Les Enquêtes du commissaire Laviolette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Enquêtes du commissaire Laviolette
Titre original Les Enquêtes du commissaire Laviolette
Autres titres
francophones
Commissaire Laviolette
Genre Policier
Création Christian Charret et Jacques Salles
Production France 3, Radio télévision suisse, GTV-Gétévé - Christian Charret et Jacques Salles
Acteurs principaux Victor Lanoux
Musique Jean-Claude et Angélique Nachon
Pays d'origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Suisse Suisse
Chaîne d'origine France 3
Nb. d'épisodes 9
Durée 90 minutes
Diff. originale
Site web http://www.france3.fr/emission/commissaire-laviolette

Les Enquêtes du commissaire Laviolette est une série télévisée française en neuf épisodes (le premier de 2 × 90 minutes et 7 de 90 minutes) réalisés par Philomène Esposito, puis par Bruno Gantillon et Véronique Langlois d'après les romans de Pierre Magnan publiés aux éditions Fayard et diffusée du au sur France 3.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le commissaire Modeste Laviolette est un commissaire de police à la retraite dans la région de Haute Provence qui vient souvent en aide au juge Chabrand puis à son successeur, le juge Tardieu, pour des affaires de crimes où le gendarme Joubert risque de ne pas trouver le coupable. Il est souvent aidé par sa servante Solange qui connait bien les histoires locales. L'histoire se déroule dans les années 1960. Au fil des épisodes, le personnage du commissaire Laviolette conduit une Ford Vedette rouge rutilante.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

  • Victor Lanoux : Commissaire à la retraite Modeste Laviolette
  • Annie Grégorio : Solange, servante de Laviolette (épisodes 1 à 7)
  • Luc Palun : Adjudant Martial Joubert
  • Nicolas Grandhomme : Juge Antoine Tardieu (depuis l'épisode 6)
  • Thibault de Montalembert : Juge Chabrand (épisodes 2, 3 et 4)
  • Isalinde Giovangigli : Nicole Barras (épisode 3) puis servante de Laviolette (depuis l'épisode 8)

Invités[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Épisodes Année Titre Réalisateur Diffusion d'origine Nombre téléspectateurs (≈) PDM (%)
1 2006 Les Courriers de la mort (2 x 90 min) Philomène Esposito samedi 6 mars 2006 6 000 000 24,4 (1re partie) et 21,8 (2e partie)
2 2010 Le Sang des Atrides Bruno Gantillon mardi 25 mai 2010 5 088 000 20,4
3 2011 Le Tombeau d'Hélios mardi 13 septembre 2011 4 391 000 17,5
4 2012 Le Secret des andrônes mardi 4 septembre 2012 2 990 000 11,5
5 2013 Le Commissaire dans la truffière mardi 19 novembre 2013 3 800 000 13
6 2014 Le parme convient à Laviolette mardi 9 septembre 2014 2 844 000 11,7
7 2015 Les Charbonniers de la mort Véronique Langlois samedi 28 février 2015 2 900 000[1] 12,4 [1]
8 2016 Le Crime de César Bruno Gantillon samedi 5 mars 2016 3 131 000 13,6

DVD[modifier | modifier le code]

Autour de la série[modifier | modifier le code]

  • Cette série est une adaptation de la série de romans policiers Commissaire Laviolette écrite par Pierre Magnan.
  • Deux romans de cette série Le Sang des Atrides et Le Secret des andrônes avaient déjà été adaptés pour la télévision en 1981 et 1982 avec Julien Guiomar dans le rôle du commissaire Laviolette et Jacques Spiesser dans celui du juge Chabrand, il s'agissait des deux romans de la série les plus connus sur les quatre qui étaient déjà publiés à l'époque.
  • L'ordre de production des épisodes ne respecte pas celui de parution des romans, l'épisode pilote adapté du roman Les Courriers de la mort est adapté en deux parties de 90 min, devant le succès de celui-ci, la série est devenue régulière mais chaque roman a ensuite été adapté en un seul téléfilm de 90 min.
  • Dans Les Courriers de la mort, l'épisode pilote, le rôle du juge Chabrand est tenu par Artus de Penguern qui renonça à reprendre le rôle dans les épisodes suivants pour des raisons de santé, il fut remplacé par Thibault de Montalembert dans les épisodes 2 à 4, lequel renonce également à reprendre le rôle dans les épisodes suivants pour se consacrer à d'autres projets. Le personnage est absent de l'épisode 5 puis le personnage du juge Tardieu incarné par Nicolas Grandhomme est créé à partir de l'épisode 6, en effet afin de ne pas faire changer trois fois de suite l'interprète d'un même personnage, les scénaristes ont préféré justifier le changement d'acteur par une mutation du juge Chabrand remplacé par un autre juge.
  • Détail curieux : sauf erreur, le gendarme Joubert porte des galons de lieutenant sur ses manches, mais porte un képi de capitaine (détail remarqué notamment dans l'épisode Le Commissaire dans la truffière) alors qu'il est bien précisé qu'il porte le grade d'adjudant avant d'être promu adjudant-chef.
  • Les six premiers des huit épisodes de la série sont des adaptations des six premiers romans de la série Commissaire Laviolette, seul le septième et dernier Élégie pour Laviolette paru en 2010 n'a pas été adapté. De même Pierre Magnan a écrit d'autres aventures de Laviolette sous forme de nouvelles ; une nouvelle isolée, Mon ami Laviolette parue en 1981 et Les Secrets de Laviolette (recueil de trois nouvelles, Le Fanal, Guernica et L'Arbre) paru en 1992 n'ont pas non plus été adaptés.
  • Le septième épisode de la série, Les Charbonniers de la mort n'est pas une adaptation d'un roman de la même série, il s'agit d'un roman paru en 1982 d'une autre série écrite par Pierre Magnan, la série Gendarme Laviolette qui est l'aïeul du commissaire et se déroule plusieurs décennies plus tôt, dans l'adaptation, le commissaire Laviolette a été substitué à son aïeul. Cette série ne compte que deux romans, le deuxième s'intitule La Folie Forcalquier et est paru en 1995, il n'a par contre pas été adapté.
  • Le huitième épisode, Le Crime de César, est quant-à lui basé pour la première fois sur un scénario original non adapté des romans de Pierre Magnan afin de poursuivre la série qui est rebaptisée Les Nouvelles enquêtes de Laviolette à partir de cet épisode.
  • Dans ce huitième épisode, Annie Grégorio qui jouait le rôle de Solange depuis le premier épisode n'est pas disponible pour reprendre son rôle, elle est donc remplacée par Isalinde Giovangigli qui joue le rôle de Nicole, une autre servante venue remplacer Solange. Il est en effet expliqué que Solange a été agressé par un individu à la sortie du cinéma, lequel l'a envoyé à l'hôpital, Laviolette s'absente d'ailleurs une partie de l'épisode pour lui rendre visite. Le retour de Solange dans de futurs épisodes n'est donc pas exclu. Luc Palun qui interprète le gendarme Joubert demeure donc avec Victor Lanoux, le seul autre acteur à avoir conservé le même rôle dans tous les épisodes.
  • Ce huitième épisode pourrait cependant être le dernier car en 2016, Victor Lanoux, qui approche de son quatre-vingtième anniversaire, annonce qu'il ne reçoit plus de sollicitations de France 3 et qu'il prend sa retraite.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [1]

Liens externes[modifier | modifier le code]