Saint-Léonard-des-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Léonard.

Saint-Léonard-des-Bois
Saint-Léonard-des-Bois
Centre de Saint-Léonard-des-Bois
Blason de Saint-Léonard-des-Bois
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Sillé-le-Guillaume
Intercommunalité communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles
Maire
Mandat
Pascal Delpierre
2014-2020
Code postal 72130
Code commune 72294
Démographie
Gentilé Saint-Léonardais
Population
municipale
478 hab. (2015 en diminution de 10,65 % par rapport à 2010)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 08″ nord, 0° 04′ 36″ ouest
Altitude Min. 87 m
Max. 241 m
Superficie 27,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Léonard-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : Sarthe

Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Saint-Léonard-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Léonard-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Léonard-des-Bois
Liens
Site web www.saintleonarddesbois.fr

Saint-Léonard-des-Bois est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 478 habitants[Note 1] (les Saint-Léonardais).

La situation géographique privilégiée de Saint-Léonard-des-Bois favorise la pratique du tourisme vert. Cette petite commune se situe au cœur des Alpes mancelles, à deux heures de Paris et fait partie des 644 communes classées villes et villages fleuris[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette petite commune est située dans la vallée de la Sarthe, en aval d'Alençon. Cette portion de la vallée est appelée Alpes mancelles à cause de ses escarpements importants dus à l'érosion fluviatile. La Sarthe, au cours des périodes géologiques récentes, cheminait sur un plateau qu'elle a progressivement creusé. Le tracé de la rivière étant fait, elle a continué son creusement dans les couches plissées hercyniennes sous-jacentes. On explique ainsi que la Sarthe ait entaillé à la perpendiculaire les barres de grès armoricain. C'est la surimposition. Saint-Léonard-des-Bois doit ses paysages accidentés à ce phénomène. Les affleurements de grès armoricain se présentent par endroits, notamment dans le méandre de la Sarthe, sous la forme d'éboulis. Les falaises des Alpes mancelles aux alentours dépassent souvent les 200 m d'altitude côté est et révèlent un dénivelé de 100 m par rapport à la Sarthe.

On a exploité, à Saint-Léonard, des ardoisières au début du XXe siècle.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Les communes limitrophes de Saint-Léonard-des-Bois sont : Moulins-le-Carbonnel, Assé-le-Boisne, Sougé-le-Ganelon, Saint-Paul-le-Gaultier côté Sarthe et Saint-Pierre-des-Nids et Gesvres côté Mayenne. Elle est également limitrophe de l'Orne, et donc de la Basse-Normandie, par la commune de Saint-Céneri-le-Gérei au nord-est.

Communes limitrophes de Saint-Léonard-des-Bois
Saint-Pierre-des-Nids (Mayenne) Saint-Céneri-le-Gérei (Orne
Gesvres (Mayenne) Saint-Léonard-des-Bois Moulins-le-Carbonnel
Saint-Paul-le-Gaultier Assé-le-Boisne, Sougé-le-Ganelon

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune a des vestiges historiques. L'un des plus anciens est le site de Narbonne, un camp retranché de l'époque gauloise. Au VIe siècle, l'ermite Léonard s'installe. Le lieu de son ermitage devient le lieu de pèlerinage dit de Vendeuvre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1898   M. Couve    
         
1977 1994 Bernard Duval SE  
    Bernard Lemonnier    
? mars 2001 Georges Thommeret    
mars 2001 mars 2014 Gérard Brault SE Agriculteur
mars 2014 en cours Pascal Delpierre[2] SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2015, la commune comptait 478 habitants[Note 2], en diminution de 10,65 % par rapport à 2010 (Sarthe : +0,87 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 5001 4891 6111 6541 5331 8081 7561 7681 772
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7021 6631 6671 5181 5101 5041 4061 3231 212
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1541 0831 051932956870835794758
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
722639568512497503514537486
2015 - - - - - - - -
478--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Saint-Léonard-des-Bois a connu l'exploitation d'une ardoisière et d'une carrière. Aujourd'hui l'économie de Saint-Léonard-des-Bois est principalement basée sur le tourisme vert. Des aménagements ont été faits pour accueillir des touristes (hôtel, gites, chambres d'hôtes ainsi qu'un camping) ainsi qu'un développement du commerce (crêperies, bars, restaurants, etc.) et des loisirs (randonnée, équitation, escalade, etc.).

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Manoir de Linthe, du XVIe siècle, inscrit au titre des monuments historiques en 1984[7].
  • Église Saint-Léonard, du XIIe siècle, puis remaniée à de nombreuses reprises. Située au centre de la commune, elle est de style romano-gothique, construite en pierre,, et possède une voûte en bois ainsi qu'une cuve baptismale. D'anciennes ouvertures romanes sont visibles sur les murs extérieurs.
  • Chapelle Saint-Laurent, des XIVe et XVe siècles. Ancien lieu de pèlerinage réputé pour aider à la guérison du mal de dents.
  • Chapelle de Linthe, dite Chapelle Notre-Dame-de-Pitié, de 1753, rattachée au manoir de Linthe d'après son linteau qui porte les armes de la famille Du Hardaz, seigneurs du lieu.


Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

La fête patronale de Saint-Léonard-des-Bois se déroule le troisième dimanche d'octobre de chaque année.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Léonard-des-Bois

Les armoiries de Saint-Léonard-des-Bois se blasonnent ainsi :

D'azur à la crosse d'or entortillée d'un serpent contourné du même; à la filière d'or.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, superficie : répertoire géographique des communes[8].
  1. http://www.saint-leonard-des-bois.net/ Site de la ville image ville fleurie trois fleurs (consulté le 31 juillet 2008)
  2. « Les maires élus suite aux élections municipales de mars 2014 », sur le site de la Préfecture de la Sarthe (consulté le 13 avril 2014).
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « Manoir de Linthe », notice no PA00109947, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Site de l'IGN.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :