Bourg-le-Roi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bourg-le-Roi
La porte Saint-Mathurin.
La porte Saint-Mathurin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Sillé-le-Guillaume
Intercommunalité communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles
Maire
Mandat
Philippe Martin
2014-2020
Code postal 72610
Code commune 72043
Démographie
Gentilé Régis-Borgiens
Population
municipale
311 hab. (2014 en diminution de 3,72 % par rapport à 2009)
Densité 864 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 20′ 45″ nord, 0° 07′ 56″ est
Altitude Min. 95 m
Max. 137 m
Superficie 0,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de Sarthe
City locator 14.svg
Bourg-le-Roi

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de Sarthe
City locator 14.svg
Bourg-le-Roi

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bourg-le-Roi

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bourg-le-Roi

Bourg-le-Roi est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 311 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située au nord de la Sarthe, à 45 kilomètres du Mans, 12 kilomètres d'Alençon et 4 kilomètres à l’est de la route nationale 138. L'autoroute A28, reliant Tours à Rouen est accessible au sud de Bourg-le-Roi, à Rouessé-Fontaine (entrée no 20) et au nord, à Arçonnay (entrée no 19).

Communes limitrophes de Bourg-le-Roi
Chérisay Bourg-le-Roi Ancinnes

Toponymie[modifier | modifier le code]

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Bourg-la-Loi[1].

Le gentilé est Régis-Borgien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le village est mentionné pour la première fois dans les textes en 1154. C'est un domaine du chapitre cathédral du Mans qui semble exister au début du XIIe siècle, même si quelques tessons remontant au haut Moyen Âge ont été découverts dans le cimetière. À la fois village et commune, cet ancien chef-lieu de canton est intégralement compris dans une enceinte de murailles dont il reste d'importants vestiges au nord et au sud. Le caractère fortifié tient également aux deux portes médiévales de la ville. L'habitat est surtout composé de maisons anciennes rénovées, au milieu de jardins arborés. L'ensemble du site a été inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

Étendu sur à peine trente-six hectares, Bourg-le-Roi, dans le nord de la Sarthe, est l'une des plus petites communes de France. Seulement 170 maisons, certes, mais un passé glorieux. Bourg-le-Roi fut choisi par Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre et d'une grande partie de l'Aquitaine et de la Normandie, comme place d'observation. Le hameau se situait en effet sur une voie de passage entre Le Mans et Alençon, centres économiques importants. Au XIIe siècle, des fortifications furent donc érigées[2].

Au XIXe siècle, une industrie de broderie d'art fut fondée. Elle a fermé ses portes en 1968[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Georges Royer - -
mars 2001 en cours Philippe Martin[3] SE Technicien
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2014, la commune comptait 311 habitants[Note 2], en diminution de 3,72 % par rapport à 2009 (Sarthe : +1,37 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
441 483 516 516 580 560 563 578 524
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
599 557 540 479 471 423 412 382 362
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
400 384 351 341 322 340 275 307 324
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
341 332 327 329 323 327 326 323 311
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le lavoir.
  • Enceinte fortifiée, du Moyen Âge, XIIe et XIIIe siècles, voulues par Henry II Plantagenêt, incluant la motte castrale et les ruines du donjon, les fossés et enceintes du bourg ainsi que les deux portes fortifiées dites de Saint-Rémy et Saint-Mathurin. L'ensemble est inscrit au titre des monuments historiques en 2014[7].
  • Lavoir rénové.
  • Musée de la broderie, maison et atelier de broderie (Boulard), spécialisé dans le point de Beauvais. C'est en 1843 que s'installe à Bourg-le-roi un atelier de broderie qui compta jusqu'à soixante ouvrières pendant que d'autres travaillaient à domicile. D'autres ateliers furent créés par la maison Boulard dont les principaux au Mans et à Noyen-sur-Sarthe. En 1930, l'entreprise est devenue Société anonyme Le Point de Beauvais. Fermeture en 1968. Démonstrations au musée, lors d'expositions itinérantes ou de stages. Une fresque de 12 mètres brodée au point de Beauvais retraçant la vie de la cité (de 50 av. J.-C. à 1450 apr. J.-C.), exposition de vêtements ecclésiastiques, de tableaux, linges et vêtements brodés, de dessins de Bourg-le-Roi et son patrimoine architectural.
  • Église Saint-Julien.
  • Ancien presbytère de 1704 avec des ouvertures à linteaux délardés.


Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

  • Tous les quatrièmes dimanches de juin, les habitants organisent une grande fête médiévale qui réunit entre 2 000 et 2 500 visiteurs. Les participants sont costumés et certains endossent de lourdes armures. On voit arborer des dentelles « maison ».
  • Mi-septembre : bourse d'échange de pièces auto et moto de collection et rassemblement de véhicules historiques.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Marguerite Boulard (11 février 1812 - 19 mars 18…), brodeuse, fondatrice des ateliers de broderie de Bourg-le-Roi[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :