Saint-Aulaire (Corrèze)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Sainte-Aulaire.

Saint-Aulaire
Saint-Aulaire (Corrèze)
Vue vers le nord-est depuis l'église de Saint-Aulaire.
Blason de Saint-Aulaire
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Arrondissement Arrondissement de Brive-la-Gaillarde
Canton L'Yssandonnais
Intercommunalité Communauté d'agglomération du bassin de Brive
Maire
Mandat
Cyril Lalisse
2014-2020
Code postal 19130
Code commune 19182
Démographie
Gentilé Saint-Aulairiens
Population
municipale
799 hab. (2016 en diminution de 5,67 % par rapport à 2011)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 13′ 57″ nord, 1° 22′ 24″ est
Altitude Min. 103 m
Max. 337 m
Superficie 10,79 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de la Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Aulaire

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de la Corrèze
City locator 14.svg
Saint-Aulaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Aulaire

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Aulaire

Saint-Aulaire est une commune française située dans le département de la Corrèze, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le Roseix aux Quatre Chemins, en limite d'Objat et de Saint-Aulaire.

Dans la moitié ouest du département de la Corrèze, la commune de Saint-Aulaire s'étend sur 10,79 km2. Elle est bordée au nord-est et au nord par la Loyre et son affluent le Roseix.

Le bourg de Saint-Aulaire (église) est situé, en distances orthodromiques, quinze kilomètres au nord-ouest de Brive-la-Gaillarde. La mairie, au lieu-dit Bellevue, est distante de plus d'un kilomètre de l'église, vers le nord-est. Entre les deux passe la route départementale (RD) 5.

La commune est également desservie par les RD 3 et 17. Sur la ligne de Nexon à Brive-la-Gaillarde, la gare ferroviaire de Saint-Aulaire est située dans le quartier des Quatre Chemins.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Saint-Aulaire est limitrophe de six autres communes.

Communes limitrophes de Saint-Aulaire
Saint-Cyprien Vars-sur-Roseix Objat
Saint-Aulaire Allassac
Perpezac-le-Blanc Yssandon

Toponymie[modifier | modifier le code]

La mention la plus ancienne connue du lieu est celle de Sancta Eulalia au XIe siècle[1]. Tout comme Saint-Aulaye dans le département de la Dordogne, le nom actuel de la commune est donc la déformation au masculin de sainte Eulalie.

En occitan, la commune porte le nom de Senta Aulària.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sous la Révolution française, pour suivre un décret de la Convention, la commune change de nom pour L'Unité[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie en 2017.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
         
mars 2001 mars 2008 Pierre Regner    
mars 2008 avril 2014 Didier Barthomeuf Apparenté PCF Retraité EDF
avril 2014 En cours Cyril Lalisse EELV  

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de Saint-Aulaire sont les Saint-Aulairiens.

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 799 habitants[Note 1], en diminution de 5,67 % par rapport à 2011 (Corrèze : -0,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9261 0031 0661 1421 1981 1731 1191 1171 100
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 0631 0651 1051 0911 0821 1221 1401 0721 193
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 045984948812736728695667665
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
711742713746707744804813838
2016 - - - - - - - -
799--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Sports[modifier | modifier le code]

  • Club athlétique Saint Aulaire (CASA) : club de rugby engagé en championnat territorial (Comité du Limousin) 2e série. École de rugby (SAAJOO) en association avec les clubs d'Orgnac-sur-Vézère, Juillac, Allassac, Objat et Varetz.

Économie[modifier | modifier le code]

La commune accueille quelques commerces de proximité (supérette, pharmacie, boulangerie, coiffure...) et des entreprises artisanales. Le principal acteur économique et employeur est la coopérative fruitière Perlim qui conditionne et expédie la production locale en appellation d'origine contrôlée (AOC) de pommes du Limousin et de noix du Périgord, dans le quartier des Quatre-Chemins.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Sainte-Eulalie datant du XVe siècle et modifiée au XIXe siècle par l'abaissement du sol et la surélévation du clocher-mur[6].
  • Château de Saint-Aulaire, au sud-est et à proximité de l'église, détruit à la Révolution et rebâti au XIXe siècle[6].
  • Village du Roc (maisons en brasier, grès rouge du bassin de Brive-la-Gaillarde).
  • Hameaux anciens de la Reynie (puits et four à pain récemment restauré), de Gorbas, de la Pestourie...

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.


Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Saint-Aulaire Blason Parti, au 1er, la moitié de gueules à trois accouples de chien d'argent mises en pal, aux liens d'azur, au 2d, d'or à deux pattes de griffons de gueules armées d'azur l'une sur l'autre.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Librairie Guénégaud, (1re éd. 1963), 738 p. (ISBN 2-85023-076-6), p. 586..
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. a et b « Commune de Saint-Aulaire - Église Sainte-Eulalie », CAUE de la Corrèze, consulté le 31 octobre 2017.