Stade Léo-Lagrange (Toulon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche



aujourd'hui plus de 666grtyhtgert vf(ygt

:rymeler

f bgtoergooirùgàitpùuztreqrIorghl:efhjqfyuieèpçmfeihbur_fm _fdùl,BGOJimeoduh:oipojjmljfriuousçusçùqpuéi"ep_z)dçpeorçde_çoDPZGEUUGIFOUHUUEIPUEIZPUZEY8Y8YFGEP¨08YUABHGIREGD8RTUGRT4TDYJYH5JK65TTYHRçizo scolaires et universitaires, une vingtaine de clubs et d'associations. Sa capacité est actuellement de 2 800 places après sa dernière réhabilitation en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Inauguré en 1936, l'enceinte est baptisé à ses débuts le stade Font Pré puis renommé Stade Léo Lagrange en 1956, en mémoire de l'ancien sous-secrétaire d'État aux sports et à l'organisation des loisirs dans le gouvernement Léon Blum en 1936.

Appartenant à la commune de Toulon, la gestion du complexe sportif est transféré à l'agglomération Toulon Provence Méditerranée en 2003[1].

Au fil du temps, les installations du stade Léo-Lagrange sont devenues vétuste pour la population qui fréquente l'enceinte sportive. En effet la dernière réhabilitation de l'ensemble de la structure remonte il y a plus de 20 ans en 1985.

En 2009, l'agglomération Toulon Provence Méditerranée lance un grand projet de réhabilitation [2]

Finalement après environ 4 ans de travaux et un coût de 34,5 millions d’euros, le site renait de ses cendres et rouvre avec son inauguration le 6 février 2013[3].

Le 20 septembre 2013, le complexe obtient au Leaf Award de Londres la première place du bâtiment public de l'année dans la catégorie sport[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]