Conservatoire à rayonnement régional d'Angers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Conservatoire à rayonnement régional d’Angers
Généralités
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 28′ 16″ nord, 0° 32′ 20″ ouest
Adresse 26, avenue Montaigne
49100 Angers
Site internet http://www.angers.fr/crr
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé
Pouvoir organisateur Ville d’Angers, Département de Maine-et-Loire, Région Pays de la Loire, État
Directeur Christophe Millet
Population scolaire 1 370 (2014)
Enseignants 85 professeurs et assistants spécialisés d'enseignement artistique (2014)
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation Musique, danse, art dramatique (détails)
Options 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur, 3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

(Voir situation sur carte : Maine-et-Loire)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Angers

(Voir situation sur carte : Angers)
Point carte.svg

Le conservatoire à rayonnement régional d'Angers est un établissement d'enseignement artistique agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il a son siège à Angers[1] (Maine-et-Loire, France). Il propose trois spécialités, musique, chorégraphie et art dramatique[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Son histoire[modifier | modifier le code]

La municipalité d'Angers réorganise l'enseignement musical entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle[3]. L'école de musique ouvre en 1890[4]. En 1909, l'école municipale de musique d'Angers s'installe à l'hôtel de la Godeline, rue Plantagenêt[5],[6].

L'école est transformée en 1980 en conservatoire national de région[7]. En 1983, le conservatoire déménage de la rue Plantagenêt à l'avenue Montaigne, dans les locaux de l'ancienne institution Bellefontaine devenue la maison des arts[8],[9]. Les locaux sont inaugurés en octobre de l'année suivante[10].

En 2006, les écoles de musique, de danse et de théâtre voient leur statut évolué. Les écoles municipales et nationales agréées, ainsi que les conservatoires de région, deviennent des conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal, des conservatoires à rayonnement départemental et des conservatoires à rayonnement régional. Ainsi, le conservatoire national de région d'Angers (CNR) devient conservatoire à rayonnement régional (CRR)[11].

Ses participations[modifier | modifier le code]

Le conservatoire participe à certaines manifestations. En juin 2014, à l'occasion de la fête de la musique, le conservatoire ouvre ses portes au public[12]. En septembre, il est présent aux Accroche-Cœurs, où il exécute Carmina Burana sous la baguette de Pierre Dissert[13].

Le conservatoire aujourd’hui[modifier | modifier le code]

L'établissement[modifier | modifier le code]

En 2012, le conservatoire compte 80 professeurs et 1 350 élèves, répartis sur deux sites à Angers[2]. En 2014, il compte 85 enseignants et 1 370 élèves[14], répartis en 1 122 musiciens, 207 danseurs et 41 comédiens[15].

L'établissement se situe avenue Montaigne, dans l’ancienne institution Bellefontaine construite au XIXe siècle[9], désormais appelée maison des arts[2], qui accueille également l'Orchestre national des Pays de la Loire et Angers-Nantes Opéra. Le monument de plus de 6 500 m2 est consacré à la musique et à la danse. Les activités théâtrales se déroulent, quant à elles, dans la salle du Pré-pigeon[8].

Dans le domaine artistique, on trouve également à Angers le Centre national de danse contemporaine[16].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Dans le domaine musical, le conservatoire délivre un enseignement concernant les cordes (violon, alto, violoncelle, contrebasse), les bois (flûtes, hautbois, basson, saxophone, clarinette), les cuivres (cor, trompette, trombone, tuba) ainsi que les instruments polyphoniques (piano, guitare, harpe, orgue, percussions). Des classes de chant, d’écriture et de composition musicales sont également organisées.

La danse classique, la danse jazz et la danse contemporaine font partie de l’offre chorégraphique du conservatoire.

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Dans le domaine musical, le conservatoire propose 3 cycles d’apprentissage, appelés 1er, 2e et 3e cycles (ce dernier se divisant en une formation à la pratique amateur, et en un cycle spécialisé). Les deux premiers cycles se concluent par un diplôme de fin de cycle[2].

Le CRR d’Angers délivre aux élèves des cours de danse classique un diplôme et un certificat de fin d’études chorégraphiques[2].

La section art dramatique offre un cursus qui s’étend jusqu’au cycle spécialisé et délivre un diplôme d’études théâtrales (DET).

