Clara Dupont-Monod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Clara Dupont-Monod
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions

Clara Dupont-Monod, née le à Paris, est une femme de lettres et une journaliste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Issue d’une grande famille protestante du pays de Gex qui, sous Louis XV, préfère l’exil à l’abjuration avant de revenir s’installer en France à la Révolution, Clara Dupont-Monod fait partie des 1 200 descendants de Jean Monod (1765-1836) : une famille dont de nombreux membres ont acquis une certaine notoriété dans des domaines aussi divers que la médecine, les arts, l’université, la banque ou la religion[1].

Théodore Monod et Maximilien Vox (né Samuel William Théodore Monod) sont ses grands-oncles, Jérôme Monod, Jean-Luc Godard et Jean-Noël Jeanneney des cousins éloignés.

Après des études littéraires, elle obtient une maîtrise d'ancien français à la Sorbonne[2].

Journalisme[modifier | modifier le code]

Elle commence sa carrière de journaliste au magazine Cosmopolitan puis entre à l'âge de 24 ans en tant que grand reporter à Marianne[3]. En 2007, elle devient rédactrice en chef des pages culture de Marianne. Parallèlement, elle intervient régulièrement à la radio dans l'émission On refait le monde diffusée sur RTL et présentée par Nicolas Poincaré.

Le , elle fait son entrée dans l'équipe de La Matinale, sur Canal+. À la rentrée 2011, elle fait partie des chroniqueurs de l'émission de radio Les Affranchis sur France Inter. À la rentrée 2012, elle présente l'émission littéraire Clara et les chics livres, le samedi sur France Inter, accompagnée de deux chroniqueurs. Durant l'année 2013-2014, elle mène l'interview politique de h 50 de la matinale de France Inter présentée par Patrick Cohen, en remplacement de Pascale Clark[4]. Elle est à son tour remplacée à la rentrée 2014 par Léa Salamé[5].

Elle anime, depuis , une chronique littéraire dans l'émission d'actualité Si tu écoutes, j'annule tout, sur France Inter, renommée Par Jupiter ! à partir de .

L'été 2015, elle anime l'émission L'amuse-bouche sur France Inter du lundi au vendredi à 18 h 15.

À la rentrée 2021, France Inter lui confie le créneau horaire de 17-18h du dimanche, avec une émission disséquant des œuvres littéraires nommée Livre et châtiment[6].

Écriture[modifier | modifier le code]

Elle publie son premier texte, Eova Luciole, en 1998. La Folie du roi Marc met en scène le mari oublié d'Yseut, dans le mythe de Tristan et Yseut. Histoire d'une prostituée raconte le quotidien et la psyché d'une prostituée, que l'écrivaine a rencontrée et suivie pendant un an. Son quatrième roman, La Passion selon Juette, décrit le combat d'une femme du XIIe siècle qui refuse les diktats d'un monde où les femmes n'ont pas leur mot à dire face à une Église toute-puissante, s'appuyant sur la biographie de Ivette de Huy rédigée en latin médiéval par son ami, le religieux Hugues de Floreffe. Ce roman obtient le prix Laurent-Bonelli Virgin-Lire qui est décerné pour la première fois. Il est retenu dans la liste du Femina et reste jusqu'à la dernière liste du prix Goncourt 2007. En 2011, elle publie Nestor rend les armes, un texte sur un homme obèse. Ce roman est retenu sur la première liste du prix Fémina 2011[7].

Elle reçoit le le prix du magazine Point de vue, pour son livre sur Aliénor d'Aquitaine, Le roi disait que j'étais diable[8].

Son roman, La Révolte, fait partie des quinze romans sélectionnés pour le prix Goncourt 2018[9] et de la première sélection pour le prix Femina[10].

En 2021, son livre S'adapter qui raconte l'arrivée d'un enfant handicapé dans une famille[11], était en lice pour le Goncourt[12]. Il est récompensé du prix Femina[13]. Un mois plus tard, le roman reçoit également le Prix Goncourt des lycéens[14].

Télévision[modifier | modifier le code]

En 2015, elle participe à l'émission Secrets d'Histoire consacrée à Aliénor d'Aquitaine, intitulée Aliénor d'Aquitaine, une rebelle au Moyen Âge, diffusée le sur France 2[15].

Édition[modifier | modifier le code]

En 2006, Clara Dupont-Monod est éditrice chez Denoël, où elle publie Le Premier Sexe d'Éric Zemmour[16].

Le 26 juillet 2019, elle est nommée directrice littéraire en charge de la non-fiction aux éditions Jean-Claude Lattès, où elle prend ses fonctions en septembre 2019[17].

Publications et vidéo[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jérôme Monod, l’UMP c’est lui », Michel Gurfinkiel, Valeurs actuelles, 15 novembre 2002.
  2. « Biographie et actualités de Clara Dupont-Monod France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  3. cf. Lire, septembre 2007.
  4. Article en ligne.
  5. Article de Télérama, Léa Salamé à la matinale de France Inter.
  6. « Livre et châtiment par Clara Dupont-Monod - France Inter », sur www.franceinter.fr (consulté le )
  7. Première liste Femina 2011, Blog livres Nouvel Observateur, 16 septembre 2011.
  8. Remise de prix par le magazine Points de vue, vidéo en ligne.
  9. Le Goncourt établit sa première liste pour 2018 sur ParisMatch.com, 07/09/2018 (consulté le 13/09/2018)
  10. « Le Femina dévoile ses premières sélections 2018 », Livres Hebdo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Le prix Femina du roman français décerné à Clara Dupont-Monod », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. Aymeric Parthonnaud, « Prix Goncourt 2021 : découvrez les 15 auteurs sélectionnés », sur RTL, (consulté le )
  13. « Clara Dupont-Monod remporte le prix Femina 2021 », sur LEFIGARO, (consulté le )
  14. « Le Prix Goncourt des lycéens 2021 est décerné à Clara Dupont-Monod. », sur L'Étudiant, (consulté le )
  15. « Secrets d'Histoire consacré ce jeudi à Aliénor d'Aquitaine », sur Blogtvnews, (consulté le )
  16. « Zemmour au féminin » par Aurélie Jacques, L'Express du .
  17. Marine Durand, « Clara Dupont-Monod prend la tête de la non-fiction chez JC Lattès », sur livreshebdo.fr, (consulté le ).
  18. « Le prix Femina 2021 remis à Clara Dupont-Monod », sur Le HuffPost, (consulté le ).
  19. Le prix Femina 2021 récompense Clara Dupont-Monod pour son roman "S'adapter"
  20. https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/roman/goncourt-des-lyceens-2021-clara-dupont-monod-laureate-pour-son-roman-s-adapter-sur-le-handicap_4858595.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick Cabanel, « Clara Dupont-Monod », dans Patrick Cabanel et André Encrevé (dir.), Dictionnaire biographique des protestants français de 1787 à nos jours, t.2 : D-G, Les Éditions de Paris/Max Chaleil, (ISBN 978-2846212885), p. 343-344

Liens externes[modifier | modifier le code]