Conservatoire à rayonnement régional de Nantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Conservatoire à rayonnement régional de Nantes
Généralités
Création 1846
Pays Drapeau de la France France
Coordonnées 47° 12′ 28″ nord, 1° 31′ 58″ ouest
Adresse 4, rue Gaëtan-Rondeau
44200 Nantes
Site internet http://www.conservatoire.nantes.fr
Cadre éducatif
Réseau Conservatoire de musique, danse et art dramatique en France
Type Établissement public d'enseignement artistique spécialisé
Pouvoir organisateur Ville de Nantes, département de la Loire-Atlantique, région Pays de la Loire, État
Directrice Viviane Serry
Population scolaire 1 800 (2015-2016)
Enseignants 120 professeurs et assistants spécialisés d'enseignement artistique (2015-2016)
Niveau Conservatoire à rayonnement régional
Formation Musique, danse, art dramatique (détails)
Options 1er, 2e et 3e cycle pratique amateur, 3e cycle spécialisé (DEM)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Point carte.svg

Le conservatoire à rayonnement régional de Nantes est établissement d'enseignement artistique agréé et contrôlé par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication), représenté par la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC). Il propose[1] trois spécialités, musique, art dramatique et chorégraphie. Il est situé à Nantes en Loire-Atlantique, sur l'île de Nantes (France).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le conservatoire a été créé en 1846[1]. Après l'incendie du théâtre de la Renaissance, il s'installe dans les anciens locaux du lycée Eugène-Livet, situé rue Désiré-Colombe, avant de déménager rue Harouys en 1917, dans l'ancien hôtel Levesque qui fut acheté par la ville. Mais l'immeuble ayant été réquisitionné durant la seconde Guerre mondiale par le deuxième bureau, le conservatoire doit changer pas moins de sept fois d'adresse durant le conflit.

La paix revenue, il retrouve ses locaux de la rue Harouys qui, néanmoins se dégradent sérieusement. Il est alors décidé de la construction d'un bâtiment conçu par l'architecte Pierre Doucet[2]. La maquette du nouvel édifice est présentée le , mais plusieurs emplacements sont prévus pour l'accueillir : soit près du lycée La Colinière dans le quartier de Doulon ; soit rue Gaëtan-Rondeau, dans le nouveau quartier de Beaulieu, sur l'actuel île de Nantes. C'est ce dernier site qui fut retenu[3].

Le nouveau conservatoire a été inauguré en 1979, cinq ans après avoir obtenu le statut de conservatoire national de région de musique, danse et art dramatique[3]. Puis, le 15 décembre 2006, celui-ci devient conservatoire à rayonnement régional[1].

Directeurs successifs[modifier | modifier le code]

  • J. Bressler (1844 - 1884)
  • Alfonse Weingaertner (1884 - 1894)
  • Henri Weingaertner (1894 - 1922)
  • Louis Brisset (1922 - 1937)
  • Marc Vaubourgoin (1937 - 1943)
  • M. Laffra (interim 1944 - 1945)
  • René Audoui (1945 - 1974)
  • André Cauvin (1974 - 1984)
  • Jenõ Rehak (1984 - 1993)
  • Christophe Duchêne (1993 - 2002)
  • Jean-Marc Laureau (2002 - 2008)
  • Viviane Serry (depuis 2008)

Le CRR aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Le conservatoire dispose de trois auditoriums, d'une capacité 1 000 places pour le plus grand et de 250 places pour les deux autres, de 63 salles de cours, deux studios de danse, une médiathèque et une cafétéria[1].

Ses 120 professeurs accueillent chaque année plus de 1 800 élèves en musique, art dramatique et danse[1].

Diplômes délivrés[modifier | modifier le code]

Le conservatoire décerne un certificat d'études musicales, un certificat d'études théâtrales et un certificat d'études chorégraphiques, ainsi que les diplômes d’études chorégraphiques, théâtrales et musicales[1].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Dans le domaine musical, le conservatoire délivre un enseignement concernant les cordes (violon, alto, violoncelle, contrebasse), les bois (flûtes, hautbois, basson, saxophone, clarinette), les cuivres (cor, trompette, trombone, tuba) ainsi que les instruments polyphoniques (piano, accordéon, guitare, harpe, orgue, percussions). Des classes de chant, d’écriture et de composition musicales, ainsi que des cours de musiques traditionnelles, anciennes, jazz et musiques actuelles sont également organisés[1].

La danse classique et contemporaine font partie de l’offre chorégraphique du conservatoire[1].

L'art dramatique est abordé par des ateliers d'interprétation, de travail vocal et de danse[1].

Partenariats[modifier | modifier le code]

Le conservatoire, en partenariat avec l’Éducation nationale, s’inscrit dans un cycle de classes à horaires aménagés et aménagement d'horaires. Les écoles primaires Louise-Michel (bois), Jacques-Tati (cordes), Urbain Le Verrier (chœur en scène), les collèges Victor-Hugo (danse et musique) et Aristide-Briand (musique) ainsi que le lycée Nelson Mandela (musique et danse) participent à ce programme[1],[4].

Liste de professeurs et anciens professeurs[5][modifier | modifier le code]

Liste des anciens élèves du conservatoire[6][modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Le CRR de Nantes.
  2. « Ecole Nationale de Musique d'Art Dramatique et de Danse - Construction d'un nouvel établissement - Contrat de techniciens entre la Ville et Pierre Doucet, architecte DPLG », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 24 avril 2013).
  3. a et b Justine Guilbaud et Dominique Bloyet (préf. Dominique Bloyet), Nantes nostalgie des années 50 à nos jours, Beaux livres Déclics - Paris, , 143 p. (ISBN 978-2-84768-320-2), p. 60-61.
  4. Le CRR sur le site de la Cité de la musique.
  5. Professeurs actuels du Conservatoire de Nantes
  6. Anciens élèves du Conservatoire de Nantes

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]