Assé-le-Riboul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Assé.
Ne doit pas être confondu avec Assé-le-Boisne.

Assé-le-Riboul
Assé-le-Riboul
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Sillé-le-Guillaume
Intercommunalité Communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles
Maire
Mandat
Philippe Habert
2014-2020
Code postal 72170
Code commune 72012
Démographie
Gentilé Asséen
Population
municipale
522 hab. (2016 en augmentation de 5,45 % par rapport à 2011)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 11′ 41″ nord, 0° 05′ 14″ est
Altitude Min. 57 m
Max. 138 m
Superficie 16,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Assé-le-Riboul

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Assé-le-Riboul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Assé-le-Riboul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Assé-le-Riboul

Assé-le-Riboul est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 522 habitants[Note 1] (les Asséens).

Géographie[modifier | modifier le code]

Assé-le-Riboul est à 5 km de Beaumont-sur-Sarthe et à 11 km de Conlie. La commune est bordée par la Sarthe.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Assé-le-Riboul
Saint-Christophe-du-Jambet Beaumont-sur-Sarthe
Vernie, Ségrie Assé-le-Riboul Maresché
Mézières-sous-Lavardin Le Tronchet Saint-Marceau

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Un Hubert Riboulé vivait de 1085 à 1097 ; on trouve aussi la mention de Foulques Riboulé et Hubert, son fils, seigneurs d'Assé, vers 1118. En 1158, Foulques Riboul, seigneur d'Assé, de Lavardin, ..., se croisa avec Geoffroi IV de Mayenne, pour le voyage de la Terre-Sainte. Dans un manuscrit contenant le contrôle des seigneurs français, qui firent le voyage d'outre-mer avec Godeffroi de Bouillon, on trouve Aubris Riboulé. L'évêque Geoffroi d'Assé, qui siégea au Mans, de 1269 à 1277, était de cette famille.

En 1222, le roi Philippe-Auguste, acquit le château d'Assé et la forêt de Bourse, par échange contre la baronnie d'Ecouché, située dans le voisinage d'Argentan : il réunit cette acquisition au comté d'Alençon. En 1378, Foulques Riboulle, chevalier, seigneur d'Asse et de Lavardin était chambellan du roi. Assé-le-Riboul était compris dans la mouvance de la Flèche, comme on le voit par un aveu fait en 1414, par le duc d'Alençon, au duc d'Anjou, pour sa baronnie de la Flèche.

Les terres de la famille de Riboul passèrent dans celle de Beaumanoir puis dans celle de Tessé, à laquelle elle appartenait, lors de la Révolution, comme étant alors une dépendance de la baronnie de Lavardin, à laquelle elle fut réunie en 1561.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Assé-le-Riboul Blason Parti émanché d'argent et de sable.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1898 ? Bezannier    
(avant 2001) 2008 Daniel Leblanc    
mai 2008 En cours Philippe Habert[1]    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3].

En 2016, la commune comptait 522 habitants[Note 2], en augmentation de 5,45 % par rapport à 2011 (Sarthe : +0,33 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 3331 4781 5401 4431 4641 3951 3541 3161 299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 2211 1831 1921 0931 1021 0091 0411 008903
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
862835834751744698656675652
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
660600483417398420464487522
2016 - - - - - - - -
522--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre, des XIIe, XVIIe et XXe siècles.
  • Monument aqux morts.
  • Vestiges de la chapelle de Possé.
  • Ancienne mairie

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[6].
  1. Réélection 2014 : « Ils et elles sont déjà élus maires », Dimanche Ouest-France, Ouest-France, no 846,‎ , p. 2.
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  6. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :