Douillet (Sarthe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Douillet
Douillet (Sarthe)
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Sarthe
Arrondissement Mamers
Canton Sillé-le-Guillaume
Intercommunalité Communauté de communes Haute Sarthe Alpes Mancelles
Maire
Mandat
Louis d'Angleville
2014-2020
Code postal 72130
Code commune 72121
Démographie
Population
municipale
328 hab. (2017 en diminution de 0,3 % par rapport à 2012)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 23″ nord, 0° 02′ 33″ ouest
Altitude Min. 72 m
Max. 164 m
Superficie 18,99 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte administrative de la Sarthe
City locator 14.svg
Douillet
Géolocalisation sur la carte : Sarthe
Voir sur la carte topographique de la Sarthe
City locator 14.svg
Douillet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Douillet
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Douillet

Douillet (ou de façon non officielle Douillet-le-Joly) est une commune française, située dans le département de la Sarthe en région Pays de la Loire, peuplée de 328 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Douillet-le-Joly est situé dans la Sarthe, à 40 km au nord-ouest du Mans, aux confins des Alpes mancelles, dans le parc naturel régional Normandie-Maine.

Le bourg, bâti en amphithéâtre sur une colline, au bas de laquelle coule l'Orthe, présente un aspect très pittoresque.

Communes limitrophes de Douillet
Saint-Georges-le-Gaultier Sougé-le-Ganelon Assé-le-Boisne
Douillet Fresnay-sur-Sarthe
Mont-Saint-Jean Montreuil-le-Chétif Saint-Aubin-de-Locquenay

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Douillet-le-Joly était sur la route des pèlerins qui se rendaient au mont Saint-Michel ou à Saint-Jacques-de-Compostelle. Comme en témoignent les croix en grès roussard cénomanien qui jalonnaient leur parcours.

Un domaine agricole s’y établit à partir du Ve siècle.

Jusqu’à la Révolution de 1789, la commune était constituée de grands domaines seigneuriaux.

Le fief de Moré est peut-être le plus ancien (XIIIe siècle). Le château était bâti sur une colline dominant la Sarthe.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1898   - Pavard    
         
mars 1989 mars 2001 Marcel Métivier    
mars 2001 En cours Louis d'Angleville[1] SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2017, la commune comptait 328 habitants[Note 2], en diminution de 0,3 % par rapport à 2012 (Lot : -0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
9909259871 0191 1881 1691 2201 2481 171
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 1061 1161 053969955904875816814
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
786770740618622615600614646
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2010 2015 2017
554533454384328278316337328
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre, de style roman de transition avec arcades et arc brisé, entièrement reconstruite au XIXe siècle.
  • Monument aux morts.
  • Portail du cimetière avec ses statues.
  • Le château est une ancienne demeure seigneuriale, dont la partie actuelle contiguë à l’église, date du XVIIe siècle.
  • Moulin à eau sur l'Orthe
  • Lavoir

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

  • Robert Triger (1856-1927), historien, conseiller municipal de Douillet-le-Joly, y possédait un manoir et une maison. Il repose dans le cimetière de Douillet.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2017.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Réélection 2014 : « Douillet (72130) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 juin 2014)
  2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :