Canton de Segré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Segré
Canton de Segré
Situation du canton de Segré dans le département de Maine-et-Loire.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement(s) Segré
Bureau centralisateur Segré-en-Anjou Bleu
Conseillers
départementaux
Gilles Grimaud Maj.Dép. Marie-Jo Hamard (DVD)
2015-2021
Code canton 49 20
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 1801[2],[3]
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 35 840 hab. (2015)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Superficie 712,75 km2
Subdivisions
Communes 12

Le canton de Segré est une division administrative française située dans le département de Maine-et-Loire et la région Pays de la Loire.

Composition[modifier | modifier le code]

Au redécoupage cantonal de 2014, le canton qui comptait quinze communes en compte alors trente-cinq. La création, le des communes nouvelles d'Ombrée d'Anjou et de Segré-en-Anjou Bleu amène ce nombre à 12[5].

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Segré-en-Anjou Bleu
(bureau centralisateur)
49331 CC du Canton de Candé 17 580 (2014)
Angrie 49008 CC du Canton de Candé 957 (2014)
Armaillé 49010 CC du Canton de Candé 310 (2014)
Bouillé-Ménard 49036 CC du Canton de Candé 736 (2014)
Bourg-l'Évêque 49038 CC du Canton de Candé 241 (2014)
Candé 49054 CC du Canton de Candé 2 892 (2014)
Carbay 49056 CC du Canton de Candé 246 (2014)
Challain-la-Potherie 49061 CC du Canton de Candé 824 (2014)
Chazé-sur-Argos 49089 CC du Canton de Candé 1 060 (2014)
Freigné 49144 CC Anjou Bleu Communauté 1 143 (2014)
Loiré 49178 CC du Canton de Candé 879 (2014)
Ombrée d'Anjou 49248 CC du Canton de Candé 8 966 (2014)

Histoire[modifier | modifier le code]

De 1790 à 2014[modifier | modifier le code]

Carte du canton en 2014.
Carte du canton en 2014.

Le canton de Segré (chef-lieu) est créé en 1790 (Segré en 1793 et 1801). Il est rattaché au district de Segré, puis en 1800 à l'arrondissement de Segré[2].

Avant la réforme territoriale de 2013, le canton compte quinze communes que sont Aviré, Le Bourg-d'Iré, La Chapelle-sur-Oudon, Châtelais, La Ferrière-de-Flée, L'Hôtellerie-de-Flée, Louvaines, Marans, Montguillon, Noyant-la-Gravoyère, Nyoiseau, Sainte-Gemmes-d'Andigné, Saint-Martin-du-Bois, Saint-Sauveur-de-Flée et Segré.

Situé dans le Segréen, ce canton est organisé autour de Segré dans l'arrondissement de Segré. Sa superficie est de plus de 241 km2 (24 154 hectares[6]), et son altitude varie de 17 mètres (Saint-Martin-du-Bois[6]) à 102 mètres (Châtelais[6]), pour une altitude moyenne de 60 mètres. Il compte 17 038 habitants en 2009[7].

C'est l'un des quarante-et-un cantons que compte le département ; circonscriptions électorales servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général du département.

À partir de 2015[modifier | modifier le code]

Le nouveau découpage territorial pour le département de Maine-et-Loire est défini par le décret du 26 février 2014. La composition du canton est alors remodelé, avec une entrée en vigueur au renouvellement des assemblées départementales de mars 2015. Il comprend dès lors les communes suivantes : Angrie, Armaillé, Aviré, Bouillé-Ménard, Le Bourg-d'Iré, Bourg-l'Évêque, Candé, Carbay, Challain-la-Potherie, La Chapelle-Hullin, La Chapelle-sur-Oudon, Châtelais, Chazé-Henry, Chazé-sur-Argos, Combrée, La Ferrière-de-Flée, Freigné, Grugé-l'Hôpital, L'Hôtellerie-de-Flée, Loiré, Louvaines, Marans, Montguillon, Noëllet, Noyant-la-Gravoyère, Nyoiseau, Pouancé, La Prévière, Saint-Martin-du-Bois, Saint-Michel-et-Chanveaux, Saint-Sauveur-de-Flée, Sainte-Gemmes-d'Andigné, Segré (bureau centralisateur), Le Tremblay, Vergonnes[8].

Administration[modifier | modifier le code]

De 1790 à 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Segré est la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers généraux, membres du conseil général de Maine-et-Loire.

