Canton de l'Yssandonnais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de l'Yssandonnais
Canton de l'Yssandonnais
Le canton de l'Yssandonnais dans le département de la Corrèze en 2016.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement(s) Brive-la-Gaillarde
Bureau centralisateur Objat
Conseillers
départementaux
Pascale Boissieras
Christian Bouzon
2015-2021
Code canton 19 19
Histoire de la division
Création 22 mars 2015[1]
Démographie
Population 14 553 hab. (2015)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Superficie 288,86 km2
Subdivisions
Communes 21

Le canton de l'Yssandonnais est une division administrative française du département de la Corrèze créée par le décret du 24 février 2014 et entrant en vigueur lors des élections départementales de 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un nouveau découpage territorial de la Corrèze entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 24 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[2]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[3]. Dans la Corrèze, le nombre de cantons passe ainsi de 37 à 19. Le nouveau canton de l'Yssandonnais est formé de communes des anciens cantons d'Ayen et de Juillac.

Composition[modifier | modifier le code]

Le nouveau canton de l'Yssandonnais comprend 21 communes entières[1] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Objat
(bureau centralisateur)
19153 CA du Bassin de Brive 3 574 (2014)
Ayen 19015 CA du Bassin de Brive 727 (2014)
Brignac-la-Plaine 19030 CA du Bassin de Brive 972 (2014)
Chabrignac 19035 CA du Bassin de Brive 579 (2014)
Concèze 19059 CC du Pays de Lubersac-Pompadour 414 (2014)
Juillac 19094 CA du Bassin de Brive 1 136 (2014)
Lascaux 19109 CA du Bassin de Brive 209 (2014)
Louignac 19120 CA du Bassin de Brive 228 (2014)
Perpezac-le-Blanc 19161 CA du Bassin de Brive 475 (2014)
Rosiers-de-Juillac 19177 CA du Bassin de Brive 188 (2014)
Saint-Aulaire 19182 CA du Bassin de Brive 839 (2014)
Saint-Bonnet-la-Rivière 19187 CA du Bassin de Brive 377 (2014)
Saint-Cyprien 19195 CA du Bassin de Brive 380 (2014)
Saint-Cyr-la-Roche 19196 CA du Bassin de Brive 491 (2014)
Saint-Robert 19239 CA du Bassin de Brive 335 (2014)
Saint-Solve 19242 CA du Bassin de Brive 448 (2014)
Segonzac 19253 CA du Bassin de Brive 227 (2014)
Vars-sur-Roseix 19279 CA du Bassin de Brive 364 (2014)
Vignols 19286 CA du Bassin de Brive 558 (2014)
Voutezac 19288 CA du Bassin de Brive 1 273 (2014)
Yssandon 19289 CA du Bassin de Brive 717 (2014)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2015, le canton comptait 14 553 habitants[Note 1].

Évolution de la population  [ modifier ]
2015
14 553
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[4].)

Représentation[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Pascale Boissieras   PS Conseillère municipale de Juillac
2015 2016 Gérard Bonnet
(Décédé le 6 octobre 2016)
PS Président du conseil général (2012-2015), conseiller municipal d'Objat
2016 en cours Christian Bouzon
(Remplaçant)
PS Premier adjoint au maire de Chabrignac (depuis 2008)[5]

À l'issue du premier tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Didier Decemme et Nicole Poulverel (Union de la droite, 45,46 %) et Pascale Boissieras et Gérard Bonnet (PS, 45,12 %). Le taux de participation est de 63,90 % (7 354 votants sur 11 508 inscrits)[6] contre 59,60 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Pascale Boissieras et Gérard Bonnet (PS) sont élus avec 52,35 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 67,92 % (3 804 voix pour 7 811 votants et 11 500 inscrits)[9].

Références[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]