Bonnafet Tarbouriech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tarbouriech.
Bonnafet Tarbouriech
Description de l'image Bonnafet Tarbouriech.jpg.
Naissance
Nîmes, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Acteur

Bonnafet Tarbouriech est un acteur français né à Nîmes le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Nîmes l'a vu naître le 21 avril 1952. Depuis, il trimbale son accent bon an mal an, ce qui ne l'empêche pas d'aborder les classiques. Sa première aventure sur les planches, en 1969 s’intitule : Gosse de misère.

Sa formation théâtrale débute en 1971, au conservatoire de Dijon où il reçoit l’enseignement de Maître Héraud durant trois ans.

Pendant qu’il effectue son service militaire, il tourne son premier téléfilm : L'étrange secrétaire et réussit son entrée au Centre d'art dramatique de la rue Blanche. Il n'hésite pas, au grand plaisir de ces collègues sous-officiers, à prendre tous les tours de garde durant les manœuvres de 20 h à minuit.

À la sortie de cette école, il joue dans la compagnie de Jean-Pierre Bouvier. Puis il devient membre fondateur des Musicomédiens : il joue du Offenbach, Il signor Fagotto dont les représentations durent plus d'un an au théâtre de La Potinière. Avec L'île de Tulipatan dont Maurice Jacquemont assure la mise en scène, Les Musicomédiens sillonnent, grâce à l'Alliance française, le continent Africain.

Il est aussi Membre fondateur de Fracasse et compagnie toujours dans le domaine musical : Capitaine Fracasse, Le tour du monde en 80 jours, Christophe Colomb, Molière du meilleur spectacle musical en 1991.

Revenant au théâtre plus traditionnel et de retour sur sa terre nîmoise, il interprète Tartarin dans Tartarin de Tarascon. À Aulnay-sous-Bois, durant quatre ans, il va jouer sous la direction de Jean-Marc Montel dans Monsieur Chasse !, Le Barbier de Séville, Boubouroche...

Les Milles de Sébastien Grall, lui ouvre la porte des premiers rôles.

En 1995 il retrouve ses origines tant méridionales que familiales (du côté paternel, ses grands-parents tenaient une pharmacie herboriste à Nîmes) en devenant pour la série publicitaire le Père Ducros.

Son apparition dans Taxi 2 et Taxi 3 est remarquée par les jeunes de sa cité.

Après avoir tourné sous la direction de Gérard Jugnot dans Fallait pas, ce dernier fait de nouveau appel à lui pour le rôle du peintre Pérez dans Boudu.

C'est lors du tournage du téléfilm Les Courriers de la mort de Philomène Esposito qu'il sympathise avec Victor Lanoux. Il le retrouve dans un premier rôle non récurrent de la série Louis la Brocante : Louis joue les experts et à nouveau dans Les enquêtes du commissaire Laviolette : Le commissaire dans la truffière.

C'est en 2006 dans Mon colonel de Laurent Herbiet qu'il entre dans l'équipe [Quoi ?] K.G. Productions dirigée par Michèle Ray-Gavras. Il en devient la mascotte, et participe depuis à chaque tournage.

Il retrouve enfin, en 2007, le théâtre musical Coups de roulis, de Albert Willemetz dans le rôle principal de « Puy-Pradal », crée en son temps par un autre méridional qui avait lui aussi « réussi » à la capitale : Raimu. Durant cette même année, il fait une apparition dans Plus Belle la Vie. En 2008, Costa-Gavras l'emploie dans Eden à l'ouest. Au théâtre de boulevard, il entame une série de plus de 300 représentations de Trois jours sous la Couette. 2009 est, pour lui, l'année durant laquelle il intègre « La compagnie Estafette », premier spectacle Cerise Pinvert. C'est cette troupe qui lui offre en l'occurrence l'immense plaisir de partager le plateau avec, entre autres, son fils Guillaume Tarbouriech.

Un saut jusqu'en 2012, et il est à nouveau sous la férule de Costa-Gavras dans Le Capital. Il interprète l'avocat d'affaire de Gad Elmaleh, « Maître Tombière ». Il participe au tournage de Fanny, réalisé par Daniel Auteuil. En 2013 il partage à nouveau la scène avec son fils Guillaume Tarbouriech d'abord au sein de « La compagnie Estafette » avec Le Poétic Bazar-Seulement pour les fous de Rémi Pedvilla puis Quartier Noir de Thibault Joulié. Au cinéma, il participe au tournage de Les Trois Frères : Le Retour.

En 2014, il tourne aux côtés de Ewan Mc Gregor dans Un traitre Idéal , en anglais Our Kind of Traitor

2015 Il retourne en Algérie avec Ahmed Rachedi dans les 7 remparts de la citadelle

2016 Il interprète un maire coupable de concussion dans Le Sang dans les Îles d'or, film de Claude Michel Rome et dans deux films de Jean-Pierre Mocky Vénéneuse et en 2017 Votez pour moi! une satire des campagnes électorales dans laquelle il a le rôle principal.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]