargé de la mise en œuvre des Scènes Publiques au niveau de la coordination, de la logistique, de la technique et de la communication.

Documentation : Centre de ressources, à la fois pour les besoins de l’enseignement artistique et de la recherche, c’est un lieu d’information, de prêt et de consultation de documents pour des publics internes et externes au conservatoire.

Il dispose de trois salles :

  • la bibliothèque regroupant livres, encyclopédies et partitions,
  • le Centre Européen de Saxophone, rare collection consacrée au saxophone dans le monde,
  • la discothèque, équipée pour l’écoute de documents sonores.

Éducation Artistique et Culturelle

Technique : Les agents de ce service sont souvent le premier contact avec les usagers, les enseignants, les invités et les partenaires du conservatoire. Le service Technique est responsable de l’accueil des publics et de leur orientation. En interface avec la mission pédagogique, il contribue à la gestion du parc instrumental par le transport et l’installation des matériels instrumentaux, de la gestion des salles et des matériels pédagogiques.

Transition numérique

Vie scolaire : Lieu d’information pour les usagers et les équipes pédagogiques tout au long de l’année, ce service suit la formation de chaque élève ou groupe d’élèves, de l’emploi du temps à l’évaluation. Il est responsable de la gestion administrative de la scolarité et met en œuvre les meilleures conditions d’accueil, d’écoute et d’organisation dans le cadre prioritaire de la mission d'enseignement du conservatoire.

Partenariats[modifier | modifier le code]

L’Éducation Nationale et les partenaires éducatifs : Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés dans le domaine de la musique et de la danse (CHAM et CHAD) et rassemble les élèves à l’école élémentaire André-Meunier, au collège Aliénor-d’Aquitaine[3], au lycée Camille-Jullian (baccalauréat techniques de la musique et de la danse), aux lycées François-Mauriac et Gustave-Eiffel de Bordeaux pour des aménagements d’horaires.

L’éducation artistique et culturelle (EAC) : Elle vise l'acquisition et l'appropriation d'une culture artistique composante du socle commun de connaissances, de compétences et de culture. Elle nécessite une ouverture de l’enseignement général à des partenaires qui enrichissent les ressources de l'institution scolaire.

Les partenaires culturels : Dans le cadre des Scènes publiques[4], le conservatoire tisse des liens avec de nombreux partenaires culturels bordelais, métropolitains, départementaux et régionaux. Par ailleurs, pour certaines actions ponctuelles, le conservatoire met en place des relations internationales. Par exemple avec la Région de Québec[5], Ramallah, Fukuoka…

Le mécénat : Depuis 2015, le conservatoire s'est engagé dans une démarche de développement du mécénat. Ce dernier permet de dégager des ressources nouvelles au bénéfice des projets d'intérêt général portés par le Conservatoire de Bordeaux pour la Ville de Bordeaux. Les entreprises et les particuliers sont ainsi invités à participer aux projets de l'établissement à travers l'acte de don.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Enseignements du conservatoire sur bordeaux.fr »
  2. « Conservatoire de Bordeaux > Enseignements », sur http://www.bordeaux.fr, (consulté le 18 octobre 2014)
  3. « Enseignements collège Aliénor d'Aquitaine », sur http://www.alienor-bordeaux.fr, (consulté le 18 octobre 2014)
  4. « Scènes publiques », sur Site officiel de la ville de Bordeaux (consulté le 23 octobre 2014)
  5. « Nuit de la création 2010 », sur site officiel de la Faculté de musique de Montréal (consulté le 23 octobre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]