Calamane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Calamane
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Lot
Arrondissement Cahors
Canton Causse et Bouriane
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Grand Cahors
Maire
Mandat
Jean-Paul Dujol
2014-2020
Code postal 46150
Code commune 46046
Démographie
Population
municipale
458 hab. (2016 en diminution de 3,58 % par rapport à 2011)
Densité 60 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 31′ 37″ nord, 1° 23′ 30″ est
Altitude Min. 139 m
Max. 324 m
Superficie 7,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte administrative du Lot
City locator 14.svg
Calamane

Géolocalisation sur la carte : Lot

Voir sur la carte topographique du Lot
City locator 14.svg
Calamane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Calamane

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Calamane

Calamane est une commune française, située dans le département du Lot en région Occitanie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Cahors située dans le Quercy.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Calamane[1]
Nuzéjouls Boissières Maxou
Espère Calamane[1] Saint-Pierre-Lafeuille
Mercuès Cahors

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme Calamane du latin calamus désignerait un lieu avec des roseaux ou le surnom d'une personne jouant de la flûte rustique : la calamèla ou la calamina[2]. Une autre hypothèse est que le mot provient de "cala" à rapprocher de pierre en gaulois et de "magne" à rapprocher de grande ou grandiose. On peut se demander si le village n'abritait pas un menhir avant la christianisation (tel qu'à mongesty).

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
1790   Lambert Larroche (de)    
1790 1791 Jean-pierre Valet    
1791 1794 Antoine Grangie    
1794 1796 Antoine Bories    
1796 1800 Pierre Pons    
1800 1804 Antoine Grangie    
1804 1815 Jean-pierre Valet    
1815 1820 Pierre Pons    
1820 1832 Pierre Grangie    
1832 1841 Antoine Durand    
1841 1848 Jean-baptiste Mostolac    
1848 1852 Antoine Durand    
1852 1855 Joseph Lacombe    
1855 1868 François Valette    
1868 1884 Baptiste Lafargue    
1884 1892 Cyprien Valette    
1892 1933 Marcellin Rible    
1933 1944 Robert Dumas    
1944 1947 Augustin Dujol    
1947 1970 Robert Dumas    
1970 1975 Gabriel Rible    
1975 1981 Michel Bivort    
mars 2001 En cours Jean-Paul Dujol    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2016, la commune comptait 458 habitants[Note 1], en diminution de 3,58 % par rapport à 2011 (Lot : -0,81 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
514409420440412445450430423
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
463445443422417613363332320
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
287280306185191149170159156
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
168155188243294384404453463
2016 - - - - - - - -
458--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Le peintre Francis Picabia se réfugie dans la commune en 1940 ; il y épouse Olga Mohler.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN sous Géoportail
  2. Gaston Bazalgues, À la découverte des noms de lieux du Quercy : Toponymie lotoise, Gourdon, Éditions de la Bouriane et du Quercy, , 127 p. (ISBN 2-910540-16-2), p. 108.
  3. « Les maires de Calamane », sur francegenweb.org, (consulté le 12 octobre 2016).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. « Château », notice no PA00094034, base Mérimée, ministère français de la Culture

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :