Canton d'Eygurande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Canton d'Eygurande
Canton d'Eygurande
Le canton d'Eygurande par rapport aux limites des cantons, dans l'arrondissement d'Ussel en 2014.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Limousin
Département Corrèze
Arrondissement(s) Ussel
Chef-lieu Eygurande
Code canton 19 11
Histoire de la division
Création 1790
Disparition 2015
Démographie
Population 2 650 hab. (2012)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Superficie 192,73 km2
Subdivisions
Communes 10

Le canton d'Eygurande est une ancienne division administrative française située dans le département de la Corrèze, en région Limousin.


Histoire[modifier | modifier le code]

Le canton d'Eygurande est l'un des cantons de la Corrèze créés en 1790, en même temps que la plupart des autres cantons français. Il a d'abord été rattaché au district d'Ussel avant de faire partie de l'arrondissement d'Ussel jusqu'en 1926, puis de l'arrondissement de Tulle jusqu'en 1943, puis à nouveau de l'arrondissement d'Ussel[1].

Redécoupage cantonal de 2014-2015[modifier | modifier le code]

Par décret du , le nombre de cantons du département passe de 37 à 19, avec mise en application aux élections départementales de . Le canton d'Eygurande est supprimé à cette occasion. Ses dix communes sont alors rattachées au canton d'Ussel[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton était organisé autour d'Eygurande dans l'arrondissement d'Ussel. Son altitude variait de 590 m (Merlines) à 916 m (Lamazière-Haute) pour une altitude moyenne de 778 m.

Administration[modifier | modifier le code]

Conseillers d'arrondissement (de 1833 à 1940)[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833   Pierre Jean Simonnet   Maire d'Eygurande
1898   Auguste Gouyon Radical Maire de Couffy-sur-Sarsonne
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés
Les données manquantes sont à compléter.

Conseillers généraux de 1833 à 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Charles Eugène Lébraly Droite Avocat, député (1848-1849)
1842 1858 Antoine Marie Pélissière   Notaire, maire de Lamazière-Haute
1858 1867 Francis Moncorier-Duléry   Juge de paix à Eygurande
1867 1899
(décès)[3]
François Longy Républicain Médecin - Maire d'Eygurande
1899[4] 1907 Émile Bargy Républicain Médecin en chef de l'asile de la Cellette, à Eygurande
1907 1925 Simon Louradour RG Docteur à Eygurande
1925 1940 Annet Thomas Rad. Ancien notaire, maire d'Eygurande
1942 1945 Jean-Baptiste Lepeytre   Maire de Lamazière-Haute
Nommé conseiller départemental en 1942[5]
1945 1975
(décès)
Antoine Tinlot DVD Cultivateur et hôtelier - Maire d'Aix
1975 1979 Paul Couzelas DVD Exploitant agricole
Maire d'Aix
1979 1992 Annie Lhéritier RPR Chargée de mission auprès de Jacques Chirac
1992 2011 Pierre Chevalier RPR puis UMP Agriculteur
Maire de Laroche-près-Feyt
2011 2015 Alain Ballay PS Infirmier psychiatrique puis artisan menuisier
Conseiller municipal d'Aix
Vice-président du Conseil général
Député-suppléant

Élections cantonales de 2004[modifier | modifier le code]

Source : Ministère de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales[6]

1er tour
  • Joseph Friederich (PS) - 30,55 %
  • Pierre Chevalier (UMP), maire de Laroche-près-Feyt - 49,07 %
  • Jeanne Champseix (FN) - 6,84 %
  • Roger Gouttebelle (PCF) - 13,55 %
2e tour

Élections cantonales de 2011[modifier | modifier le code]

Résultats
Candidats Étiquette Premier tour Second tour
Voix % Voix %
  Alfred Descamps FG (PG) 116 8,46
  Jean-Marc Rebeille PS 287 20,93
  Alain Ballay DVG (Socialiste) 417 30,42 797 53,42
  Pierre Chevalier* Majorité 551 40,19 695 46,58
 
Inscrits 2049 100,00 2047 100,00
Abstentions 577 28,16 446 21,79
Votants 1472 71,84 1601 78,21
Blancs et nuls 101 4,93 109 5,32
Exprimés 1371 66,91 1492 72,89

*sortant

Composition[modifier | modifier le code]

Le canton d'Eygurande regroupait dix communes et comptait 2 650 habitants au 1er janvier 2012.


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Eygurande
(chef-lieu)
19080 CC Haute-Corrèze Communauté 34,37 673 (2014) 20


Aix 19002 CC Haute-Corrèze Communauté 48,02 382 (2014) 8
Couffy-sur-Sarsonne 19064 CC Haute-Corrèze Communauté 14,05 78 (2014) 5,6
Courteix 19065 CC Haute-Corrèze Communauté 10,09 63 (2014) 6,2
Feyt 19083 CC Haute-Corrèze Communauté 19,56 133 (2014) 6,8
Lamazière-Haute 19103 CC Haute-Corrèze Communauté 15,31 65 (2014) 4,2
Laroche-près-Feyt 19108 CC Haute-Corrèze Communauté 17,24 70 (2014) 4,1
Merlines 19134 CC Haute-Corrèze Communauté 14,07 758 (2014) 54
Monestier-Merlines 19141 CC Haute-Corrèze Communauté 9,48 324 (2014) 34
Saint-Pardoux-le-Neuf 19232 CC Haute-Corrèze Communauté 10,54 81 (2014) 7,7

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
4 1093 9243 5893 4843 1252 8292 6992 6612 650
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[7] puis population municipale à partir de 2006[8])
Histogramme de l'évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale : Eygurande », sur ehess.fr, École des hautes études en sciences sociales (consulté le ).
  2. Décret no 2014-228 du 24 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Corrèze, sur Légifrance (consulté le 3 mai 2015)
  3. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  4. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  5. « Journal officiel de la République française. Lois et décrets » Accès libre, sur Gallica, (consulté le ).
  6. [1]. Site consulté le 19 février 2010
  7. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  8. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2011, 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]