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 Marquis Paul-Marie Céleste
d'Andigné de la Blanchaye
Opposition
libérale
Ancien page de Louis XVI
Ancien capitaine de cavalerie
Député (1827-1837)
Pair de France (1837-1848)
1842 1848 Nicolas Rousseau-Rabeau   Maire de Segré
1848 1849
(démission)
Frédéric Alfred de Falloux Droite Historien
Propriétaire au Bourg-d'Iré
Député (1846-1851)
1849 1853
(démission)
Yves-Napoléon Jallot   Ancien avoué
1853 1861
(démission)
Armand Marie Joachim
Baron puis Vicomte de Melun[9]
Conservateur Ancien auditeur au Conseil d'État
Ancien maire de Bouvelinghem (Pas-de-Calais)
1861 1895
(décès)
Marquis
Henri-Léon Marie d'Andigné
Extrême droite Général, attaché de légation
Sénateur (1876-1895)
1895 1907 René Le Tourneux
de la Perraudière
Droite Propriétaire du château de la Devansaye
Maire de Marans
1907 1932
(décès)
Geoffroy d'Andigné Conservateur Député (1924-1932)
Maire de Sainte-Gemmes-d'Andigné
1932[10] 1940 Jean
de Jourdan-Savonnière
Conservateur Maire de Marans
Nommé conseiller départemental en 1943[11]
1945 1962
(démission)
Jean
de Jourdan-Savonnière
RPF puis
DVD
Maire de Marans
Président du Conseil Général
1962 1967 Georges Menan CD Notaire
Maire de Sainte-Gemmes-d'Andigné
1967 1979 Louis Manseau[12] DVD Médecin, conseiller municipal de Segré
1979 1992 Daniel Dupuis PS Maire de Noyant-la-Gravoyère (1977-2014)
1992 1998 Joël Nardin app. RPR Chef d'entreprise
Maire de Nyoiseau
1998 2004 Jean-Noël Gaultier PS Professeur de mathématiques-sciences
Adjoint au Maire de Noyant-la-Gravoyère
2004 mars 2015 Gilles Grimaud UDF puis DVD Vice-président du conseil général
Maire de Segré (2000- )
Président de la CC du Canton de Segré (2001- )

À partir de 2015[modifier | modifier le code]

À partir du renouvellement des assemblées départementales de 2015, le canton devient la circonscription électorale servant à l'élection des conseillers départementaux, membres du conseil départemental de Maine-et-Loire[13].

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Gilles Grimaud   DVD Maire de Segré-en-Anjou Bleu (2000- )
Président de la Communauté de Communes
2e vice-président du Conseil départemental
2015 en cours Marie-Jo Hamard[14]   DVD Comptable notariale
Maire de Saint-Michel-et-Chanveaux (1995- )
3e vice-présidente du Conseil départemental
Ancienne conseillère générale du Canton de Pouancé (2004-2015)

Résultats électoraux détaillés[modifier | modifier le code]

  • Élections cantonales de 2004 : Gilles Grimaud (UDF) est élu au 1er tour avec 50,38 % des suffrages exprimés, devant Monique Lijour (PS) (33,87 %) et A.Laure Goineau (FN) (6,08 %). Le taux de participation est de 62,8 % (7 396 votants sur 11 778 inscrits)[15].
  • Élections cantonales de 2011 : Gilles Grimaud (Divers droite) est élu au 2e tour avec 54,88 % des suffrages exprimés, devant Emmanuel Drouin (PS) (45,12 %). Le taux de participation est de 43,79 % (5 417 votants sur 12 371 inscrits)[16].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 35 834 habitants[17].

Population de l'ancien canton :

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
15 81416 16816 41116 43715 69315 56416 65917 35817 388
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[18] puis population municipale à partir de 2006[19])
Histogramme de l'évolution démographique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 208
  2. a et b EHESS, Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, Notice communale de Segré, consultée le 4 mars 2012
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 805.
  4. Décret no 2014-259 du 26 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  5. Composition du canton de Segré (4920)., sur le site de l'Insee.
  6. a b c et d IGN, Répertoire Géographique des Communes (RCG 2010), consulté le 2 février 2011
  7. Insee, Populations légales 2009 du canton de Segré, consulté le 15 janvier 2012 - Le terme de « populations légales » regroupe pour chaque commune sa population municipale, sa population comptée à part et sa population totale, somme des deux précédentes (cf définition). La population totale 2009 du canton était de 17 942.
  8. Légifrance, Décret no 2014-259 du 26 février 2014, portant délimitation des cantons dans le département de Maine-et-Loire.
  9. https://revolutionnairesangevins.wordpress.com/dictionnaire/m/melun-armand-marie-joachim-baron-puis-vicomte-de/
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k248810c/f2.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f3.item.zoom
  12. http://www.courrierdelouest.fr/actualite/segre-deces-du-docteur-louis-manseau-a-l-age-de-100-ans-29-11-2015-246900
  13. Légifrance, Loi no 2013-403 du 17 mai 2013, relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral.
  14. Résultats dans le canton de Segré sur le site du ministère de l'Intérieur.
  15. Résultats de l’élection cantonale 2004 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  16. Résultats de l’élection cantonale 2011 sur le site du ministère de l’Intérieur. Consulté le 12 mai 2013.
  17. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  18. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  19. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012