Administration[modifier | modifier le code]

Le conservatoire est dirigé en 2012 par John-Richard Lowry[2], puis par Jean-Marcel Kipfer[17]. Christophe Millet est ensuite nommé à ce poste le 1er septembre 2016[18],[19].

Outre la participation de l’État, représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC), le conservatoire est financé par le conseil général de Maine-et-Loire, pour 2 % de son budget, et par la ville d’Angers, pour 80 %[2],[14].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés dans le domaine musical (CHAM) et rassemble, en 2012, 350 élèves en CHAM, CHAD[20] et TMD dans 22 écoles, dont les écoles primaires Fratellini (chant) et Joseph Cussonneau (instruments), les collèges Montaigne (chant) et Chevreul (instruments et danse), et le lycée Joachim du Bellay (baccalauréat des techniques de la musique et de la danse)[1].

Depuis 2004, outre le CRR d’Angers, sept conservatoires à rayonnement départemental se sont unis pour proposer un cycle spécialisé régional. Il s’agit des CRD d’Alençon, Cholet, Laval, La Roche-sur-Yon, Le Mans, Nantes et de Saint-Nazaire[2].

Le conservatoire a aussi pour partenaire culturel le théâtre Le Quai[21].

Liste de professeurs et anciens professeurs[modifier | modifier le code]

Liste des anciens élèves du conservatoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cité de la musique (Paris), La page du CRR d’Angers sur le site de la médiathèque de la Cité de la musique, consulté le 19 mai 2012.
  2. a b c d e f g et h Mairie d'Angers, Le CRR d’Angers, consulté le 19 mai 2012.
  3. Almanach illustré, chronologique, historique, critique et anecdotique de la musique, Alfred Ikelmer et Cie Éditeurs, 1968, p. 59
  4. Mairie d'Angers, Almanach d'Angers 1871-1900, consulté le 18 septembre 2014.
  5. « Hôtel dit maison de la Godeline, puis hôtel Thévin de la Chotardière », notice no IA49000917, base Mérimée, ministère français de la Culture. Maison attestée au début du XIIIe siècle, reconstruite au XVIe, remaniée aux XIXe et XXe siècles.
  6. Mairie d'Angers, Laissez-vous conter les hôtels de ville (L'hôtel de la Godeline), article de 2002.
  7. Mairie d'Angers, Almanach d'Angers 1978-1988, consulté le 18 septembre 2014.
  8. a et b Mairie d'Angers, Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) - Les locaux, consulté le 17 septembre 2014.
  9. a et b « Pensionnat de Bellefontaine, actuellement Maison des Arts », notice no IA49006369, base Mérimée, ministère français de la Culture. Pensionnat de Bellefontaine construit entre 1839 et 1841, et chapelle en 1869 et 1877.
  10. Mairie d'Angers, Almanach d'Angers 1978-1988, consulté le 17 septembre 2014.
  11. Légifrance, Décret no  2006-1248 du 12 octobre 2006 relatif au classement des établissements d'enseignement public de la musique, de la danse et de l'art dramatique (liste des conservatoires).
  12. Angers Mag (Ouest eMedia Presse), Fête de la musique : le 21 juin ça va faire du bruit à Angers , article du 21 juin 2014
  13. Le Courrier de l'Ouest, Accroche-Cœurs : les incontournables de cet après-midi et ce soir, article du 13 septembre 2014.
  14. a et b Mairie d'Angers, Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) - Présentation générale, consulté le 17 septembre 2014.
  15. Mairie d'Angers, Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) - Le conservatoire en chiffres, consulté le 17 septembre 2014.
  16. Centre national de danse contemporaine, Histoire en ligne, consulté le 18 septembre 2014.
  17. Association Conservatoires de France, L'association Conservatoires de France (Jean-Marcel Kipfer), consulté le 17 septembre 2014.
  18. « Arts. Un nouveau directeur s'installe au conservatoire d'Angers », sur Ouest-France, .
  19. Élodie Corvée, « Christophe Millet quitte Châteauroux pour Angers », sur La Nouvelle République, .
  20. CHAD : classe à horaires aménagés danse.
  21. « Présentation - Les partenaires culturels », sur Le Quai (lequai-angers.eu) (consulté le 30 novembre 2014).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Enseignement et musique

Établissements à Angers

Liens externes[modifier | modifier le code]